AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥

Partagez | 
 

 Kaboom = A Korean & a Japanese ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Date d'inscription : 13/05/2010
Nombre de messages : 99
Né(e) le : 26/02/1992
Age : 25
Profession : Trainee à la JRM.
Situation : Libre mais réservé à JinKi *O* =D
Humeur : Parfaite ♥


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Femme parfaite. ♥

MessageSujet: Kaboom = A Korean & a Japanese ♥   Mar 1 Juin 2010 - 7:18

Myû confortablement installée sur un oreiller, Hyoriie trop bien placée sur l’autre, le silence régnait dans la pièce. Il était aux alentours de onze heures et notre demoiselle se donnait encore le rôle de la belle aux bois dormants. Faut dire qu’elle s’était couchée tard la veille, trop occupée à pratiquer plusieurs danses et chansons, allant même jusqu’à danser avec Myû. Mais bon, ce n’est rien de très pertinent et intéressant à savoir ; ce n’est que du passé alors sautons ces petites étapes de sa vie. A haha-ha. Malaise. M’enfin … Revenons à notre demoiselle qui avait perdu les notions de la beauté pendant son sommeil : elle dormait si bien qu’un filet de bave s’était permis de glisser du coin de ses lèvres jusqu’à son oreiller. Dégueulasse han ? Je sais, je sais. Faudrait la réveiller qu’elle corrige cette vision plutôt horrible. Mais, si on enlève la bave, elle a l’air d’un ange lorsqu’elle dort ! Et puis bon … C’est dur de réveiller un ange ; on préfère l’observer dormir, non ? Ben, Myû préfère l’observer dormir plutôt que la réveiller, même si au fond elle ne peut pas faire grand choses. Après tout, ce n’est qu’une simple peluche tortue, on ne peut pas lui en vouloir. On ne peut que laisser le temps aller et ce fut ce qui se passa ~

Heureusement pour nous, au bout de quelques minutes de patience seulement, notre semi princesse entrouvrait enfin un œil. Le droit, pour de la précision inutile. Comment s’était-elle réveillée ? Bah, les rayons de soleil qui pénétraient dans sa chambre étaient finalement venus se poser sur son œil, la forçant à se réveiller comme s’ils avaient pris en pitié l’état dans lequel elle était. Alors bon, se réveillant petit peu par petit peu, elle prit conscience qu’un peu de bave se trouvait sur sa joue. Reculant donc sa tête, elle put voir le petit rond de bien situé sur son oreille. Exprimant du dégoût sur son visage tandis qu’elle tournait l’oreille de côté, après avoir essuyé sa joue, elle referma ses yeux et elle écrasa son nez dans ce qui lui servait appui-tête. C’était qu’elle était l’élégance à l’état pure cette petite demoiselle ! Une chance que personne d’autre que Myû se trouvait dans la pièce : vous imaginez ce qu’elle aurait eu l’air ? La presse en aurait sûrement parlée ~

M’enfin bref, maintenant parfaitement réveillée, Hyoriie se plaça sur le dos pour s’étirer de tout son long : rien de mieux qu’on bon étirement pour commencer une journée en forme. Ce n’est pas pour rien que les chats prennent toujours le temps de s’étirer lorsqu’ils se lèvent ! Et même si elle n’était pas réellement un chat, elle prenait toujours le temps de le faire, c’était sa petite routine. Elle poussa ensuite ses jambes hors de ses couvertures pour que ses pieds parviennent à toucher le sol. Par après, elle redressa son dos. La voilà maintenant assise au bout de son lit. Qu’allait-elle faire en cette belle journée ? Elle l’ignorait. Elle jugea alors qu’elle pourrait commencer par se préparer pour affronter cette dite journée. C’était sage comme décision. Du coup, elle se leva et se traina jusqu’à la salle de bain, entrant dans la douche après avoir abandonné tout ce qui s’appelait « tissus » ou encore « vêtements ». Rendu là, comme environ tous les êtres humains, elle se lava le corps en entier, des orteils jusqu’à l’arrière des oreilles et les cheveux. Le tout terminé, elle ferma les robinets qui contrôlaient le niveau d’eau, s’armant ensuite d’une serviette pour quitter ce petit lieu isolé derrière un rideau.

Maintenant sortie de la douche, dans un état plus que naturel bien que toute propre, Hyoriie plaça une serviette sur sa tête pour enrober ses cheveux, évitant ainsi que de l’eau perle sur son corps sans arrêt. Une autre serviette autour de la taille, elle se rendit tranquillement dans sa cuisine ; l’heure de nourrir son estomac était arrivé. Alors, ouvrant le frigidaire et regardant son contenu, elle déplaça plusieurs items avant de choisir de manger des toasts pour le petit déjeuner. Prendre le temps de se cuisiner un peu déjeuné ne lui tentait pas. Elle inséra donc deux tranches dans les trous réservés que pour ça dans la machine avant de retourner à la salle de bain afin de terminer son petit nettoyage. Là, elle commença à nettoyer son visage avec un produit quelconque et lorsqu’elle rincée, elle commença à brosser ses dents, marmonnant une chanson pendant cette petite activité. C’est alors qu’au bout de quelques seconde un bruit se fit entendre jusqu’à la salle de bain ;

~ Kechloque ~

Hyoriie. « OH, mm-has tow-ousts ! »

Crachant toute sa pâte à dent dans le fond de l’évier, Jeon rinça sa bouche pour enlever le tout et nettoya sa brosse à dents avant de la ranger dans son petit pot, fermant ensuite les robinets avant de courir à la cuisine. Bon, elle courrait sûrement pour rien, mais faut avouer qu’elle détestait ça quand elle devait manger des toasts froides ; c’était tout sauf bon. Du moins, c’était ce qui en était pour son avis ! Alors bon, essoufflée devant son comptoir, notre belle asiatique s’arma d’un couteau avant d’étendre une substance au chocolat sur le pain cuit. Le tout placé dans sur une assiette, elle l’apporta avec elle dans sa chambre, la déposant sur un bureau avant d’ouvrir son garde-robe. Comment allait-elle s’habiller aujourd’hui ? Bonne question. Prenant donc une bouchée pour se donner le temps de réfléchir, elle décida d’observer vêtements après vêtements pendant qu’elle mâchait sa nourriture. Poussant ensuite vêtement après vêtements, elle en tirant quelques-uns au passage, soit un jeans plutôt foncé -bien que normal- et une chemise rose qu’elle mit par-dessus une camisole blanche. Voilà, elle était à demi prête : ne restait plus qu’à coiffer le tas de cheveux sur son crâne. Elle retourna donc à la salle de bain et s’arma de son séchoir pendant plusieurs minutes. Lorsqu’ils furent sèchent en entier, elle les remonta en toque sur sa tête et glissa une petite passe à cheveux qui avait une petite fleur comme ornement, aplatissant ensuite son toupet. La voilà prête à sortir. Elle glissa donc son cellulaire dans une poche, ses clefs dans l’autre et un petit sac dans lequel elle mit le reste, soit son porte-monnaie et quelques friandises …

L’extérieur était quand même différent de l’intérieur. Une légère brise survolait la ville en entier et contournait les immeubles qui s’y trouvaient, faisait danser les feuilles dans les arbres et formaient ainsi une mélodie tout à fait naturelle, faisait voler les cheveux des habitants de la ville qui s’y promenaient à l’extérieur pour profiter de la température ou se rendre quelque part en particulier. Avec ce petit vent frais, il ne faisait pas très chaud, mais il ne faisait pas trop froid non plus. Disons qu’avec une petite veste sur les épaules, c’est une température parfaite pour profiter de cette belle journée, le soleil qui illuminait tout de sa splendeur majestueuse et de ses rayons ardents. D’ailleurs, avec la hauteur et la position de celui-ci, il était facile de savoir que c’était en plein milieu d’un bel après-midi. En fait, les experts pourraient le savoir en jetant qu’un simple coup d’œil, mais notre demoiselle préférait regarder l’heure sur son cellulaire plutôt que de se fier à des théories qu’elle ne connaissait pas vraiment ; elle était loin d’être une experte dans la matière concernant le soleil ! Pour tout dire, ce qu’elle savait se résumait à une boule de feu au milieu du système, voilà tout. M’enfin, pourquoi regardait-elle l’heure ? Oh, pour son simple plaisir, cherchant seulement à se situer dans sa journée. Rien de plus. Car, non, elle n’avait rien de prévu. Faut dire que notre petite demoiselle n’avait pas une vie très chargée. Du moins, pour le moment. Et ce n’était pas pour lui déplaire, loin de là ; elle aimait pouvoir profiter du temps libre qu’elle avait. Le stress causé par un manque de temps, ce n’était pas pour sa petite personne, mais pas du tout. D’ailleurs, c’était à peine si le stress avait déjà fait partie de sa vie : Hyoriie est une personne qui aime prendre toutes les choses du bon côté, qui est relaxe dans presque toutes les situations et qui profite de la vie au jour le jour, ne voyant pas pourquoi elle devrait se presser. D’ailleurs, c’était peut-être bien parce qu’elle était trop confiante en sa vie qu’elle se permettait trop souvent d’être tête en l’air, ce qui était parfois négatif. Faut dire que lorsqu’on est tête en l’air, bien des choses nous échappe comme la possibilité de foncer dans quelque chose ou encore quelqu’un, tout dépendant de l’endroit. Heureusement pour elle, le tout se portait pour le mieux ~

Enfin, le tout se portait pour le mieux jusqu’à ce qu’elle se retrouve sur une rue plutôt convoitée. Faut dire qu’il y avait beaucoup plus d’obstacles à éviter, soit des humains qui vaquaient à leurs occupations ou des trucs abandonnés sur le sol par ici et par là. Le pire, c’était les personnes en retard quelque part qui, à la base, fonçaient déjà dans presque tout le monde. Du coup, elle ne se sentait pas coupable lorsqu’elle se faisait accrocher par quelqu’un qui semblait courir, même si elle tentait également de ne pas trop se retrouver dans la lune. Toutefois, malgré tous ses efforts, elle ne restait pas sur le terre très longtemps : il ne lui fallut qu’un oiseau pour qu’elle soit captivé comme jamais. TDA ? Tout à fait. Et elle en est pleinement consciente. Mais bon, toutes les personnes atteintes d’un trouble de déficience d’attention sont généralement conscientes de ce problème. Malheureusement, être consciente de son trouble ne signifie pas être consciente de ce qui va se produire si elle ne revient pas sur la terre. C’est bien pour ça qu’elle finit par foncer dans quelqu’un, mais foncer solidement fort pour se retrouver sur les fesses sans avoir rien compris …

Les yeux ronds, l’air perdu et les mains de chaque côté de son corps, Hyoriie était perdue. Que venait-il de se passer ? Elle ne le savait. Regardant alors devant elle, elle vit que quelqu’un semblait aussi perdu qu’elle, une carte dans une main. Venait-elle de foncer dedans lui ? C’était possible si, tout comme elle, il avait été davantage concentré sur autre chose que sur la route. Cela signifierait qu’aucun des deux n’avait vraiment vu la chose venir. Ça pourrait expliquer l’impact du choc, soit le pourquoi qu’elle était maintenant assise sur le sol avec une douleur à la limite du atroce. Quoi qu’il en soit, se grattant légèrement la nuque pendant qu’elle posait tout ce raisonnement, Hyoriie fini par s’aider à se lever en prenant appui sur le sol. Et lorsqu’elle fut debout, ses mains se posèrent sur son bassin, frottant un peu dans l’espoir de faire partir un peu la douleur. Malheureusement, ça ne marcha pas vraiment. Reposant alors son regard sur l’étranger, Hyoriie devint toute rouge, mal à l’aise à cause de ce qui venait de se passer. C’était quand même en partie de sa faute. Du coup, elle ne trouva que l’option « s’incliner en guise de pardon », se redressant pour l’observer à nouveau. Tient, était-il coréen ? Certains traits la laissaient perplexe. Ne voulant par contre pas être impolie, elle ajouta quelques excuses pour essayer de se faire pardonner.

Hyoriie. « Euh … Je … Euh ... Excuses-moi ! Je ... J’ai … Je ne regardais pas où j’al- … »

Ne terminant pas sa phrase, Hyoriie fondit en larme et fini par se jeter dans ses bras, craquant sous la pression et la souffrance. Je sais, je sais ; ce n’est pas commode. Mais bon, trop sentimentale, c’était ce que ça donnait. Et puis bon, surprenante à ses heures, le câlin était entré en jeu. C’était assez gênant comme situation mais elle resta là quelques secondes qui parues être des minutes. D’ailleurs, elle en prit conscience au bout d’un moment. Du coup, elle se retira assez rapidement et lui tourna le dos, complètement rouge par la gêne et ses pleurs qu’elle sécha à l’aide d’une main. Elle posa ensuite ses mains sur le bas de son bassin, recommençant à marcher dans le bus d’aller le plus loin possible pour ne pas revoir cet être. Toutefois, elle ne fit que quatre pas et ce fut suffisant pour qu’elle soit remplie de remords, le regardant alors du coin de l’œil. C’est alors qu’elle remarqua la carte pour une nouvelle fois …

Prenant son bras dans une main et un énorme respire, Hyoriie tourna son corps en entier et retourna près de celui-ci ; elle ne pouvait pas le laisser là, déjà qu’il semblait perdue et qu’elle lui en devait une. Alors bon, à ses côtés, et se grattant la nuque, Hyoriie se racla la gorge pour avoir son attention avant de reprendre la parole de sa petite voix timide.

Hyoriie. « Je … Je m’excuse mais … As-tu besoin d’aide ? »

Croisant maintenant ses mains dans son dos, les joues toutes roses, Hyoriie regardait la carte sans vraiment y accorder une grande importance. Elle connaissait tellement bien la ville qu’elle n’en aurait sûrement pas le besoin si jamais il acceptait son aide …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 22/04/2010
Nombre de messages : 39
Né(e) le : 20/08/1990
Age : 27
Profession : Mannequin entre autre xD
Situation : Libre
Humeur : Lalalou! :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: CF fiches ♥

MessageSujet: Re: Kaboom = A Korean & a Japanese ♥   Mar 1 Juin 2010 - 17:27


"Miaou"

"hum...."

"MIAOU!"

"Huuuuuuum...oi...keskisepasse..." Aki, toujours à moitié endormi sentit un poids se déplacer sur son torse. Ouvrant à moitié un œil, il vit sa minette Sanae lui marcher dessus de tout son poids d'un air résolu en se frottant à lui avec insistance.

"kestuveuxàstheurelàSuppy...." Pour toute réponse, la jolie princesse Suppy qui n'était autre que ladite minette à la splendide fourrure noire, poussa un miaulement plus agressif que les précédents ce qui contraint Aki à se relever. Il jeta alors un œil sur l'heure affichée sur son horloge: 12 h 30.

"SUPPY!!! c'est mon jour de congé aujourd'hui! pour une fois que je peux rester dormir comme je veux tu viens me réveiller toi!" Celle-ci vint se rouler sur lui d'un air affectueux le fixant intensément de ses grands yeux vert-jaune.. Aki n'y résista pas, sa colère disparut instantanément. Il l'attrapa délicatement et la caressa tendrement. Le bel animal eut l'air d'apprécier. Un ronronnement doux et puissant à la fois se fit entendre au bout d'à peine 30 secondes.

"Ohayo oHime-sama♥️" Lui dit-il en la fixant avec amour. Pour toute réponse, Suppy ronronna encore plus fort et se frotta encore plus passionnément sur son maître. Celui-ci s'autorisa un sourire. Décidément cette minette c'était quelqu'un! Quand elle avait décidé qu'il avait assez dormi et qu'il fallait qu'il s'occupe d'elle, elle le lui faisait comprendre! Et là, vu l'heure qu'il était, mademoiselle avait sûrement dût tourner en rond toute la matinée en attendant que son maître se lève et la nourrisse. Elle avait dût tenter de le réveiller auparavant. Mais il ne s'en était pas rendu compte si tel avait été le cas. La journée d'hier avait été fatigante, très voire trop fatigante. Il était rentré chez lui après son travail de barman à 7 heures du matin... il avait loupé le dernier métro et n'avait pas eut d'autre choix que de rentrer chez lui à pied... Il n'avait même pas pris la peine de se déshabiller ni de se traîner jusqu'à sa chambre non, il s'était contenté de se jeter sur le divan et de s'endormir ainsi, sa Suppy lovée contre lui.

"Bon! levons nous, maintenant que je suis réveillé je ne suis pas prêt de me rendormir. Viens ma princesse je vais te donner ton petit dej'" Aki se leva donc d'un bon et tira les rideaux. Un soleil éclatant l'aveugla immédiatement. Il se tourna vivement de l'autre côté et se retrouva en cinq pas dans le coin de la pièce qui lui servait de cuisine. Il sortit alors du frigo le reste de la pâtée pour chats de la veille et la vida dans son intégralité dans l'écuelle de Suppy. Il remplit également avec soin la gamelle d'eau de cette dernière puis sortit du placard un grand verre qu'il remplit de jus d'orange et qu'il but d'une seule traite. Une grimace peu valorisante se forma alors sur son visage. Décidément ce genre de produit bon marché, ce n'était vraiment pas bon du tout! Il rinça son verre rapidement puis se dirigea vers la salle de bain. Ou plutôt les deux mètres au carré qui était censé servir de salle de bain...e.e
Un robinet défoncé, un cabinet datant de l'avant guerre et une minuscule douche meublaient la pièce qui ressemblait plus aux cabines de douche des ferries qu'autre chose. Vous l'aurez compris, l'appartement dans lequel Aki vivait n'était pas d'un luxe fulgurant, mais au moins c'était toujours mieux que d'habiter à l'hôtel et puis il n'y avait pas de cafards là au moins e.e.
Aki se déshabilla rapidement et rentra dans la cabine de douche ridiculement petite. Il laissa l'eau couler un long moment sur lui avant de se laver et remarqua alors les marques violacées sur ses cuisses provoquées par les nombreuses piqures de ses seringue de drogue. Ses cuisses oui, il est mannequin et hôte je vous rappelle; il doit souvent se découvrir les bras alors imaginez vous le tableau si on découvrait toutes ses marques sur ses bras hein?
Bref, Aki n'y fit pas plus attention que ça et termina de se nettoyer.

Après s'être préalablement habillé et laver les dents, Aki alla chercher dans son sac à dos un plan de Séoul qu'il avait récupérer à son arrivé en Corée. Comme il faisait beau aujourd'hui et qu'il ne pouvait plus se rendormir, il avait décidé de prendre le temps, au bout de six mois quand même e.e, d'aller visiter la ville.

Il fourra sa boite de Subutex dans son sac avec une bouteille d'eau, et une veste et quitta la pièce après une dernière caresse à sa petite protégée.

Fiouh! en effet! le soleil était plus qu'éclatant ce jour là. Aki, à peine sorti de son immeuble en délabrement, mis sous son nez une paire de lunettes de soleil toute neuve de marque qu'il avait reçu en cadeau d'une des entreprise de mode pour qui il avait posé quelques semaines plus tôt.

Bon! c'est pas tout mais on fait quoi aujourd'hui Aki? Bah justement il n'en savait rien e.e il commença à marcher en direction du centre ville d'un air indifférent, son MP3 dans les oreilles. Une fois arrivé là-bas il n'aura qu'à se mettre dans un coin et consulter sa carte pour savoir où aller...
Le vent frais qui soufflait paisiblement dans l'agglomération était très agréable car elle rafraîchissait la puissante chaleur dégagée par les rayons du soleil. Il faisait voleter gracieusement les cheveux de Aki qui se soulevaient et retombaient sur son visage de porcelaine au rythme de ses pas.
A mesure qu'il avançait, la foule de personnes présente dans les rues s'intensifiait. Au bout de 20 minutes il atteint enfin le centre ville.

"Bon, il est temps de savoir où aller maintenant..." Dit-il tout haut en japonais. Il sortit sa carte de son sac et retira ses lunettes pour mieux voir. Il jeta un coup d'œil sur la plaque annonçant le nom de l'avenue où il se trouvait et réprima un soupire. OK... il ne la connaissait même pas e.e d'ailleurs l'endroit lui-même lui paraissait inconnu. Il essaya de se repérer à l'aide de la carte. Il mis bien cinq minutes avant de la retrouver... c'était pourtant une des plus grandes avenues de la ville, mais avec tous ces noms bizarres et imprononçables qui se ressemblaient tous, Aki avait eut vite fait de ne pas comprendre et surtout de ne pas se retrouver e.e.
Entre temps, des personnes plus ou moins aimables et agréables lui étaient rentré dedans. Il décida de se décaler et se plaça en retrait à côté d'un panneau publicitaire. Il se replongea alors dans le décryptage de sa carte.
C'est à ce moment là que ça arriva. Alors qu'il promenait son regard entre la place où se trouvait la tour de Séoul et la rue du vieux palais royale, quelque chose exerça une forte pression sur lui qui le déséquilibra puissamment. Il eut juste le temps de se retenir contre le panneau pour ne pas tomber tandis que ses lunettes neuves s'écrasèrent au sol lamentablement. Aki poussa un juron puissant en japonais avant de se baisser pour récupérer ses lunettes. Heureusement, elles n'avaient rien. e.e Il se tourna alors vers, non il chercha l'objet du désagrément plutôt...
C'était une jeune fille qui était très certainement dans ses âges. Et celle-ci se trouvait être assise par terre, l'air complètement ahuri. Les mains pendantes de chaque côté de son corps et les yeux grands ouverts. Aki la regarda un instant sans bouger. De toute évidence, cette fille lui était rentré dedans et bien comme il faut. Mais elle n'avait pas l'air d'en avoir plus conscience que cela. e.e Il la regarda se frotter la tête nerveusement avant de se relever tant bien que mal. Elle avait dû se faire mal au bassin car elle se le tenait d'une main. La jeune tête en l'air fixa alors Aki d'un air étrange. Il en profita pour se concentrer sur son visage. Il était plutôt agréable. Un air de bienveillance et d'innocence y régnait. Petit à petit, il vit son teint prendre une couleur plus soutenue avant de finir en rouge cramoisi. Aki retint un éclat de rire. Elle était vraiment mignonne avec cet air gêné. Elle s'inclina plusieurs fois en signe d'excuses avant de reporter son visage honteux sur lui. Elle l'observait apparemment. Et vu l'air qu'elle faisait, elle avait dû comprendre qu'il n'était pas coréen.

"Euh … Je … Euh ... Excuses-moi ! Je ... J’ai … Je ne regardais pas où j’al- …" Commença à balbutier tant bien que mal la jeune fille en prise à une crise de panique avant de se jeter d'un coup dans les bras d'un Aki stupéfait. O_O
Celui-ci se tétanisa immédiatement. Il eut besoin de quelques instants de réflexion pour comprendre ce qu'il venait de lui arriver. Il venait de se faire sévèrement percuter par une passante qui s'était soudain mise à lui pleurer dessus en l'enlaçant fortement. Il était dans une phase de non compréhension de la vie totale et complète. Il baissa machinalement son regard pour fixer la demoiselle d'environ quarante centimètres plus petite que lui. Des larmes coulaient à flots sur sa chemise blanche laissant des traces peu charmantes. Il tenta de bouger pour se dégager mais aucun de ses membres ne réagirent à sa volonté. Le rose lui monta aux joues. Nan mais qu'est ce que c'était que ce pays! C'est vrai quoi! Se faire enlacer dans la rue par une inconnue en pleur c'est sûrement pas au Japon que ça lui arriverait. (à moins que ladite demoiselle soit étrangère et encore...) Il resta là à la fixer bêtement pendant un temps qui lui parut être une éternité puis d'un coup, se rappelant qu'il était dans la rue, l'une des plus fréquentée de Séoul soit dit en passant e.e, il se retourna alors vers les passants qui fixaient la scène d'un air mi figue mi raisin. Au même moment, la jeune fit se rendit enfin compte de son geste et se retira de ses bras d'un geste brusque en lui tournant le dos.
"O_o Qu'est ce qu'elle avait encore? Elle boudait? elle s'attendait à quoi? A ce que je la console? je ne la connais même pas!"
Elle commença alors à marcher dans le sens opposé en se tenant le bassin. Autant dire que Aki restait scotché sur place. Il la regarda marcher difficilement et fut encore une fois stupéfait de la voir se retourner vers lui non sans une grande inspiration.
Elle s'adressa alors à lui d'une voix timide tout en se grattant une nouvelle fois, la nuque nerveusement:

"Je … Je m’excuse mais … As-tu besoin d’aide ?"

Aki la vit se contorsionner étrangement dans tous les sens en fixant sa carte de Séoul. Celui-ci fixa tour à tour la carte et la jeune fille, puis compris. Elle voulait l'aider à trouver son chemin. Le souci c'est qu'il ne savait même pas où il voulait aller. Comment lui expliquer ça sans paraître à la fois bizarre et débile? Ou sans avoir l'air de la draguer? x)
Il mit quelques instants avant de répondre, choisissant bien ses mots pour ne pas qu'ils soient mal interprétés.

"Ano...euh...Je suis en Corée depuis peu de temps, et je cherchais à visiter la ville mais je n'ai aucune idée d'où aller..." Finit-il par dire maladroitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Kaboom = A Korean & a Japanese ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JRM Entertainment :: ;; Séoul & ses merveilles :: lieux publiques :: ■ rues & avenues-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit