AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥

Partagez | 
 

 J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook] Vide
MessageSujet: J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook]   J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook] EmptyMer 9 Déc 2009 - 19:50

    Parce que Ji Wook avait dit qu’elle voulait s’entraîner pour rien, Hye Jin l’avait frappé. Pas violemment non plus hein. Ca n’était pas comme si elle avait voulu lui faire mal. Mais parce qu’elle avait trouvé que sa plaisanterie était vraiment trop nulle, elle lui avait donné un petit coup dans le ventre. Tsss, avec ses abdos, il n’avait sûrement rien senti. Tricheur ! Dès qu’il se laisserait un peu aller, chose qui n’arriverait probablement pas avant une quarantaine – non, une soixantaine – d’années, qu’il ne s’inquiète pas, elle en profiterait ! Enfin… Encore fallait-il qu’il y parvienne. Son nouvel enthousiasme bien cassé par cette triste idée, Hye Jin avait automatiquement pris le bras de son ami pour s’y attacher et boire une gorgée de sa boisson chaude. Quand elle pensait à la maladie de son meilleur ami, de ce grand frère qui lui remontait à chaque fois le moral sans vraiment se plaindre… Elle se sentait triste. Mais le moment était mal choisi pour jouer les sentimentales. Jetant un coup d’œil au visage de Ji Wook, elle avait souri. Aujourd’hui, et pour tous les autres jours à venir, tout irait parfaitement bien. Alors évidemment, elle avait secoué sa tête de gauche à droite, comme pour chasser cette méchante idée à la manière de gamines. Ca ne marchait pas toujours, mais on ne pourrait pas dire qu’elle n’aurait pas essayé. Inquiéter encore plus son grand frère ? Hors de question ! Et elle le savait très bien : il n’aimait pas qu’elle se sente triste pour lui. Hye Jin avait soupiré. Si elle avait été plus sensible, ou si simplement elle se mettait dans la tête qu’elle était tellement plus qu’une simple gosse de riche devenue pauvre à laquelle il fallait à tous prix retrouver son argent, elle aurait sûrement retenu des larmes. Elle n’était pas insensible, loin de là. Surtout pas pour Ji Wook. Mais pleurer, qu’est-ce que ça lui apporterait ? Il fallait prendre son exemple. Sauf que dans le fond, si son bonheur à elle était plus important pour lui que le sien, celui de son meilleur ami l’était tout autant pour elle. Juste qu’en tant que grande capricieuse, elle avait toujours du mal à le lui montrer. Un jour peut-être. Où elle ne ferait pas passer ses désirs avant tout. Mais ce jour-là, elle ne serait plus elle-même. Bon. Arrêtons-nous tout de suite. Partir dans une phase déprimée alors que Ji Wook se pliait en quatre pour lui faire plaisir n’était pas franchement la meilleure façon de le remercier. Alors on sourit et on le fait chier, comme d’habitude ! Quoique ça n’était pas non plus le bon moyen de lui montrer sa gratitude. Oui mais au moins, il ne s’inquièterait pas de la voir trop différente par rapport à d’habitude. Eh ouais, y en avait dans cette petite tête abominablement mignonne !

    Arborant donc un air joyeux de dominatrice qui avait obtenu ce qu’elle veut, la demoiselle avait tout de même conservé le bras de Ji Wook. Quoi ? Elle avait le droit ! C’était son grand frère, alors zut hein. Contente d’aller à la patinoire, on pouvait clairement voir qu’elle allait déjà un peu mieux. La patinoire… Trop cool ! Elle y était rarement allée. Mais chaque fois, ç’avait été avec des personnes qu’elle aimait beaucoup. Comme ses parents par exemple. Tous les Noëls, ils y allaient. Mais ce Noël là ferait malheureusement exception. Comme quoi elle était plus proche d’eux que ce qu’on avait pu croire jusque-là.

    - Aaah vraiment, qu’est-ce que tu ferais sans moi !

    Sourire malin, elle avait pris la direction de la patinoire après que Ji Wook le lui ait demandé. Ou plutôt ce qu’elle pensait être la direction de la patinoire. Oui, qu’est-ce qu’il ferait sans elle hein… ? Et elle, que ferait-elle sans lui ? C’était surtout ça, la question. Sans Ji Wook comme soutien, c’était tout un monde qui s’écroulait. Et si Ha Na resterait toujours, parce qu’elles se ressemblaient définitivement trop… Hye Jin avait toujours eu peur que ce grand frère qui lui tenait tant à cœur n’en ait un jour marre d’elle. Mais il n’y avait pas que des moments où elle était chiante. Durant ce dernier mois, elle avait bien du retenir des larmes plus d’une fois. Parce que dans le fond, ça n’allait vraiment pas. Un jour, il faudrait qu’elle le remercie. Vraiment. Mais pas maintenant. Il y avait ses amis et tout… Et puis elle n’était pas douée pour les remerciements. Peut-être faudrait-il qu’elle prépare tout un discours avant ? Avec tout ce qu’il avait fait pour elle sans attendre grand-chose de la part d’une égoïste comme cette dernière, un simple « merci » ne suffirait sûrement pas. Bref.

    - Euh… Vous êtes sûrs que c’est pas plutôt par là-bas ?
    - J’ai dit que c’était par là !
    - Ben j’veux bien mais c’est pas franchement c’que dit le panneau…


    Qu’on arrache la langue à Géant Vert ! Ou qu’on le bénisse ? Parce que si on avait suivi Hye Jin, on serait encore au beau milieu de Séoul à trouver une foutue patinoire… Maintenant, quelques minutes s’étaient écoulées et après avoir mangé un délicieux pain au chocolat, Kang Hye Jin se retrouvait sur la glace. Patinant joyeusement, on aurait dit une vraie gamine en train d’emmerder son frère à lui tourner autour comme ça. Et non, elle n’essayait pas de le faire tomber. Never ! D’ailleurs, si elle lui était rentré dedans, ça n’était pas de sa faute… Quelqu’un l’avait poussée.

    - Ben Ji Wook, tu sais pas patiner ? C’est bizarre, j’croyais que t’avais le sens de l’équilibre !

    Evidemment, elle avait ponctué sa phrase d’un magnifique tirage de langue. Il n’y avait pas que son frangin qui savait la sortir ! C’est ça, moque-toi et… Eh ! Un gamin l’avait poussée aussi ! Si bien qu’elle se retrouvait le cul sur la glace. Trop cool. En plus, se relever dessus avec des patins, c’était pas le truc le plus facile à faire. Se rapprochant tant bien que mal de son ami, elle avait tendu la main vers lui. Traduction ?

    - Tu veux bien me relever s’te plaît ? En plus la glace, c’est super froid et j’ai pas de gants !

    Franchement… Comment résister ? Avec cette moue toute triste et adorable, ce petit froncement de sourcil et cette voix claire comme de l’eau de roche, personne n’aurait pu lui dire non. Enfin… En même temps, c’était Ji Wook. Et Ji Wook aimait bien la faire chier. Sauf que c’était son grand frère. Et ça, c’était l’argument qui retirait tous les autres !

    - Et puis j’t’ai sauvé de la moustache chocolatée, alors tu m’dois bien ça !

    Evidemment. Parce que Kang Hye Jin ne serait pas Kang Hye Jin si elle ne prononçait pas ce genre de phrases.
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 880
Né(e) le : 25/06/1989
Age : 29
Profession : But atteint, I'm an IDOL ♥
Situation : Peut-être que Wookitch se casera un jour... Ou pas :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Vantard; Bavard; Blagueur; Joueur; Passionné; Avare; Casse-cou; Égoïste; Infidèle; Perfectionniste

J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook] Vide
MessageSujet: Re: J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook]   J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook] EmptyJeu 10 Déc 2009 - 15:02

    Si c'était la bagarre qu'elle voulait, elle l'aurait. Comme tout mec qui se respecte, Ji Wook adorait se battre avec ses amis, en profitant au passage pour montrer lequel de tous était le plus fort. Même s'il savait que c'était lui, il se devait de le prouver au monde entier après tout. Mais cette fois, quand sa petite sœur lui donna un coup dans le ventre il se retint de riposter. Pas qu'il n'attaquait que si on lui avait fait mal – ce qui était franchement loin d'être le cas ici – mais surtout parce que Jinnie était une fille, fragile ces derniers temps en plus de cela. Non, et non, il n'allait pas frapper cette jeune demoiselle. Pour qui les gens allaient-ils le prendre s'il le voyait avec ses gros bras musclés à taper sur une pauvre jeune fille en détresse ? Et puis encore une fois, elle était bien trop mignonne pour qu'il puisse la voir comme une cible. Contrairement à ses amis qui avaient la tête parfaite pour jouer ses punching-ball à pâtes. Y a pas à dire, ça sert les amis. Un petit moment de colère ? Viens là que je te colle une droite histoire de me défouler et après on en parle plus..haha. Tiens c'était quelque chose à trouver ça, une petite victime prête à le suivre partout. En voilà une idée qu'elle était bonne !

    HYE JIN : «Aaah vraiment, qu’est-ce que tu ferais sans moi !»

    Sans elle ? Il n'y avait même pas besoin de réfléchir à la question. Une vie sans Hye Jin était une vie fade et sans amour. Parce qu'elle était la première personne à qui il avait ouvert son cœur. Non pas qu'il l'ai considéré un jour comme future petite amie – non vraiment pas -, mais il l'aimait tout de même. De cet amour indescriptible et pourtant tellement puissant. Il ne lui avait encore jamais parlé de ce sentiment de chaleur qu'il ressentait à l'intérieur de lui chaque fois qu'elle lui souriait En fait il avait l'impression qu'il passerait pour un nabot sensible. Et ça hors de question. Elle devait bien l'avoir compris depuis le temps, qu'elle lui était indispensable. Heureusement que ses gestes étaient là pour le rattraper, ce pauvre imbécile incapable d'employer des termes concrets et sérieux. Mais promis, un jour où elle ne s'y attendra pas pour le moins du monde, il lui criera son amour. Et si il lui écrivait une chanson ? C'était une assez bonne idée. En plus, vu qu'elle viendrait de lui et qu'elle parlerait d'elle, elle ne pourrait être que magnifique. Rien de mieux pour commencer dans le monde cruel de la musique. Et puis le public serait forcément touché par une telle déclaration d'amour, il ne manquerait plus qu'il se mette à pleurer pendant son premier live et la réussite était à lui ! Enfin, tout ça était bien loin. Il n'était pas encore arrivé le jour où il réussirait à composer quoi que ce soit.

    Sans qu'il ne s'en soit rendu compte, le coréen était passé d'une allée remplie de touristes et de jeunes à.. un quartier pour le moins tranquille. Voilà qu'il oubliait même ce qu'il faisait, ses pensées pour sa petite sœur l'avait tellement submergé qu'il ne s'était même pas aperçu qu'il marchait. Bien heureusement, personne n'avait l'air de s'être rendu compte de son état. Il avait sûrement eu l'air étrange à regarder dans le vide, et à avancer tel un automate, Jinnie à son bras. Mais, depuis quand elle ce qu'elle lui tenait le bras d'ailleurs ? Ji Wook leva son sourcil d'un air perplexe et se secoua la tête de gauche à droite, histoire de se remettre les idées en place. Et vu qu'il avait rêvé durant tout le trajet, il fut agréablement surpris de voir qu'ils étaient déjà arrivés à la patinoire. Il espérait simplement que ses amis n'avaient pas oser dire des bêtises à Hye Jin pendant qu'ils avançaient, sûrement que non en fait, elle se serait plainte à lui sinon. Il n'y avait pas autant de monde qu'il aurait pu le penser, ce qui était une bonne chose. Déjà que venir ici ne l'enchantait guère, il ne se sentait pas de devoir attendre une heure avant d'entrer à l'intérieur. Pour se réchauffer ? Même pas possible, il faisait presque plus froid à l'intérieur qu'à l'extérieur. Maudite Jinnie èé Le fait qu'il ne vienne que très peu - voire jamais - ici se remarqua très vite quand Wookie dû enfiler ses patins, trop petits d'ailleurs. Et la pointure du dessus était elle trop grande, mais c'est qu'ils le cherchaient tous aujourd'hui ! Son choix se porta finalement sur la paire trop petite, il commençait à avoir l'habitude, il ressentait la même chose chaque fois qu'il achetait de nouvelles chaussures. Enfin, il allait pouvoir montrer à ses amis maintenant qu'il était capable de patiner mieux qu'eux sans aucune expérience ! Personne n'était capable d'apprendre une activité physique aussi vite que lui, ah ! Alors qu'il s'amusait à frimer devant les gens, quelqu'un – ou plutôt Hye Jin parce que ça ne pouvait être qu'elle – lui rentra dedans.

    HYE JIN : «Ben Ji Wook, tu sais pas patiner ? C’est bizarre, j’croyais que t’avais le sens de l’équilibre !»
    JI WOOK : «Saleté èé»


    Mais parce qu'il avait trop la classe pour se permettre de s'écraser devant autant de monde, Ji Wook tenta de rester debout avec toutes les forces qui l'habitaient. Et il réussit ! En plus d'avoir à nouveau prouver qu'il était trop bon, il devait avoir énervé sa petite sœur. Il avait pour une fois réussi à contrer son plan maléfique. Elle avait peut-être eu une bonne idée en l'amenant ici, le sport c'était son domaine, elle allait perdre le combat aujourd'hui 8D Tintintintin ! Et tandis qu'il manigançait intérieurement un plan vendetta visant sa petite sœur, il la vit les fesses sur la glace. Et bien sûr, il ne put s'empêcher de rire face à un tel spectacle. Il l'avait eu sa vengeance, et sans bouger un petit doigt en plus. Pris de pitié, il glissa vers elle, en souriant toujours autant.

    JI WOOK : «Bah alors Hye Jin ? On sait pas patiner ?»
    HYE JIN : «Tu veux bien me relever s’te plaît ? En plus la glace, c’est super froid et j’ai pas de gants ! Et puis j’t’ai sauvé de la moustache chocolatée, alors tu m’dois bien ça !»
    JI WOOK : «Je sais paaaas...»


    Ce qu'il pouvait être gamin quand il était avec elle, mais c'était pas de sa faute à lui. C'était la sienne d'abord si elle l'embêtait tout le temps èé Il avait toujours cette impression d'être encore un gosse qui se chamaille H24 lorsqu'ils se voyaient tous les deux, c'était amusant. Et pour rien au monde il ne remplacerait ces retours en arrières passés avec elle. Agir comme un enfant dans ce monde anti-émerveillement était relaxant et plaisant. Alors autant profiter de la plaisanterie le plus longtemps possible, surtout lorsqu'il avait des idées comme celle qui venait de lui arriver. Il venait de remarquer sa bande de pote qui avançaient difficilement un peu loin devant, et il y avait Hye Jin à ses côtés qui était prête à faire chier 'Géant Vert'. Une partie de bowling intéressait-elle quelqu'un ? Son sourire amusé laissa place à un sourire vicieux, et enfin il tendit la main à son amie pour l'aider à se relever.

    JI WOOK : «Me lâche pas, on va faire un truc drôle» chuchota-t-il. «Jvais te faire tourner, comme ça tu pourras dégommer Géant Vert. Déjà qu'il tient pas beaucoup ça va être drôle...»

    Oui, il se marrait déjà ! Et sans attendre une réponse de la part de sa petite sœur, il se cramponna à elle avec sa deuxième main et commença à tourner, la faisait bouger elle aussi. Vu qu'ils venaient à peine de manger des gâteaux il préféra rester à une vitesse moyenne afin d'éviter de retourner l'estomac de son amie, puis une fois qu'il eu l'impression que c'était bon, il lâcha Hye Jin. Et comme il l'avait calculé, elle fut projetée droit vers Géant Vert.

    JI WOOK : «STRIIIIIIIKE !»

    Le coréen fit un bond énorme, explosant de rire au passage. Oups, il venait de penser à quelque chose. Son pote devait tomber c'était prévu, mais Jinnie ? Haeum..

    JI WOOK : «Jinnie ? T'es pas mourru l'âne j'espère ? Hein ? èé»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook] Vide
MessageSujet: Re: J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook]   J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook] EmptyJeu 10 Déc 2009 - 21:39

    Oui, aujourd’hui, finalement, Hye Jin allait bien s’amuser. Ce qui avait commencé comme une très mauvaise journée lui avait fait une surprise agréable. Croiser Ji Wook dans les rues de Séoul… Même s’ils fréquentaient habituellement les mêmes endroits, chose logique vu qu’ils se connaissaient depuis tous petits, les chances de tomber sur lui restaient quand même assez minces. Alors oui, finalement, aujourd’hui était un bon jour. Même si elle avait sûrement prévu de chercher à le voir dans très peu de temps. Si elle passait généralement tout son temps à travailler maintenant, elle pouvait toujours l’inviter à venir au club où elle travaillait le soir. Et même lui proposer de l’aider un peu. Tout ce qui touchait à la musique, ils aimaient bien tous les deux… Tellement qu’elle avait envie d’en faire son métier et qu’elle avait prévu de participer aux prochaines auditions de la JRM. En croisant les doigts pour être prise. Même si elle ne doutait pas le moins du monde de son talent. Mais par contre, elle savait bien que certaines personnes étaient particulièrement… Connes. Ou gratuitement méchantes. Comme elle ? Oui, un peu comme elle. Mais pas pour les mêmes raisons. On s’excusait comme on pouvait. Oui. N’y pensons pas, elle allait bien s’amuser ! Et même si elle était ensuite condamnée à aider Ji Wook à déménager, il lui donnerait un cours de danse. C’était déjà ça ! Souriant à cette idée, elle avait fini par faire disparaître toutes les mauvaises pensées qui avaient pu la saisir. Rien à foutre de ce que l’avenir leur réservait aujourd’hui, que ce soit à elle ou à lui ! Elle avait bien l’intention de profiter du moment qu’elle passerait avec son grand frère de cœur. Avec Ha Na, il était bien le seul avec lequel elle vivait des trucs de ce genre. Le reste ? Elle les cassait. Elle ne voulait pas des pauvres, et les riches ne voulaient plus d’elle. Alors elle n’avait qu’eux deux. C’était suffisant ? D’une certaine manière, ça avait toujours été le cas.

    Ji Wook n’était pas tombé ? Tant mieux ! Euh… Non. Dommage èé ! Lui tirant la langue alors qu’il l’avait traitée de saleté, elle avait éclaté de rire après avant de… Se retrouver les fesses sur la glace. Génial le renversement de situation. Sale gosse va èé ! Le suivant du regard, elle avait reporté sa vengeance à plus tard. Se relever quand on était sur de la glace et qu’on ne savait pas non plus patiner comme une pro était plus difficile que ce qu’on pouvait croire. Non, elle n’avait pas essayé. Mais si c’était pour se ridiculiser encore plus, c’était même pas la peine ! Et elle préférait demander à Ji Wook. Pas pour se faire chouchouter. Enfin si… Sûrement un peu. Mais c’était d’abord parce qu’elle considérait qu’il avait le devoir de le faire en tant qu’ami et… Quoi ? Il ne savait pas ? Mais…

    - Kang Ji Wook, si tu ne me relèves pas, je te laisserai mariner dans ta moustache au chocolat jusqu’à la fin des temps la prochaine fois que t’en auras une !

    Ca, c’était de la menace ! Mais maintenant qu’elle était à nouveau debout grâce à lui, son sourire était revenu. La patinoire, c’était super cool en fait. Elle aurait du lui demander de l’y emmener bien plus tôt. Stupides manies de riches de toujours aller faire du shopping et de ne faire que des trucs de… Riches x.x ! Quoi ? Vraiment, elle pensait ça ? N’importe quoi. Pas vrai. Never èé ! La richesse était faite pour elle. La patinoire, c’était juste l’endroit de rechange en attendant de retrouver les grandes universités, les cafés réservés aux personnes de son genre et les grands centres commerciaux pour riches, vendant les plus grandes marques, celles qui lui allaient le mieux. Attendez que ses gros problèmes de dettes et d’argent laissés soigneusement par ses parents soient réglés, qu’elle parvienne à la célébrité et Kang Hye Jin serait de retour, plus forte que jamais. Ca n’était qu’une question de jour. De mois tout au plus. Un truc drôle ? Ah ! Quelque chose qui éveillait sa curiosité. Souriant malicieusement, elle avait tourné les yeux vers la bande d’amis de Ji Wook. Dégommer Géant Vert ? GE-NIAL ! Il le méritait largement en plus. Depuis le temps qu’il n’arrêtait pas de la contredire… Hey, pas de sa faute si elle avait tendance à abuser ou à avoir tort. On s’en foutait, il était responsable, point barre. Tant pis pour lui. Il n’avait qu’à pas être aussi chiant èé ! Même si elle finirait probablement par bien l’aimer. Donc à l’envoyer paître. Logique.

    - C’est parti èé ! J’vais lui montrer qu’on ne se moque pas de Kang Hye Jin sans subir sa colère en retour et… Attends, me faire tourner ? éè

    Trop tard, Ji Wook était déjà lancé. Et si en soi, l’idée était plutôt marrante, la perspective de servir de projectile faisait qu’elle la trouvait nettement moins drôle. Trop tard. A présent lancée, Hye Jin était entrée en plein dans Géant Vert, comme prévu. Géant Vert qui était tombé, comme prévu. Géant Vert qui l’avait entraînée dans sa chute en l’attrapant par le poignet… Comme non prévu. Surprise, elle n’avait même pas réagi. D’autant plus que la glace glissait. Alors quoi qu’elle fasse, elle était condamnée à tomber. Et un léger cri de surprise s’était mêlé au tonitruant « STRIIIIIKE !!! » de son ami. A côté de Géant Vert, son poignet avait tout pris. Et si elle n’aurait sûrement pas d’entorse ou de foulure, elle avait quand même, sur le moment, sacrément mal. Se redressant, assise sur la glace à côté de Géant Vert, elle était restée muette, tenant son poignet douloureux dans son autre main.

    - Hey ! ca va ? Excuse-moi hein…

    Visiblement en colère, la demoiselle avait dévisagé pendant quelques secondes le garçon qui tentait maladroitement de se relever. Une fois debout, ce dernier lui avait alors pris ce même poignet douloureux pour l’aider à se remettre sur ses jambes. Sauf que…

    - J’ai mal à mon poignet crétin ! Me touche pas !

    Le retirant vivement de la main de Géant Vert, elle n’avait même pas regardé Ji Wook. Elle ne l’avait même pas entendu quand il avait demandé si elle n’était pas morte, ou quelque chose du genre. Simplement, elle évaluait les dégâts, bougeant le poignet en grimaçant. Ca avait l’air d’être bon. Il devait juste être un peu froissé, mais sur le coup, ça lui avait fait super mal. Même encore maintenant, elle sentait bien la douleur. Autour d’elle, les amis de Ji Wook avaient l’air de se demander ce qu’ils allaient bien pouvoir faire avec elle. Elle était peut-être mignonne, mais elle avait aussi un don pour être sacrément chiante. Finalement, ils n’avaient pas eu à faire grand-chose. Sortant de ses pensées, elle avait tendu son bras vers son ami. Fautif ou pas, elle s’en moquait pas mal. Depuis longtemps, elle avait abandonné l’idée de traiter ce dernier comme un simple larbin ou encore celle de lui faire la tronche plus de deux minutes. Pas la peine. Au final, ça se résumait à deux minutes gâchées stupidement. Les autres, elle s’en moquait.

    - Aide-moi à me relever !

    Oui, ça ressemblait à un ordre. C’en était même un, mais elle n’était plus vraiment d’humeur à demander les choses gentiment maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 880
Né(e) le : 25/06/1989
Age : 29
Profession : But atteint, I'm an IDOL ♥
Situation : Peut-être que Wookitch se casera un jour... Ou pas :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Vantard; Bavard; Blagueur; Joueur; Passionné; Avare; Casse-cou; Égoïste; Infidèle; Perfectionniste

J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook] Vide
MessageSujet: Re: J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook]   J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook] EmptyLun 14 Déc 2009 - 18:56

    {Pardon, le we j'ai beaucoup moins de temps pour poster ._.}

    Il arrivait de temps à autre que Wookie entre dans des périodes de réfléxion, périodes pendant lesquelles il essayait d'imaginer sa vie s'il n'avait jamais appris avoir une maladie. Ou encore s'il n'avait jamais fait la connaissance de sa petite Hye Jin. Tandis que la première situation lui semblait plus belle et le rendait envieux, cette dernière le déprimait au plus haut point. Parce que si ses parents ne l'avaient jamais inscrit dans cette école, cette petite peste de cinq ans ne serait pas venu le voir en lui demandant sans gentillesse d'être son grand frère. Parce que si elle ne lui avait jamais fait une telle demande, il n'aurait jamais connu le bonheur d'avoir une sœur avec qui s'amuser plus qu'avec n'importe quel autre. Parce que s'il n'avait jamais passé tout ce temps avec elle, il n'aurait jamais compris ses amis s'ils lui avaient parlé de la peur de perdre un être cher. S'il n'avait jamais ressenti ce sentiment, Ji Wook ne serait peut-être pas le jeune homme généreux et parfaitement heureux qu'il était en ce moment. Oui, en fin de compte Kang Hye Jin était sa bonne étoile, celle qui avait fait ce dont il était le plus fier aujourd'hui, lui. Et chaque fois qu'il tentait d'embêter la jeune fille, il ne pouvait s'empêcher de penser à toutes ces choses. Et craquer. Aussi, même si son idée stupide ne lui était pas venue à l'esprit, il l'aurait tout de même aider à se relever. Juste pour le simple plaisir de lui tendre la main, et de la voir sourire.

    Là où son fond de parfait grand frère lui échappait, c'était bien quand une situation amusante arrivait. Lui qui s'était promis de vivre pleinement sa vie, prêt à trouver chaque moment lui promettant des moments de pur bonheur ne pouvait pas contenir son excitation. Cette fichue maladie qui lui pourrissait le cœur lui embrumait les idées et l'avait rendu un peu trop joueur et casse cou. Il avait de nombreuses fois manqué de se tuer en jouant avec le feu, simplement dans l'espoir de vivre ce qu'une personne normale n'avait pas envie de vivre. Ces gens qui pensent avoir encore de nombreuses années devant eux ne cherchent pas à capturer les plaisirs de la vie, ils se contentent juste d'attendre qu'ils ne viennent à eux. Parce qu'ils ont le temps d'attendre. Mais lui il n'avait pas le temps d'attendre pour pouvoir pratiquer tous les sports existants. Pas le temps d'attendre que des filles viennent à lui. Pas le temps d'attendre que les situations loufoques se présentent sous le fruit du hasard. Il était devenu un peu trop calculateur. Mais il avait vraiment besoin de profiter un maximum des années qui lui restaient. Personne ne pouvait l' empêcher de vivre ainsi, pas même Kang Hye Jin.

    Et encore une fois, en voulant s'amuser, il avait commis une erreur. A aucun moment il n'avait pensé à ce qui pourrait arriver à sa petite sœur une fois celle-ci projetée. Il avait pensé à calculer avec précision sa trajectoire, à la tête de son ami quand il la verrait foncer droit sur lui, mais non il n'avait pas pensé qu'elle aussi allait tomber. Et si une chose pareille lui avait effleuré l'esprit, il aurait certainement revu son incroyable idée, pas si géniale que ça finalement. Bien sûr il aurait trouvé une autre occasion de renverser son ami dit Géant Vert mais jamais il ne se serait servi de Jinnie. Il tenait trop à elle pour se permettre de lui faire du mal. Une petite tape gentille passait facilement, mais une blessure d'un niveau supérieur risquait d'être trop douloureuse pour lui. Et c'est ce qui arriva lorsqu'il s'en rendit compte. Il essaya dans un premier temps de prendre la chose sur le ton de la plaisanterie, mais son sourire s'était bien vite effacé lorsqu'il avait entendu le cri de la coréenne. Et voilà qu'il s'imaginait déjà le pire. Et si la lame de son patin l'avait coupé profondément ? Et si sa tête avait heurté violement le mur derrière elle ? Son cœur fit un bond si énorme, qu'il eu l'impression qu'il voulait s'échapper de sa poitrine. Comme beaucoup dans une telle situation, il resta figé quelques instants. Le regret l'envahit peu à peu, créant en lui un sentiment de haine à son égard. Comment avait-il pu être aussi bête et négliger un tel détail ? Pourquoi le jeu le rendait si immature et irréfléchi ?

    HYE JIN : «Aide-moi à me relever !»

    Le ton employé par son amie lui glaça le sang, elle était en colère il n'y avait pas de doute. Et même si il savait pertinemment qu'elle ne lui en voudrait pas trop, lui s'en voulait énormément. Et sans attendre qu'elle ne le redemande, il patina vers elle, la main tendue. Avec une délicatesse incroyable, il entoura sa taille de son bras et la souleva. Certaines personnes qui avaient assister à la scène entière regardait avec mépris le coréen, tandis que les autres observaient par simple curiosité. Qu'ils s'occupent donc de leurs affaires. Sans un regard vers sa bande de potes, Ji Wook installa complètement le corps frêle de Jinnie dans ses bras musclé, puis la porta jusqu'aux gradins à l'extérieur de la glace. Il repéra leurs affaires et la déposa tout aussi doucement sur le banc, la regardant avec un air désolé et inquiet. Aucun des deux n'avaient encore parlé. A vrai dire il se sentait vraiment trop ridicule pour ouvrir la bouche, mais il ne pouvait pas la laisser là sans s'excuser. Peut-être que lui demander pardon allait l'énerver un peu plus, mais tant pis.

    JI WOOK : «Désolé, vraiment. J'ai été con..»

    Redoutant la réaction de Hye Jin il ne la regarda pas dans les yeux. A peine quelques secondes plus tard, si rapides qu'elle n'eut pas le temps de répliquer, il ajouta quelque chose en lui attrapant le poignet. Ses doigts fins le caressaient en même temps, comme si une telle chose pouvait aider à calmer la douleur.

    JI WOOK : «Tu veux que j'aille demander une poche de glaçon ? Ils doivent sûrement en avoir ici...Oh ! Jinnie je me sens tellement coupable !» s'exclama-t-il avant de se jeter dans ses bras. «J'ai jamais voulu te faire du mal, tu le sais. Hein ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook] Vide
MessageSujet: Re: J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook]   J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

J'en ai marre ! (deuxième) [Ji Wook]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JRM Entertainment :: ;; archives } :: topics termines&abandonnes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit