AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥

Partagez | 
 

 Allo JooJoo. Bobo... [ Hyo Joo ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cho Yong Sun

« ADMIN & Fonda' ♥ »
↨ Y O N G I E


avatar

Date d'inscription : 06/03/2009
Nombre de messages : 776
Né(e) le : 29/06/1989
Age : 29
Profession : Guitariste/Vocaliste des ANJell & Héritier des hôtels Cho
Situation : Coeur éperdument pris ♥
Humeur : Je m'aime ♫ Enfin.. Savadi m'aime *.*


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Souvent à côté de la plaque ♦ drôle ♦ adorable ♦ pas sérieux du tout ( sauf en ce qui concerne le travail ) ♦ spontané ou trop direct ♦ rancunier ♦ énergique ♦ maladroit ♦ facilement contrarié ♦ généreux ♦ plutôt susceptible ♦ perfectionniste ♦ droit .

MessageSujet: Allo JooJoo. Bobo... [ Hyo Joo ♥ ]   Dim 23 Mai 2010 - 16:18

    ▬ Tenue du jour

    Enfermé. Ratatiné. Cloîtré chez lui. Bon d'accord, peut-être pas 'ratatiné'... Mais d'après Yong Sun, sa malheureuse situation en revenait du pareil au même. Peu fier - et plutôt abattu d'ailleurs – le beau guitariste des A.N.JELL était vraisemblablement en train d'étudier dans sa luxueuse chambre. Une activité pour le moins.. banale. Avoir le nez dans les bouquins n'était pas une chose extraordinaire, en soi. Et même pour une célébrité ! Seulement, les faits étaient proportionnellement différentes... Pour commencer, il s'était retrouvé enfermé dans ces quatre murs contre sa volonté. A la base, Yongie était juste passé pour prendre des nouvelles de sa mère. Cette dernière ayant toujours des soucis de santé - due à ses insomnies fréquents – il était naturel pour le cadet de la famille de s'inquiéter pour sa génitrice. Un petit coup de fil aurait tout aussi pu suffire, certes. Mais dès qu'il en avait l'occasion, Yong Sun privilégiait ses temps libres pour aller directement voir sa mère. La technologie moderne, c'était bien sympa, mais elle ne remplaçait jamais la réelle présence humaine. D'autant plus qu'il avait toutes les possibilités de la voir assez souvent ! Ils n'étaient pas à des kilomètres d'intervalles. Bien au contraire ! Et puis, Maman Cho était suffisamment seule comme ça, dans sa grande maison. Le chanteur avait tout de même vécu ces vingt dernières années dans cette baraque... Il savait mieux que personne ce qui passait dans ce beau palace. C'est à dire ; rien. Pas de visites. Pas de véritables amis. Pas de père à la maison... Sauf peut-être ce jour-ci. Comme par hasard !

    Le peuple friqué de Séoul ne souillait le sol familial que pour les grandes occasions. Anniversaires, réceptions, business et compagnie... Et côté famille ? C'était aussi très fermé. Noir c'est noir. Blanc c'est blanc. Le maître ordonne, les autres obéis. Tels étaient les règles établies par le père Cho en personne. Évidemment, Yong Sun en fut malheureux dans le passé, notamment durant l'enfance. Avec un paternel aussi strict et vide de sentiments que le sien... Il avait mis énormément de temps avant de se rebeller, contre lui. En y pensant bien, Yongie avait commencé à réellement s'opposer contre les décisions de son père à l'instant même où il s'était engagé avec la JRM, en tant que trainee. Pire encore, lorsqu'il débuta pour de vrai et qu'il s'installa dans un appart' en centre-ville avec les autres A.N.JELL. Depuis ce jour, c'est un peu la guerre entre le Maître et le jeune Maître de la demeure. L'un tentant par tous les moyens de ramener son fils 'à la raison'. Non pas parce qu'il lui manquait... Pas du tout ! Mais parce qu'il avait besoin de son successeur, coûte que coûte. Les affaires familiales passant avant toutes plaisanteries de la chansonnette ! Mais Yong Sun, lui, ça ne l'intéressait pas. Ça ne l'avait jamais intéressé. Seulement maintenant, il commençait à se remettre en questions. La musique était devenue toute sa vie. Sa plus belle passion. Malheureusement, son père était allé beaucoup trop loin pour le faire abandonner. Premièrement en l'obligeant à se fiancer avec une petite minette. Une contrainte pour lui, d'autant plus qu'il voyait déjà quelqu'un dans le secret. Mais une double contrainte par-dessus le marché, puisque décliner l'engagement impliquerait des pertes colossales aux deux familles, qui se sont évidemment unis par intérêts financiers ! Yong Sun était-il capable de ruiner deux grosses entreprises comme celle-là, par pur égoïsme ? Devait-il se sacrifier ? Sacrifier ses rêves, son bonheur, pour que les autres soient heureux ? Le pauvre ne savait plus du tout quoi faire... Ni quoi penser... La seule personne qui était encore capable de l'aider en ce moment même, était Hyo Joo ; sa plus précieuse des amies. Tout du moins, le simple fait de la voir suffirait certainement à lui remonter un peu le moral ! Bien sûr, elle ne pouvait rien faire pour Yongie. Les décisions ne revenaient qu'à lui. Mais maintenant qu'il était barricadé dans sa chambre, exactement comme à la vieille époque, le pauvre n'avait d'autre option que de la joindre sur son portable... Malheureusement pour lui, il tomba sur la boîte vocale et se décida donc à lui laisser un message, d'une voix plus au moins blasée.

      « JooJoo c'est moi... Apparemment t'es occupée...... J'imagine que tu cherches un nouveau taf ? Hm... Excuse-moi de te déranger si c'est vraiment ça.... J'aurai juste aimé te voir..... J'ai.... pas trop le moral... M'enfin.. ça doit s'entendre non ?.... Si jamais tu peux passer me voir dans la journée, je suis chez mes parents.... Ça va te faire aussi bizarre qu'à moi d'y retourner... Mais je peux pas sortir dans l'immédiat... Mon père à invité des personnalités. Enfin, tu vois c'que j'veux dire ? … Je préfère éviter les dégâts en restant à l'écart de tout ça... et de lui surtout.... Si tu pouvais passer à la maison, j'aurai au moins une excuse cohérente pour sortir d'ici sans causer de tort à personne.... J'aurai préféré ne pas t'impliquer là-dedans... Mais tu es la seule à qui je peux demander ça...... Laisse-moi un message pour me dire si tu passes. J't'embrasse.. »

    Et maintenant ? Maintenant il allait continuer son cinéma... Pour la bonne image de la famille, Yong Sun allait continuer encore un peu sa comédie de faux successeur modèle. Mais il ne le faisait pas véritablement pour son père. S'il se rabaissait une nouvelle fois à tout ça, c'était uniquement pour sa mère. La pauvre devait s'en prendre plus d'une par son père, toutes les fois où il se rebellait contre lui. Elle n'avait pas à prendre par sa faute...

_________________


Dernière édition par Cho Yong Sun le Mer 16 Juin 2010 - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 29/04/2010
Nombre de messages : 69
Profession : Stagiaire dans une station de radio & intérimaire
Situation : Libre
Humeur : Souriante


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r:

MessageSujet: Re: Allo JooJoo. Bobo... [ Hyo Joo ♥ ]   Mar 25 Mai 2010 - 17:13

    Ses habits

    Un rayon de soleil vint éblouir le visage de la jeune fille, confinée dans une petite boîte de quelques mètres carrés, comportant une ouverture minuscule vers l’extérieur. Un micro attaché à une table juste devant elle lui permettait de se faire entendre et comprendre des individus extérieurs. Seul les billets et autres cartes de crédits lui étaient confiés afin d’obtenir des tickets. Vous l’aurez bien vite compris, Joojoo accepta de remplacer une jeune femme malade, à la dernière minute en tant que guichetière d’un cinéma à forte population en plein centre de Séoul. Elle eut le droit à une formation expresse sur le logiciel utilisé, les principes de bases à respecter car qui dit argent dit possible vol pour grossir son salaire et là voilà comme un poisson rouge enfermé dans son bocal observant l’heure avec envie en attendant sa libération. Sa silhouette s’affaissait avec les heures qui se déroulées par la fatigue et l’ennuie. Sauf lors dune sortie très attendue, le publique se faisait et par la même occasion, les discussions avec des personnes vivantes. Heureusement, la jeune fille pensa à apporter son téléphone portable avec lequel elle jouait durant les pauses tout en envoyant des sms et autre jeu à ses amis proches pour s’occuper. Son mode de vie changeait, évoluait en fonction des petits boulots proposés. Une vie difficile et très aléatoire qu’elle apprit à gérer avec le sourire depuis la tragique disparition de sa famille. Seul son grand frère lui apportait tout le soutien familial qui lui était nécessaire pour continuer à vivre sans être seule au monde. Mais son frère n’était pas l’unique être humain capable de lui apporter une aide précieuse, en cas de besoin, Joojoo pourrait compter sur l’aide de son meilleur ami. Quoiqu’il en soit, elle n’accepterait d’aide financière qu’en dernier recours, qu’importe le travail proposé ni même le nombre de job auquel elle devait assister pour obtenir une paie digne de ce nom à chaque fin de mois. Avec les défis de la vie rencontrés sur sa route, la jeune fille devint indépendante et plus forte.

    Une nouvelle heure venait de se terminer, alors que son regard noisette observait son téléphone avec envie, affichant fièrement l’heure tout en lui annonçant qu’elle serait libre dans une petite heure. Mais là, pas le temps de s’amuser, les clients arrivaient en masse pour voir le dernier chef d’œuvre d’un réalisateur à succès. Posément, elle plaça ses mains en conséquences, l’une sur la souris de l’ordinateur, l’autre prête à tapoter sur le clavier pour enregistrer le nom du film et le nombre de spectateur. Quand, une sonnerie familière sonna. Celle attribuée uniquement à Yong Sun lorsqu’il lui téléphonait. Son regard alors se porta sur cette petite chose de couleur grise clair, brillant de mille feu sous cette appelle, laissant Joojoo perplexe sur ce qu’elle devait faire. Une aide lui parvint alors par le regard acide de son nouveau patron qui la surveillait depuis un moment. Ses lèvres ne bougeaient pas et pourtant ses yeux disaient « si tu réponds à des appels personnels durant tes heures de travail, je te renvoie sur le champ ». Si bien que la brunette se cala dans son siège, ferma son téléphone portable avant de s’occuper de ses clients comme il se doit, sourire aux lèvres. Un sourire purement commercial cependant elle les servait avec enthousiasme. Une fois la file gigantesque terminée, la jeune fille posa un écriteau sur le devant de la table, face à la vitre pour être visible de l’extérieur afin d’informer ses fidèles clients de la fermeture de sa caisse. Il ne lui restait plus qu’à remballer ses affaires, fermer l’ordinateur et de se diriger vers les vestiaires pour se changer. C’était bien beau de porter une jupe droite et un tee shirt bleu flashie, ce n’était pas tout à fait le style de la demoiselle. Elle profita également de ce lieu tranquille pour écouter le message laissé par son meilleur ami. Aussi, ses doigts tapotèrent sur les touchent afin de l’ouvrir de nouveau puis, composa le numéro d’appel de son répondeur. Très curieuse de nature, elle se demandait qu’elle était le contenu du message mais elle ne s’attendait certainement pas à ce ton monotone, blasé, sans vie. Une fois de plus le message téléphonique défila, laissant le visage de Joojoo devenir neutre presque livide. Aussitôt, elle chercha à le joindre afin de prendre de ses nouvelles mais également l’avertir de sa venue au plus vite.


    « Yungie ? C’est toi ? … J’arrive dans peu de temps. Je trouverais bien un moyen de rentrer et puis ca me rappellera des souvenirs. On discutera de tout ça une fois que je serais arrivée. Ne t’inquiète pas je vais te sortir de cette forteresse éwè quitte à te faire passer par la fenêtre. On se servira de tes rideaux comme dans les films d’espionnage. Je suis en route … désolé de ne pas avoir répondu plus tôt à ton appel. Je me rattraperai promis. »

    Une fois la conversation terminée, elle referma son portable, termina de se changer, prit ses affaires avant de courir dans les couloirs privés du cinéma, strictement réservés au personnel pour se dérober par une porte donnant sur une petite rue annexe. Pas de temps à perdre, une heure de trop s’était écoulée. Alors pour éviter les transports en commun, la jeune fille s’était équipée d’un vélo fort utile pour l’emmener n’importe où n’importe quand. Plus rapide qu’elle sur ces deux roues cela n’existait pas. Ses jambes tournaient à cadence régulière afin de la conduire jusqu’aux quartiers les plus prisés de la ville. Bien que plusieurs années s’étaient écoulées entre temps, ses souvenirs restaient intacts. Elle se souvenait sans mal de sa propre demeure, aujourd’hui encore habitée par cette affreuse belle-mère remariée à un riche héritier. Lorsqu’elle continuait sur le même chemin, tout au bout du quartier existait une maison imposante par sa taille mais également par sa disposition. Hyo Joo ne pouvait pas tromper sur sa destination. En vingt minutes, la jeune fille arriva devant l’entrée pour déposer son moyen de transport le long de la gille. Elle passa ensuite ses mains dans ses cheveux pour les coiffer un minimum et enlever les épis qui auraient pu se former sur le dessus de sa chevelure courte. Une fois fait son index vint appuyer sur la sonnette avant qu’un homme d’un mètre quatre vingt dix ne vienne ouvrir. Les yeux de Joojoo s’agrandir alors devant cette apparition monstrueuse avant de s’incliner pour le saluer et se présenter.

    « Bonjour. Je me présente Bae Hyo Joo. Excusez moi de vous importuner mais je suis une amie de la famille Cho. Young Sun m’attend, si vous pouviez me laisser entré. »

    L’homme fit un geste de la main, la paume à plat et à la verticale pour lui demander d’attendre le temps de confirmer ses propos. Il prit quelques mètres de distance tout en avançant un micro auprès de ses lèvres pour chuchoter quelques mots. De temps à autres, il jetait un coup d’œil à cette petite brune fouineuse qui n’avait pas l’apparence d’une jeune fille aux moyens aisés. Pourtant, en moins de deux minutes, il reçut l’accord de la famille pour laisser cette petite souris entrer et investir les lieux. Joojoo en profita également pour lui laisser le soin de garder son précieux vélo car l’emporter avec elle dans la maison au sol ciré n’était pas une option. Son visage ne pouvait qu’afficher un sourire glorieux face à cette mini victoire. Néanmoins, un obstacle plus important pourrait se trouver sur sa route en la personne de Monsieur Cho si celui ci venait à sa rencontre pour connaître l’objet de sa visite. Lui dire de but en blanc que séquestrer son fils n’était pas ingénieux serait aussi mal vu que déplacé. Elle ferait donc en sorte de l’éviter habilement pour aller directement à la rencontre de son meilleur ami. Une fois entrée, la brunette rasa les murs en surveillant les issues de secours avant de monter quatre à quatre mes marches et se diriger tout droit vers la dite pièce où Young Sun était « retenu ». Une fois devant la porte close, elle tourna la poignée pour l’ouvrir lentement tout en conservant l’appréhension de voir le visage de son ami décomposé voir totalement neutre. Un visage qui ne devrait pourtant pas inquiété mais s’il laissait ses parents dicter sa vie sans lui laisser le moindre choix, alors il serait malheureux toute sa vie.

    « Yungie c’est Joojoo. Je viens de passer un molosse alors tu ne me fais pas peur. Je te préviens je rentre. »

    Aussitôt dit, aussitôt fait. Sa silhouette s’immisça dans la pièce pour s’approcher de celui qu’elle connaissait décontracté pour obtenir l’image d’un homme bien habillé à qui le costume trois pièces ne permettait que de rendre une image parfaite d’une famille modèle.

    « Nan vraiment, cette couleur ne te va pas du tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cho Yong Sun

« ADMIN & Fonda' ♥ »
↨ Y O N G I E


avatar

Date d'inscription : 06/03/2009
Nombre de messages : 776
Né(e) le : 29/06/1989
Age : 29
Profession : Guitariste/Vocaliste des ANJell & Héritier des hôtels Cho
Situation : Coeur éperdument pris ♥
Humeur : Je m'aime ♫ Enfin.. Savadi m'aime *.*


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Souvent à côté de la plaque ♦ drôle ♦ adorable ♦ pas sérieux du tout ( sauf en ce qui concerne le travail ) ♦ spontané ou trop direct ♦ rancunier ♦ énergique ♦ maladroit ♦ facilement contrarié ♦ généreux ♦ plutôt susceptible ♦ perfectionniste ♦ droit .

MessageSujet: Re: Allo JooJoo. Bobo... [ Hyo Joo ♥ ]   Ven 25 Juin 2010 - 19:39

    Wonder JooJoo. Il devrait sérieusement penser à la surnommer comme ça... Ou alors, bâtir un édifice à son nom ! Autant lui, il ne s'était pas montré très présent pour elle ces derniers temps – à cause de son emploi de temps d'idole – mais sa meilleure amie répondait toujours présente à ses appels de détresses. Très honnêtement, Yongie ne voyait plus sa vie sans Hyo Joo. La brunette était devenue une part de lui. Elle était la personne la plus importante dans son cœur. Ohh mais bien sûr, Hyo Rin l'était tout autant ! Mais le sentiment n'était pas comparable. Elles valaient toutes deux l'or et les diamants du monde. Si on lui demandait un jour à choisir entre sauver l'une ou l'autre au dépend de leurs vies, alors le chanteur choisirait de sauver les deux et de sacrifier la sienne en juste compromis... Tout cela pour dire qu'il avait été touché par le dernier appel de son amie. D'une manière propre à elle, la belle était parvenu à lui arracher un sourire aux mots 'forteresse' et 'rideaux'. Quel imagination, n'est-ce pas ! Le pire étant qu'il y avait déjà pensé une fois !! Mais bon, ils ne jouaient pas dans un film, malheureusement. Il se voyait mal faire redescendre de sa chambre de cette façon, et sans alerter les chiens et les patrouilles de surveillances dans le secteur ! Pire qu'à la maison blanche, quoi. En y pensant bien, c'était tellement bête... Mais bon, on ne reviendrait pas sur une méthode de vie, propre à la haute-société et de tout ce qui y touche de près comme de loin.

    Tout cela pour dire qu'il n'avait pas perdu de temps de son côté aussi, pour mettre à l'œuvre son plan 'évasion'. Sa gouvernante favorite était de mèche avec lui, comme bien souvent. Tout le monde – à l'exception de Monsieur et Madame Cho - la surnommait 'Nany'. C'était une très belle et très gentille femme pour son âge. Fidèle à ses principes et à la famille de la star, elle s'occupait de Yongie depuis son plus jeune âge. Hyo Joo aussi la connaissait. Elle était la doyenne des domestiques, et accessoirement, la deuxième maman du coréen. Elle avait également impliqué quelques autres domestiques dans la mission. Ces dernières allaient occuper les agents de gré ou de force, et elles rentreraient 'les fauves' de façon à ce qu'ils n'aboient pas subitement. Évidemment, Yong Sun ressortirait par l'arrière, là où il n'y avait aucune caméra. Le genre de fugue que ne tolérait pas Nany, en temps normal. Mais cette fois-là avait suffit. Voir le jeune maître enfermé dans cette chambre, comme à l'époque de l'enfance, lui donnait mal au cœur. Elle était confiante. Elle empêcherait Monsieur Cho d'aller retrouver son fils à l'étage. Quitte à renverser du vin sur sa chemise ou à retarder un peu plus les invités... Tout se passerait bien. Tout ne pouvait que bien se passer.

    « Yungie c’est Joojoo. Je viens de passer un molosse alors tu ne me fais pas peur. Je te préviens je rentre. »

    Ses prunelles se relevèrent derechef à l'intonation de cette voix si familière. Une voix qu'il reconnaitrait entre mille ! Un sourire qui semblait alors improbable, s'accrocha à ses lèvres, et le jeune homme se leva de son bureau pour venir accueillir la demoiselle dans ses bras, et la remercier de s'être déplacé. Moins bien pour la remarque à propos de la couleur ! Son visage se décomposa en une mimique disgracieuse, puis un nouveau sourire, plus neutre, vint répondre à cette pertinente remarque.

    « Et toi, le gris te rend vilaine ! »

    Quelle réplique, mon cher. Mais cela n'avait été en rien méchant. D'ailleurs en parlant de vêtements, il avait aussi pensé à son change. Ni plus ni moins qu'un simple jean's et un T-shirt blanc imprimé. Yong Sun ne s'était pas creusé la tête à ce niveau. C'était même le cadet de ses soucis ! En revanche, il aurait mieux fait de songer à se changer avant l'arrivée de la belle. Mais ça évidemment, il n'y avait pas pensé ! Tête en l'air comme il l'était. Mais bon, ce n'était pas comme si elle ne l'avait jamais vu nu de sa vie... Du moins, partiellement !

    « J'me change et on largue les voiles ! Hum. Et oui, retourne-toi. »

    Elle se serait retournée d'elle-même de toute façon. Le contraire l'aurait bien étonné ! Et tant pis si sa best se décidait à mater en douce !! Ce n'était pas vraiment un problème, en fait. Il n'était pas du genre pudique, à la base. Enfin, tout dépendait avec qui. Mais Hyo Joo et lui se connaissaient depuis vachement longtemps, maintenant. Il était naturellement à l'aise avec la jolie brune, et il espérait qu'à se stade de leur relation, il en était de même de son côté.
    Des coups retentirent contre la porte, et une petite masse de faible corpulence pénétra à l'intérieur de la pièce. Il s'agissait ni plus ni moins de Nany. Par ailleurs, elle ne reconnut même pas la demoiselle au premier coup d'œil, et s'arrêta net dans sa marche. Non pas à cause de la nudité partielle du jeune homme, mais à cause de Hyo Joo ! La dernière fois qu'elle l'avait vu ici même remontait à un bout de temps déjà ! Et à l'époque, la jeune fille possédait de longs et magnifiques cheveux lisses, couleur châtain. Rien à voir avec la belle jeune femme qu'elle était à présent devenue ! Les yeux grands ouverts, la plus âgée la fixa pendant un bref moment avant de réaliser et de pousser un petit cri ! Cette fois-ci, elle n'hésita pas et s'avança vers la miss Bae pour la prendre chaleureusement dans ses bras et la serrer contre elle.

    « Omo! Hyo Joo-sshi. Vous avez tellement changée... Mais qu'est-il arrivé à vos cheveux ? »

    A croire qu'elle y tenait à ces cheveux!! Yongie lui, il la trouvait beaucoup plus jolie comme ça... Raison pour laquelle il roula des yeux dans ses orbites, finissant d'enfiler son T-shirt et ses chaussures. Fin prêt, il jeta un dernier coup d'œil dans la glace et se retourna vers les dames, un sourire de vainqueur aux lèvres.

    « Nany tu vas la mettre mal à l'aise si tu continues comme ça... Où en sont les autres ? »

    Plus professionnellement cette fois-ci, la cinquantenaire prit une certaine distance entre les jeunes gens, mains liées. Elle s'adressa alors à son jeune maître d'une voix calme et posée.

    « J'attendais justement votre accord pour débuter le plan. Tout le monde est prêt. Ils attendent mon signal. »

    « Parfait ! Je crois que plus rien nous retiens ici ? »

    Cette dernière interrogation s'adressa plus particulièrement à la brunette, l'air complice. Il se saisit de l'une de ses mains et l'entraîna jusqu'au précédent couloir normalement vide, où Nany leur fit part de quelques instructions. Prudence était mère de sureté. Elle leur indiqua la direction à prendre et les pria de toujours rester aux aguets. Pas de soucis avec ça ! Yongie gérait plutôt bien à ce niveau... ou pas. Ben oui, avec lui, il fallait toujours s'attendre à tout et n'importe quoi aussi. D'une manière qui le dépensait complètement, le jeune homme semblait doué pour s'attirer dans les ennuis les plus improbables ! Jusque là, longer un couloir et descendre quelques marches n'avaient rien de bien sorcier. Au rez-de-chaussée, quelques domestiques leurs montrèrent le chemin, mimant des gestes comme « Chttt! » ou « Baissez-vous. » avec l'aide de leurs mains. Si la situation n'était pas aussi stressante, peut-être que Yong Sun aurait apprécié en rire avec sa bestoune ! A la place, il ne cessa pas de se retourner en sa direction pour s'assurer que tout allait bien, sans jamais décrocher cette main qu'il serrait fort dans la sienne. De la nostalgie s'empara un peu de ses traits, mélancolique. Il se souvenait avoir déjà vécu une expérience de ce genre, dix ans plus tôt... A la différence qu'il n'y avait eu ni complices, pas même de Nany pour les aider à se faire la malle ! Au contraire, ils avaient fini par se faire prendre par son père en personne et s'était pris deux baffes sur la joue !! Il s'en souvenait encore de la douleur !

    « Vite. Dépêchez-vous... »

    Cette dernière domestique les incitèrent à passer au plus vite, tandis qu'un garde de la sécurité regarda à ce moment là dans la direction qu'elle pointa du doigt. Ce fut donc maintenant ou jamais pour sortir une bonne fois pour toute de la demeure ! Ceci fait, les deux jeunes accoururent en direction d'un buisson et s'y faufilèrent juste derrière, accroupis. Il restait encore la partie 'extérieure' à braver... Mais jusque là, Yong Sun s'autorisa à souffler un grand coup, soulagé. Il relâcha enfin la paume de la demoiselle, et se laissa retomber en arrière, à même le gravier. Dans sa chute, il provoqua un bruit imminent et manqua même de se faire repérer comme un imbécile !! Mais heureusement, la femme de ménage, plus loin, trouva quelque chose à dire, et elle dévia l'intérêt du gardien sur autre chose.

    « Pfffiouu... J'ai eu chaud. »

    Un soupir d'aise se faufila entre ses lèvres, et le coréen se détendit à partir de là. A croire qu'il n'avait vraiment pas le droit à un moment de répit ! Puisqu'une chose bizarre et gluante vint effleurer son poignet, lui arrachant une grimace plutôt drôle pour la peine. Allez savoir pourquoi, il pensa d'abord à une mauvaise blague de JooJoo. Alors qu'en fait...

    « Ahh~ Joo, arrête ça. C'est.... »

    Crade ? Sale ? Répugnant ? Minute minute. Depuis quand Hyo Joo lui faisait-elle des léchouilles baveuses ?! Son bon sens reprit alors le dessus, et c'est là qu'il le vit... 'AmorAmor'. L'hideuse créature de la dynastie des Cho. Le second roi de la maison... Le chihuahua... de son père !!

    « Raaah, non dégage ! Va-t'en Amor ! Vas voir ailleurs... »

    Donner un ordre à ce chien, c'était comme vouloir redonner la mémoire à un patient atteint d'alzheimer... C'était impossible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allo JooJoo. Bobo... [ Hyo Joo ♥ ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allo JooJoo. Bobo... [ Hyo Joo ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JRM Entertainment :: ;; Séoul & ses merveilles :: habitations :: ■ quartiers huppés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit