AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥

Partagez | 
 

 « You are the only one and the unique || Baek Min Ah ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



« You are the only one and the unique  || Baek Min Ah ♥ Vide
MessageSujet: « You are the only one and the unique || Baek Min Ah ♥   « You are the only one and the unique  || Baek Min Ah ♥ EmptyMar 6 Avr 2010 - 16:13

    Nos leurres, nos différences. Dong Wan se souvenait guère ce qui l’avait éloigné de son premier amour, la belle Minnie. Etait-ce les mensonges ou bien leurs leurres ou tout simplement l’anticipation d’un futur trop pénible ? L’être humain est aussi précoce et aussi couard que n’importe quel autre animal. La seule chose qui la différencie est sa conscience. Cette conscience qui lui permet de calculer son avenir. Car en effet, l’être humain est calculateur en plus d’être hypocrite et égoïste. Ses choix tournent tous autour d’un seul et même axe : sa personne. Ses décisions n’ont qu’un objectif, lui apporter une satisfaction personnelle. L’intérêt commun est un élément de second plan. S’il n’y avait pas de démocratie, tout le monde ferait à sa guise et cela serait chacun pour soi. L’être humain calcule sa vie de A à Z, et même quand il n’est pas encore en âge de calculer, on s’en charge pour lui. Mais peut-être qu’à force de trop prévoir notre destiné, nous ne finirons pas être déçu ? Ne voudrait-il mieux pas se contenter de vivre simplement. Sentir l’air dans nos poumons et se dire que nous sommes en vie. Cela peut paraître débile car nous négligions l’importance de la vie. Nous pensons que ce que nous avons est acquis, or nous pouvons appuyer sur la détente qui détruit le destin des gens en un instant. Arrêtons nous un moment voir à quel point la vie est si fébrile et inaccoutumée. Alors que nous respirons sans même en prendre garde, combien de personnes se meurent ? Combien de gens pleurent les êtres chers qu’ils ont perdus ? Combien de personnes dans des hôpitaux ne tiennent qu’à un fil de vie ? Ces gens donneront tout pour ne respirer qu’une dernière brise. Sentir cet instant de vie si vulnérable que les gens considère de manière banale.

    Dong Wan avait réellement aimé une fois, rien qu'une fois et depuis, il s'étais juré de ne plus jamais retomber dans ce tourbillon sentimental qui vous fait tomber plus bas que terre quand ça s'arrête. L'amour est quelque chose de fort, de grand et qui vous détruit et consume aussi vite qu'il est arrivé. Il apparait sans crier garde et même si vous n'êtes pas prêt vous devez l'accueillir les bras grands ouverts sans poser de question. Vous tombez dans l'excès des sentiments, tout change. Il peut s'avérer que les sentiments soient partagés ou au contraire pas, quoi qu'il arrive ça reste pareil, vous n'y pouvait rien. Il n'avais rien demandé à personne et pourtant ... Il l'avais aimé, aimé comme on ne peut pas imaginer, encore une fois, ça avait été la seule et l'unique. " Tu entends ça Min Ah, tu as été la seule et l'unique ". Il ne lui avait fallut que très peu de temps avant de comprendre qu'elle serait celle qui lui ferait vivre la plus belle et la plus douloureuse romance de sa vie. Comme chaque chose, cette histoire a eu une fin, pas tellement tragique, pas tellement triste, pas tellement normale. Il aurais tellement voulu que ça ne finisse pas comme ça mais pourtant ils l'avait fait, sans le vouloir Donggie avait brisé la seule chose qui battait en lui, chose qu'il regrette énormément aujourd'hui. Depuis, il n'avais pas ressenti une seule fois cette douce sensation, cette passion enivrante et dévorante qu'était l'amour. C'était par choix, par conviction, pour essayer de se protéger, pour ne pas recommencer comme avec elle.

    Qu'est ce quelle avais bien pu devenir ? Il n'avait pas beaucoup de nouvelle d'elle, depuis la dernière fois qu'ils l'avaient vue tout allaient bien entre eux, ils étaient comme des amis, enfin la dernière fois qu'ils s'étaient vue ils avaient échangés un baiser, que Donngie n'a pas oublié ! Au fond, est-ce qu'il en voulais plus ? Il avais seulement besoin de ne plus penser à elle même si, à chaque fois qu'il vois un jeune couple main dans la main il ne peux s'empêcher de repenser au passé, à leur passé. Oui c'est vrai, ça datait désormais d'un an déjà mais pour lui l'amour n'a pas d'âge, ni pour débuter, ni pour se terminer. Ils étaient un peu plus jeune et pas forcément bien certain des choix qu'on faisait, ils avaient peut être foncé tête baissée dans cette aventure mais peu importe ça avait été exaltant.

    Lui arrivait-t-il de penser encore à lui quelque fois ? Ou n'étais-il simplement devenue qu'un très lointain souvenir qui ne signifiait rien ? Oui, il y avait des moments où il se posais la question. Dong Wan espère secrètement avoir signifier quelque chose pour elle, même si ce n'était qu'un petit rien, c'était toujours ça. Quand il repense au mini-interview auquel ils avaient répondu au sujet de " comment vous voyez-vous dans 7 ans ? " il ne peux pas s'empêcher de sourire, c'est peut être bête mais ça lui rappelle une époque où tout lui semblait possible, rien ne pouvait lui résister. Il étais bien loin d'imaginer quelle vie arriverait par la suite. C'était une époque un peu magique au fond, une époque dans laquelle il aimerais revenir rien que pour goûter à cette liberté et au bonheur qu'il avait en étant avec Min Ah. Quand il repense à tout ça, il se hais il passe pour un garçon fragile et blessée, tout ce qu'il ne souhaite pas paraître. On lui a pourtant déjà dit que c'est ce qu'il était peut-être au fond, un homme sensible à qui on peut vite faire mal. On dit souvent qu'« il n'y a que la vérité qui blesse. ».

    Il était là, assis sur son lit et adossée au mur, replongeant dans ces vieux souvenir. Il se surprenais souvent entrain de repenser au bon vieux temps, regard dans le vide avec une pointe de vague à l'âme. C'était le passé mais qui resté encré dans le présent quoi qu'il fasse. Mais il fallait qu'il se bouge, qu'il se motive à faire quelque chose histoire qu'il ne reste pas ici, dans sa chambre, à écumer et à ressasser de vieilles choses. Il devais se divertir et quel était l'endroit le plus calme à Séoul pour se ressourcer ? Le parc naturels sans doute. Tous ceux qui le connaissent lui diraient qu'il est fou d'y aller, que c'était leurs lieu Min Ah à elle et Dong Wan, mais il n'allait pas s'y rendre dans l'idée de se morfondre, au contraire. Ce parc ce n'était que des bons souvenirs, c'était l'endroit parfait pour qu'il prenne des photos.

    Il s'activais donc, enfilant rapidement une veste et attrapant au vol son appareil photo.
    Le parc était à quelques minutes, il y arrivais donc rapidement. Il marchais tête baissée, il avais peut être eu tort de venir après avoir repensé à toutes ces choses. La mélancolie le gagna rapidement, trop rapidement même. En passant devant les arbres et certains coins du parc, il les revoyais à l'époque ou ils étaient en couple, marchant côte à côte. Il se souviens que même si ils adorait parler, quand ils étaient ici un simple sourire pouvait les faire parler. Ils étaient bien, heureux et jeune. Il se souvenait aussi du regard envieux de certaines filles et garçons quand ils les voyaient ensembles. Donggie avais de la chance quand même. Elle a toujours été différente des autres …

    Il s'avançais sur une allée vide, les neurones en ébullition à force de réfléchir. Il se souvenais de cet endroit, de cette allée. Celle qui menait au banc, à leur banc. Le banc des amoureux. Son cœur se serra comme par automatisme. Il continuais à avancer, bravant ce sentiment. Il leva enfin la tête et commença à prendre quelques photos. La lumière était belle même si il faisait froid, mais il devais avouer ne pas trop se préoccuper du temps qu'il faisait. Il avançais toujours avant de s'arrêter subitement. Pendant quelques secondes il arrêta presque de respirer. Était-ce Min Ah là-bas ? Nan, nan bien sûr que non. Il devais devenir fou, où il avais du trop penser à elle ce qui faisait qu'il la prenais pour la première fille brune qui passait. Mais le doute subsistait, alors il s'approchais follement du banc sur lequel était assit la jeune fille. Le coeur battant comme à chaque fois qu'il s'approchait d'elle, le sourire aux lèvres il resta à côté d'elle et préféra faire comme si c'était vraiment Min Ah.

    « Pourquoi une aussi jolie fille que toi est assise ici toute seule ?

    Dong Wan s'installa à côté d'elle, posa l'appareil photo à côté de lui et reporta son regard vers la jeune fille. Il ne l'avait pas revu depuis trois jours, depuis qu'ils avaient échangés un baiser, ce baiser qui avait chamboulé le coeur du jeune homme, qui avait fait battre son coeur à une allure folle ! Oui il était amoureux d'elle ! Il l'a toujours été, jamais il n'avait pu l'éffacer de sa mémoire, elle était resté pendant tout ce temps la seule à qui il pensait. Dire qu'il n'a eu personne après sa rupture avec elle serait un mensonge, mais avec Minnie c'était différent, il la vraiment aimé comme jamais il n'avait aimé quelqu'un auparavent !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



« You are the only one and the unique  || Baek Min Ah ♥ Vide
MessageSujet: Re: « You are the only one and the unique || Baek Min Ah ♥   « You are the only one and the unique  || Baek Min Ah ♥ EmptyVen 9 Avr 2010 - 21:19

    Au bord de la fenêtre de sa chambre, Minnie était comme étourdie, elle ne savait pas trop quoi penser ni quoi faire. Mais bon si on la connaît bien, on saura rapidement que c’est toujours le même scénario qui arrive, elle est toujours comme ça. Elle était assise sur le bord de la fenêtre sans savoir qu’elle pourrait tomber et se trouver sur le jardin, c’est pratique pour elle car c’est mon dangereux de vivre au premier étage que de vivre tout en haut de l’immeuble car intentionnée comme elle l’est, elle serait plus au bord d’une fenêtre mais dans un cercueil. Mais bon ce n’est pas très gai tout ça. On pouvait dire qu’elle pensait à une personne. Et oui, c’est bien Dongie, c’est une personne qui fait parti des ex de Minnie mais en même temps, elle n’en eut très peu, deux précisément mais bon, c’est pas vraiment de l’amour ce qu’elle éprouvait envers eux, certes elle était très attachée à eux mais ce n’était pas de l’amour, en vers Dongie, son entourage lui disait qu’elle l’aimait, mais têtue comme la petite l’est, c’est dure de ne persuader. Parfois quand elle le voyait avec d’autres personnes, elle sentait une douleur dans sa poitrine mais cette petite n’écoutait jamais ce que dit les autres et pour elle, elle n’est jamais tombée amoureuse même si elle l’a été, rahh parfois les personnes comme ça, ça donne envie de les donner une claque pour qu’ils comprennent la vérité pas vrai ?

    MinAh regagna sa chambre, pour se préparer à sortir, elle ouvrit sa garde-robe, qu’est-ce qu’on voudrait avoir la même qu’elle possède, quand on est mannequin, on peut garder les vêtements qu’on porte parfois donc avec un grand sourire aux lèvres, elle demande gentiment et le tout atterrit chez elle. Aujourd’hui c’est sport, un short avec un t-shirt et un sweat et oui la petite avait une grande envie de sport. Du choix elle en avait c’est sûr mais bon la question du jour pour Minnie c’était :

    « Pomme ou banane ? »


    C’est bête oui mais c’est tout aussi important, prendre une pomme avant de partir ou une banane. La nourriture est une chose des plus importantes pour Minnie, et entre la pomme et la banane, et oui, il y a une grosse différente mais bon en finissant de faire son sac, elle continua à chercher la réponse. Ipod, portable, maquillage, porte feuille, tout était près, mais son petit ventre commençait déjà à gargouiller et elle n’avait toujours pas trouvé une solution donc elle prit les deux, comme ça, elle va perdre moins de temps car des bus, il n’y en a pas tout le temps. Et puis le parc c’était assez loin de chez elle, c’est ça l’inconvénient. Wonder Minnie réussit à attraper le premier bus en direction du parc, elle entra dans celui-ci avec un grand sourire car elle était fière d’elle car d’habitude, elle le rate toujours. Les personnes autour d’elle la regarda d’un air étrange, c’est à ce moment où on se demande si on n’a pas un truc bizarre sur le visage mais non c’était juste qu’elle avait l’air folle mais toujours aussi mignonne. Elle s’était décidée d’une chose, après être arrivée à la station de bus, elle irait courir jusqu’au parc pour continuer son footing matinal. Et c’est ce qui se passa, elle courra plutôt rapidement ce qui l’épuisa. Arrivée dans le parc, elle ne pouvait plus, c’était à cause de la banane car la pomme elle se la réservait pour plus tard.

    « Yahh sale banane vas-y ! »

    Bon le langage de MinAh n’est pas superbe car elle a vécu dans la banlieue. Toujours rejeter la faute sur les autres, on reconnaît bien notre folle des peluches. Elle était assise sur le banc complètement claquer, elle en pouvait plus et puis la chaleur qui se rajoute, le froid on peut le combattre avec les vêtements mais la chaleur quand on a mit le minimum, on peut rien faire d’autre x_x c’est ce qui est horrible. Une personne s’approcha d’elle, elle l’entendit à peine car avec son casque sur la tête et le son qu’elle met toujours à fond, on n’entend vraiment que le minimum. C’était DongWan qui parlait. Après avoir vu ce jeune homme, elle pensa à ce qu’il lui avait fait, il y a trois jours. Ses petites lèvres toutes pures, il les embrassa, elle était choquée. Surtout qu’une personne comme lui faire ça à Minnie haaa BIG SHOCK et en même temps de ça passait Shock de B2ST, vous avez vu la synchronisation ?

    « Oh mais tu fais quoi ici Wannie ? »


    Dongie, Wannie, il avait beaucoup de surnom. Elle était en train de se lever pour s’étirer. Elle vit qu’il était lui aussi dans son petit jogging, c’est pas mignon mais… Attend ?!! Ils portent le même sweat !!! Bon à Séoul, c’est une chose qui arrive souvent mais là, elle était encore plus embarrassé, pourquoi ? C’est du fait qu’ils ont le même mais bon un petit sentiment amoureux peut-être qui sait ? Elle lui fit un grand sourire en attendant sa réponse. Mais elle se sentait un peu plus timide qu’elle ne l’est d’habitude pourtant elle ne l’a jamais vraiment été.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



« You are the only one and the unique  || Baek Min Ah ♥ Vide
MessageSujet: Re: « You are the only one and the unique || Baek Min Ah ♥   « You are the only one and the unique  || Baek Min Ah ♥ EmptyDim 18 Avr 2010 - 20:43

    Croyez-vous au hasard… Où bien… Au destin ? Deux choses ayant une signification différente mais pourtant, les deux vous apportent quelque chose de nouveau dans votre vie et de façon, la plupart du temps, surprenante et inattendu. C’est ce que le jeune coréen vivait à l’instant même. Mais était-ce le hasard ou bien le destin qui venait faire un petit tour dans sa vie ? La beau brun n’en savait rien, mais il était certain d’une chose, c’était qu’il ne rêvait pas. Il pouvait réellement LA voir devant lui, murmurer son nom, incertain. Il pouvait aussi sentir la bonne odeur qu’elle dégageait, saveur huum chocolat peut-être ? En réaliter il ne l'avait jamais su mais une chose était sûr ce qu’il s’était ennuyer de se shampooing. Il aurait tellement aimé la garder auprès de lui… Le cœur du jeune homme s’agitait dans tout les sens, menaçant de sortir à chaque battement, déchirant ainsi sa peau en lambeau pour que son cœur, pompant son sang à la vitesse grand V, sorte subitement pour faire un petit « coucou » à sa Minnie d'amouur.

    Et oui, c’était bel et bien elle qui se tenait devant lui dans ce jolie parc ou plein de souvenirs divers les coucernant venait de faire surface dans sa tête en l'espace d'une minute - des souvenirs du temps ou lui et Minnie était encore en couple -. Il aurait bien voulu mettre une main sur sa poitrine pour calmer son petit cœur, mais il était incapable de bouger quoi que ce soit. Son corps était immobile, figé par cette surprise de la voir ici assise toute seule. Tout ce qu’il trouvait à faire, c’était de regarder son amie qui se tenait devant lui, ses lèvres formant un beau sourire un peu plus à chaque fois qu’une seconde s’écoulait, son coeur lui ne c'était toujours pas calmer, qu'il était heureux de la voir aujourd'hui, il n'avait pas arrêter de penser à elle toute la journée, à leur passé, à leur belle histoire d'amour mais aussi au baiser qu'ils avaient échangés il y a seulement quelques jours. Ce qu’il pouvait être bébé parfois notre petit Donggie… Elle était tellement belle avec sa petite bouille d'ange et ses airs innoncent, comment pouvait-on résister à une fille pareille ? surtout qu'elle n'a aucun défauts, enfin c'est ce que pense le jeune homme, depuis qu'il la connait il n'a trouvé en elle que du bon ! Assis à ses côtés il recommença à penser à un tas de choses pendant un petit moment..

    " Dis Min Ah tu te souviens de notre ignorance de jeunes amoureux encore un peu jeunes ? C’était une époque où tous nos rêves nous semblaient à porter de main. Rien ne semblait pouvoir nous arrêter dans notre élan. La joie et l’ambition régnaient majestueuses dans nos cœurs. Quand nous avons mis un termes à notre relations, nous avons tous tendu la main à nos rêves et nous sommes tous devenus fous. Nos rêves de carrière et de famille se sont transformés en : argent, travail et tromperie. Sans comprendre le pourquoi du comment, nous nous sommes laissés tomber à tout. Les valeurs et nos idéalisations ont dérivé vers d’autres rives. La plupart d’entre nous se sont perdus dans leurs traversés et à l’arrivé peu sont ceux qui ont réussi à être la personne qu’ils rêvaient d’être. Nous nous sommes brûlé les ailes dans notre vulgaire essor. Et d’une manière aussi vulgaire nous avons oublié nos rêves de jeunesses, nos ignorances, nos ambitions qui à l’époque nous semblaient si proche de nous, si touchables. Le dicton est « si tu ne sais plus où tu vas, regarde d’où tu viens ». Min Ah mon passé n’est gravé que dans ton nom ..

    Min Ah, te souviens-tu du jour de l’enregistrement ? Pendant une balade ici même dans ce parc, une jeune femme était venu nous poser des questions, elle nous avait demandé d’écrire comment nous espérions être dans sept ans. Aussi absurde cela puisse paraître aujourd’hui, je désirais être diplomé d'une grande école de musique, travaillé dans une maison de disque : le commerce musical pour être plus précis. Et là ou le paradoxe est le plus profond : je désirais être toujours à tes côtés, fonder une famille, construire quelque chose. Tu dois te demander comment un type qui t’a aimé d’un amour inconditionnel et absurde a pu te quitter d’une manière aussi absurde que son amour. En fait, je n’explique pas, je n’explique rien. Car, tout comme toi, il m’arrive de me réveiller avec cette compréhension sournoise dans la tête. Cette envie de comprendre l’acte dont je suis le coupable et dont j’ignore moi-même l’alibi. Le paradoxe dans notre relation a toujours été présent. Cela viendrait-il du fait, que l’homme haït comme il aime ? Les grands auteurs parlent du vrai amour comme un amour destructeur. Marguerite Duras, écrivait « tu me tues, tu me fais du bien », nous savions bien qu’elle ne parlait pas tendance sadomasochisme, mais d’un amour si fort qu’il vous brûle de l’intérieur et vous détruit d’une manière comparable à la mort de l’esprit. L’amour est la mort de la raison. Il vous empêche de réfléchir de manière réfléchis. Tout ne devient que coup de tête et sentiments. Privé de votre raison, l’amour vous guide aveuglement vers la déchéance et la folie. On dit également « qui te déteste te fais rire, et qui t’aime te fait pleurer ». Et nombreux sont les auteurs qui compare l’amour à un crime, une destruction. Shakespeare écrivait dans Roméo et Juliette « si l’amour est brutal avec vous, soyez brutaux avec lui »

    C’est étrange, l’amour arrive toujours comme ça, d’un seul coup sans prévenir. Un peu comme la guerre. On ne sait jamais quand cela va vous tomber dessus. Les gens opposent l’amour et la guerre comme ils opposent le bien et le mal. Pourtant quelle différence font-ils ? L’amour tue. La guerre tue. Les deux sont des jeux brutaux, oiseux, mortifiants. Il y aura toujours un esprit de domination, et une idéologie de briser l’autre avant qu’il vous brise. C’est la règle de tuer l’autre avant qu’il ne vous tue. Sauf que l’on remplace les balles et le bruit des bombes par des injures et le bruit des larmes. Au fond qu’est-ce qui est pire : mourir d’une balle dans la tête ou se mourir lentement en portant son merdier sur les épaules ?

    Cela fait peu de temps que je me suis rendu compte de tout l'amour que je te portais encore. Il m’arrive parfois d’imaginer que je te revois au bout d’une rue, mais ce n’est qu’un leurre. Depuis la fin de notre relation, et tout comme moi, tu as peut-être souffert de notre séparation qui c'est ?. Parfois on quitte un endroit pour fuir la vérité qu’il représente mais également les souvenirs qu’on lui rattache, moi je n'ai pas fuit je suis rester à Séoul .. Je me souviens de ce vieux parc, c’est ici que nous aimions nous retrouver après les cours. Ce n’était pas très loin de nos écoles réspectivent, mais assez isolé de manière à ce que nous soyons tranquille. Ce lieu me rappelle des souvenirs amers à la fois de bonheur et de tristesse comme si les deux étaient toujours liés. La curiosité me prenant comme une bête terrible, je me prends à regarder s’il reste encore nos deux initiales gravées sur le vieux banc. Nous les avions gravées par un jour d’automne. Les feuilles volaient dans l’air nous offrant un spectacle de couleur. Le vent soufflait dans nos chevelures comme s’il voulait nous montrer une direction. J’aimais regarder tes beaux cheveux bruns se déchaîner lentement dans le vent. Déjà à l’époque, je te trouvais exquise. Contrairement aux adolescentes de notre âge tu représentais la quintessence de la délicatesse et du charme. Comme pour mieux me remémorer notre époque, je prends place sur le banc. Les souvenirs défilent dans ma tête comme un vieux film en noir et blanc d’avant-guerre. "

    L’homme est le seul être à pouvoir se sentir seul. La solitude est déterminante pour la condition humaine. Il est destiné à éprouver la solitude. Or, dit-on, que l’homme est fait pour vivre en communauté comme s’il avait peur de ce qu’il a nommé la solitude. La solitude n’est pas seulement cette situation de se retrouver seul, c’est aussi un état d’esprit qui vous donne une impression de vide. Tu sais Min Ah, quand je t’ai quitté, j’ai ressenti cette impression de vide. Il m’a fallu du temps pour comprendre que cette douleur était celle de la solitude. Ce vide créant un manque, me rendait dément comme si tu étais élémentaire à ma vie. C’est là que j’ai compris que j’avais fait la plus grande erreur de ma vie, car vivre sans toi je n’y arriverai pas. Tel un drogué jetant sa dose de coke par la fenêtre, je me suis retrouvé face à la vérité : je t’avais perdue et j’étais désormais seul. Le pire dans cette histoire, c’est que ça ne sert à rien de chercher le coupable, car cela revient toujours à la case départ : moi. Les deux conditions humaines qui rendent l’homme supérieur m’avaient séparé de toi.


    Dong Wan secoua légèrement la tête, sans doute pour resortir de ses pensés, combien de temps était-il restait dans les nuages à pensé ? Il ne le savait guère, en tout cas la belle Minnie avait du le regarder très bizarement :s .. Il reporta son regard vers elle et lui adressa un sourire quand il se rendit compte qu'ils portaient tout les deux le même haut, plutôt mignon comme coïncidence non ?! .. Son regard quitta les yeux de la jeune fille pour venir se poser sur ses lèvres sans qu'il le veuille, son coeur battait tellement vite et ça devenait encore pire quand il repensait à leur baiser, ce fameux baiser qu'ils avaient échangés il y a environ trois ou quatre jours, celui qui avait fait battre le coeur de Donggie a une vitesse allucinante, c'était tellement innatendu aussi.

    Minnie et Donggie étaient assis sur le lit du jeune homme, en pleine discusion, un silence s'était installé dans la pièce, ils c'étaient regarder pendant t un long moment et la grande main de Dong Wan était venu se poser sur le doux visages de la belle brune, Dong Wan avait fermé les yeux, comme si les gestes qu'ils échangeaient pendant ce baiser l'endormait.. C'étais pas vraiment le cas enfin un petit peu seulement. Chaque soupirs, chaque touchés, tout ça lui avait donné des tonnes de frissons dans tout le corps faisant accélérer les battements de son coeur. Dong Wan s'était légèrement penché pour se suspendre à ses lèvres. Un baiser, un grand moment de passion, la main libre du jeune homme était venu se poser dans son dos et celle qui tenait son visage de poupée, remonta à ses long cheveux. Le baiser ... Si tendre et passionné à la fois, prit fin. Ils étaient cependant, resté très près l'un de l'autre. Un grand moment de silence c'était installé, jusqu'à ce que Minnie s'empare à nouveau des lèvres du jeune homme, les mains glissant sous son polo, caressant son torse chaud et musclé, Dong Wan avait retiré le haut de la jeune fille et parcoura son corps de doux baiser et .. s'arrêta au bouton de son pantalon qu"il n'eu pas le temps de déboutonner à cause de l'appel d'un ami qu'il reçu [...]

    Dong Wan reporta son regard vers les yeux de Minnie, un petit rire s'échappa de sa bouche quand il se rendit compte qu'elle n'avait pas répondue à sa question, mais qu'en revanche elle lui avait posé la même que lui à l'instant, il posa sa main sur la tête de la jeune fille et lui ébouriffa les cheveux avant de la retirer et de lui adresser un jolie sourire.

    « Huum j'avais besoin de prendre un peu l'air, penser à d'autre choses .. J'ai pris des photos aussi.

    Vous vous doutez bien que Donggie n'allait pas lui dire qu'il n'avait fait que pensé à elle depuis qu'il c'était levé jusqu'à maintenant. Il poussa un petit soupire et tourna la tête vers un couple de personne âgé qui passait devant eux main dans la main, mignon non ?! Un sourire s'afficha sur ses lèvres, après un petit moment de silence il repris la parole.

    « Et toi qu'est-ce que tu fais dans le parc ? Sport du matin ?


HJ; En italique ce sont des pensés & j'ai rajouté quelque chose
qui se serait passé quand ils se sont embrassés à nouveau, pour pimenter
un peu le lien : D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




« You are the only one and the unique  || Baek Min Ah ♥ Vide
MessageSujet: Re: « You are the only one and the unique || Baek Min Ah ♥   « You are the only one and the unique  || Baek Min Ah ♥ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

« You are the only one and the unique || Baek Min Ah ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JRM Entertainment :: ;; archives } :: topics termines&abandonnes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Jeux vidéo | Jeux de rôles en solo