AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥

Partagez | 
 

 Baiser volé [Sunny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Baiser volé [Sunny] Vide
MessageSujet: Baiser volé [Sunny]   Baiser volé [Sunny] EmptyDim 28 Fév 2010 - 22:33

Ah enfin une journée de repos aprés cette semaine bien surchargée! J'ai du avoir environ 6 heures de sommeil en tout pendant ces 5 derniers jours mais bizarrement je ne suis pas si fatigué que ça et non pas seulement parce que je me suis réveillé à 12 heures aujourd'hui. Cela fait maintenant presque 1 an que je travaille dans le mannequinat et j'ai comme l'impréssion de m'être totalement habitué à ce monstrueux mode de vie. Bon c'est vrai que pour nous les hommes c'est moins le calvaire alors que pour les femmes c'est un vrai massacre. Leur repas sont sans cesse surveillés, elles doivent défiler sur des podiums avec des talons dépasent parfois les 30 centimètres et également supporter les critiques pas toujours roses des maquilleurs et stylistes. C'est dans ce genre de moment que je ne regrette pas du tout d'être un homme car je n'aurais pas pu rester la, toute souriante comme elles le font si bien, à leurs remarques désobligeantes. Ce n'est pas parce qu'on est si bien payé comme ils le disent, que nous devons être traité de la sorte! Donc quand j'entends ces stupides Heidi Klum ou Miranda Kerr dirent que le mannequinat est le métier le plus fun au monde, je ne peux m'empêcher de les insulter, quoi de plus normale?

Malgré ma semaine épuisante, ma chère mère ne semble pas tenir compte de cela et elle ne cesse de me saouler comme elle sais si bien le faire^^ Elle me mène la vie vraiment dur à croire qu'elle veut ma peau! D'ailleurs elle ne m'a vraiment pas raté sur la joue aujourd'hui en regardant l'état de ma chambre, et cela pendant mon sommeil en plus c'est une vrai sadique! Vous comprenez donc bien qu'il n'était que normale que je quitte à toute vitesse la demeure et puis en plus j'avais vraiment envie de respirer l'air frais. J'avais enfilé un simple tee-shirt ainsi qu'un jean et mit ma paire de converse. Le ciel était bleu et il n'y avait pas vraiment de courant d'air ni de soleil, c'était la température idéale pour ma promenande tant attendure. Je marchai lentement en croisant mes bras derriére ma tête en fixant le sol, signe que je rêvassai. Je pensais à mes meilleures amis, je ne les avait pas vu depuis si longtemps, bon 1 semaine c'est pas censée être "si longtemps" mais pour moi ça horriblement! Mes amis sont pour moi comme ma deuxiéme famille, on est si proche les uns des autres qu'ils nous ai vraiment difficile de faire plus de 2 jours sans nous voir, vous comprendrez donc mon désespoire. Je pensais aux courses de motos qu'on avait si souvent l'habitude de faire dans cette allée, qui était d'ailleurs interdite, un mot dont nous ignorons totalement la signification. Tellement de souvenir défilait dans ma tête que j'en oublis la direction que je prenais.

Je relevai les yeux et constatai que j'était à deux pas du centre commercial. Ce n'était pas le lieux dont j'avais envi d'aller mais puisque j'y étais... Le centre commercial de Séoul est un centre qui dispose de plus de 300 magasins et boutiques, donc il est trés facile de s'y perdre. Quand on désire n'importe quelle chose, on s'y rend car là-bas en trouve tout ce dont en a besoin mais on y fait souvent la rencontre de gens vraiment bizzare. La Corée était comme devenue un pays de plus en plus touristique car je me souviens trés bien avoir rencontré des Américains à plusieurs reprises et OMONA, qu'est-ce qu'ils sont méprisant! Je ne tiens pas à généraliser, mais la blonde que j'avais croisé avait une sale manie de toiser les gens de façon si rabaissante et j'en avais bien sur eut droit...Bref, tout ça pour vous dire qu'on peut y faire de mauvaise rencontre et biensur je n'avais pas envie d'en faire. Je marchai tranquillement mais un peu plus rapidement sans trop me faire bousculer par les passants. Je ne disposais pas de Won sur moi malheureusement pourtant cette glace à la fraise me suppliait de la manger, je dû donc tracer chemin en l'ignorant et Dieu seul sait que j'ai horreur de passer devant une glace à la fraise. Et puisque qu'on n'en parle, mon entourage avait trouvé bizarre le fait que je préfère les glaces à la fraise qu'au chocolat...Mon père avait une optique bien précise sur les goûts et préférences que devaient avoir un garçon et il se trouve que ce choix là appartenait aux filles...C'était complétement débile et mal fondé mais quelque chose en moi ne lui donnait pas tort...

Enfin aprés une bonne dizaines minutes de marche je me stoppai devant un magasin de jean. J'adore vraiment les jeans et d'ailleurs j'en ai fait une trés belle collection. J'en avais toute sorte: slim, déchiré, baggy, pat d'ef...Pour moi le jean est le vêtement le plus simple au monde et il se porte avec tout, c'est aussi ce qu'un créatuer m'avais dit, un des seules à me parler aussi gentilment surtout et puis d'ailleurs je l'ai toujours soupçonné d'avoir des vues sur moi...enfin passons. J'entrai alors dans la boutique qui n'était pas trés remplie de monde comme on pouvait en voir dans les autres magasins, et regardais autour de moi. Il y avait en évidence un jean délavé bleu tendance super beau qui me fit sourire. Il était parfait, sa taille, sa couleur, sa coupe...par contre je me souvenai que je ne disposais pas d'argent...Mais là n'était pas le probléme il fallait que d'abord que j'aille essayer ce magnifique vêtement alors sans cesser de regarder le jean, je me dirigeai vers la cabine la plus proche et ouvrit le rideau d'un coup sec.

OMONA!!

Mes yeux le fixèrent de bas en haut de maniére trés lente sur l'homme qui était en face de moi. Il était vraiment bien foutu, aussi bien qu'un mannequin sauf qu'il n'avait pas vraiment la taille, m'enfin il avait le visage...Je ressentit une chaleur envahir mon visage et en déduit qu'il devait avoir prit une teinte écarlate et cela me stoppa net. Mon corps ne voulait plus bouger mais mes yeux, eux, si et ils s'attardaient sur le bas-ventre du jeune inconnu... Oh qu'est ce qu'il était b....Puis étant pris de panique, je refermit le rideau rapidement et plutôt violemment et partis me cacher dans la cabine qui se trouvais juste à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Baiser volé [Sunny] Vide
MessageSujet: Re: Baiser volé [Sunny]   Baiser volé [Sunny] EmptyMer 17 Mar 2010 - 9:16

    Je me réveille a cheval sur le dossier de mon long fauteuil, mon regard verrouiller sur la télé, planter la dans le salon. Mon mal de tête est intense, mais je tiens bon. Je cligne des paupières avant de me masser la nuque, pour ensuite, tousser vaguement. Ainsi, fermant à nouveau, les paupières pour finalement m’étirer et me mettre debout avec difficulté. J’éteins cette dernière avant de filer prendre ma douche et m’habiller avec des vêtements plus correcte, telle qu’un slim noir, une paire de converse blanche et un tee – shirt large et long blanc. Puis, après avoir enfilé maintes et pleins de bracelets aux poignets, j’installe mes oreillettes dans les oreilles, et mets en marche, mon mp3 en appuyant sur Play. J’étais de bonne humeur, ce matin. C’est vrai. Puis, je quittais mon appartement pour me rendre en ville. Disons qu’il fallait juste que je fasse un peu …. Beaucoup… des courses. Ça devenait un peu urgent, en fait. Vu l’état des armoires et du frigo, c’était plutôt assez prioritaire…Quelques minutes plus tard, voir des heures après, je me retrouvais dans le centre commercial. La, dans cette cabine d’essayage à essayer un slim blanc alors que j’avais retiré mon tee – shirt pour ainsi mieux voir si le jeans en question m’allait. Mais subitement, le rideau laissait place a un… homme ? Non, un jeune homme, et vu son apparence, ca avait plutôt l’air d’être un mannequin qu’un étudiant comme moi. Il me détaillait lentement, rougissant a vue d’œil aussi. J’étirais un sourire en coin alors que lui, me matait belle et bien. Lorsque le rideau se referma, je restais perplexe avant de secouer la tête et hausser les épaules.

    - C’est qu’il doit m’aller super bien, ce slim !

    M’exclamais – je avant de sortir de la cabine en trombe, en ouvrant subitement le rideau. Je regardais a gauche et a droite, avant de regarder subitement dans la cabine d’a coter. Parce qu’après tout, il n’aurait pas pu disparaitre aussi vite. Je le pointais du doigt avant de sourire d’un air amusée.


    - Ah ah ! Trouver !

    Je m’incrustais dans sa cabine avant d’approcher ma tête près de la sienne, et murmurer ensuite a son oreille, d’un air joueur, d’un air plutôt taquin aussi.

    - Alors comme ca, tu joue les voyeurs ? … Dis – moi au moins comment tu t’appelle, histoire que je mette un nom sur cette frimousse si intrigante…


    Ensuite, je posais mon regard dans le sien, tout en posant ma main sur son torse, au niveau de son cœur, et finalement, prendre au creux de ma main, son vêtements. L’attirant ainsi subitement contre moi, ma jambe placée entre ses cuisses, remontant ainsi jusqu'à son bas – ventre. Mon torse était plaquer contre le sien, et mon regard placer au même niveau que lui. J’avais toujours ce sourire mystérieux aux lèvres, alors que par la suite, je le replaquais contre le mur, ne posant que mes mains à plat sur celles – ci tout en restant coller contre lui.


    - Et la prochaine fois… Au lieu de me mater tu n’as qu’à y aller franchement. Comme ca… Quoi…

    Et en deux temps, trois mouvements. Je venais de lui voler un baiser. Mes lèvres étaient coller sur les siennes, et ma langue se mouvait avec la sienne, puisque sa bouche était entrouverte. Par la suite, je m’écartais avant prendre l’élastique de son boxer, tout juste ce qui dépassait de son slim, pour ensuite, le faire claquer légèrement contre sa peau, et lui faire un clin d’œil.

    - Tes lèvres… Elles ont bon gout… Tu sais.

    Lui disais – je subitement, avant de retourner dans ma cabine pour m’habiller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Baiser volé [Sunny] Vide
MessageSujet: Re: Baiser volé [Sunny]   Baiser volé [Sunny] EmptySam 20 Mar 2010 - 0:53

J'étais rentré dans ma cabine en gardant mon teint écarlate et cette fois ci de légers tremblements avaient également tapé l'incruste donc à présent je me sentais vraiment au plus mal. Cependant je n'arrivais pas à déterminer si c'était la vue du corps merveilleusement sculpté du bel inconnu ou alors si c'était du au réveil inopportun de mon mini-moi... D'ailleurs quelque chose me dit que j'avais eu bien raison de quitter la cabine sinon il aurait vu une belle bosse se former dans mon jean et slim en plus! A présent je m'étais un peu calmé et pouvais tranquillement repenser à la phrase qu'avait dit l'inconnu...et il n'avait pas l'air visiblement choqué qu'un garçon ouvre sauvagement le rideau de sa cabine pour le mater de manière explicite et cela me paraissait bizarre après réflexion. En tout cas si j'avais pu je lui aurait répondu qu'effectivement il lui allait à ravir mais biensur je n'en avais pas eut le courage. C'était bien la première fois que je me donnais au voyeurisme et dans un lieu publique en plus, en tout cas celal s'était révélé effectivement assez excitant.

J'étais déjà à deux doigts d'enlever mon jean pour enfiler celui que j'avais choisi quand on vint me faire le même coup que je venais de faire. Mon cœur se remit à battre quand le même garçon de la même cabine était devant moi, aussi dévêtu que tout à l'heure. Il n'avait rien enfilé depuis ma soudaine venu et biensur je trouvai cela encore plus bizarre. Mon cœur se mit à battre 3 coups d'afilée très rapidement quand il me pointa du doigt, comme s'il venait de m'arracher le cœur, j'étais presque à bout de souffle. Et puis pour ne pas arranger les choses il me traita de voyeur ce qui effectivement était vrai mais je n'entendis plus ce qu'il disais quand il posa une main baladeuse sur mon torse à croire qu'il voulait vraiment que je fasse une crise cardiaque, je devais être vraiment inconscient et tout ce que je pu sentir c'était sa jambe entre mes cuisses qui se baladait elle aussi. En une fraction de seconde nos deux corps se trouvèrent collés et le bel inconnu du donc ressentir les tremblements qui parcouraient mon corps. En tout cas moi je ressentais dangereusement son souffle chatouiller mes lèvres et le regard sensuel qu'il affichait ne pouvait que me prévenir de l'acte qu'il allait faire.

A savoir m'embrasser. Il m'avait prit au dépourvu et je n'étais même pas préparé à cela. Pourtant ce nouveau contacte avec ses lèvres n'était que délectable, j'avais tout de même laissé mes lèvres presque ouvertes pour accueillir chaleureusement sa langue dans une belle ballade sensuelle mais malheureusement trop rapide à mon gout. Et je regardai mon dérober de baiser partir en me disant que mes lèvres avaient bon gout sans que je puisse lui retourner le compliment. Je lachai un bon juron en le voyant s'en aller en trimballant ses belles petites fesses, je n'allai plus le revoir...Mais attendez il se trouve juste à la cabine d'à coté non? Alors sans réfléchir d'avantage je sortis à mon tour de la cabine pour aller dans la sienne et cette fois ci je lui demandai même l'entrée.

Je...je peux entrer?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Baiser volé [Sunny] Vide
MessageSujet: Re: Baiser volé [Sunny]   Baiser volé [Sunny] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Baiser volé [Sunny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JRM Entertainment :: ;; archives } :: topics termines&abandonnes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit