AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥

Partagez | 
 

 AUDITIONS #4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Date d'inscription : 14/11/2009
Nombre de messages : 4


MessageSujet: AUDITIONS #4   Lun 5 Juil 2010 - 20:59

Quatrièmes auditions de la JRM Entertainment.
JRM ouvrit la porte de la salle de danse. Il n'était pas le premier arrivé. Une longue table avait été installée dans le fond de la vaste pièce. Les murs de celles-ci étaient recouverts de grands miroirs. A cette table étaient installés cinq autres personnes, trois membres du jury. Ils avaient l'air de bonne humeur, ce qui était un avantage pour les participants. Sauf un, celui du milieu, le blond. Il paraissait fatigué. Pourtant, faire passer les auditions est une chose plutôt amusante, bien qu'elle demande beaucoup d'attention et de concentration. Vous voyez les gens défiler, chacun avec un talent différent. Pour certains, il ne suffit que d'un regard, d'une parole, d'un geste, et vous savez déjà s'il fera partie de l'agence... ou non! Parfois, aussi, ils sont étonnés. Ils voient ou entendent des choses auxquelles ils ne s'attendaient pas. C'est ainsi qu'ils découvrent les futures Idoles de la JRM Entertainment!

Mais assez blablater! JRM s'empressa de s'asseoir sur le siège qui dominait la grand table. Il sortit les dossiers des participants, prit un bic et lança d'une voix grave :

« Entrez! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 14/05/2010
Nombre de messages : 281
Né(e) le : 19/03/1993
Age : 25
Profession : Trainee
Situation : Libre
Humeur : Tempérée ._.


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Froide; distante; difficile à cerner

MessageSujet: Re: AUDITIONS #4   Lun 5 Juil 2010 - 21:53


RunDevilRun
Hwang Jung Ah
Audition




1,2,3,4,5…Cela faisait 5 mois que JunAh s’entrainait vraiment pour ces auditions. Dix ans de chant et de danse la précédaient ce qui permit d’aborder plus sereinement ces difficiles mois d’entraînement. Il lui avait fallu gérer le travail scolaire et les séances de répétitions de plusieurs heures suivies par des cours de chant plus longs les uns que les autres. Après tout, depuis maintenant un peu plus de un an elle avait reprit son rêve en main, avait reprit les cours de danse et de chant, et s’était fixé un objectif : entrer dans une boîte de production. Tout ceci contre l’avis de ses parents qui n’étaient même pas au courant de ce tournant dans la vie de leur fille. Officiellement, JunAh était dans le meilleur lycée privé de Séoul et s’apprêtait l’année prochaine à entrer en classe préparatoire pour ensuite devenir avocate. Un parcours idéal ? Pas pour un esprit libre et « frivole » comme celui de nôtre Junnie. Officieusement ? JunAh suivait des cours à mi-temps dans la meilleure fac d’arts de la scène de Séoul. Ecole qu’elle payait avec son argent de poche. On ne peut pas cacher que JunAh ne manquait pas d’argent. C’était là-bas que Jung Ah avait ouvert son esprit aux difficultés que pouvait représenter ce métier. C’était là-bas que Jung Ah avait rencontré sa meilleure amie. C’était là-bas qu’elle avait préparé ce jour si important dans la vie d’une jeune fille de dix-sept ans. Et c’était aujourd’hui que JunAh affrontait ce jour. Affronter ? Un grand mot pour 5 minutes de passage. Mais c’était réellement le sentiment qui envahissait JunAh à ce moment très précis. Elle était devant la porte elle allait passer. Elle ne comptait pas faire attention au passage des différents candidats. Elle se fichait de ce que les autres pouvaient fournir. Bien sur elle allait soutenir Lim avant son entrée, mais dans ce genre de moment, seule elle comptait. Rien d’autre ne pouvait avoir d’importance. Il s’agirait de faiblesse profonde si tel était le cas. Car ça serait l’inverse de viser ce que l’on veut et se laisser distraire par quelque chose d’extérieur à ce que l’on doit fournir.

Une voix prononça le mot : "Entrez", il avait été lancé comme une condamnation à mort. Ou tout du moins, c’est ainsi que JungAh l’avait entendu. Elle allait peut être mourir d’un arrêt cardiaque à la vision de JRM en personne. Ou alors peut-être que ce sera le regard d’un des membres du jury qui fera arrêter le cœur sensible de la douce et délicate jeune fille que n’était pas JunAh. En réalité, une fois devant le jury JunAh se sentit mieux. Ca y est elle savait exactement à quoi s’attendre. JunAh était devant le jury. Ou plutôt. JunAh était devant LE Jury. Oui, cela sonnait bien mieux ainsi. Elle tripotait le bracelet qui était pour ainsi dire incrusté dans son poignet droit. Elle avait d’ailleurs renforcé l’attache la veille pour qu’il ne le gêne pas durant sa performance. JunAh attendit un signe approbateur du jury pour commencer son tour. Elle attendit que toutes les têtes soient relevées avant de parler clairement et distinctement :

« Je suis Hwang Jung Ah. »

« Mais ça, on le sait poulette ». Cette parole, provenant de son imagination, vint s’incruster dans son esprit à la seconde ou elle avait prononcé ses derniers mots. Oui, il le savait mais la politesse voulait qu’on se présente même à un concours ou nôtre nom était connu. JunAh continua plus assurée.

« J’ai 17 ans. Et je vais passer mon audition sur Run Devil Run de Ke$ha en version coréenne. »

Voilà, elle allait bientôt commencer. Elle regarda le jury. Ils ne stressaient pas vraiment JunAh ils avaient l’air des professeurs que JunAh côtoya toute l’année. Ne serait-ce qu’au lycée, pendant les entretiens blancs pour les classes préparatoires qu’elle visait, ou encore pendant les auditions blanches qu’elle avait passées à la fac. Elle n’avait donc pas peur mais plutôt elle était pleine d’adrénaline. Prête à prouver qu’elle avait les qualités nécessaires pour réussir. Elle était habillée assez simplement. Une robe noire et assez courte en laine sur un collant opaque et noir. Elle portait aussi des talons de danse, qu’elle utilisait habituellement en cours de Tango. Le maquillage n’était pas criard au contraire. Ses cheveux étaient tirés en un chignon parfait qu’elle avait mit « 3 heures au moins » à faire le matin même. JunAh s’était placée de dos au jury et avait fait un signe de main pour signifier qu’elle était fin prête à donner le meilleur d’elle-même.

De la concentration. Voilà ce qu’il fallait à Jung Ah pendant sa performance. « En avant, en arrière, devant, retourne toi, une moue, vas y ma fille ! » JunAh se parlait à elle-même. Les paroles et les mouvements venaient d’eux même. Heureusement ! Après 5 mois passés sur ce « chef d’œuvre » de la pop elle n’avait plus le choix. La perfection ou une cheville en moins. Les talons étaient dangereux mais donnaient une certaine prestance à la silhouette frêle de Junnie. Ils lui permettaient d’être peut-être plus…aérienne. C’était le mot. La fin approchait. JunAh s’était enregistrée sur l’instrumentale pour faire les chœurs. Ainsi, elle pouvait assurer les « vocalises » en live. Elle comptait sur ce point, pour en prendre quelques uns.

“Kkok naman bwajul meotjin namja nan gidarillae honja”

Voilà, c’était terminé. JunAh était en nage, elle avait réellement tout donné. Elle était fière d’elle. Même si elle n’était pas prise elle avait réussit sa performance et elle était à la hauteur de ses espérances voire mieux que ce qu’elle avait déjà fait. Mais c’est un fait : le stress donne des ailes…Quand la piste de décollage est prête. JungAh s’inclina remercia le jury et quitta la salle de danse. Une fois dehors, elle s’adossa contre le mur en face d’elle avant de se laisser glisser sur le sol pour y pleurer un bon coup, a l’abri des regards, le visage dans les genoux. C’était seulement de la joie.


La fin était là, elle avait terminé sur un grand écart et venait tout juste de se relever, avant de saluer le jury et partit en gardant son sourire dessinait sur ses lèvres. Elle l’avait fait et maintenant elle pouvait bien être fière d’elle, si elle n’est pas prise et bien elle retenterait encore sa chance sans doute jusqu’à enfin réussir, parce que pour elle la danse c’est la vie <3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Hyo Rin

« Admin & Fonda ♫ »
▬ Maman Poussin


avatar

Date d'inscription : 19/11/2009
Nombre de messages : 1031
Né(e) le : 03/06/1990
Age : 28
Profession : Apprentie styliste et chanteuse (?)
Situation : Coeur dérobé par un grand dadet ♥
Humeur : Pétillante ♪


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Douce ;; Gentille ;; Serviable ;; Généreuse ;; Pestouille ;; Souriante ;; Bavarde ;; Energique ;; Curieuse ;; Maladroite ;; Distraite ;; Gourmande ;; Impulsive ;; A l’écoute ;; Râleuse ;; Enfantine et mâture à la fois o.o ;; Garde ses émotions pour elle.

MessageSujet: Re: AUDITIONS #4   Sam 10 Juil 2010 - 21:12

Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Elle devait être folle. Complètement folle même. Elle sentait son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine. Parfois, les battements se calmaient pour quelques instants. Mais c’était uniquement pour pouvoir repartir de plus belle. Portant une main à sa poitrine, Hyo Rin inspira profondément. Elle devait se rendre à l’évidence, il était maintenant trop tard pour qu’elle change d’avis. Elle aurait l’air de quoi, si elle ne tenait pas son engagement ? Son beau-père l’avait tellement poussée, et même sa mère avait commencé à montrer un intérêt pour ce qu’elle voulait faire. Elle ne devait pas tout gâcher, non. Elle avait enfin l’occasion de se rapprocher de celle qui lui avait donné la vie, malgré tout ce que cette dernière avait pu lui faire. Hyo Rin voulait pouvoir lui pardonner. … Oui. Mais est-ce que faire ce qu’elle s’apprêtait à faire était bien nécessaire ? Assise en tailleur sur son lit, la jeune Coréenne fixait sans expression la feuille de papier posée sur son oreiller. Une dernière fois, elle en relut le contenu. Une dernière fois, elle la regarda. Puis elle se leva, ouvrit un tiroir de son bureau et glissa la feuille à l’intérieur. Elle referma le tiroir avant de s’appuyer contre le meuble. Il fallait qu’elle se calme. Tout allait bien se passer… N’est-ce pas ? Elle avait répété des milliers de fois, s’était même risqué à poster l’une de ses performances sur son site, pour avoir l’avis de ses fans. Alors il n’y avait aucune raison que ça se passe mal. Aucune.
Vous vous demandez certainement de quoi notre jeune chanteuse avait si peur. Eh bien justement, de chanter. Mais pas de chanter n’importe quoi, devant n’importe qui, n’importe où, non. Non, elle s’était inscrite aux dernières auditions de la JRM Entertainement. Oh, elle n’y avait pas pensé toute seule. C’était sa cousine qui avait introduit la grande feuille jaune dans sa chambre, il y a quelques semaines, quand elle était venue la voir. Hyo Rin ne l’avait remarquée que bien après le départ de Sun Ha et n’avait pas tout de suite compris. Elle y avait beaucoup réfléchi par la suite. Cette compagnie, c’était celle de Yong Sun, son petit ami. Petit ami qui était une super célébrité. Peut-être était-ce pour cette raison qu’elle s’était décidée à passer les auditions. Elle avait l’impression de ne pas exister quand elle était avec lui. Bien sûr, elle existait à ses yeux, ce qui était le plus important. Mais quand ils se promenaient main dans la main, elle entendait tous les chuchotements qui concernaient Yong Sun. Elle était terriblement jalouse de toutes ces groupies, elle avait peur de le perdre. Mais ça, elle ne le lui avouerait pas. Récemment, elle avait appris qu’il était promis à une autre qu’elle. Elle n’avait pas encore eu l’occasion de lui en parler. Sûrement parce qu’elle avait trop peur de s’entendre dire qu’il ne l’aimait plus, qu’il devait en épouser une autre ou pire encore, qu’il ne l’avait jamais aimée. Mais ça, elle refusait de le croire. Leur amour n’était pas un mensonge, une invention qui sortait de son imagination. Non, c’était quelque chose de bien réel. Et si elle devenait elle aussi une star, alors peut-être que sa relation avec Yong Sun serait plus officielle, qu’elle pourrait être avec lui. On dit que l’amour est aveugle ; peut-être ne voulait-elle pas voir qu’en étant dans la même compagnie que lui, on l’empêcherait justement d’être avec lui. Toujours était-il que Hyo Rin s’était décidée à passer ces auditions. Ses fans lui avaient apporté le plus grand soutien possible, tout comme son beau-père. Par contre, elle n’en avait pas parlé à Yong Sun, de peur qu’il l’empêche de tenter sa chance. Et puis le fait d’être avec sa cousine plus souvent et peut-être d’avoir la chance de former un groupe avec elle la motivait.

Hyo Rin secoua doucement la tête. Trop de choses lui venaient à l’esprit, elle devait se calmer. Si elle continuait à se stresser autant, elle ne serait pas en état de faire quoi que ce soit. Et alors elle décevrait bon nombre de gens. Traînant un pied devant l’autre, lentement, la jeune fille se dirigea vers la cuisine, où elle retrouva son beau-père. Ce dernier lui montra ses pouces, un large sourire s’étirant sur ses lèvres. Impossible de rester de marbre devant une telle démonstration. A son tour, Hyo Rin lui sourit et elle se sentit un peu plus apaisée. Néanmoins, elle ne pouvait rien avaler, de peur que son estomac ne lui joue de tours. Son beau-père lui proposa de la déposer à la JRM, histoire qu’elle ne se stresse pas davantage avec les transports publiques. Il ajouta qu’il l’emmènerait manger dehors avec sa mère après l’audition, pour fêter cet exploit. Il ne doutait pas un seul instant de sa réussite.
Debout devant le haut bâtiment de l’agence, Hyo Rin regarda la voiture démarrer, puis s’en aller, prenant la petite rue par laquelle ils étaient arrivés. Désormais, elle était seule et ne pouvait compter plus que sur elle-même. Et sur sa voix. Prenant son courage à deux mains, la jeune fille entra dans l’agence. Elle fut complètement éblouie par tant de grandeur une fois à l’intérieur. Même dans ses rêves les plus fous elle n’aurait jamais imaginé fouler ce sol de ses pieds en tant que prétendante au titre de trainee. Elle n’entrait jamais par-là pour aller travailler non plus, mais par l’entrée réservée au personnel. Eh oui, Hyo Rin travaillait à la JRM, en tant que styliste pour les SHINee. Elle se rappela alors la raison de sa venue, non professionnelle pour une fois, et s’approcha d’un des comptoirs pour demander son chemin à une hôtesse d’accueil. Cette dernière lui indiqua une flèche à un mur, au dessus de laquelle était écrit « auditions » en grandes lettres noires. Hyo Rin se sentit légèrement stupide ; elle remercia la femme et se mit à suivre les nombreuses flèches. Elle finit par déboucher dans une grande salle remplie de personnes de tout âge, même si la majorité se situait dans sa moyenne. Et là elle eut un choc. Quelqu’un était en train de répéter une chorégraphie durement apprise. Et elle, elle réalisait qu’elle n’en avait aucune. Elle ne savait pas danser. Elle n’avait jamais su. Comment allait-elle faire ?

Stressant encore plus qu’avant pour diverses raisons, Hyo Rin se laissa tomber sur une chaise. Elle regarda le numéro qu’on lui avait attribué. Oh non, elle était dans les premiers. Ce qui voulait dire qu’elle avait intérêt à laisser une grosse impression si elle voulait avoir sa chance. De quoi l’angoisser davantage ! Le temps passait et elle fixait sa montre sans rien faire d’autre. Elle voulait préserver sa voix, et surtout se calmer. Encore et toujours se calmer. Mais malheureusement elle n’avait jamais su gérer son stress.

« Numéro douze, Kim Hyo Rin ! »

Son cœur ne fit qu’un bond. Ca y était, c’était le début de la fin.
Sans motivation, Hyo Rin se leva de son siège et s’approcha de la porte de son enfer à venir. Elle inspira un bon coup et toqua contre le bois. Elle entendit un grand « Entrez ! » et alors elle posa sa main sur la grande poignée… pour faire un blocage. Elle ne pouvait pas le faire, si ? Elle fixa le métal quelques secondes, puis se ressaisit. Elle appuya sur la poignée, ouvrit la porte à la volée et afficha son plus grand sourire. On dit toujours que la première impression est très importante, alors pas question de se planter. Son regard se posa immédiatement sur le boss, le grand JRM. Très imposant et effrayant, tout en étant chaleureux à la fois. Elle ne l’avait jamais vu de cet angle là. Aujourd’hui c’était elle qui était jugée. Puis elle remarqua Jin Ki, son ami de longue date et père de son petit poussin. Hihi, si elle s’était attendue à le voir là ! Il paraissait fatigué, mais une petite étincelle sembla passer dans ses yeux lorsque leurs regards se croisèrent. Elle sentait la force grandir en elle, elle se sentait capable de le faire. Et puis… Yong Sun. Son Yongie. Elle savait qu’il aidait pour les auditions, il le lui avait dit lui-même à leur dernier rendez-vous. Elle n’oublierait jamais l’expression qu’elle venait voir sur son visage : il n’en croyait pas ses yeux de la voir là, devant lui, s’apprêtant à passer les auditions. Elle qui voulait lui faire la surprise, c’était réussi. Elle se dirigea vers la sono, où attendait un homme qui s’en occupait. Elle attrapa un micro et indiqua à l’homme quelle piste il devait lancer sur le CD. Puis elle revint au milieu de la pièce et se courba légèrement devant le jury.

« Bonjour, je m’appelle Kim Hyo Rin et j’ai vingt ans. Je vais vous interpréter une chanson que j’ai moi-même écrite. Elle s’intitule Byeol. »


Spoiler: