AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥

Partagez | 
 

 « What we make now ? || Lee Hae Jin :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: « What we make now ? || Lee Hae Jin :)   Mar 6 Avr 2010 - 2:37

    Crevé, voilà le mot parfait pour décrire l'état dans lequel Dong Wan se trouvait à ce moment-là. Il avait passée la nuit précédente à étudier pour son examen du lendemain et avait à peine dormit avant que son réveil ne vienne interrompre ses rêves. Ensuite, il avait filé en classe et avait fait son possible, ce qui équivaudrait à une superbe note, et après avoir rendu sa copie il s'était rendue a la clinique vétérinaire ou il travaillait seulement pour aider un vielle ami à sa tante. Quand il y avait mis les pieds, il y avait énormément de commotion ce qui était très inhabituel dans ce havre de paix, oui si vous considérez des poils qui volent partout et des aboiements de chien comme un havre de paix. On l'avait mis au courant qu'il y avait deux opérations qui devaient avoir lieu immédiatement sur des pauvres toutous. C'était plus qu'il n'y en avait eut dans le dernier mois. Habituellement, il avait droit aux coupes de griffes habituel. parfois même à des castrations(ce qui lui déplaisait énormément, normal :s). Alors il avait dut courir d'une salle à l'autre pour aider les vétérinaires qui étaient en train de virer fou, ils étaient beaucoup plus énervé que les animaux ! Une des deux opérations s'est déroulé à merveille, l'autre par contre avait mal tourner et il ont dut piquer le chien pour lui éviter la souffrance, c'était les ordres de son maître.

    Notre Donggie avait très mal réagi en voyant la vie s'éteindre de la pupille de l'animal. Il devait le tenir durant la procédure et il avait pousser un dernier soupire avant que son cœur cesse de battre. Le maître avait demandé à être présent et il était inconsolable. Ça lui avait déchiré le cœur de voir quelqu'un perdre cet être qui lui était si cher. Les gens ne comprennent pas que c'est aussi douloureux que perdre un humain, il fait partit de la famille et puis vous voulez le meilleur pour lui, vous ne voulez pas être responsable de son malheur alors vous choisissez la meilleure option pour lui mais la plus douloureuse pour vous. C'est un acte très admirable que d'accepter de laisser son animal partir. Malgré que ce n'était pas la première fois qu'il assistait à ce genre de procédure, il prit mal cette journée là. Heureusement ça journée était terminé et il pouvait filer dans son coin et ne pas avoir droit aux regards plein de pitié des autres employés. Il était fort et adorait venir se rendre utilse même s'il ne faisait pas grand chose et même si il n'a jamais voulu devenir vétérinaire il aime beaucoup aider les animaux, il ne voulait pas être obligé de partir parce qu'il avait été un peu chamboulé aujourd'hui. Habituellement, il était de glace devant tout ça, mais là voir cette scène l'avait chamboulé à un haut point.

    Dong Wan avait opté de marcher jusqu'à chez lui à la place d'y aller en transport en commun. Il avait besoin de décompresser et de prendre l'air. La fatigue se lisait sur son visage, sa vue en était même embrouillé, mais il savait exactement ou aller donc ça facilitait énormément la chose. Il marchait, la tête baisser pour ne pas montrer sa fatigue et surtout son air d'homme sensible après ce qu'il avait vue aujourd'hui au monde extérieur. Les inconnus ont tendance à imaginer le pire: il se fait battre par son père, il a été victime d'un type X d'agression, il a perdu un être cher, il est dépressif, il est suicidaire... Et ils montrent tous un regard plein de compassion qui n'a pas l'effet espéré sur lui, au contraire ça le met encore plus mal. Le pauvre marchait depuis un moment quand il entendit des rires, la nuit était tombée et il croyait être passer devant un quelconque bar ou un match de hockey était présenté. Il leva la tête et aperçu l'enseigne du restobar mexicain "E Zaziumm" plutôt étrange un bar comme celui là à Séoul non ?!. Il y avait mis les pieds une fois avec son frère et sa sœur et ça avait été une belle soirée. En voyant les gens à l'intérieur une envie soudaine lui prit: Il avait besoin d'alcool...SUR LE CHAMP ! Il entra dans le restaurant et demanda à être au bar. Une fois installé sur le tabouret, le barman s'approcha de lui et après avoir usé de politesses il lui demanda ce qu'il désirait. Sa première pensée fut: quelque chose de fort. Il opta donc pour un Gin tonic. Puis, après avoir engloutit celui-ci il en commanda un autre...Et puis finalement il décida d'arrêter là ! Quel homme raisonable notre Donngie (a) .. Il sorti du restaurant et regarda autour de lui, ou pouvait-il bien allez à une heure pareil ? C'était une bonne question ..

    Finalement il marcha un petit moment et se stoppa devant la patinoire, pourquoi ne pas allez en faire maintenant ? Ce n'était pas interdit même si il faut bien l'avouer, Dong Wan n’était vraiment pas doué sur des patins. Monsieur catastrophe de nature, imaginez vous le résultat sur la glace… Rien qu’en y pensant avant d'entré, le jeune homme sentait déjà le froid de la glace sous ses fesses. A cette heure ci il n'y avait plus personne donc il ne pouvait pas allez payer ou quoi que ce soit, même l'entré était fermé, huum il regarda autour de lui et décida de passer par dessu la rambarde, le jeune homme attrapa une paire de patins et s’installa contre le bord de la patinoire afin d’enfiler l’arme du crime. Rien que de sentir son pied serré dans ses patins le rendait mal à l’aise, et lui donnait finalement qu’une seule envie : partir d’ici. Il s'avança vers la piste gelée, et s'imagina dans sa tête un professionel faisant plusieurs tour de piste sur la glace, histoire que le jolie brun s’habitue à la glace, accoudé sur le rebord. Elle regardait les gens passer dans sa tête, ils étaient tous super doué, il décida de se lancer, seul comme un grand garçon. Dans sa vie, Donggie avait dut patiner seulement quatre ou cinq fois, mais après tout c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Pourtant si… Il ne fallut pas plus de quatre minutes pour que le jeune coréen se retrouve sur la glace, percutée par quelqu’un qui s’arreta face à elle.

    « Tu pouvais pas faire un peu attention !? Quand on n’sait pas patiner on… »

    Dong Wan s’arrêta de parler. Il venait de découvrir le visage du jeune homme, et il fut etonné de voir qu’il ne lui était pas inconnu. Hae Jin de son doux prénom, était un jeune homme qu’il avait rencontré à éoul, il y’a quelques mois déjà. Mais le jeune homme n’eût le temps de lui accorder d’autre mots qu’il se retrouva sur la glace à son tour, proche de lui. Donggie rigola, ne pouvant pas se retenir, tout en le regardant. Il lui ébouriffa les cheveux lui adressant un petit sourire.

    « Et oui patate maintenant tu vois que c’est froid et dur. On a l’air malin comme ça… »

    Dit il de son air joyeux, profitant de l’occasion pour le taquiner un petit peu. Puis ils se regardèrent un petit instant sans rien dire. Hae de son surnom et Donggie son assez proche en réaliter, ils entretiennent même une relation un peu étrange enfin étrange peut-être pas tellement mais on ne pouvait pas dire que ça soit la relation la plus normal qui puisse exister sur terre ! Hae a un certain charme qui ne laisse pas indifférent le jeune homme, il lui plait ça ne fait aucun doute, mais en même temps il a beau être adorable, gentil et tout ce qu'il faut, Dong Wan n'a pas de sentiment amoureux pour lui, il le considère comme un ami avec qui il aime passer du temps, que ça soit pour parler ou bien pour tout autre chose. Ils ont cette habitude de prendre en quelque sorte soin de l'autre, d'être son remonte moral humain, câlin ou même de tendre baiser sont toujours présent quand il faut... Donggie baissa les yeux vers ses mains, il les frotta contre sa veste avant de reporter son regard vers Hae :3
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 27/03/2010
Nombre de messages : 477
Né(e) le : 24/12/1987
Age : 29
Profession : Styliste... mais aussi écrivain de romans érotiques mes chéris~
Situation : Libre èé Mais je mords et je supporte pas la laisse 8D
Humeur : Végétarienne :O


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r:

MessageSujet: Re: « What we make now ? || Lee Hae Jin :)   Jeu 8 Avr 2010 - 17:25

    Spoiler:
     
    Aujourd‘hui, je suis rentré du Japon. J‘y ai passé deux jours pour un voyage d‘affaires, enfin, pour voir un défilé plutôt. Pour une fois que ce n‘étaient pas mes créations qui passaient sous mes yeux, ça m‘a fait un bien fou. Parce que vous savez, c‘est toujours très stressant pour le styliste, caché derrière le rideau, car c‘est sa réputation dans le métier qui est en jeu. Et me dire que cette fois, je n‘avais qu‘à apprécier ce que je voyais sans avoir à me soulier de rien, ça m‘a remis d‘aplomb, moi qui commençais doucement à déprimer. Une petite baisse dans le moral, je ne sais pas trop à quoi elle était due, mais je devenais sérieusement mou et inactif. J‘avoue que la motivation n‘est pas mon fort, mais normalement je vois les choses du bon côté, et je vais même jusqu‘à chercher du bon dans le mauvais… si à première vue il n‘y en a pas. Mon habituel chauffeur était venu me chercher à l’aéroport, et j‘avais même réussi à éviter les journalistes qui me guettaient un peu partout en me cachant dans un froue de touristes suédoises. On fait avec ce qu‘on a sous la main, hein… du moment que ça marche, je ne me casse pas la tête, elle ne m‘ont même pas remarqué. En plus, je doute que beaucoup d‘étranger sachent qui je suis, et ce n‘est pas plus mal, les occidentaux et les orientaux n‘ont pas forcément les mêmes goûts en matière de mode. Et je ne suis dans le métier que depuis quelques années, j‘ai le temps de me faire connaître partout, je suis sûr que pour Dior ça a pris du temps aussi. Mais moi, un jour, je serais le meilleur DS Je le suis déjà en Asie, il ne me reste plus qu‘à charmer le reste du monde. Ça fait que quelques milliards de personnes… j‘ai confiance en mes capacités, peut-être un peu trop je vous l‘accorde, mais sans confiance en soi, on ne va pas très loin. JE SUIS LE FUTUR MEILLEUR STYLISTE DE TOUS LES TEMPS >.< N‘oubliez pas mon nom, on le verra partout dans quelques années. Et toc !
    Dans la voiture, il m‘a fallut bien peu de temps pour que je m‘endorme comme une masse contre la fenêtre, tant j‘étais fatigué. Ça m‘arrive souvent, quand je rentre d‘une escapade dans un autre pays, je m‘écroule de sommeil dès que mes fesses sont posées sur le siège. Le chauffeur a l‘habitude, ça fait deux ans qu‘il travaille pour moi, et je dois bien avouer que je me suis pris d‘affection pour lui, à force de l‘avoir si souvent avec moi. C‘est un gars bien, il bosse pour sa famille et il est vraiment sympa avec moi, même quand je suis chiant. Il a la gentillesse de passer de temps en temps me voir quand je suis malade, et ça me fait chaud au cœur.

    Arrivés chez moi, l‘homme me réveillait doucement, me demandant si il devait repasser aujourd‘hui ou si il pouvait y aller. Je lui donnais congé en sortant du véhicule. J‘allais récupérer ma petite valise dans le coffre, puis traversais le parking souterrain jusqu‘à l‘ascenseur en la traînant derrière moi. J‘appuyais sur le bouton d‘appel en me demandant ce que j‘allais bien pouvoir faire une fois dans l‘appartement. Pendant que l‘appareil montait lentement, je me demandais toujours de quoi je pourrais m‘occuper, après avoir défait ma valise. Ah, je sais.
    La clé à la main, je marchais dans le corridor jusqu‘à la porte, la glissait dans la serrure et tournais jusqu‘à entendre un léger « clic«  pour finalement, l‘ouvrir. Dés mes premiers pas chez moi, je me sentais bien y‘a pas à dire, j‘aime cet endroit. D‘accord, ce n‘est pas moi qui nettoie ici et si ça a bonne allure, je n‘y suis pour rie, mais le choix des meubles et de la déco, c‘est le mien è.é Comme quoi j‘y suis quand même un peu pour quelque chose, dans le fond.
    Ma première chose à faire, c‘était d‘aller prendre connaissance des notes qu‘uavait pu me laisser mon assistante sur le frigo. Elle a les clés de chez moi, et quand je reviens, elle me fait toujours un petit mot avec ce qu‘il faut que je fasse au plus vite. Je posais mon bagage au sol et me dirigeais vers mon réfrigérateur dans la cuisine, pressé de savoir si j‘allais avoir beaucoup de travail ces jours prochains. Bien sûr, j‘espérais que ce ne soit pas le cas, je n‘étais plus trop d‘humeur à bosser. Pour une fois hein, vous n‘alleu pas me jeter la pierre, je suis le plus travailleur possible en général, plus bosseur que tout. C‘est pas pour rien que je me suis fait un nom, nanmého. Bref, il y avait en effet un petit mot scotché à la porte grise (oui mon frigo est gris métallisé) et je m‘empressais d‘en prendre connaissance en me jetant quasi-dessus. J‘y apprenais qu‘une célèbre patineuse artistique américaine sollicitait mes talents pour sa prochaine tenue à arborer dans un championnat prochain. Je devais commencer à y penser. Oh, d‘un coup, j‘étais hyper motivé, c‘est super intéressant, j‘ai encore jamais fait de tenue prévue pour la glace, et je ne pris même pas le temps de me reposer que je me jetais déjà dehors. Pour aller où ? À la patinoire, pardi.

    Je veux (nan j‘exige) des applaudissement. J‘ai pris le bus, pour y aller, alors que j‘en ai horreur, que j‘en ai peur. C‘est jamais assez sécurisé, ces trucs, au moindre plantage, je me casse, moi ! Ouais bon d‘accord, pour que ce soit aux normes de sécurité pour moi, il faudrait des murs et des sols capitonnés de partout, mais quand même ! J‘ai fait un effort monstre, pour oser grimper dans cet enfin. Keffieh remonté jusque sous le nez et casquette vissée sur la tête, personne ne m‘a reconnu, évidemment, ça aurait été très embêtant. Voyez tous les dangers que je brave aujourd‘hui ! Si y réfléchis, mon avion aurait pu s‘écraser, aussi.
    Et comme ça peut parfois m‘arriver, j‘ai usé de ma célébrité pour que le concierge me laisse entrer même si l‘heure était déjà passée. En fait, il n‘était pas très content de ma demande… mais a fini par accepter, c‘est déjà ça.

    Debout devant les gradins, il m‘a fallut peu de temps pour me rendre compte qu‘ici, il ne faisait pas tant froid. Or, la demoiselle, elle, sera sur la glace pour exécuter ses pirouettes, et il faut bien que je me fasse une idée de la température. Pour que je sache à quelle épaisseur je dois faire la tenue, quoi. Sérieux dilemme. Il va de soi que je ne sais pas patiner, d‘ailleurs, je n‘ai jamais mis les pieds sur la glace auparavant. Et j‘avoue que l‘idée d‘y aller maintenant ne me séduisait pas le moins du monde, qu‘est-ce que je fais si je glisse et me casse quelque chose ? Je suis tout seul, personne n‘est là pour récupérer les morceaux… allez, un peu de courage Hae Jin, au pire tu seras le centre d‘attention de tout le monde et ça te fera bien plaisir, dans le fond.

    Je. N‘aurais. Jamais. Dû. Faire. Ça.
    Debout au milieu de la piste, je regardais perspicace ment le mec qui venait de poser ses patins contre la glace. Premièrement, parce que je le connaissait et que je n‘étais pas vraiment en de bonnes conditions pour le voir, sur une patinoire, mais aussi tout simplement parce qu‘il se dirigeait dangereusement dans ma direction. Sans avoir l‘air de me remarquer, donc. Je me disais que je ne l‘avertirais de ma présence que si il s‘approchait trop près de moi, mais cet abrutit fini ne me laissait pas le temps d‘ouvrir la bouche qu‘il me fonçait déjà dessus. Instant de panique. BAM, la collision inévitable se produisait, avec suffisamment de force pour que mes baskets reculent de plusieurs centimètres sur la glace et pour qu‘il soit projeté au sol aussitôt après. De mon côté, sa chute ne m‘intéressait guère pour l‘instant. La scène, imaginez-là au ralentit, ça a tout de suite plus d‘effet. Alors que mes épaules partaient un peu vers l‘arrière, me désiquilibrant, mon pied droit dérapait légèrement.. J‘agitais stupidement les bras vers l‘avant, comme pour attraper une corde invisible, sans succès. Ma vie défilait devant mes yeux, c‘était la fin, j‘allais me nuquer comme un con en la compagnie d‘un TRIPLE IDIOT.

    « Put*in… ! »

    Mais, contre toute attente, je parvenais à me stabiliser suffisemment en me penchant brutalement en avant et en fléchissant les genoux. Je restais dans cette position une petite, toute petite seconde, avant qu‘un courant d‘air (xD) ne me pousse par l‘arrière pour me faire m‘étaler en douceur sur le ventre juste à côté de Dong Wan. Lui qui s‘apprêtait à me réprimander au sujet de ma façon de patiner, n‘avait rien à dire puisque c‘était lui qui aurait dû me repérer.
    Alors qu‘il passait sa main dans mes cheveux (ma casquette avant glissé sous le choc), je tournais la tête, la joue contre le froid, pour le dévisager, le regard bourré de reproches. Il ne saiit pas, pour mon ostéoporose, et j‘aimerais éviter qu‘il apprenne, mais quand même ! T‘as faillit me tuer, Donggie. Nan mais en plus, me traitait de patate. Quel malpoli, ce Hyung, tout e même. Mais je ne prononçais toujours pas un mot, vraiment, vraiment fâché contre lui. On échangeait un regard. J‘avais vraiment l‘impression d‘avoir un illuminé en face de moi, et bizarrement, ça me faisait rougir.

    « Arrête de me fixer comme ça, fis-je en détournant les yeux au même instant que lui baissait les siens. C‘est gênant. »

    J‘avais pas vraiment envie de le voir, notre relation est trop étrange pour me plaire. C‘est clair que j‘en profite largement, c‘est fun de servir de peluche réconfortante à un pote même si ça implique des trust étranges comme des étreintes un peu spéciales. Mais des fois, ça me dérange, parce que je m‘attends à ce que cette histoire tourne mal, je ne sais pas trop pourquoi.
    Pour la seconde fois, il me regardait, et je plongeais à mon tour mon regard sévère dans le sien, sans rien dire. Personne ne sait interpréter mes silences, et parfois comme aujourd‘hui, ils ne veulent rien dire, et comme je ne suis pas bavard… c‘est juste génial. Oh, sarcasme quand tu nous tiens… non, mais, j‘ai pas envie qu‘on me comprenne, c‘est pour ça que je suis si taciturne, si distant, si froid avec certains. Et encore, lui il a de la chance, j ne suis pas toujours ainsi en sa compagnie, il m‘arrive d‘être plus relax. Mais là, impossible. Soudain, je passais ma main sur la surface de la glace pour y récolter, au creux, un petit tas de neige, et me jetais sur lui en lui abattant la matière gelée sur la joue. Vengeance.

    « T‘as faillit me tuer, crétin ! »

    De ma main libre, j‘attrapais une seconde poignée de flocons et la fourrais dans son cou, emportant le Donggie dans mon élan. Le plaquant un peu brusquement au sol -un peu hein, ce n‘était qu‘un jeu, j‘étais pas hors de moi à ce point-, j‘en profitais pour grimper sur son ventre et enlevais mon keffieh pour m‘en servir d‘arme, le giflant avec le bout de tissu en jurant. Si il me faisait mal en se défendant, je le tuais sans aucune pitié en plaidant l‘auto-défense.
    Après quelques minutes de combat plus que ridicule, je posais mes paumes sur ses joues et les frottais énergiquement. Il ressemblait à un hamster, comme ça.

    « Gros c*on. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: « What we make now ? || Lee Hae Jin :)   Sam 10 Avr 2010 - 23:06

    Spoiler:
     

    Blanc ? Non… Trop dangereux. Vous imaginez si un gaffeur de première échappe son verre d’alcool sur le t-shirt ? Le tout se terminerait avec un chandail transparent pour le reste de la nuit et en plus trempé jusqu’aux os… Alors non merci… Rouge ? Trop agressif. Vert ? Ça fait végétarien… Rose ? Trop fillette… Daahhh… Ce que c’est difficile de trouver LES bons vêtements quand nous devons allez aider des personnes dans une clinique vétérinaire. Surtout dans le cas de Dong Wan. Il est du genre à vouloir que tout s’agence ensemble, autant le style que les couleurs. Pire qu'une fille je vous jure ><'

    Le jeune coréen, bras croisés contre son torse musclé |Dit pas le contraire, regarde un peu ses tablettes de chocolats *o* !|, promenait ses yeux de gauche à droite dans sa penderie avec un air découragé. Cela faisait exactement dix minutes qu’il était là, immobile, à fixer avec mépris les tonnes de vêtements qui ornaient son placard. Décidément, il était bon a jeter la moitié de ses fringues et d’en acheter d’autres… Le beau brun laissa échapper un long soupire et en sortit au hasard un t-shirt blanc avec des imprimés dessu, ainsi qu'un jean simple et un gilet gris. Un sourire se dessina sur les lèvres de Donggie et aussitôt il laissa tomber la serviette qu’il avait utilisé pour essuyer les gouttes d’eau qui perlaient sur son corps après être sortit de la douche, il enfila un boxer, une paire de chaussette et fini par s'habiller. Il se dirigea ensuite vers la salle de bain ou il arrangea ses cheveux, comme chaque jours il y mis du gel ainsi que de la laque et le tour était joué, il prit encore quelques minutes de plus pour se parfumer légèrement, mettre de la crème sur son visage et enfin… Il fut prêt. Le jeune homme se regarda une dernière fois dans le miroir et sourit timidement. Pour une fois, il se trouvait toute de même… Pas mal ?. Donggie rangea rapidement tout ce qu’il avait utilisé pour se préparer et enfila ses chaussures qui se trouvait à l'entré. Il prit un peu d’argent dans son porte monnaie pour ne pas avoir besoin de l’apporter avec lui vu que celui-ci lui semblerait… Encombrant dans un endroit comme une clinique pour animaux et, avant de quitter sa maison, mit une veste par dessus le tout et prit son cellphone et ses clefs au passage.

    Heureusement, il n’avait pas vraiment long à marcher. À peine une vingtaine minutes et voilà qu’il était déjà à l’intérieur du bâtiment. Une douce musique passait dans la salle d'attente elle était calme et apaisante, ce qui fit naître un sourire sur le doux visage de Dong Wan. Enfin… Il pourrait se défouler de cette semaine de fou. Encore et encore… Il avait du réviser ses cours, arff qu'elle idée aussi de vouloir devenir avocat plus tard, il aurait mieux fait de rester dans le monde de la musique, depuis tout petit, il pratique toutes sortes d'instruments, enfin surtout le piano et la guitare. Il adore ça il y a encore quelques années il voulait même en faire son ambition dans la vie. Devenir un grand professionnel et pouvoir partager sa passion c'était son rêve... Il compose et chante même. Il est un grand professionnel des chansons d'amour, oui c'est difficile à croire quand on le croise pour la première fois je vous l'accorde mais pourtant c'est belle et bien la vériter.. Mais finalement il préfère travailler dans le droit, pourquoi pas devenir avocat ? Pourquoi avoir choisi cette voie là ? Peut-être à cause de ses années lycée ou il faut bien l'avouer il a fait des erreurs .. Des erreurs qu'il regrètte d'avoir fait, mais c'est un peu tard pour revenir en arrière .. vivre avec son passé voilà ce qu'il fait depuis tant de temps déjà ! .. Le sourire aux lèvres le jeune homme se dirigea vers la machine à café et en prépara plusieurs tasses qu'il emporta en salle d'attente pour les offrirs au personne qui attendaient tranquillement avec des mines un peu triste pour certains, il ramena ensuite des gâteaux pour les animaux puis se vêtie d'une blouse blanche quand on lui annonça qu'il devait participer à deux opérations, chose qui ne lui plaisait pas vraiment, mais bon il devait aider même si ça certaine chose ne lui plaisait pas, il avait alors dut courir d'une salle à l'autre pour aider les vétérinaires qui étaient dans les salles d'opérations en train de devenir fou avec ce qui se passait, ils étaient beaucoup plus énervé que les animaux, les pauvres quand même ! Une des deux opérations s'était heureusement déroulé à merveille, l'autre par contre avait mal tourner et il avait dut piquer le chien pour lui éviter la souffrance, c'était les ordres de son maître après tout.

    Notre Donggie avait très mal réagi en voyant la vie s'éteindre de la pupille de l'animal. Il devait le tenir durant la procédure et il avait pousser un dernier soupire avant que son cœur cesse de battre. Le maître s'était même glisser dans les bras du jeune homme, pleurant toute les larmes de son corps sur la blouse blanche du coréen, heureusement qu'il allait pouvoir la retirer après ça, parce que bon là il avait l'épaule trempée. Donggie retourna dans les vestiaires et mis la blouse à l'aver, se lava les mains et remis ses cheveux en place. Il marcha quelque temps avant de s'arrêter devant un bar pour boire quelques verres, il sorti de l'endroit une demie heure plus tard, respira l'air frais qui traversait son corps, il sortie un boule de gomme de sa poche et la mis dans sa bouche, il marcha un petit moment et se stoppa devant la patinoire, il la regarda pensif, devait-il y aller ou pas ? huum pourquoi pas après tout, même si il était nul dans ce domaine il avait envie d'en faire un point c'est tout ! Il passa par dessu le rebord et enfila une paire de pattins, une fois sur la glace il regretta bien vite ce qu'il venait de faire, il avança lentement et percuta une personne en plein vol, alors qu'il s'apprêtait à le réprimander sur sa façon de patiner, rien de pu sortir de sa bouche quand il vit que la personne en question était Hae, il le regarda d'un air inquièt quand il le vit prendre une position étrange pour éviter de tomber, un rire s'échappa de sa bouche quand il le vit tomber sur le sol froid juste à cause d'un courant d'air, Donggie replaça une mèche de cheveux qui le dérangeait et reporta son recgard vers le jeune homme, il lui ébouriffa doucement les cheveux lui adressant un petit sourire, il était tellement cute aussi, alors que Donngie s'apprêtait à lui demander si il ne c'était pas fait mal, voilà que lui ne trouvait rien d'autre que de l'insulter è.é !

    « Calme toi ! Tu crois que j'ai fait exprès de te foncer dedans ou quoi ? C'est pas comme si cette chute allait te tuer merde !

    Donggie retira sa main de ses cheveux et fronça les sourcils, Dong Wan porta son regard vers la main du jeune homme, il voulait faire quoi la hein ? sa main glissa sur la surface de la glace pour y récolter, au creux, un petit tas de neige, Dong Wan se retrouva allongé sur le sol en deux temps trois mouvement, Hae venait de lui collé de la neige froide sur la joue. NAN MAIS IL EST FOU OU QUOI ?! Fallait qu'il se calme s'il ne voulait pas que Donggie s'énerve à son tour, de son autre main, il s'empara d'une seconde poignée de flocons et la glissa dans le cou du jeune homme, emportant Donggie dans son élan. Le plaquant un peu brusquement au sol, voilà qu'il était assis sur son ventre maintenant noooon ne reste pas là Hae, c'est mauvais pour le coeur de notre petit Donggie, il sentie la chaleur lui monter aux joues, il mis ses mains devant son visage pour se protegger des coups que lui mêttait Hae avec son keffieh et aussi pour cacher les rougeurs qui venait d'apparaître sur ses joues ! Après quelques minutes passé à se prendre des coups, ainsi que des insultes de toute sorte, il posa ses paumes sur les joues de Donggie et les frotta énergiquement.

    « Mais ta bientôt fini oui ! J'imagine même pas la tête que je dois avoir maintenant é.è Tu mérites vraiment que je te fasse la même chose salle patate de malheur ..

    Oui il était sérieux quand il disait ça, mais il n'allait pas s'y prendre de la même façon, son attaque serait beaucoup plus douce et plus gênante pour le jeune Hae. Donggie se redressa légèrement, son visage était désormais très prêt de celui du jeune homme, seul cinq centimètre les séparaient l'un de l'autre, Donggie attrapa ses mains et les serra contre lui, pas fort juste pour qu'il ne parte pas, il déposa ensuite un doux baiser au creux de son cou et le fit basculer sur la glace froide, Donggie se mis alors à son tour à califourchon sur lui, il plaqua une de ses mains au sol, le temps qu'il retire la neige qu'il lui avait mis dans le cou ..

    « Dee, c'est super froid, je vais tomber malade à cause de toi :s

    Donggie glissa sa main son son haut pour retirer la glace qui avait fondue et qui avait glissé jusqu'au niveau de son nombril, il fit une légère grimace et repporta son regard vers Hae, il était vraiment adorable comme ça avec ses petites joues rosés par le froid, un sourire timide se déssina alors sur les lèvres du jeune homme, il approcha son visage du sien et déposa un autre baiser sur sa joue, et un autre de l'autre côté qu'il fit durer un peu plus longtemps, heureusement que personne ne passait pas là à une heure pareille, il risquerait de se demander ce qu'ils étaient en train de faire allongé sur la glace à se faire des bisous enfin c'était surtout Dong Wan qui lui faisait des bisous, mais c'était sa façon personel de se vanger, après s'il prenait sa d'une autre façon c'était un peu gênant pour tout les deux :$ .. Il déposa ses mains sur le bas ventre du jeune homme et repporta son regard vers lui serrant un peu plus les cuisses quand un coup de vent le fit frisonner ..

    « Au fait que fait tu l'as en pleine nuit ?

Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 27/03/2010
Nombre de messages : 477
Né(e) le : 24/12/1987
Age : 29
Profession : Styliste... mais aussi écrivain de romans érotiques mes chéris~
Situation : Libre èé Mais je mords et je supporte pas la laisse 8D
Humeur : Végétarienne :O


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r:

MessageSujet: Re: « What we make now ? || Lee Hae Jin :)   Ven 16 Avr 2010 - 23:00

    En y réfléchissant un peu mieux, si Donggie ne sait pas qu‘il aurait pu me rayer de l liste des habitants de cette planète en me faisant basculer sur la glace, c‘est ma faute. Il faut me comprendre, c‘est pas forcément facile pour moi d‘en parler, j‘ai un peu peur de la réaction que les gens risqueraient d‘avoir… de la pitié, en général. Les regards compatissantes, je connais très bien , et j‘en ai horreur, j‘aime pas qu‘on ait pitié de moi comme ça. J‘suis pas infirme, presque, mais je n‘ai aucun… gros problèmes pour vivre et me débrouiller, je m‘en sors plus ou moins bien, même en faisant attention à chaque instant. Ne dites pas que ce n‘est pas une vie, c‘est mieux que rien… j‘aurais pu me fracasser le crâne dans le ventre de ma mère, aussi, et là y‘aurait même pas eu de Hae Jin. J‘aurais manqué au monde, je sais, mais vous auriez appris à vivre sans moi. Bref, je lui pardonnais avec tout mon bon cœur même si il recommençait à me crier dessus. Je lui dirai peut-être, un jour…
    Avec surprise, en lâchant finalement ses joues, je constatais que leur couleur aurait pu rivaliser avec celle des tomates dans mon frigo. Un sourire naissait sur mon visage, un sourire amusé. Ça lui faisait de l‘effet, que je lui grimpe dessus de la sorte ? Et encore, il avait de la chance que je sois assi sur son ventre, j‘aurais pu m‘installer plus bas, et là je crois qu‘il n‘aurait plus su respirer. Je devrais essayer, pour voir quelle réaction ce beau jeune homme pourrait avoir à me sentir contre une zone sensible… C‘est pas que je le drague, hein ! … Haha, vous y avez cru un petit instant, non ? Je le vois sur votre tête. Évidemment, que je lui fait du charme, et ce depuis un moment, même. Ça n‘a pas l‘air de marcher, ou alors je ne l‘intéresse pas le moins du monde. Bah, je suis déçu mais c‘est pas très grave. Frustrant, tout au plus, mais je vais pas le forcer ni être hyper direct non plus. La subtilité c‘est mieux, même si là j‘avoue qu‘il faut le faire pour ne pas remarquer que je tente régulièrement une approche, juste pour essayer. J‘y perds rien, au pire il comprend et décide de ne plus m‘approcher, ce qui m‘embêterait bien puisque j‘aime bien quand il est tout près, moi… et au mieux il se laisse prendre dans les filets. Tout comme lui à mon sens, c‘est pas vraiment de l‘amour, mais bon, ça pourrait toujours changer, non ? Et puis, c‘est marrant d’essayer vainement de le séduire, puisque qu‘on a déjà une drôle de relation un peu… ambiguë ? Je ne sais pas vraiment si c‘est le bon mot, mais la vérité ne doit pas en être très loin. Avouez que c‘est pas normal du tout de s‘embrasser entre potes, quand bien même l‘autre puisse nous plaire… c‘est ça qu‘est drôle, c‘est totalement pas logique.
    Roh, et merde, il recommençait à me traiter de patate, là ! Ça va pas non, j‘suis quand même plus beau qu‘un féculent pareil ! C‘est tout tordu, brun-marron bizarre et y‘a des verrues dessus. Il n‘aurait pas pu trouver plus humiliant comme surnom, je me sens vraiment comme un légume que personne ne voudrait avoir dans son assiette à cause de son allure peu engageante, là. Si c‘était le but recherché en me nommant de la sorte, il a gagné u.u Qu‘il essaie de me faire la même chose, et je le tue sur le champ, ou alors j‘engage un chasseur de tête pour la lui couper dans son sommeil. J‘suis certain que j‘en serais capable. Ou pas. La torture, ce serait plus mon truc que le meurtre, je dois dire. Pas que le malheur des autres me réjouisse, mais en l‘occurrence je me verrais bien en train de torturer Dong Wan de multiples façons… pas toutes très conseillées si il tient à arrêter de rougir ;P Eeeeh me regardez pas comme ça, je suis pas un fervent croyant bien net. Ça c‘est plutôt ma mère, qui croyait stupidement que j‘étais béni de Dieu pour ma date de naissance en concordance avec la sienne. Qu‘est-ce qu‘il ne faut pas inventer à l‘arrivée d‘un enfant dans la famille, hein…
    Je lui offrais encore un sourire, avant de me pencher un peu sur lui, jusqu‘à atteindre son oreille.

    « Ta tête ? Elle est anormalement rouge… ça te gêne ? Et essaie de me faire pareil, je me vengerais d‘une façon assez intéressante… »

    Mes paroles me surprenaient moi-même, je ne sais pas comment j‘ai osé lui faire une sortie pareille. Si ça se trouve, il est tellement nouille qu‘il ne comprendra pas le léger sous-entendu, ce qui ne m‘étonnerait même pas. Alors qu‘il se redressait pour venir poser un baiser humide sur la peau de mon cou, je m‘empourprais d‘un coup et tirais légèrement sur mes bras, malheureusement retenus par ses mains. J‘étais dans l‘incapacité de m‘enfuir. Je préfère toucher moi-même, à la limite, surtout avec lui, plutôt que de le laisser faire ce qu‘il souhaite. C‘est… terriblement gênant, cette attaque, et l‘effet voulu était exactement celui qui me prenait à l‘instant. Pour une vengeance suite à mon agression, il avait bien trouvé, car difficile de penser correctement dans cette situation. Ça ne me plaisait pas tellement, tout ça, tandis que je lui laissais tout de même tout le loisir d‘échanger les positions en fronçant légèrement les sourcils. Qu‘est-ce qu‘il fiche encore ? Je peux comprendre qu‘il ait envie de me grimper dessus maintenant que je me suis tenu quelques minutes sur lui, mais disons que je ne m‘attendais pas à ce qu‘il prenne cette liberté aussi rapidement. Sans dire un mot, mais je n‘en pensais pas moins, je le regardais se débarrasser de la neige qui l‘encombrais. Neige qui me retombait bien sûr dessus, et contre toute attente je me retenais d‘émettre un commentaire râleur, curieux de savoir ce qu‘il avait l‘intention de me faire subir à présent. Si il n‘a pas peur de se brûler, évidemment, il peut tout tenter… j‘envoyais la glace qui jonchait à présent mes vêtements un peu plus loin d‘un geste simple de la main et reportais mon regard interrogateur sur lui.

    « T‘as qu‘à tomber malade, tu sais, rétorquais-je en me tortillant un peu sous lui. Et arrête de me fixer comme ça, j‘te dis ! è.é »

    Roooh mais naaaan, qu‘est-ce que c‘était que cet adorable sourire, en plus ? Si tu veux que je m‘enfuie, dis-le tout de suite ça vaudra mieux, parce que là j‘en ai marre de le voir faire le simplet. Un simplet mignon, je l‘avoue, mais je ne peux pas faire grand-chose contre l‘attaque big-smile de gamin… il devrait faire des pubs de dentifrice, tiens, il a de super belles dents, au passage. Okay, ma gueule, c‘est hors-sujet.
    Un autre baiser sur ma joue me faisait sursauter, tandis que je me contentais de me crisper au second, beaucoup plus long. Je devais tirer une de ces tronches, entre le rouge dû au froid et à celui dont la responsabilité revenait entièrement de Donggie, une grimace flanquée sur la figure et les yeux brillants… un vrai crétin. Enfin, ça c‘est pas tellement nouveau, en même temps… et moi je dis que si une personne passe par là et nous surprend… je suis dans la merde si on me reconnaît. Imaginez un peu que nos têtes soient placardée dans tous les magasins de journaux, ce serait juste horrible u.u J‘oserais même plus sortir de chez moi, déjà que j‘essaie de sortir le moins possible en général… je passerais net à l‘hibernation. Offrez-moi le déguisement et je me fais passer pour un ours.
    J‘avais réussi à le forcer à me lâcher et je serrais ses épaules entre mes doigts lorsqu‘il me demandait pour quelle raison j‘étais ici. Nan mais ça le regarde ? J‘ai pas cherché à savoir pourquoi une catastrophe naturelle comme lui à osé s‘aventurer sur une patinoire au risque de se casser quelque chose, moi ! Bah oui, tout le monde pourrait se faire mal ici, y‘a pas que moi… j‘suis juste un peu plus embêté que la moyenne pour venir pirouetter sur la glace, voilà tout.

    « Travail, répondais-je simplement en haussant un sourcil. Et toi ? T‘as pourtant pas l‘air de t‘être qualifié aux jeux Olympiques de Vancouvert cette année en section patinage… »

    Oh oui je sais, je suis très drôle quand je m‘y mets =_=

    Je réfléchissais, la tête posée contre la glace et les yeux plongés dans les siens, la bouche pincée dans une mine… réfléxionneuse ? On va dire ça, même si je sais pas si ça existe, ce mot. Soit je me vengeais de sa vengeance, bah oui quoi, c‘est marrant, soit je le repoussais et rentrais chez moi. Il commençait vraiment à faire froid, vraiment, vraiment très froid, j‘avais les bouts des doigts complètement gelés. En frissonnant, je me frottais les avants bras en soufflant d‘ennui, avant d‘avoir l‘idée du siècle. Si si. Je glissais mes mains sur sa taille, puis dans le bas de son dos, affin de l‘attirer à moi. Eh bien oui, j‘avais froid, alors la solution miracle c‘était un super câlin de cet énergumène étrange et révoltant. Révoltant parce qu‘il a le don de me faire rougir et de me donner l‘impression que je suis stupide. Pour ça, il est très fort. Bref, je fourrais mon visage dans son cou en le serrant contre moi, en profitant même pour me justifier.

     « J‘ai froid. C‘est de ta faute. »

    À rester comme ça encore un peu, je finis par décider de m‘amuser un peu, et bien oui quoi, faut bien s‘occuper comme on le peut avec un Donggie assit sur le bassin xD Je profitais, de cette proximité, pour glisser mes lèvres dans son cou, à mon tour, mais pour faire quelque chose d‘un peu plus vicieux et dérangeant que lui. Mordillant doucement, embrassant parfois sa peau, je finissais par lui laisser une belle marque violacée contre la gorge et me reculais légèrement pour constater de mon œuvre. C‘était un beau suçon de taille relativement intéressante qu‘il lui serait difficile à cacher aux yeux du monde extérieur… c‘était pile ce que je voulais lui faire, je me vengeais de sa vengeance. Après mon crime, je me reculais encore jusqu‘à poser l‘arrière de mon crâne contre la glace en lui faisant un clin d‘œil totalement amusé. Que vas-tu faire, maintenant, petit bonhomme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: « What we make now ? || Lee Hae Jin :)   Dim 23 Mai 2010 - 21:22

    Assis confortablement sur le bassin du jeune homme, Dong Wan plongea son regard dans le sien, sans le détourner une seconde chose que Hae Jin n'aimait pas du tout et il le savait très bien, mais même s'il aurait voulu détourner les yeux vers un autre endroit il ne pouvait pas, il avait sous lui un être humain extraordinairement magnifique et vraiment très attirant, Dong Wan se mordit la lèvre inférieur avant de venir déposa un doux baiser sur sa joue le faisant durer un petit moment, le jeune homme lui fit un clin d'oeil se souvenant tout d'un coup de la remarque que Hae lui avait fait quelques instans plus tôt « Ta tête ? Elle est anormalement rouge… ça te gêne ? Et essaie de me faire pareil, je me vengerais d‘une façon assez intéressante… » intéressant, et c'était la tête de qui qui était anormalement rouge maintenant hein ? Certainement pas celle de Dong Wan même s'il ne pouvait pas le nier, sentir Hae Jin aussi proche de lui ne le laissait pas complètement indifférent. Donggie lui adressa un petit sourire en coin avant de le laisser retirer ses mains des siennes, lui demandant ce qu'il était venu faire à la patinoire à une heure pareille « Travail, répondais-je simplement en haussant un sourcil. Et toi ? T‘as pourtant pas l‘air de t‘être qualifié aux jeux Olympiques de Vancouvert cette année en section patinage… » Dong Wan poussa un légez soupire et regarda Hae Jin avec un air du genre " tes vraiment pas marrant tu sais " d'accord Dong Wan n'avait pas vraiment eu l'idée la plus génial du monde en venant faire du patin en plein milieu de la nuit, mais il n'y a pas d'âge pour devenir un professionel n'est-ce pas ? Et puis s'il avait envie de venir ici c'était son choix et surtout son droit, Hae Jin n'avait rien à lui dire même si par sa faute ils s'étaient tout deux retrouvés dans une situation plutôt embarassante :$ !

    « Travail ? Tu comptes nous faires des vêtements de patinage maintenant ou tu cherchais peut-être l'inspiration pour ton prochain roman .. Si c'est pour la deuxième option je peux être très utile tu sais... J'avais juste envie de sortir rien de très intéréssant.

    Dong Wan détourna le regard un instant, en y repensant le deuxième métier de son ami n'était vraiment pas très commun, écrivain de romans érotiques ? Ce ne serait surement pas le genre de chose que pourrait faire Donggie pas qu'il n'en soit pas capable hein justequ'il ne saurait probablement pas écrire ce genre de chose, comment pouvait-il trouver tant d'inspiration ? Bon il faut avouer que ce n'est pas le genre de sujet qui donne des trous de mémoires, enfin bref s'il aime son métier c'est le principal après tout .. Tant qu'il ne fait pas figurer Dong Wan dedans, quoi qu'il le pourrait mais bon on n'en est pas encore là hein ! Le jeune homme reporta bien vite son regard vers la patate qui était allongé sur la glace quand il senti ses mains glisser sur sa taille, puis dans le bas de son dos, se retrouvant coller contre Hae Jin sa tête poser dans le cou de Donggie, il resta immobile sans rien dire encore surpris par le geste de son ami, « J‘ai froid. C‘est de ta faute. » Sous ses mots Dong Wan le sera un peu plus fort contre lui, il n'avait pas vraiment envie qu'il tombe malade :s .. Le jeune homme caressa la nuque de Hae du bout des doigts avant de remontervers ses cheveux qui éffleura légèrement puis fini par venir caresser une de ses joues, tout d'un cou il sentie quelque chose d'anormalement chaud sur son cou, il baissa les yeux et ferma les yeux au contact des lèvres et de la langue de son ami contre sa peau, il se crispa légèrement ne comprenant pas pourquoi les battements de son coeur c'était accélérer, il s'entait aussi ses joues devenir rouge comme avant. Une fois qu'il eu fini, il le laissa regarder son oeuvre un moment avant de froncer les sourcils et de lui tirer la langue.

    « Parce qu'en plus tu trouves ça amusant hein ? Regarde un peu ce que tu as fais, je le cache comment moi maintenant ? Tu mériterais que je te fasse la même chose salle gosse ♥️ !

    Evidement Dong Wan plaisantait, il se fichait un peu d'avoir un suçon ou non il pouvait facilement le cacher avec une écharpe ou même rien qu'avec du fond de teint, ça n'était pas un problème. Un silence s'installa l'espace de quelques secondes avant que le jeune homme raproche lentement ses lèvres de celles de Hae Jin, cela faisait plusieurs jours maintenant qu'il n'y avait pas gouter et ses lèvres lui manquait de plus en plus, ses lèvres qui avait la facheuses habitudes de faire perdre la tête à Donggie et de donner milles frissons à travers tout son corps, arff vraiment quelle torture ! Est-ce qu'il s'en rendait compte même de l'effet qu'il avait sur Donggie hein, non mais vraiment même lui il n'arrivait pas à le croire, en y pensant bien il aimait être en compagnie de Hae il avait ce don de faire disparaitre tout ses problèmes, d'être bien et de s'amuser rien que pendant quelques minutes ou même quelques heures et depuis quelque temps il y avait autre chose, chose que Dong Wan ne pouvait comprendre, il n'était plus sur de rien avec Minnie à se demander même s'il l'aimait encore, cruel hein ? Mais ce n'est pas de sa faute, c'est son coeur qui fait n'importe quoi en ce moment. Est-ce que vous vous rendez compte qu'il se sent mieux avec Hae Jin que n'importe qui d'autre ? Pour le moment il ne peut pas expliquer ce qu'il ressent vraiment, leur relation est assez ambïgue comme ça alors meieux vaut ne pas trop penser à autre chose :s .. ! Pour en revenir à ce qu'il faisait plus tôt il déposa un baiser au coin des lèvres du jeune homme avant de glisser jusqu'à son oreille ou il en profita pour attraper son lobe dans sa bouche, y procurant de douces caresses avec le bout de sa langue, il murmura ensuite à son oreille:

    « Tu sais que tu es .. vraiment très sexy quand ta tête devient anormalement rouge .. comme tu dis. Et un conseil, si tu ne veux pas que je t'embrasse maintenant fait quelque chose, parce que moi j'en meurt d'envie Hae ..

    Le jeune homme reporta son regard vers son ami, ne sachant vraiment plus quoi faire, il avait certes envie de l'embrasser, de capturer ses lèvres qui lui manquait tant et dont il ne pouvait pas se passer bien longtemps, mais est-ce qu'il le pouvait ? Ce n'était pas inhabituel pour les deux jeunes hommes d'avoir ce genre d'affection l'un pour l'autre, que ce soit ça ou même des câlins, mais tout d'un coup Dong Wan n'était plus très sur de lui, il hésitait .. lui-même en était surpris ! Le jeune homme ne détourna pas le regard, restant toujours proche de Hae, il pouvait sentir son souffle se mêler au sien, il se mordit la lèvre inférieur, écartant le keffieh du jeune homme pour y déposer ses lèvres, il fit glisser doucement le bout de sa langue le long de son cou puis remonta vers son oreille, il se stoppa et éffleura les lèvres de son ami, recommençant à plusieurs reprises, comme pour lui dire de venir les cherches s'il le voulait .. !

    HS; Désolé pour mon retard *SBAFF*
    et pour ce post court et nul .. :/
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 27/03/2010
Nombre de messages : 477
Né(e) le : 24/12/1987
Age : 29
Profession : Styliste... mais aussi écrivain de romans érotiques mes chéris~
Situation : Libre èé Mais je mords et je supporte pas la laisse 8D
Humeur : Végétarienne :O


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r:

MessageSujet: Re: « What we make now ? || Lee Hae Jin :)   Lun 31 Mai 2010 - 17:51

    Suite à mon suçon, il faisait semblant d’être fâché. Je le connais un peu maintenant, et je voyais bien qu’il ne l’était pas réellement.

     « Si tu me fais ça je te tue, j’ai une interview demain. »

    Quand soudain il demandait pour lequel de mes métiers j’étais là, je sursautais et rougissais même un peu.

     « J‘espère que tu te rends compte que tu me fais des avances, là. »

    Et bien oui, si il peut m’être utile, ce ne serait que comme ça. Plusieurs autres m’y ont déjà servi, et j’avoue volontiers que j’ai plus profité de hum… d’avoir une partie de jambes en l’air bien agréable plutôt que de chercher l’inspiration (non mais essayez de penser à votre prochain livre en pleine action, vous verrez que c‘est pas facile…). Pour ça, il y a Asuza, ma muse, qui a toujours bon nombre d’idées inventives pour le développement de mes romans. Donc bon, à croiser de beaux mecs en boîte prêts à me donner de brillantes idées pour ce que j’ai à écrire, et surtout, des gars dont la perspective de se taper un styliste reconnu excite plus que tout, j’ai fini par collectionner un palmarès de coups d’un soir assez impressionnant. Le célibat a ses avantages, même si j’aimerais parfois pouvoir bénéficier d’un peu d’affection quotidienne venant toujours de la même personne. Ça fait des lustres que je ne suis plus tombé amoureux et vu que personne ne s’intéresse à moi, je peux le comprendre d’ailleurs, je me contente de ce que j’ai à disposition. C’est pas très bon pour moi, certains ont réussi à me briser des os en s’emportant un peu et c’est un peu embarrassant. D’ailleurs, en parlant de mon ostéoporose, je me demande si Dong Wan s’est déjà posé des questions sur le pourquoi du comment de mes fréquents plâtres ou bandages. Ça doit bien paraître un peu étrange, non ? Côtes fêlées, poignet ou jambe cassés… Bien sûr, à me voir avec un plâtre, il posait toujours des questions auxquelles je préférais ne pas répondre en me jetant à ses lèvres, par conséquent il n’a jamais obtenu de réelle réponse. Mis à part qu’il a dû en conclure que je ne voulais pas en parler. Si ça se trouve il va croire que je me fais battre par quelqu’un, je suis aussi un grand habitué des bleus, des éraflures et des hématomes en tout genre. Une fois, quand on s’est vu, j’avais même une bosse proéminente sur le front. Qu’est-ce que j’y peux si je suis maladroit ? Pas grand-chose.
    Qu’il m’embrasse soudainement au coin de la bouche me faisait sursauter. J’étais parti sur une toute autre réflexion et il venait de me ramener sur terre d’une façon très convaincante. Je me détendais et mes mains précédemment posées dans son dos retombaient mollement le long de mon corps pendant qu’il s’attaquait à mon cou ainsi qu’à mon oreille. Je torturais la glace des ongles pour ne pas laisser échapper une plainte d’aise, je suis très sensible à cet endroit-là. Or, qu’il s’agisse de sa langue humide ou de son souffle chaud projeté contre mon appareil auditif, ses petites attentions avaient le terrible don de me provoquer une série de papillons incontrôlable dans la poitrine. Je prenais beaucoup sur moi pour ne pas franchir la distance si petite qui me séparait d’un baiser de sa part lorsqu’il se rapprochait suffisamment pour que nos souffles embués se percutent. Le simple fait qu’il m’informe de son envie irrésistible de m’embrasser me faisait ouvrir grand les yeux. Ah tiens, quand les avais-je fermé ?

     « Depuis quand tu me demandes mon avis avant de m’embrasser ? »

    Je fronçais légèrement les sourcils, avant d’esquisser un sourire amusé. Qu’est-ce qui lui prend ? D’habitude on agit toujours par pulsion, puisqu’on sait bien que l’autre se laissera totalement faire, et que maintenant il sous-entende qu’il soit prêt à renoncer si je ne suis pas d’accord, ça m’amusait énormément. À croire qu’il avait peur que je le repousse, or il faudrait être fou pour refuser une telle chose à Dong Wan. Et comme je suis loin de l’être, je décidais de prendre les devants et de ne pas attendre qu’il bouge lui-même pour déplacer ma main derrière sa nuque dans le but d’attirer son visage contre le mien, lui administrant une petite pression vaporeuse sur les lèvres, bien vite suivie d’une seconde plus insistante. J’en profitais pour venir nicher ma main libre dans la sienne pendant que je me redressais suffisamment pour pouvoir le repousser sur le côté et me rallonger au dessus de lui, glissant subtilement mon genou entre ses cuisses. J’emmêlais nos doigts glacés entre eux en souriant, me reculant légèrement pour poser mon front contre le sien en laissant les mèches de ma frange lui chatouiller les joues les yeux fermés. Toujours en souriant comme un abruti, je calquais ma respiration sur la sienne avant de revenir à l’attaque pour mordiller légèrement sa lèvre inférieure et faufiler ma langue curieuse entre ses belles dents qui se cognaient doucement contre les miennes. Si mon cœur battait si vite à cet instant-là, c’était uniquement parce qu’il embrassait comme un dieu et pour rien d’autre. Si si. Ça pourrait être pour quoi d’autre sinon ? ;D
    En continuant de l’embrasser tout en tendresse, ma paume encore dans son cou se mettait à courir le long de son épaule, traversant son torse ainsi que ses abdos pour finalement échouer sur sa hanche, s’infiltrant innocemment sous son t-shirt. Pas innocemment du tout en fait, je crevais d’envie de le toucher, caresser sa peau douce en rougissant avant de m’enfuir en courant, honteux. C’est pas permis de me plaire autant, c’est pas normal de me provoquer de si longs frissons dans tout le corps de la sorte et de me faire fondre sur place à chaque effleurement. Encore une fois et presque à contre-cœur, je quittais ses lèvres pour les déposer sur sa gorge, jusqu’à ajouter deux nouvelles marques sur son épiderme. Je crois que j’avais envie que sa copine lui fasse une crise en voyant ça, et d’un côté ça me désespérait totalement de le savoir avec une petite minette, aussi jolie puisse-t-elle être. Face à une fille, la concurrence est rude. Hein, quoi ? Mais non, je ne dis pas ça pour moi voyons, vous voyez vraiment le mal partout, vous. Aish, c’est quoi son parfum ? Il sentait trop bon.
    Ce faisant, je retraçais le contour de ses muscles du bout des doigts en serrant sa main dans la mienne un peu plus fort. C’est là que j’aurais dû prendre mes jambes à mon cou, je crois. Sans réfléchir, je me redressais un peu et déplaçais mes baisers jusqu’à son ventre en relevant son haut d’une vingtaine de centimètre, dévoilant une zone plate à dévorer… sans retenue. Je taquinais timidement son nombril du bout de la langue, m’attendant à ce qu’il me repousse à tout instant, réellement prêt à me tirer au moindre signe qui me montrerait que la ridicule tapette que j’étais n’avait pas à se conduire de la sorte. Je n’y peux rien s’il y a eu l’effet d’un aphrodisiaque sur moi, n’est-ce pas ? Admettons hein, sinon je suis fini psychologiquement. Alors que je dérivais par mordillements sur sa taille puis juste en dessous du centre de son ventre, je sursautais lorsqu’enfin un son me parvenait, gémissement ou protestation je n’en savais rien, et je me replaçais rapidement correctement, entièrement cramoisi.

    « Hum, désolé. »

    Je croisais les bras sur sa poitrine et pinçais les lèvres en regardant ailleurs, soudainement brûlant, en laissant quelques minutes s’écouler en silence, puis reportais mon regard foncé dans le sien. Une phrase m’échappait.

    « T’es mignon, tu sais. »

    Non. T’es beau à m’en cramer les yeux. Mais ça, je ne le dirai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: « What we make now ? || Lee Hae Jin :)   Lun 31 Mai 2010 - 20:42

    Hae Jin avait pris un mâlin plaisir à laisser une trace dans le cou du jeune homme, chose qui ne le dérangeait pas vraiment puisqu'il n'était difficile de cacher ce genre de chose, Dong Wan se crispa à plusieurs reprise, frosonnant légèrement par moment, une fois que son ami eu terminer son chef d'oeuvre il d'éclara s'implement « Parce qu'en plus tu trouves ça amusant hein ? Regarde un peu ce que tu as fais, je le cache comment moi maintenant ? Tu mériterais que je te fasse la même chose salle gosse ♥️ ! .. Il ne lui ferait sûrement pas la même chose, enfin à moins qu'il le cherche vraiment, Dong Wan ne voulait pas nuir à l'image de Hae Jin, il savait très bien qu'il avait des interview, et qu'il participait à plusieurs défiler de mode étant donner qu'il était styliste, enfin voilà si Dong Wan se retrouvait avec un suçon dans le cou ce n'était pas aussi gênant que pour Hae Jin qui était souvent vue par pas mal de monde. « Si tu me fais ça je te tue, j’ai une interview demain. » Le beau brun n'avait aucune raison de s'inquièter, Donggie ne toucherait pas à son petit cou, mais par contre il pouvait très bien s'attaquer à d'autre partie de son corps .. moins voyante pas exemple ! .. Dong Wan lui avait ensuite demandé la raison de sa présence à la patinoire, le voyant rougir avant de lui répondre il lui adressa un petit sourire coquin, il n'était quand même pas venu à la patinoire pour ce genre de chose si ? Enfin après ça ne regardait pas tellement Dong Wan, même s'il faut bien l'avouer savoir que d'autres hommes que lui ont déjà pu profiter plainement de lui le rendait quelque peu jaloux, aller savoir pourquoi Oo' « J‘espère que tu te rends compte que tu me fais des avances, là. » Haha évidement qu'il s'en rendait compte, c'était un peu le but de ses paroles précédentes, même si s'incèrement, s'il venait à se passer quelque chose de plus physique entre Hae Jin et lui il préférait qu'il garde ce moment pour lui et non pour ses lecteurs.

    « Si un jour je peux t'être utile, fais moi signe. Mais par contre tu devras tout garder pour toi :$ !

    Eh bien Dong Wan était sérieux sur ce qu'il venait de dire, il n'en revenait pas encore vraiment mais bon passons à autre chose. Dong Wan plongea son regard dans celui du beau brun, se mordillant la lèvre inférieur pour s'empêcher d'aller capturer ses lèvres, à la place il déposa un doux baiser au coin de celle-ci avant de glisser sa langue dans le cou de Hae Jin, puis vers son oreille, le jeune homme senti alors les mains de son ami se retirer et gliser sur la glace, il jeta un bref coup d'oeil à ses mains avant d'afficher un petit sourire sur ses lèvres, il procura quelques caresses sur le bas ventre du jeune homme avant de faire glisser sa main dans les cheveux de celui-ci, il rapprocha timidement ses lèvres des siennes, les éffleurant à peine, qu'est-ce qu'il avait envie de l'embrasser, tellement que ça devenait une torture que de rester là sans le faire, il reporta son regard vers Hae qui avait l'air de trouver étrange que Donggie ne se lance pas directement, en même temps c'était une réaction tout à fait normal venant de Hae et non de Dong Wan, la sienne en revanche était très étrange et plutôt inhabituel. « Depuis quand tu me demandes mon avis avant de m’embrasser ? » suite à cette remarque le jeune homme ne répondit pas, un simple clin d'oeil adressé à son ami, il s'apprétait alors à venir capturer ses lèvres quand celle de Hae le firent avant même qu'il ne puisse bouger d'un centimètre, au contact de leurs lèvres Dong Wan ferma les yeux prolongeant le baiser, sa faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas eu de baiser de sa part, une centaine de frissons parcourairent son corps, le jeune homme fu vite basculer sur le côté et se retrouva alors à la place de Hae, il serra un peu plus la main de celui-ci quand il sentie son genou se glisser entre ses jambes, qu'est-ce qu'il cherchait à faire là ? Dong Wan se crispa légèrement avant de reporter son regard dans celui de Hae Jin, mais cela ne dura que très peu de temps car à peine eu t-il eu le temps de reprendre ses ésprits que déjà Hae était venu glisser sa langue entre les dents de Dong Wan, chose qui le firent sourire, au contact de sa main froide sur le torse du jeune homme, il fronça légèrement les sourcils avant de se redresser légèrement et d'attirer à nouveau Hae contre lui, il s'empara de ses lèvres, laissant sa langue aller jouer avec la sienne, mon dieu qu'est-ce que c'était bon, vraiment, il ne pouvait pas s'en empêcher, le coeur battant à une allure folle Hae quitta alors les lèvres de Donggie pour se glisser dans sa gorge y déposant de belle marque rouge comme il avait déjà, le beau brun laissa tomber sa tête sur la glace, gardant néanmoins les yeux fermés, franchement il était tellement bien avec Hae, c'était un sentiment qu'il n'avait pas resssentie depuis bien longtemps, rien n'allait avec Minnie, il ne la voyait plus et ça ne le dérangeait pas du tout, pour dire la vériter il avait même des doutes sur ce qu'il ressentait pour elle, certainement que de l'amitier .. C'était sans doute nul de sa part, mais il ne pouvait pas controler ses sentiments, c'est comme ça un point c'est tout, il ne peut rien y changer ! Donc Minnie n'avait rien à dire sur les marques qu'il avait dans le cou .. Dong Wan sentie alors les lèvres de Hae Jin se glisser sur son ventre, sa langue se faufilant autour de son nombril, le jeune homme sera plus fort la main de Hae dans la sienne, il jouait à quoi ? Il tenait vraiment à ce que Dong Wan révèle l'excitation qu'il avait pour lui en ce moment ? Hein ? .. Le jeune homme glissa sa main dans les cheveux de son ami, caressant sa tête doucement, sans même le vouloir un gémissement sortie de sa bouche, un petit " haaa " fallait absolument que Hae arrête maintenant ce qu'il ne tarda pas à faire d'ailleurs, Dong Wan plongea son regard dans le sien, son tein à lui aussi était devenu rouge tomate « Hum, désolé. » il fronça les sourcils,lui adressant un simple non de la tête, après tout ce n'était pas à lui d'être désolé, mais plutôt à Dong Wan, c'était à cause de lui si tout cela avait commencé après tout :$ .. Dong Wan laissa glisser sa main libre le long du dos de Hae, avant de faire pression sur lui pour que son torse ce colle au sien, il libéra alors son autre main qui vint se poser sur le doux visage de son ami « T’es mignon, tu sais. » le jeune homme lui adressa un sourire, caressant sa joue du revers, avant de répliquer.

    « Arrête, toi tu es magnifique et pour tout te dire j'ai denouveau très envie de t'embrasser, tes lèvres me manque déjà Hae ! ♥️

    Dong Wan glissa une de ses mains sous le t-shirt du jeune homme, caressant son torse du bout des doigts ne lachant pas une seconde son regard, il échangea à nouveau les rôles faisant basculer Hae sur la glace délicatement pour qu'il ne se fasse pas mal, glissant ses lèvres dans son cou il y déposa quelques baisers avant de remonter vers ses lèvres qu'il embrassa passionément, son coeur battait tellement vite, pourquoi ? Pourquoi Hae lui faisait-il un tel effet ? Pourquoi tout d'un coup se sentait-il si bien à ses côtés ? Toutes ses questions n'arrêtaient pas de défiler dans sa tête, il fronça les sourcils essayant de se concentrer sur ce qu'il était en train de faire, il remonta alors le t-shirt de son ami et déposa de doux baiser tout le long de celui-ci avant de le relever encore plus pour avoir un accès plus facile au haut de son torse, ils'empara alors d'un des bouton de chair du jeune homme, y procurant de douces caresses avec le bout de sa langue, il s'entait le coeur du jeune homme battre aussi vite que le sien, il releva la tête et plongea son regard dans celui de Hae Jin, il ne pouvait pas le cacher plus longtemps il avait vraiment .. envie de lui, ici et maintenant, son corps frisonnait sous chacunes des caresses que lui procurait Hae, à chaque toucher, chaque baiser son coeur accèlerait, Donggie remis en place le t-shirt du jeune homme, il ne fallait quand même pas qu'il attrape froid, il fit glisser lentement sa main sur la partie intime du jeune homme, son autre main ce glissa dans la sienne tant cas ses lèvres elle se rapprochèrent à nouveau des siennes pour un autre baiser, leurs lèvres se décollèrent lentement et Dong Wan murmura à son oreille.

    « Hae .. tu va finir par me rendre dingue est-ce que tu le sais ça hein ? :$

    Dong Wan caressait doucement la partie intime du jeune homme à travers son pantalon, il ne sentait probablement pas grand chose même si ses caresses étaient assez fortes, de façon à ce qu'il puisse les sentirs. Il serra un peu plus fort sa main se demandant si ce qu'il faisait en ce moment était correct, il était tellement perdu, il avait certes très envie de Hae Jin, mais les questions qu'il se posait plus tôt sur ses sentiments envers lui revenaient soudainement, était-ce possible qu'il soit .. amoureux ? Oui, amoureux de Hae Jin ? Il ne savait pas du tout, il ferma les yeux et oublia bien vite tout cela lorsqu'il embrassa langoureusement le jeune homme, laissant même échapper un léger " huum " au contact de leur langue, même les baisers de Hae lui faisaient de l'effet alors imaginé un peu le reste .. de la torture je vous dis pas ><" !

    « T'en as pas marre d'être tellement sexy .. Si tu veux que j'arrête dis le moi maintenant ..
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 27/03/2010
Nombre de messages : 477
Né(e) le : 24/12/1987
Age : 29
Profession : Styliste... mais aussi écrivain de romans érotiques mes chéris~
Situation : Libre èé Mais je mords et je supporte pas la laisse 8D
Humeur : Végétarienne :O


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r:

MessageSujet: Re: « What we make now ? || Lee Hae Jin :)   Jeu 3 Juin 2010 - 18:02

    J’éclatais de rire. Oui, vous savez, ces immenses rires qui me mettent bien vite dans l’embarras et que j’accorde si peu souvent aux gens. Non mais là c’était vraiment très comique, ce qu’il me disait. Si il voulait m’être « utile », en ce sens je me devais d’écrire ce qui se passait dans un livre. Et bien oui, si on prend dans ce sens-là c’est bien obligé sinon il ne sert à rien. Me reprenant lentement de mon fou-rire, j’essuyais une petite larmichette ayant naquit au coin de mon œil et je replongeais mon regard dans le sien.

    « À partir du moment où je dois tout garder pour moi t’es inutile pour mon boulot, Dong Wan, disais-je avec un sourire. Ce serait pas professionnel alors ;D »

    Hum, oui je sais, c’est un peu osé comme propos. Qu’est-ce que j’y peux, il me tend la mèche ainsi que le briquet, j’en profite. Après tout c’est vrai que je n’aurais rien contre l’idée d’avoir un petit entretient pas net avec lui, j’suis toujours partant moi, que ce soit lui ou quelqu’un d’autre. Et oui, je l’ai déjà dit, à défaut d’être en couple je m’adapte et m’occupe comme je peux. Ça me fait penser que je me dois toujours d’essayer les filles, au moins une fois. Oui oui, c’est mon grand but dans la vie, me convaincre que c’est pas pour moi. Ou pas. Me convaincre qu’en fait je rate quelque chose et changer radicalement de bord. Ce serait vraiment curieux mais pas impossible, après tout je suppose que je ne serais pas le seul à passer d’une orientation à une autre, même si l’inverse est tout de même plus courant. Les femmes, j’aime les habiller, d’abord. Ah tiens, maintenant ça me fait encore penser à autre chose ! Vous voyez la sœur de Dong Wan ? Mi Ra ? Oui ? Ah ben elle, elle m’a cassé le poignet. Si si. Je ne sais pas si il est au courant que la connais et qu’elle apprécie mes créations, il lui arrive même de les porter lors de ses prestations, c’est la classe. Les idoles ont vraiment l’argent pour bien vivre, j’ose encore savoir que ce que je fais ne vaut pas qu’une bouchée le pain. Non mais ça se paie, la qualité, qu’est-ce que vous croyez ? Faut bien que je me fasse vivre aussi plus ou moins bien. D’accord, je vis très, voir trop bien, mais passons on s’en fiche complètement. Manquerait plus que je doive dévoiler la totalité de mon salaire annuel et j’aurais plus aucun secret pour vous, c’est pas drôle.

    Il est vraiment horrible, quand même, ce hyung. Il avait beau sembler se retenir de me sauter dessus, rien qu’à le voir se manger les lèvres en me regardant ça me donnait envie de commettre des choses irréparables. Et non, pour une fois je ne parle pas de commettre un homicide, ce serait trop bête n’est-ce pas ? On ôte pas les plus belles choses au monde à ce même monde. C’est beau, ce que je dis non ? Normal, j’aime l’embrasser. C’est atrocement agréable, piquant comme quelque chose de mal mais tendrement rassurant. En gros c’est le foutoir total dans ma tête à chaque fois que nos lèvres se cherchent et surtout lorsqu’elles ont la chance de se rencontrer. Ça devrait arriver plus souvent, moi je dis. Toutes les semaines. Non, tous les jours. Parce qu’après il me manque et ça m’énerve. Ouais, c’est possible de me manquer, même si ça a un côté très surprenant venant de moi qui ai tendance à me braquer à la moindre émotion confuse. Je me protège comme ça.
    Il n’avait pas vraiment besoin de se crisper quand j’étais repassé dessus, si je m’étais installé de la sorte c’était uniquement pour entretenir un contact étroit, pas pour le réveiller plus bas. Je le jure ! Pourquoi j’ai l’impression que sur ce coup-là je suis seul de mon côté ? Si j’avais eu l’intention de faire quelque chose de plus pervers j’aurais fait pire, nul va sans dire. Ah et oui, j’avoue, moi aussi je ne savais plus réfléchir. Il a un pouvoir abrutissant sur moi phénoménal, je devenais confus dans mes gestes, répondais aux caresses de sa langue avec une telle maladresse que moi-même je n’aurais pas eu envie de m’embrasser. Après, par maladresse j’entends que j’oubliais totalement de respirer et devenais rouge à vue d’œil, que je me tortillais peut-être un peu trop en cherchant la position idéale sous lui.
    Une fois descendu pour m’attaquer à quelque chose d’un peu plus poussé (et bien oui je ne lui avais jamais fait ça auparavant Oo) son gémissement m’avait vraiment tiré de mon délire. Au moins ça prouvait que je lui faisais de l’effet et qu’il n’était pas défavorable à mes petites attentions coquines. En y repensant, personne n’a jamais osé se plaindre de ça venant de moi. Je dois être doué, c’est trop bien. Parfois, j’ai l’impression que je ne suis qu’un gros obsédé ou une sorte de p*te au masculin. Pourquoi ? Tout simplement parce que je crois vraiment que je ne respecte pas trop mon corps et que j’ai tendance à m’offrir un peu trop vite sans réfléchir. J’y peux rien si j’aime le contact et si j’me sens seul au point de me laisser prendre de tous les côtés. Magnifique phrase, je sais.
    Je m’empourprais. Moi, magnifique ?

    « … qu’est-ce que t’as bu ? Demandais-je en fronçant les sourcils avant de poser ma main sur son front, souriant à l’autre partie de sa phrase. Pareil, crétin. »

    Pendant qu’il glissait ses mains sur mon torse (ses mains GLACÉES ! Je l’avais presque repoussé pour ça) je me redressais sur les coudes pour lui voler un baiser dans un léger bruit humide. Puis encore un, et ensuite un autre, tournant la tête dans un angle différent à chaque fois. J’allais l’embrasser une quatrième fois, mais en me faisant basculer sur le côté à nouveau, il me coupait l’herbe sous les pieds et c’est avec une légère plainte de reproche que je le laissais faire, les mains légèrement crispées par frustration. Lorsqu’il revenait à mon cou puis à ma gorge, je calmais mon dérangement en mordant sa langue un peu plus fort en guise de punition lorsqu‘il revenait à mes lèvres. Pas trop non plus, les baisers ensanglantés c’est bien beau et romantique pour les gothiques mais c’est pas pour moi du tout. J’ai déjà du mal à supporter le goût du mien quand j’ai une aphte (c’est pas glamour mais j’suis un humain après tout, ça peut m’arriver) alors devoir avaler celui de quelqu’un d’autre, non merci. J’suis pas un vampire, à ce que je sache. J’avais pas prévu du tout qu’il irait me taquiner à mon tour et c’est avec un semi-cri étouffé que je recevais ses premiers baisers contre ma peau. J’étais rouge, mais rouge comme si j’avais chopé le pire coup de soleil de ma vie, avec les douleurs en moins. La tête rejetée en arrière pour essayer de penser à autre chose, j’étais en train de me dire qu’il avait vraiment le don de me faire sortir de mes principes quand il passait sa langue dans un nouvel endroit sensible chez moi. Nouveau gémissement. Encore pire au contact de sa main contre mon intimité que j’essayais déjà d’oublier depuis quelques secondes. À se demander qui rendait réellement l’autre fou, parce moi j’étais vraiment en train de le devenir, et accro en plus de ça.

    « Je… tais-toi ! »

    Je détournais le regard, passant en un temps record du violet au rouge à nouveau. Ben oui quoi, on est dans une patinoire, un lieu public, et disons que je n’avais encore jamais imaginé me faire peloter par quelqu’un à raz la glace, même avec un esprit aussi tordu que le mien. Et c’est pour dire, parce que je suis vraiment quelqu’un de TRÈS tordu, quand je m’y mets. Et c’est quoi cette question stupide ? Comme si je faisais exprès d’être sexy. Non c’est vrai, j’ai rien fait è.é

    « … j’t’excite ? »

    Hum, oui, la réponse me tenait à cœur. Parce que selon ce qu’il me répond, je me vexerai à coup sûr. En revanche, je pourrais encore piquer un très beau fard si il a l’audace de dire ce que j’attends.

    Avec un sourire amusé, je posais ma main sur sa hanche et le ramenait encore à moi pour réfugier ma langue contre la sienne en douceur. Et ô moment de romantisme exagéré qui n’a rien à foutre là quand tu nous tiens, j’en profitais même pour déplacer sa main baladeuse à l’emplacement de mon cœur sans me décoller de lui. Il me cognait presque douloureusement dans la poitrine et j’avais très envie de lui faire savoir que c’était entièrement de sa faute. J’enroulais mes doigts aux siens, séparant ceux de mon autre main de son étreinte pour les passer dans ses cheveux en l’embrassant au coin de l’œil puis sur la tempe. Je suis pas amoureux, je suis tendre avec tout le monde c’est tout è.é Et c’est parce qu’il me plaît très très très beaucoup que j’suis un peu confus en sa présence, non mais! Il manquerait plus que je m’enamoure d’un gars déjà pris pour me mener dans une terrible déprime, non ? Donc NON j’affirme et je réaffirme que je ne ressens rien pour lui. Si si.

    Je le refaisais basculer sur le côté mais ne lui regrimpais pas dessus, tenant cette fois à maintenir un niveau d’égalité entre les deux plutôt que de rester dans l’esprit dominé-dominant. J’alignais la courbe de mon corps à la sienne en collant nos bas-ventres l’un contre l’autre, un sourire à peine caché planté sur la tête et emmêlais nos jambes. Et je lui faisais un câlin, tout simple, en fourrant mon visage dans son cou que je mordillais en silence. Et ensuite je descendais furtivement mes paumes sur ses fesses avant des les arrêter juste en dessous, sur les cuisses. Je ne savais plus trop quoi faire, là. Torturé entre une envie terrible de lui sauter dessus et une seconde, d’attendre qu’il bouge avant de me laisser mener docilement, j’hésitais en caressant distraitement son dos du bout du doigts. Oui, ça m’arrive, d’hésiter. Je l’ai dit et je le répète, il me rends stupide, rouge, il me rempli de doutes et d’envies paradoxales. Il me donne l’impression d’être amoureux alors que j’espère ne pas l’être.

    « Qu’est-ce que ça te ferais si je tombais amoureux de toi ? »

    Grimace. Ciel, comment ai-je osé dire ça ? O_O
    Je me reculais précipitamment, le rouge aux joues et les yeux écarquillés.

    « Non non, mais enfin, j’veux dire… euh, simple supposition pour te cerner, crapule perverse qui ne pense qu’à me violer è.é »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 15/05/2010
Nombre de messages : 61
Situation : Ferme Taguele Stp ? *o*


MessageSujet: Re: « What we make now ? || Lee Hae Jin :)   Mar 8 Juin 2010 - 6:32

    Dong Wan fronça les sourcils et regarda le jeune homme éclater de rire, mais qu'avait-il dit de si marrant ? Il décrocha son regard du sien quelque instant, le temps qu'il repense à ce qu'il avait dit il y a quelques minutes, huum ça ne lui semblaiit pas étrange que ça ! Bon d'accord ce n'était pas très logique, mais Dong Wan n'a jamais été quelqu'un de logique donc il ne faut pas être surpris quand il sort ce genre de chose ><" ! Mais il avait beau se rapeler toutes ces paroles il ne voyait quand même pas ce qu'il y a avait de tellement marrant, d'accord d'accord il lui avait dit qu'il voudrait bien lui être utile, ce qui était vrai d'ailleurs, mais ne pas paraitre dans un de ces romans érotiques .. Il faut l'avouer c'était étrange il ne pouvait pas lui être utile et refuser qu'il parle du moment qu'ils auraient passés ensembles dans son livre. Finalement Dong Wan voulait tout simplement qu'il garde ça rien que pour lui, un moment magique avec une personne magique ne se dévoile pas aux yeux de tout le monde si ? Enfin, c'est le genre de chose que Dong Wan préférait garder rien que pour lui et si cela devait arriver avec Hae Jin un jour, il n'irait sûrement pas le crier sur tout les toit, baah oui souvenez vous un peu " un moment magique avec une personne magique ne se dévoile pas aux yeux de tout le monde si ? " Huhu Hae Jin était donc quelqu'un de magique aux yeux du jeune homme ? Bonne question ! Il reporta son regard vers lui, le voir rigoler de cette façon le fit sourire à son tour, il aimait bien le voir dans cet état ça lui donnait l'impression qu'il était heureux, ou plutôt content .. enfin il pouvait très bien se moquer de Dong Wan aussi hein ><" ! Quoi qu'il en soit ça faisait plaisir à Dong Wan ! « À partir du moment où je dois tout garder pour moi t’es inutile pour mon boulot, Dong Wan, disais-je avec un sourire. Ce serait pas professionnel alors ;D » Il plongea son regard dans le sien, un sourire timide sur les lèvres et pris la parole à son tour.

    « Huum j'ai jamais dit que ça devait être professionnel, si ça arrive un jour ce sera tout simplement parce qu'on en aura eu envie tout les deux ! Tu sais si tu veux des personnes pour apparaître dans un des tes livres ce n'est pas vers moi que tu dois te tourner :$ ..

    Dong Wan lui ébouriffa les cheveux, avant de caresser sa joue avec son pouce, il espérait n'avoir rien dit de mal sur ces paroles, il préférait être sincère avec lui voilà tout. Le jeune homme n'avait rien contre le fait d'avoir un rapport sexuel avec son ami, mais il demandait juste à ce que ce soit souhaiter autant par l'un que par l'autre, sans que ce soit quelque chose qu'ils auraient pu prévoir à l'avance, c'est beaucoup moins bien dans ce genre de situation, la surprise c'est mieux ♥️ ! M'enfin passons ce n'était pas très important après tout. En ce qui concèrne Donggie il avait déjà eu l'occasion de le faire avec une fille et avec un garçon, à l'époque il était âgé de seize ans seulement et ça première fois avait eu lieu avec son premier amour, Choi Na Rim fou amoureux de la jeune femme, ils s'étaient promis de passer leur vie ensemble, que rien ne pourrait les séparer, ayant une total confiance l'un envers l'autre, les deux jeunes gens avaient décider de franchir le pas, c'est avec un sentiment de bonheur q'il perdu sa pureté, mais il était loin de se douter qu'il serait tellement inquièt pour la suite des évènements, n'étant pas habitué à faire ce genre de chose, Na Rim lui avait fait croire qu'elle était tombée enceinte lors de la nuit passé en sa compagnie, or cela était totalement faux, c'était juste un moyen de se vanger de Dong Wan car elle avait malheureusement apris que pendant les six mois passés en couple avec elle il l'avait trompé avec un homme peut de temps après qu'ils aient couchés ensembles ! Quand Donggie appris toute la vériter il était tellement en colère qu'il préféra la quitter, c'était certes lui qui était en tords mais elle n'avait pas à se comporter d'une façon si stupide que ça envers lui, imaginé un instant que ce soit vrai, aujourd'hui il serait peut-être papa d'un bébé de trois ans :s ! Non, finalement il ne vaut mieux pas imaginer ce genre de chose, après tout ce n'est que du passé, pas besoin de tout resasser maintenant ! .. Le jeune homme repris ses ésprits bien vite en sentant le genoux de son ami se faufiler entre ses jambes, sur le coup il ne pu s'empêcher de se crisper, serrant la main de Hae Jin un peu plus fort dans la sienne, raaa il devait avoir l'air stupide là :$ ! Mince alors, il remarqua bien rapidement l'expression qu'il avait sur le visage et se sentie encore plus bête sur le coup, ses joues devinrent plus rouge tout à coup, voilà vous voyez maintenant à quel point Hae pouvait avoir effet si rapidement sur Dong Wan, sans qu'il ne lui demande rien en plus ! Il lui faisait perdre ses moyens à une vitesse allucinante, si seulement il savait tout ce qu'il pense dans sa petite tête des fois, tellement de chose qu'il cache dans celle-ci, mais je vous rassure tout de suite pas de chose pervers non mais oh é.è. Les rôles à présents échangés Donggie s'empara des lèvres de son ami pour un baiser tendre et langoureux à la fois, profitant pleinement de cet échange qui faisait battre son coeur encore plus vite, les papillons dormant dans son ventre et dans tout son corps se réveillaient peu à peu laissant un sentiment de plus en plus étrange en lui. Il stoppa le baiser lentement quand il remarqua que Hae se tortillait dans tout les sens, lui adressant un sourire en voyant son visage rouge comme une tomate, haaan qu'il pouvait être craquant dans cet état. Hae Jin repris bien vite ses ésprits et se mis à mordiller sur sa taille puis juste en dessous du centre de son ventre, chose qu'il ignorait sans doute, c'était un des points sensible de Dong Wan, un gémissement involontaire sortie de sa bouche, ce qui le mis dans un état de gêne sur humain, sa tête devint tout d'un coup aussi rouge que celle de son ami il y a quelques minutes avant ! Dong Wan reporta son regard vers lui, ne se laissant pas d'éconsentrer pour autant il souleva lui aussi le haut du jeune homme et vint suçoter l'un des boutons de chair de Hae déposant de doux baiser sur son bas ventre puis dans son cou afin de revenir embrasser ses lèvres qui ne demandaient qu'une seule chose la présence de celles de Donggie sur les leurs, tout en l'embrassant il laissa glisser sa main le long du torse du jeune homme et s'arrêta au niveau de son membre y procurant quelques caresses, il stoppa ses gestes ainsi que le baiser quand il entendit que son ami voulait parler « … qu’est-ce que t’as bu ? Demandais-je en fronçant les sourcils avant de poser ma main sur son front, souriant à l’autre partie de sa phrase. Pareil, crétin. » Dee, mais il n'avait rien bu pourquoi est-ce qu'il lui demandait ça ? Il leva les yeux vers son front regardant la main de Hae sur celui-ci, il fronça les sourcils, mais ne répondit pas, un simple non de la tête et c'était repartie. Son regard plongé dans celui de Hae, il le dévia un peu pour le poser sur les lèvres du jeune homme, une bouche si attirante qui lui faisait tant envie et à laquelle il voulait encore goutter le gout sucré qu’elle lui donnait. Finissant par céder à la tentation, Dong Wan déposa une nouvelle fois ses lèvres sur celle de Hae Jin, lui pinçant légèrement afin qu’il les entrouvrent pour pouvoir aller chercher plus loin ce baiser passionné. Il glissa ensuite sa langue dans son cou, puis recommença ce qu'il faisant avec ses mains la remontant de temps en temps sur son torse, plusieurs gémissements venant de Hae se faisait entendre, mais ça ne dérangeait pas du tout Donggie bien au contraire, il glissa sa main dans la sienne et la serra un peu plus avant de reporter son regard vers lui, il devenait de plus en plus accro à lui, l'avoir à ses côtés était devenu une habitude dont il ne pouvait plus se passer et puis ses caresses ainsi que ses baisers, rien qu'un jour sans en avoir et il devenait en manque, Hae une drogue ? Possible, mais une drogue ne lui faisant aucun mal bien au contraire, il était tout ce qu'il y avait de plus bon au monde ! Restant sans rien faire quelques secondes il ne tarda pas à retourner jouer avec l'intimité du jeune homme, allant chercher plus loin ses caresses, il remonta bien vite sa bouche à ses lèvres afin de l'embrasser encore et encore, vital, ses baisers étaient devenues vital voilà tout :$ .. « … j’t’excite ? » suite à ses paroles Donggie ne savait quoi répondre, il plongea sa tête dans son cou y déposant de doux baisers chaud remontant au creux de son oreille, puis à ses joues, sa gorge, à nouveaux son cou, il remonta la tête vers Hae sachant très bien qu'il attendait une réponse, le jeune homme se mordit la lèvre inférieur caressant la main de son ami qui était encore entrelacée dans la sienne .. Il ne savait pas du tout quoi répondre alors autant être franche.

    « .. A ton avis, je ne serais certainement pas en train de te faire tout ça si tu ne .. m'excitait pas !

    Voilà c'était dit, oui il l'excitait, il avait préférer lui dire de toute façon à quoi bon mentir alors que lui-même savait très bien qu'elle était la réponse à sa question .. Il plongea son regard dans le sien, remarquant son sourire amusé, sa main glissa sur sa hanche la ramenant vers lui laissant Hae réfugier sa langue contre celle de Dong Wan en douceur. La main baladeuse du jeune homme remonta ensuite vers le torse de Hae, ou il la déposa à l'emplacement de son coeur, mon dieu qu'il battait vite, m'enfin vous me direz celui de Dong Wan ne devait pas battre beaucoup moins vite au contraire justement si pas plus vite, un sourire timide sur les lèvres, il rapprocha son visage du sien caressant son nez avec le sien le fixant dans les yeux, avant d'éffleurer ses lèvres de glisser un baiser rapide sur sa joue puis de revenir l'embrasser sensuellement. La tendresse que lui procurait Hae lui fit fermer les yeux, déposant sa tête contre son cou pendant qu'il déposait de doux baiser au coin de son oeil puis sur sa tempe. Il se sentait incoyablement bien dans cette position, il n'avait pas envie de quitter Hae, non même pas une seule seconde ! Hae Jin fit alors basculer Donggie sur le côté raprochant son bas ventre du sien, se collant totalement contre celui du jeune homme, un sourire timide sur les lèvres Dong Wan glissa sa main dans les cheveux de Hae pendant que leurs jambes s'entrelaçaient, la tête de son ami vint se poser dans son cou qu'il mordilla doucement, le jeune homme colla sa tête contre la sienne caressant celle-ci lentement avant de déposer son autre main sur la joue du jeune homme, il sentie les mains de Hae glisser le long de ses fesses pour venir s'arrêter à ses cuisses, Donggie déposa un baiser sur sa nuque, puis un autre et encore un autre avant de reporter son regard vers celui du jeune homme, un silence s'installa, ils étaient là l'un contre l'autre sans rien dire, sans rien faire, mais c'est alors que Hae brisa ce silence « Qu’est-ce que ça te ferais si je tombais amoureux de toi ? » Dong Wan sentie son coeur rater un battement, ses yeux s'agrandirent sur le coup et ses joues devinrent encore plus rouges qu'avant, son coeur allait exploser c'était sûr maintenant, raa mais pourquoi une telle question hein ? Pourquoi ? Il doit bien y avoir une raison non ? Le jeune homme baissa les yeux vers la glace avant de reprendre ses ésprits quand il sentie Hae se reculer rapidement « Non non, mais enfin, j’veux dire… euh, simple supposition pour te cerner, crapule perverse qui ne pense qu’à me violer è.é », il attrapa sa main et le colla contre lui, posant sa tête dans son cou, laissant ses mains se glisser dans son dos, il ferma les yeux un instant ..

    « Hae .. reste là s'il te plait, j'ai .. j'ai .. besoin de toi ! Même si ce n'est qu'une simple question pour me cerner sache quand même que depuis le jour où nous nous sommes parler pour la première fois, je t'ai toujours perçu comme une personne importante pour moi, tu es différent des autres, j'aime vraiment passer du temps avec toi, tu es toujours là quand j'ai besoin de toi .. Tu sais mon coeur bat tellement vite, j'ai l'impression qu'il va exploser, tu me fais me sentir bien Hae ! Avec toi tout est différent et j'ai peur, peur de tomber amoureux de toi, peur de l'être ..

    Dong Wan ne savait plus quoi dire, n'y comment répondre à sa question, était-ce de l'amour qu'il ressentait pour Hae ? .. Les grands auteurs parlent du vrai amour comme un amour destructeur. Marguerite Duras, écrivait « tu me tues, tu me fais du bien », nous savions bien qu’elle ne parlait pas tendance sadomasochisme, mais d’un amour si fort qu’il vous brûle de l’intérieur et vous détruit d’une manière comparable à la mort de l’esprit. L’amour est la mort de la raison. Il vous empêche de réfléchir de manière réfléchis. Tout ne devient que coup de tête et sentiments. Privé de votre raison, l’amour vous guide aveuglement vers la déchéance et la folie. On dit également « qui te déteste te fais rire, et qui t’aime te fait pleurer ». Et nombreux sont les auteurs qui compare l’amour à un crime, une destruction. Shakespeare écrivait dans Roméo et Juliette « si l’amour est brutal avec vous, soyez brutaux avec lui » C’est étrange, l’amour arrive toujours comme ça, d’un seul coup sans prévenir. Un peu comme la guerre. On ne sait jamais quand cela va vous tomber dessus. Les gens opposent l’amour et la guerre comme ils opposent le bien et le mal. Pourtant quelle différence font-ils ? L’amour tue. La guerre tue. Les deux sont des jeux brutaux, oiseux, mortifiants. Dong Wan avait entendu une fois à la télévision un jeune homme dire " Il y aura toujours un esprit de domination, et une idéologie de briser l’autre avant qu’il vous brise. C’est la règle de tuer l’autre avant qu’il ne vous tue. Sauf que l’on remplace les balles et le bruit des bombes par des injures et le bruit des larmes. Au fond qu’est-ce qui est pire : mourir d’une balle dans la tête ou se mourir lentement en portant son merdier sur les épaules ? " Il avait trouvé ces paroles un peu dur quand même car pour lui l'amour n'est pas synonime de souffrance, non loin de là c'est tout le contraire, même si dans certain couple tout n'est toujours pas rose, il y aura forcément plus de moment ou ils ont passé d'agréable moments que de mauvais moments .. Enfin après tout chaque personne est différente des autres car nous avons tous notre caractère, nos habitudes, nos manies et aussi notre façon de penser et de voir les choses.

    Dong Wan déposa ses mains sur les épaules du Hae pour pouvoir le regarder dans les yeux, il resta un moment comme ça sans rien faire, encore pensif suite à ces paroles, pourquoi lui avait-il dit tout ça maintenant ? Il aurait sûrement dû se taire non ? Le jeune homme lui adressa un sourire timide, il était vraiment gêné là, assis à ses côtés il passa chacunes de ses jambes de chaque côtés de ses hanches raprochant son corps du sien, il déposa sa main droite sur sa nuque tandis que l'autre glissa le long de son torse pour venir glisser ses doigts dans les siens, le coeur serré il approcha timidement son visage du sien, ne sachant pas s'il pouvait l'embrasser, hésitant il se lança, mais déposa un tout petit bisou sur ses lèvres, puis repris le chemin de celles-ci pour un échange plus agréable, plus envoutant ! Son souffle s'acéléra légèrement quittant ses lèvres pour aller se nicher dans son cou qu'il mordilla doucement, serrant un peu plus les cuisse contre celles du jeune homme, il se redressa légèrement passant un de ses bras autour de la nuque de Hae ne tardant pas à venir suçoter son lobe puis à l'embrasser à nouveau, il murmura ensuite le coeur battant à une allure folle ..

    « Pourquoi .. pourquoi tu me fais un tel effet Hae ? Tout mes moyens me quittent en ta présence .. Ce n'est pas normal mon coeur bat tellement vite ..

    Dong Wan ferma les yeux collant son front contre le sien, laissant le silence s'installer, tout en continant ses caresses sur sa main, pour le moment il ne savait plus quoi penser, quand était-il de ses sentiments pour Hae Jin ? Il ne savait pas et ça lui faisait peur, d'un côté son coeur lui disait qu'il était amoureux, mais de l'autre il lui disait que c'était impossible que même s'il lui l'était Hae ne le serait sûrement pas ! Peut-être qu'il se trompait ....

    HS;Comme dit je post avec elle juste pour cette fois hein :s ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « What we make now ? || Lee Hae Jin :)   

Revenir en haut Aller en bas
 

« What we make now ? || Lee Hae Jin :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JRM Entertainment :: ;; archives } :: topics termines&abandonnes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit