AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥
Partagez | 
 

 Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 880
Né(e) le : 25/06/1989
Age : 29
Profession : But atteint, I'm an IDOL ♥
Situation : Peut-être que Wookitch se casera un jour... Ou pas :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Vantard; Bavard; Blagueur; Joueur; Passionné; Avare; Casse-cou; Égoïste; Infidèle; Perfectionniste

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyDim 18 Avr 2010 - 15:59

    C’est là que Ji Wook pensa que comme d’habitude il n’avait pas réfléchi avant d’agir. Est-ce qu’il regrettait maintenant de lui avoir donné son numéro de téléphone ? Telle était la question. Parce que quand même, elle avait beau être super mignonne et tout, cette fille c’était un cas. Elle gobait vraiment tout à un point peu probable, elle devenait toute chose à la simple vue du nutella et ne parlons pas de son état devant une peluche. A croire qu’elle avait passé son enfance à parler avec ses petits copains les doudous. Vous savez, y a des petits comme ça qui n’arrivent pas à se faire des amis et qui se retrouvent comme des idiots à jouer à les dinettes avec des animaux en poils synthétiques. C’est triste. Peut-être bien que c’était son cas à Blondie, et elle n’avait peut-être toujours pas d’amis. Et c’est là que Super Wookie intervenait pour la sauver et lui tenir compagnie dans un labyrinthe et ensuite l’inviter chez elle, ha ! Enfin si un tel scénario était possible, elle n’avait pas forcément beaucoup de chance la cocotte. Entre ne pas avoir d’amis et devoir supporter non stop le jeune coréen, euh pas facile comme vie hein e_e N’empêche, sans amis ou pas, maintenant elle allait devoir faire avec et lui aussi. Non il n’avait aucun regret, un peu de piment dans la vie n’a jamais tué personne. Enfin pas encore. Et puis zut alors, il avait même vachement hâte que la demoiselle l’appelle pour qu’ils se voient à nouveau, parce que ça l’éclatait vachement de l’embêter. Bon ils ne s’étaient pas encore quittés, mais quand même. Et elle avait intérêt à lui donner rapidement de ses nouvelles parce que sinon il se sentait capable d’imprimer sa photo pour en faire des affiches à coller sur tous les poteaux de la capitale «Blondie s’est perdue aidez-moi à la retrouver. Petite récompense à celui qui la ramènera à la maison ♥️ » Haha. Quelque chose lui disait que faire ça ne serait sûrement pas une bonne idée. La revanche de la blonde serait terrible.

    Ou pas hein. Parce qu’encore une fois elle ne trouva rien de mieux qu’une petite agression minable pour lui faire comprendre qu’il était con. De toute façon ça il le savait hein, qu’il était con. Mais avec sa petite tête toute innocente et son esprit bien niais il ne pouvait pas passer à côté d’une telle occasion. Franchement, comment avait-elle pu le croire ? Une fille comme il l’avait décrit avec lui ? La blague quoi. Rien que d’en parler ça lui donnait des frissons. Il était tout sauf violent alors se retrouver avec une furie dans le genre, non merci hein. Et puis Wookie c’est peut-être un pervers, un débile, il reste gentil quand même. Voler un paquet de sucettes au supermarché ça passe mais acheter de la drogue c’est trop pour son petit cœur. Bah oui on ne dirait pas comme ça mais ça lui est déjà arrivé d’aider une vieille mamie à traverser la route ! Oui il est trop fier, c’est arrivé qu’une fois mais il le répète tout le temps… Bref, il n’avait rien à craindre concernant la petite Hye Bin. Sa tentative de frappe le fit rire à nouveau. Elle l’avait vraiment frappé de toutes ses forces là ou elle se moquait de lui ? Bon le jet de terre ça passait parce que ce n’est pas évident de blesser quelqu’un comme ça mais… elle avait vraiment cherché à lui faire mal là ? Ce que c’était mignon. Il allait lui apprendre à se battre tiens, des cours de boxe privés avec le grand sportif et pour le salaire on voit ça plus tard… En nature ça irait non ? Non ! Ah bah tiens, une autre qui est d’accord avec le subconscient du coco : il avait un humour pourri. Faut pas lui en vouloir, ça le fait rire lui. Et c’est bien le principal, phoque les autres e__e

    HYE BIN : « Eh bah … J'imagine que je ne devrais pas dire non plus à mon copain que je me suis retrouvée enchainée à toi, que tu étais torse-nu devant moi et que tu as si gentiment fait … Il va pas beaucoup aimer. »

    Avoir peur ou recommencer à avoir ses envies bestiales ? Non parce que d’un côté y avait le super mec qui comme il l’avait pensé devait être bien baraqué à la façon dont elle en parlait, et de l’autre y avait elle, ses gestes. Quelle idée de lui toucher les lèvres comme ça, à moins de vouloir l’achever, dans ce cas là c’était parfait. Il fixa donc son doigt, gêné, et continua d’écouter son discours en avalant difficilement sa salive. Jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il s’était faire avoir comme un idiot. Et lui qui se moquait de Hye Bin quelques minutes plus tôt parce qu’elle avalait tout et n’importe quoi (attention, ne rien voir de déplacé dans cette phrase e_e), c’était un peu l’hôpital qui se fou de la charité. Mais tout de même, il était plus plausible de penser qu’elle pouvait avoir un copain jaloux que de croire que sa petite copine était une violente avec une appartenance avec un gang. Ouais on va dire ça, pas question de se laisser croire que dans le fond il était tout aussi simplet qu’elle. Non mais.

    Tout de même, il ne s’était pas encore remis de ce touché sensuel là, et cette chaleur, ça devenait presque insupportable. Boire ! Oui, il fallait boire. Hop, monsieur s’éclipsa, revint en moins de deux, et parce qu’on ne change pas en quelques minutes, il recommença avec ses blagues bidons. Mais là pour le coup, il aurait mis sa main à coupé que blondie ne ferait pas attention à sa menace, pensant qu’elle avait compris sa façon de fonctionner, mais non. Bah ça alors, non il ne regrettait vraiment pas de lui avoir donné son numéro à celle-là, un vrai numéro. Il aurait très bien pu avoir pitié d’elle et lui reprendre sa canette de jus de fruits pour lui tendre le coca en parfait gentleman mais c’était pas envisageable. On ne rigole pas avec le Coca Cola. Ouais, elle c’était le nutella, et lui c’était cette divine boisson. Il bénissait chaque jour l’inventeur de cette merveille, son élixir de vie, son... Non je n’exagère pas, vous ne pouvez même pas imaginer tout l’amour que Wookie porte au Coca e_e

    HYE BIN : « Ji Wook … »

    En personne !

    HYE BIN : « Non, rien. Pardon. »

    Ah, bah… d'accord e_e

    HYE BIN : « Dis, dis, dis ! Tu veux bien faire un truc pour moi ? »

    Ce qu’elle voulait, il le ferait !

    HYE BIN : « Oh~ laisse tomber en fait... Je crois que je commence à fatiguer. Pas toi? C'est à cause de ce maudit homme-nutella. D'ailleurs, je pense qu'il est gay. »

    C’est qu’elle n’était pas facile à suivre Blondie quand elle s’y mettait. Genre je commence par te sortir un ton intrigué, tout calme histoire de te rendre curieux, puis vas-y que je change de sujet en te demandant d’être bien gentil pour au final sortir qu’on est fatigué. Zut alors. Mais bon, elle n’avait pas totalement tort non plus, leur aventure dans le labyrinthe l’avait épuisé lui aussi. N’oublions pas qu’il avait cherché à faire son héros en portant la demoiselle.

    JI WOOK : « Pas de soucis, allons-y ~ »

    … Let’s go, c’est parti les amis ! Nous allons les trouver, je sais qu’on peut y arriver. Où allons-nous ? Dans la maison de Wookie ! Où allons-nous ? Dans la maison de Wookie ! … Tout à fait. Oh allez, qui n’a jamais regardé Dora parce qu’il s’ennuyait hein ? Hein ? Bah Ji Wook oui e_e Sa peluche Mickey en main, le sourire aux lèvres, le coréen s’empara de la main de Hye Bin et l’aida à se relever. Le temps de sortir du parc il ne la lâcha pas, histoire de lui donner une aide pour avancer avec sa cheville encore blessée. Même s’il n’habitait pas très loin, il ne la voyait vraiment pas faire le trajet dans cet état, c’est là qu’intervient sa meilleure amie, j’ai nommé la carte de crédit. Ça rime en plus ! Mais ça on s’en fou. Sur le bord du trottoir, le jeune homme interpella un taxi et lâcha un petit «ouais» quand celui-ci s’arrêta devant eux. On ne dirait pas comme ça mais c’est vachement difficile à attraper un taxi dans une capitale ! Allez, à trois tout le monde lance des fleurs à Wookie... Un, deux, trois ! Haeum. Toujours aussi galant, il ouvrit la portière et se mit sur le côté afin de laisser son ancienne camarade d’infortune pénétrer la première dans le véhicule.

    JI WOOK : « Les filles d’abord »

    Et voilà, ils étaient maintenant tous les deux calés, so let’s go ! Non promis, je recommence pas avec ma chanson. Pendant les cinq minutes de trajet, Ji Wook ne parla pas, bien trop occupé à boire son Coca Cola. Ça demandait toute son attention, il fallait savourer chaque gorgée, profiter de chaque petite bulle qui pétillait sur sa langue... Ah le Coca.

    CHAUFFEUR : « On est arrivés m'sieur »
    JI WOOK : « Merci beaucoup, bonne journée ! »

    On paie et on continue son rôle de séducteur en descendant le premier et ouvrant la portière à mademoiselle, quelle classe je vous jure. Ji Wook glissa un petit sourire à Hye Bin et reprit sa main pour marcher jusqu’à l’immense et somptueux immeuble. Bien heureusement, l’ascenseur n’était jamais en panne ici, il n’aurait certainement pas pu porter la jeune fille jusqu’au sixième étage, même avec toute la volonté du monde. Le petit bip sonna et ils se retrouvèrent sur le pas de sa porte. Après avoir fouillé sa poche de fond en comble, Wookie en sortit sa clé et ouvrit la porte sur son superbe appartement. On voyait tout de suite son côté perfectionniste, la décoration était travaillée et moderne, et aucune saleté ne trainait. Il ne supportait pas de voir des boites de gâteaux ou des canettes vides posées n’importe où, ça faisait sale. C’était pareil pour tout le reste de l’appartement, même sa chambre était relativement bien rangée, mise à part certains vêtements… Content d’être enfin chez lui, Wookie retira ses chaussures et les rangea dans son placard aux côtés d’une vingtaine d’autres paires. Ce qu’il l’aimait sa petite (enfin pas si petite...) collection *O*

    JI WOOK : « Je t’en prie fais comme chez toi, je reviens, je vais chercher de quoi soigner ta cheville. Et si jamais tu ne peux plus attendre, le gâteau est sur la table de la cuisine »

    Un petit clin d’œil et il disparu dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahm Hye Bin

BLONDIEMODO♪


Nahm Hye Bin

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 1465
Né(e) le : 18/03/1989
Age : 30
Profession : T r a i n e e ♥
Situation : Leave me alone~
Humeur : Han ...


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Niaise ;; naïve ;; gentille ;; tactile ;; souriante ;; facilement déprimée ;; émotive ;; boudeuse ;; passionée ;; vivante ;; serviable. Elle-même ♥. A votre service ;)

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyDim 18 Avr 2010 - 22:41

    « Pas de soucis, allons-y ~ »

    Ah ? Bon, eh bien okay. Surprise qu'il accepte si facilement – quoi qu'il n'avait juste aucune raison de résister – Hye Bin leva les yeux vers le jeune homme, comme si elle s'attendait à ce que celui ci refuse pour elle ne savait quelle raison, mais fut néanmoins contente de constater qu'il prenait ça bien. La question était, ils allaient où ? Il n'avait rien dis. Mais lorsqu'il s'empara de sa main doucement et qu'il l'aida à marcher, la blondinette futée se doutait bien qu'il n'allait pas diriger s'ils allaient chez elle, et elle en conclut donc qu'elle allait avoir le privilège de voir l'habitat d'un garçon autre que son père. Haha. Eh bien, d'ailleurs, s'il était comme son père, elle craignait le pire, bonjour les caleçons par terre, la vaisselle qui s'entasse dans l'évier, et comme je viens de finir de manger, je vais éviter de parler de l'odeur. À vrai dire, quand elle allait chez elle, c'était elle qui faisait le ménage, sa mère étant une femme d'affaire très occupée – tout comme son père, d'ailleurs, mais bon, à croire qu'il avait plus de temps libre – elle ne rentrait que pour dormir, et réchauffer son mari de la même occasion, avant de repartir travailler. Elle lui sommait bien de temps en temps de, je cite, « ranger cette immonde porcherie » mais rien à faire, il ne le faisait pas. De plus, il avait eu la bonne idée de renvoyer les servantes puisque Hye Bin avait quitté la maison, il estimait qu'elle ne servait plus à grand-chose. Eh bah, si, le ménage mon petit. Enfin bon, je passe les détails, mais pour dire la vérité, l'amnésique redoutait un peu. Et puis, cela ne se faisait pas de ranger les affaires des autres, n'est ce pas …? Enfin, c'est pas comme si la jeune femme était une maniaque non plus, disons qu'elle n'aime pas spécialement quand les choses dépassent, voilà ! Malheur à celui qui regardera sous son lit, d'ailleurs ! … Non, je blague of course e.e.

    Loin d'avoir la coupe au carré, des habits de couleurs peu harmonieuse ainsi qu'un sac immonde parlant sur le dos, Hye Bin suivit néanmoins Ji Wook jusqu'au bord de la route. Ok, alors soit il la jetait sur la route pour faire arrêter les voitures – et se débarrasser du boulet au passage – soit ils attendaient gentiment en faisant des signes de bras pour que les voitures s'arrêtent. Haha. Fort heureusement pour ma petite demoiselle, il se trouva que ce fut l'option deux qui remporta notre quizz à dix mille euros. Et, en plus de cela, elle avait eu droit au bonus qui était que Wookie lui ouvrit la portière pour la faire passer en premier. Pour être polie, « nondidiou, elle en fut sur le cul ». Non pas qu'elle s'attendait à ce qu'il la laisse là en disant « Bon aller, à plus hein ! C'était cool! » mais peut-être n'aurait-elle pas pensé qu'il serait galant. Ouais, voilà, elle ne pensait pas qu'il serait galant vu la manière dont il se comportait. Sauf, qu'en fait, cela paraissait totalement logique. On séduit l'estime et le cœur après, t'façons l'amour ça existe pas, ne ? Ah, la blague. Ne dîtes pas ça à la petite où elle convulse. Peu importe, le trajet en taxi fut plutôt court, enfin, court dans le sens physique du truc, parce qu'en fait, c'était super chiant les embouteillages. Sans blagues. Enfin, comme Ji Wook ne parlait pas spécialement, trop concentré à boire sa canette de coca, Hye Bin, elle, sa canette à elle posée sur son genou – tenu d'une main of course, elle tenait pas toute seule – tandis que la seconde supportait le visage de la demoiselle qui regardait rêveusement par la fenêtre. Fou ce que l'on pouvait voir dans les embouteillages. Genre, lui, il gueulait tout seul sur son volant en s'excitant comme un malade. Et soit il venait d'apprendre l'existance des klaxons, soit il adorait le bruit, parce que je ne vous dis pas combien de fois il avait appuyé dessus. Tout cela pour faire grimacer blondie et lui donner envie de se boucher les oreilles. Sinon, il y avait aussi lui, de l'autre côté, qui tentait de se contorsionner dans tous les sens pour parvenir à frapper sa fille sur un siège auto à l'arrière qui ne devait guère lui dire des compliments. Ou alors lui qui se grattait le pix sans indiscrétion, bah voyons. Ou encore elle qui, penchée vers le siège conducteur, relevait sa tête de temps en temps. D'ailleurs, une personne un temps soit peur pas niaise aurait remarqué qu'elle était en train de lui faire … Pssshhhttt o.o. En voilà une qui avalait tout et n'importe quoi, haha … Euh. Bref.

    Arriva donc le moment où tout se débloqua et où ils parvinrent donc à passer dans les rues. Il ne fallut pas un quart d'heure non plus, mais bon, elle avait quand même eut le temps d'observer toutes ces belles personnes. C'est là qu'elle reconnut donc l'endroit, un quartier riche qui plus est. Quoi ? Il était si riche que ça ? Ah bah oui. Papa avocat, fils riche. e.e Logique. Enfin bon, avec un peu de malchance, il était tellement riche qu'il laissait tout trainer et qu'il ne rangeait jamais. Argh. Et qu'il ne sorte pas le coup du « Désolé, c'est pas rangé » où elle lui fait bouffer ses calbuts. Haha. Genre elle est capable. Non, mais non, ne posons pas de soucis et pensons au plus important: GATEAU. Ah bah oui, malgré toutes ces folles aventures, elle n'a pas oublié. Et tant qu'il en restera une miette, elle ne l'oubliera pas de si tôt. Enfin bref, elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle ne se rendit même pas compte qu'ils étaient arrivés, ni même que le chauffeur leur avait parlé. C'est seulement lorsqu'elle entendit la porte de Ji Wook claquer qu'elle revint à le réalité. Décrochant sa ceinture de sécurité, elle posa sa main sur la poignet et n'eut même pas le temps d'appuyer qu'elle s'ouvrit d'elle même. Magie magie ! Maggi de knorr ? J'adore. Haha, t'as vu que j'peux caser de la pub moi aussi dans mes posts èé … e.e bref. Hye Bin leva les yeux de nouveau et vit donc monsieur Kang. Là, tout sourire encore, elle lui adressa un sourire à son tour et sortit de la voiture en prenant soin de remercier le chauffeur et de lui souhaiter une bonne journée également avant de fermer la porte et de le laisser partir. Lorsqu'elle se retourna, le coréen prit de nouveau sa main, et elle le laissa faire. C'était presque comme une … Habitude, ouais. Comme si se donner la main, comme ça, après quelques heures passées ensemble était normal. Quand elle prit conscience de cela, elle baissa le visage, ses joues s'empourprant un peu. Fallait dire, elle avait beau être tactile, cela lui prenait rarement de laisser sa main à quelqu'un. Euh, soyons d'accord, le reste aussi, hein. Mais, il n'empêche que voilà. Peu importe, elle le suivit donc d'un air distrait, préférant regarder les alentours. La maison de ses parents ne devait pas être très loin d'ici, peut-être qu'elle irait leur dire bonjour en sortant un peu plus tard. Là n'est pas la question, ils parvinrent donc dans l'immeuble et, amen, quelqu'un avait eu la bonne idée d'inventer l'ascenseur! Quoi que, même sans cela, elle aurait été très bien capable de monter les escaliers seule. Juste qu'elle aurait mis un peu plus de temps, elle n'était pas totalement handicapée et le froid sur sa cheville lui avait fais du bien. Autant l'inventeur des cailloux était con, autant celui de l'ascenseur était un pur génie. Elle ira mettre des fleurs sur sa tombe un jour. Ou pas. Et c'est ainsi qu'elle se trouva devant la porte d'entrée de Ji Wook. Entrera, entrera pas ? Caleçon, caleçon pas ? Haha. Bien sûr qu'elle allait entrer voyons, et il n'avait l'air d'être du genre à laisser trainer ses sous-vêtements par terre. Enfin, prions dieu pour cela, en tout cas. La porte s'ouvrit donc enfin et … OMYGOD. C'était encore plus propre que chez elle. Ahmaisc'estbiensûr. Il est gay en fait. Pour être si propre ? Haha, la blague, un homme ça kiffe tout laisser trainer par terre, ça range jamais et ça rejoint le groupe de facebook « Inscrire sa femme au Curling pour qu'elle balaie comme une pro. » Alors c'était juste impossible qu'il soit hétéro èé. Ou alors, il avait vraiment une petite amie ?! … Bon, ok Hye Bin, ça suffit ! … Elle secoua la tête de droite à gauche, seigneur, le nutella ça retourne la tête, oui oui. Heureusement qu'elle n'avait pas pensé à voix haute, sinon bonjour l'ambiance. Haha. Bref.


    « Je t’en prie fais comme chez toi, je reviens, je vais chercher de quoi soigner ta cheville. Et si jamais tu ne peux plus attendre, le gâteau est sur la table de la cuisine »

    Ouvrant la bouche pour lui dire que ce n'était pas la peine, elle la referma bien vite dès qu'il disparut dans le couloir. Haha. Bon. Alors, faire comme chez soi, mh …? Premièrement, Hye Bin posa sa canette ainsi que les pots de nutella sur la table de la cuisine en question, et sa petite Kitty sur une chaise. Il manquait plus qu'une dinette et on allait faire un goûter tous ensemble, non ? Euh, non. Toujours est-il que, comme chez elle of course, elle s'assit sur une chaise à son tour, tentant vainement de faire tourner sa cheville pour enlever le mal, mais rien à faire, elle n'en était pas au point d'hurler mais cela ne faisait pas du bien quand même. Alors elle se dit que, finalement, Wookie avait raison d'aller chercher quelque chose, mais voilà, elle s'estimait déjà assez boulet comme ça pour en ajouter d'avantage. Et zut à la fin, pourquoi les trucs poisseux ne tombaient QUE sur elle ?! … Peu importe, il fallait qu'elle essaie de ne pas être trop un poids durant le reste de la soirée alors, allons-y let's goo c'est partit les am-... J'déconne. Elle se leva et fit vraiment comme chez elle … Sans gêne va. Coup de bol, le premier tiroir qu'elle ouvrit contenait les couverts. Il n'y en avait pas quarante, mais il y avait un couteau qui allait lui permettre de couper le gâteau et c'était déjà pas mal. Claudiquant de nouveau jusqu'à la table, elle coupa le gâteau comme l'on coupait un brownie … En petit bout, vous savez ? Partant du principe qu'elle allait manger avec ses doigts et ne pas sortir d'assiette, cuillère, crème anglaise, chantilly ou .. *___* Euh. Bref, pas salir tout un tas de choses, elle se dit que cela devait être plus pratique de manger des petits bouts qui rentrent facilement dans la bouche plutôt que des traditionnelles part qui sont énormes et qui foutent des miettes partout. Quoi que, elle aurait pu nettoyer, mais en fait, elle avait déjà commencé à couper en petit alors, trop tard. Pendant qu'elle était en plein massacre gâteaunien (maisnon voyons, c'est juste que y'avait vraiment des petits bouts partout) Ji Wook revint donc dans la cuisine, intuition sans doute, haha, objets curatifs en main. Ce que Hye Bin remarqua après s'être léché les doigts en le regardant. Ahw, alors on va oublier deux secondes qu'il y a une cheville à soigner, okay ? Elle se leva prit un bout de chocolat entre ses doigts et s'approcha de Wookie.

    « Fais aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! »

    Non, non, ce n'était pas une blague. Fais « aaaah » ! Seulement, voilà, alors qu'elle approchait la petite part de gâteau des lèvres du coréen, elle changea subitement de direction et … La mangea elle-même, haha. Non, ce n'était pas une blague non plus. Depuis le temps qu'elle bavait sur ce gâteau – enfin, manière de dire bien sûr – pas moyen qu'elle n'attende encore plus! Y'a des gens vraiment dingues sur terre, et malheureusement pour le jeune homme, elle en faisait partie. Posant ses deux mains sur ses deux joues elle s'exclama;

    « Aaahhw, trop bon! »

    Et elle entre-ouvrit les yeux de nouveau. Oups. C'était peut-être un peu trop, là … Ahem. Elle prit délicatement le matériel de Ji Wook dans sa main et, de la seconde, attira le jeune homme à elle jusqu'à ce qu'ils soient tout deux proche de la fameuse table. Ou du moins, assez pour que Hye Bin se retourne, pose les objets de soins sur la table et prenne un autre bout avant de le proposer à Ji Wook.

    « Fais aaaaah ? » Et avant qu'il ne réplique quelque chose, elle enchaîna; « Je le mange pas cette fois. ♥️ »

_________________
    Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin 11jc6zq
      Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Junghye12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 880
Né(e) le : 25/06/1989
Age : 29
Profession : But atteint, I'm an IDOL ♥
Situation : Peut-être que Wookitch se casera un jour... Ou pas :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Vantard; Bavard; Blagueur; Joueur; Passionné; Avare; Casse-cou; Égoïste; Infidèle; Perfectionniste

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyLun 19 Avr 2010 - 21:36

    C’est nouveau ça ? Il faut être gay maintenant pour avoir un chez soi bien rangé, allons allons, est-ce que Wookikie a vraiment l’allure d’un gay ? Hein ? Non hein... J’ai dis non èé Il faut simplement voir les choses différemment, y a ceux qui sont élevés par des parents qui se fichent de vivre dans une porcherie géante et y a ceux qui subissent la maniaquerie des leurs . Et devinette facile, de quelle façon le jeune coréen a été éduqué ? Bah la première bien sûr ! Non je rigole, on savait tous que c’était la deuxième option. Donc c’était pas de sa faute au coco s’il n’agissait pas comme le bon vieux mâle puant qui regarde son mach de foot, entouré de boites de pizza – vides ou pas -, la main entre les jambes et avec le casque distributeur de bière. Mais si, cette super invention qui permet de boire avec une paille en plastique super longue et qui fait des looping sans bouger un petit doigt. Encore un miracle de la vie ce truc là. Toujours est-il que ce n’était pas dans les habitudes du danseur. Quand il était encore chez maman et papa c’était du genre t’as pas intérêt à laisser trainer un caleçon ou un magazine cochon sinon je te prive de cours de danse pendant un mois. Dur hein. Mais bon pour les magazines c’était pas vraiment un problème, avec la technologie on a plus besoin de ça, on ouvre internet, un clic et c’est parfait… Mais bon là je m’éloigne un peu du sujet. Dans le fond, même s’il risquait de recevoir quelques remarques du genre «ah la tapette elle fait son ménage toutes les semaines hey !», Ji Wook était bien fier de son petit – enfin petit petit… - appartement tout beau tout propre. Au moins, lui il peut se permettre de ramener des filles à la maison sans crainte de les faire fuir. Ah bah oui, un porc c’est pas très attirant e__e Et vu la tête de la petite Hye Bin quand ils entrèrent dans l’appartement, elle n’était pas du genre «recherche petit cochon». Une hola intérieure – ouais c’est moche d’être narcissique je sais e_e – et Wookie se permit de l’abandonner. Qu’elle se balade où elle voulait, il n’avait rien à cacher de toute façon.

    Le plus dur était maintenant à faire, à savoir mettre la main sur quelque chose capable de guérir un tant soit peu la cheville de blondie. Comme n’importe quelle personne normale aurait fait, Wookie vérifia d’abord dans le placard de la salle de bain, comme si la petite trousse blanche avec la croix rouge comme dans les films allait s’y trouver mais, en fait nan. Ça ne voulait pas dire qu’il n’en avait pas ou qu’il l’avait perdu, non juste qu’il avait trop de produits et de soins pour que sa trousse d’urgence et de médicaments rentrent, haeum. Ça se passera de commentaire hein. Ah on est metrosexuel ou on l’est pas ! Le seul soucis est qu’il ne se souvenait absolument pas de l’emplacement de cette fameuse boite magique. Et c’est là que sa super mémoire devait faire son apparition. La dernière fois qu’il s’était blessé, à combien de temps ça remontait ? C’est vrai, il y a une semaine et demie alors qu’il il était en train d’essayer de faire réchauffer les cookies de sa mère dans le four, le bougre avait eu la mauvaise idée de lever la main qui était toujours à l’intérieur. Et encore aujourd’hui il se souvient de la douleur e_e Voyons, où était-il allé… Ah ! Le meuble dans les toilettes ! Ji Wook se précipita vers le lieu dit et sortit, tout triomphant, la trousse d’un des tiroirs. Si c’est pas la classe ça. Il était maintenant fin prêt pour jouer les super héros et soigner la cheville de Hye Bin qui l’attendait bien sagement – ou pas – dans la cuisine.

    Qu’y a-t-il de plus mignon qu’une Hye Bin avec du chocolat au coin des lèvres ? Une Hye Bin qui lèche la crème d’un gâteau sur ses doigts avec un air purement innocent. Diable, elle finirait vraiment par le tuer e_e Jamais sa cuisine ne lui avait autant plus dis donc, elle allait bien avec la demoiselle. Remis de ses émotions, il s’avança vers elle avec le matériel médical quand mademoiselle décréta qu’il était plus important de manger. C’était même pire, elle voulait lui donner à manger. En un quart de seconde, Ji Wook passa de statut de sauveur à petit bébé à qui on donne son quatre heure… Il regarda le bout de gâteau qu’elle lui tendait d’un œil perplexe puis se décida à ouvrir la bouche quand il vit son bien faire demi-tour pour aller directement dans la bouche de sa nouvelle amie. Que ? Non mais c’était quoi cette arnaque ? èé Le jeune homme frustré d’avoir perdu sa sucrerie manqua de râler mais Blondie le devança à nouveau, le libérant de la super trousse et le rapprochant un peu plus d’elle. Et maintenant elle jubilait devant lui rien qu’en mâchant sa part. Elle le narguait en plus ! Pas si angélique que ça hein.

    HYE BIN : « Fais aaaaah ? Je le mange pas cette fois. ♥️ »

    Bah voyons, genre je fais la fille super gentille qui se rattrape en tendant un autre bout, avec un petit sourire tout mignon. Et bien non, rien que pour cette offense, Ji Wook était prêt à bouder toute la journée s’il le fallait. Elle allait regretter amèrement de l’avoir trompé si vilement… e_e Oh non ! Ce bout de gâteau avait l’air tellement appétissant, et cette petite bouille, comme résister à ça ? Dieu tu es cruel !

    JI WOOK : « Fais gaffe hein, si tu le manges encore je mords vraiment èé »

    L’air faussement fâché disparu bientôt quand le dessert entra enfin en contact avec sa bouche. Mais cette fois-ci se fut au tour du jeune homme d’être gêné . En voulant l’attraper directement sur le doigt de Hye Bin, il avait eu le malheur de prendre avec un bout de son doigt entre ses lèvres. Normalement ça n’avait rien de grave, mais quand on s’apelle Kang Ji Wook ça a quelque chose d’obscène. C’est vraiment affolant tout ce qu’il se passe dans sa tête… Il y avait intérêt pour Hye Bin que ce gâteau ne soit vraiment pas empoisonné parce que maintenant qu’elle était chez lui, elle aurait du mal à s’échapper .. Haha, mais non je plaisante. Bon d’accord il avait une libido immense mais bon, il était quand même capable de se retenir e_e Allez, on fait comme si rien ne c’était passé. Il mâcha donc sa petite part, les yeux tout aussi brillants que blondie précédemment et se permit d’en reprendre un autre bout tout de suite après.

    JI WOOK : « Tu sais qu’y en a qui tuerait pour être à ta place… Un super gâteau de la mort qui tue et moi. Quelle chanceuse ! »

    Oh la !, on se calme mon gars, tes chevilles vont enfler là. Content de son annonce qui ne servait pas à grand-chose si ce n’est flatter un peu plus son égo, Wookie pouffa de rire et plongea son index dans un coin rempli de crème. Il aurait très bien pu la manger mais, non, c’était pas assez drôle. Non, ce qu’il voulait faire lui c’était s’amuser un peu plus avec Hye Bin. Et la crème si ça va pas dans la bouche ça va oooù ? (Les pervers j’ai dis qu’on se taisait) Bah sur le visage tiens ! Aussi rapidement qu’il le put, Ji Wook dessina des traits de crème sous les yeux de blondie et termina par un point sur le bout du nez. Et là, il put contenir son envie d’exploser de rire.

    JI WOOK : « T’es mignonne en guerrière crémeuse tu sais ! »

    Pas taper...

    JI WOOK : « Tu me laisse te prendre en photo dis ? Ça serait bête d'oublier ça ~ ♥️ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahm Hye Bin

BLONDIEMODO♪


Nahm Hye Bin

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 1465
Né(e) le : 18/03/1989
Age : 30
Profession : T r a i n e e ♥
Situation : Leave me alone~
Humeur : Han ...


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Niaise ;; naïve ;; gentille ;; tactile ;; souriante ;; facilement déprimée ;; émotive ;; boudeuse ;; passionée ;; vivante ;; serviable. Elle-même ♥. A votre service ;)

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyMer 21 Avr 2010 - 0:05

    « Fais gaffe hein, si tu le manges encore je mords vraiment èé »

    Haha, ce qu'il était mignon en faussement énervé. Ce qui était surtout intéressant à relever, c'était le fait que – pour une fois – c'était la jeune fille qui avait le dessus sur le jeune homme. Je ne relèverais pas le fait que les esprits tordus doivent se taire, mais il n'empêche que, voilà, depuis le début de leur rencontre c'était lui qui avait réussi à lui faire des mauvaises blagues lesquelles elle était tombée dans le panneau à chaque fois. Mais là, pour la toute première fois depuis le début – sauf le coup du petit ami haha – elle l'avait carrément mené en bateau et sans vengeance totalement raté. Ce qui la fit drôlement sourire dès qu'il répondit ceci. Si elle en fut gênée ou désolée ? Pas le moins du monde. Ce n'était qu'un petit jeu, un simple et innocent petit jeu qui vaudrait sûrement l'adjectif de « puéril », certes, mais elle trouvait cela amusant. Et personne ne le lui reprocherait, oh non, et sans doute pas Ji Wook qui, malgré son air contrit, semblait ne pas être si dérangé que cela. De toutes évidences, les jeux puérils sont typiquement HyeBinien, c'est qu'elle aimait cela, faire retourner les personnes dans leur état enfantin, ou du moins, s'ils ne lui éclataient pas à la gueule qu'elle était gamine et stupide, la demoiselle trouvait les enfants largement moins coincés que tous ces adultes qui se prenaient la tête, de plus, elle estimait plus amusant de faire n'importe quoi plutôt que des trucs super réfléchis, posés et super matures qui valent des heures intensive de matière grise en marche. Ouais. Non. Elle aimait pas. Loin de moi l'idée de dire que monsieur était un gamin, hein ? Mais avouez tout de même que c'est toujours mieux de faire des choses que l'on pense seuls les enfants capables de faire. Et en bonne exemple ? La réaction de ce monsieur plus tard. Mais bon, on le verra après, ça.

    Amusée par sa réaction, elle sourit doucement et approcha donc ses doigts de la bouche du jeune coréen qui l'ouvrit de nouveau, si au début il ne fut pas très confiant, il se rendit bien rapidement que la jeune femme ne recula pas ses doigts à la dernière minute comme elle l'avait précédemment fait. Délicatement, elle prit la part de gâteau des doigts de la jeune fille non sans, au passage, les effleurer de ses lèvres. Aish. Le réflexe premier de Hye Bin n'en fut pas des moindres, en effet, il se trouve qu'elle a la sale manie de vouloir « essuyer » tout ce qui touche son index, or, elle tenait le bout chocolaté entre son pouce et son index, de ce fait, la première réaction de la jeune fille fut de … Mette son doigts à la bouche. Certes, il y avait des micros-particules de chocolats encore dessus, mais allez comment le danseur – tête de melon qu'il était – allait le prendre. Baiser indirect ou bel et bien finissage de gâteau ? Elle n'en savait foutrement rien, mais ne s'en rendit absolument pas compte. Enfin, techniquement si, une fois qu'elle eut son doigt dans la bouche et qu'elle écarquilla des yeux ronds comme des billes. Sans doute ne le remarqua-t-il pas car il prit un autre bout de gâteau immédiatement après, haha, tu vois qu'il le valait ce gâteau non de nom ! Ce qui fit bien rire la demoiselle pour un moment. Enfin, disons sourire au moins, puisque rire était sans doute une réaction exagérée comparé à ce qu'il se passait, on en conçoit, n'est-ce pas … Seulement voilà, une fois qu'il eut attrapé sa part, il prononça une phrase qui ébranla quelque peu la demoiselle. Ah ouais ? Il se foutait juste de sa gueule ou peut-être était-ce totalement vrai le coup de la petite amie jalousement possessive dont le frère fait partie d'un gang. Il était si … Populaire ? Ou si … Playboy ? Ou quoi ? Ohlàlà, cette phrase la laissa un peu coi un moment, bien, elle était d'accord pour le gâteau … Mais lui ? Ahah, qu'elle était drôle cette blague. Haha … Non, je plaisante. Il se trouve que suite à cette phrase, elle eut un gros moment de blanc, elle stagna et observa attentivement le visage de Ji Wook, se mordillant les lèvres en recherchant un quelconque signe visant à dire qu'il plaisantait, que c'était une mauvaise blague et qu'il allait lui dire « POISSON D AVVRIIIIL » même si c'était passé depuis un long moment. Mais non, il n'en fit rien, ce qui la paralysa un moment, sur place, inerte à essayer de démêler les pensées qui fusaient à toute vitesse dans sa petite tête de blonde. Jusqu'au moment où son rire vint rompre le moment de solitude intense que la demoiselle ressentit en l'espace de seulement quelques secondes, grâce à une seule phrase. Omo! Ça sentait la fausse vengeance cela, tu vas voir ! … Sauf que non, elle se contenta simplement de grimacer le plus mochement (haha) possible et de tout son cœur. Comme si elle voulait qu'il arrête ses blagues pas drôles rien qu'avec la force de la mocheté, haha. J'suis con, mais tu m'en veux pas, il est tard.

    Comme on dit si bien « jamais deux sans trois » il se trouva que la troisième ânerie fut exécutée paaaaar Wookie, of course. Il en avait fait deux sur trois le petit, mais Hye Bin ne s'avouera jamais vaincue juste pour ne pas trop faire enfler ses chevilles qui étaient déjà bien assez grosse à son goût è.é. Non, je plaisante, d'une certaine manière, elle trouvait cela amusant. D'être narcissique s'entend. Non pas qu'elle le fut puisque c'est une chose qu'elle n'arrivera probablement jamais à faire, mais elle trouvait cela divertissant de voir quelqu'un se lancer des fleurs à longueur de temps du moment où il ne se prenait pas tant que cela au sérieux. Comme Ji Wook, quoi. Il ne passait tout de même pas sa vie à se vanter à chaque fois qu'il ouvrait la bouche, et encore heureux sinon elle lui aurait peut-être fait une remarque gentille et innocente, mais une remarque tout de même. Certainement que cela l'aurait fait rire, et elle serait partie en courant. Or, il se trouvait qu'elle avait réussi à passer une après-midi pratiquement complète avec lui sans avoir peur … Bon. Ok, elle avait eu peur dès le début quand il avait fait son entrée en fanfare. MAIS ! Il se révélait être un charmant jeune homme qu'elle commençait à apprécier sérieusement de par son humeur minable, sa galanterie et son sourire radieux qu'il balançait à tout bout de champs, mais qui la faisait sourire tout de même parce que, contrairement à certain, il y avait tout de même un temps soit peu de sincérité dedans. Ce que l'on ne pouvait pas dire d'autres. Enfin, tout cela pour revenir à la troisième ânerie que Ji Wook eut l'intelligence de faire, j'entends par là le fait de … Prendre de la crème et l'étaler sur le visage de la jeune fille ?! Non mais ! Il est au courant que le fond de teint et le gâteau ne se marie genre pas bien du tout ?! Ahah, non mais elle ne met pas de fond de teint alors la question est réglée. Toujours est-il que là, elle fut choquée quelque chose la petite, le regardant avec des yeux encore plus rond que rond et plus gros que la tête de Ji Wook, l'amnésique ne bougea pas, entrouvrant simplement la bouche comme pour lui dire « yah !! », l'interpeller et lui dire d'arrêter, mais rien ne sortait, le voilà qui était en train de dessiner deux traits sous les yeux de la demoiselle à la manière des amazones. Franchement ? Elle avait l'air d'être une demoiselle en pagne et sauvage comme elles, hein hein hein ?! Ben ouais, elle était autant amazone que lui était gay ! Et elle ferma les yeux – comme si elle redoutait qu'il la frappe – lorsqu'il ajouta la touche finale sur son visage, c'est à dire le point sur son nez, toujours sous le choc, elle mit un léger temps à revenir à elle-même et son visage vira automatiquement cramoisi lorsqu'il lui indiqua qu'elle était mignonne en guerrière crémeuse. Ah ? Aah … D'un seul coup, elle dramatisait moins sur son visage, peut-être n'était-ce pas si horrible que cela, finalement ? Toujours pas rassurée, cela dit. Troquant son expression triste pour une mine un peu plus joyeuse, elle cilla dès qu'il lui annonça qu'il voulait prendre une photo d'elle. Eh ? Et pourquoi faire ? Pas moyen !

    « Ok ! »

    Hein ?

    « Mais attends, deux minutes. ♥️ »

    What ?
    Se retournant à son tour, elle en prit, elle aussi. Pourquoi aurait-il lui le droit de jouer et elle non ? Pourquoi serait-elle elle badigeonnée de crème et lui non ? Bah, cela ne se pouvait tout simplement pas, c'est pour cette raison qu'elle fit précisément la même chose que lui, à l'exception près qu'elle préféra faire de looongs dessins stylisés et arqués. Ce n'était pas de l'art, mais cela devait bien prendre le visage de Wookie en entier. Laissant sa langue s'échapper de son sourire alors qu'elle se prêtait à l'effort, la demoiselle émit un petit rire lorsqu'elle eut fini et lécha de nouveau son doigt rapidement alors qu'elle s'emparait de son téléphone portable pour lequel elle avait fait la publicité il y a de cela un petit moment. Le mettant en mode appareil photo, elle se cala à côté de son copain crémeux, et fit une belle grimace avant d'appuyer sur le bouton qui capture l'image de deux crétins barbouillés de chocolat. Haha. C'était beau. En tout cas, Hye Bin était fière de son ânerie, c'était sur ! Et pour en rajouter une couche, elle annonça en pouffant;

    « Je l'imprimerais, l'encadrerais et te l'enverrais juste pour que t'oublies pas que la vengeance de Nahm Hye Bin est redoutable ! »

    Petit sourire discret avant qu'elle ne se mordille les lèvres.

    « Mais … Mais comment on va enlever ça ? »

    Aurait-elle, pendant un cours instant, oublié l'existence des serviettes ? Absolument pas. C'est juste que ce serait du chocolat gâché et qu'en plus cela salirait la serviette. La caractéristique s'imposait pour l'eau, il était clair que ce serait du chocolat gâché. Mais malgré tout, elle ne comptait pas tout lécher, hein, dîtes ? Parce que ça va pas être possible là … Se retournant et cherchant des yeux quelque chose pour laver leur deux visages, elle trouva - ah, c'est vraiment trop cool d'écrire on peut faire apparaître des trucs comme on veut - une serviette qui devait probablement lui servir pour s'essuyer les mains. Hye Bin l'attrapa et s'approcha du lavabo en disant à Ji Wook de ne pas bouger. Ben,il lui avait dis de faire comme chez elle, et c'était précisément ce qu'elle faisait. Haha. Elle mit un doigt au milieu de la serviette et replia le reste autour afin de ne mouiller que l'extrémité du torchon. Peu après, elle revint vers son hôte ... Et là voilà qui était en train de s'atteler à lui enlever les traces chocolatées sur son visage. Comme précédemment avec le coup de la terre, elle salissait, mais elle devait également nettoyer. Aaah, n'est-elle pas trop gentille ? è.é

_________________
    Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin 11jc6zq
      Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Junghye12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 880
Né(e) le : 25/06/1989
Age : 29
Profession : But atteint, I'm an IDOL ♥
Situation : Peut-être que Wookitch se casera un jour... Ou pas :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Vantard; Bavard; Blagueur; Joueur; Passionné; Avare; Casse-cou; Égoïste; Infidèle; Perfectionniste

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyVen 23 Avr 2010 - 0:00

    Peter Pan ou le petit garçon qui refuse de grandir et de se perdre dans le monde terrifiant des adultes. Même si l’histoire était à la base un banal conte pour endormir les enfants, il s’avérait être bien réel chez certain. Et dans un sens c’est tout à fait compréhensible, être plus âgé ce n’est pas forcément mieux, il y a tellement de contraintes, de difficultés. Mais ce n’est pas tout, en acceptant de grandir, d’être réellement mur, on abandonne toute joie innocente , toute envie de bêtise et la vie devient forcément plus fade. Et pour quelqu’un comme Ji Wook c’est totalement inacceptable d’accéder à un tel niveau de vie. Il y a des gens de son âge, qui commencent à se dire que les vingt et un arrivent et qu’il est grand temps de se calmer, que de toute façon il y a encore beaucoup de temps devant eux et qu’ils trouveront un jour l’occasion de s’amuser à nouveau, une fois qu’un travail réellement sûr sera assuré, mais ce n’était pas pareil pour lui. En tout cas pas depuis que ce médecin lui avait annoncé que son cœur faisait des siennes et qu’il était maintenant trop touché pour guérir totalement. Ce qui voulait dire en terme normal qu’il ne tiendrait sûrement pas plus de dix ans. C’est effrayant, et ça, je vous assure que ça vous pousse à rejoindre le côté de ce petit gosse aux collants verts. Quand on sait qu’on ne pourra pas retrouver son âme d’enfance à quarante, que les années à suivre sont les dernières. Vue sous cet angle, l’attitude de Wookie paraissait bien normale, justifiée si on peut dire. Dire des conneries, manger n’importe quoi, s’amuser avec les filles, c’est sa façon à lui de profiter un maximum de la vie. Peut-être bien qu’on l’appellera demain pour lui annoncer qu’une greffe de cœur est possible, mais le contraire est aussi envisageable. Et l’opération, c’est tellement dangereux. Oui, vraiment, sachant toute cela, personne n’était en mesure de reprocher au jeune coréen d’agir comme cela. Se barbouiller de crème au chocolat à vingt ans – bientôt vingt et un – et alors ? Il s’en fichait royalement du regard des autres. Et puis Hye Bin semblait aimer tout autant que lui les petits jeux puérils dans ce genre, pourquoi n’en profiterait-il pas ?

    Faire son éloge aussi bêtement était tellement une habitude chez lui qu’il ne prit même pas attention à la réaction de sa camarade. En fait, c’était sorti machinalement, un vieux réflexe, disons qu’il avait passé le temps limite sans se balancer un compliment. On va décrire ça comme une pilule journalière de bonheur. Franchement, c’est à essayer, ça fait du bien de s’aimer et de le dire aux gens. Toutefois, à ne pas en abuser, ça devient lourd et puis pour le coup ça rend détestable. Et Ji Wook n’a aucune envie d’être perçu comme cela, c’est un garçon simple dans le fond, il s’aime simplement un peu plus que la moyenne… Il préféra donc s’occuper d’un remaniement de façade – genre l’expression trop jolie quoi – de Blondie plutôt que d’attendre une quelconque réponse. Et ce que son geste allait entrainer risquait d’être bien plus amusant ! Roulements de tambours, allait-elle le prendre positivement ou pas du tout ? Surprise surprise. De toute façon qu’elle soit d’accord ou non, il aurait sa photo d’elle, qu’il soit obligé de la courser dans tout l’appartement ou pas alors bon. Mais il n’allait pas être obligé de s’épuiser bêtement, Hyehye était trop cool pour ça, ah ouais, il l’aimait vraiment bien cette nana.

    HYE BIN : « Ok ! Mais attends, deux minutes. ♥️ »

    Ah ? èé Ah non hein, elle allait quand même pas se refaire une beauté avant qu’il ne prenne une photo. Curieux de savoir ce qu’elle allait bien pouvoir faire, il fixa son regard sur elle, espérant réellement qu’elle n’aille pas faire un tour dans la salle de bain pour se remettre les cheveux en place. Boucles qui étaient de toute façon très bien coiffées. Et puis son maquillage était parfait aussi, elle n’aurait sûrement rien à améliorer. Enfin bon, on sait jamais avec les filles… Mais, mais, ce doigt plein de crème c’est vers son visage qu’il se dirigeait ou le poison de sa conquête rendait sa vision totalement foireuse ? Ah bah oui, c’était bien lui la cible. Tant pis hein, il l’avait bien cherché. Et puis c’est pas la fin du monde, un peu de crème au chocolat ça a jamais tué personne ! Ah, s’il pouvait les égorger toutes ces petites chochottes qui se plaignent et qui crient ‘ah mon visage !’ quand on essaie de s’amuser. Il était bien tombé avec elle décidément, il aurait pu lui faire une déclaration du genre ‘on était fait pour se rencontrer’ mais il ne dit rien, plus intéressé par ce qu’elle était en train de lui faire – et aussi parce ce petit bout de langue qui sortait -. Et quand elle eut enfin terminé de lui tartiner la tête, il n’eut même pas le temps d’admirer son chef d’œuvre qu’elle s’approcha de lui pour prendre une photo tous les deux. Leurs visages étaient assez près pour qu’ils puissent être tous deux dans la photo, Wookie se permit de dévier les yeux, observant ses jolis traits de plus près. Oh et cette odeur de chocolat qui émanait de son visage… e__e Han ! Le rêve ! Un chocolat à l’effigie de blondie en taille réelle, haha. Tiens, il s’en ferait faire sur mesure un jour.

    HYE BIN : « Je l'imprimerais, l'encadrerais et te l'enverrais juste pour que t'oublies pas que la vengeance de Nahm Hye Bin est redoutable ! »
    JI WOOK : « Je l’attendrais avec impatience alors. Et puis je le mettrais bien évidence pour que tout le monde voit les merveilleuses œuvres d’art qu’on est devenus 8D »

    C’est qu’il était sérieux en plus, il n’avait absolument pas honte de s’afficher comme ça en public.

    HYE BIN : « Mais … Mais comment on va enlever ça ? »

    Le chien qui était en Wookie, bien dans son élément en plus (Wookie wookie in the kitchen ♫) aurait volontiers proposer de tout lécher, mais bon non hein. Pas envie de passer pour un gros barbare, à la limite du dégoutant. Et puis elle avait l’air d’avoir déjà trouvé une solution à leur problème de toute façon, donc pas la peine de lui donner une réponse. Et c’était la serviette qui l’avait le plus tenté, pas une mauvaise idée hein… En même c’est aussi fait pour ça j’ai envie de dire. Il se laissa donc faire gentiment quand elle tenta de l’essuyer avec le bout humide mais bon, après une minute il trouva ça vraiment idiot. Elle allait mettre du temps à tout bien enlever, et oui, ça faisait du gâchis de chocolat tout ça. Alors on va oublier le gay refoulé et l’amazone, et on va faire un petit remix de la Belle et le Clochard. Toi t’es la gentille petit fille qui essuie proprement, et puis moi, bah, je bouffe ce que t’as sur toi parce que c’est trop tentant. Bon il n’allait pas non plus y aller directement hein c’était pas très propre… il s’arma donc de son index et récupéra les deux premiers traits sous son œil droit, le tout qu’il mit ensuite dans sa bouche.

    JI WOOK : « Mh, du chocolat aromatisé à la Hye Bin ! »

    Euh, LOL quoi…

    JI WOOK : « Je suis persuadé que j’aurais fini de te nettoyer avant toi. Le perdant devra faire la vaisselle ~ »

    Sans lui laisser le temps d’accepter le défi, comme d’habitude quoi, Ji Wook se remit à sa tâche et engloutit en moins de deux les tracés chocolatés dessinés sur son autre joue et sur le bout de son nez. Bingo ! And the winner is… Wookie ! Il lança un cri de victoire et tira la langue à blondie histoire de bien montrer qu’il avait gagné.

    JI WOOK : « Et voilà, tu resteras un peu plus longtemps ici comme ça… »

    Et truc totalement sans rapport, il se souvint de la cheville de mademoiselle.

    JI WOOK : « Mais avant toute chose, on s’occupe de toi ! »

    Son sourire dégagea alors un sentiment chaleureux et protecteur puis il récupéra la trousse mise à l’écart un plus tôt – oubliant totalement que son visage à lui n’était pas totalement nettoyé -. Il fit assoir Hye Bin et s’accroupit pour arriver au niveau de la partie blessée afin de pouvoir commencer. Il vérifia d’abord que rien n’était cassé en bougeant son articulation – quand on est danseur on s’y connait – et une fois rassuré il appliqua un espèce de gros pansement spécial. Il ne savait pas comment ça fonctionnait mais ce truc était très utile en cas de douleur dans le genre. Pour qu’il fasse bien effet, il effectua un massage au niveau de la rougeur pendant quelques minutes et quand ce fut fini, il se releva rapidement :

    JI WOOK : « Et voilà ! Ca devrait passer rapidement, et surtout si ça continues de te faire mal va voir un médecin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahm Hye Bin

BLONDIEMODO♪


Nahm Hye Bin

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 1465
Né(e) le : 18/03/1989
Age : 30
Profession : T r a i n e e ♥
Situation : Leave me alone~
Humeur : Han ...


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Niaise ;; naïve ;; gentille ;; tactile ;; souriante ;; facilement déprimée ;; émotive ;; boudeuse ;; passionée ;; vivante ;; serviable. Elle-même ♥. A votre service ;)

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptySam 24 Avr 2010 - 4:49

    « Je l’attendrais avec impatience alors. Et puis je le mettrais bien évidence pour que tout le monde voit les merveilleuses œuvres d’art qu’on est devenus 8D »

    Bah voyons ! Eux des œuvres d'arts ? Hye Bin regarda de plus près la photo et remarqua que, effectivement, ils étaient absolument magnifiques et que personne ne saurait leur résister. Avec du chocolat n'importe comment sur le visage, ainsi, il n'y avait aucune âme mortelle ou immortelle capable de résister au sex-appeal des deux jeunes gens, ça c'était clair et net. Surtout que, étant obligés de se coller l'un à l'autre afin de entrer dans le cadran du portable, le chocolat de leurs deux visage dû se mélanger. Bah voyons. Mélangeons le chocolat avant de se mélanger nous-même, haha. Psssht, n'importe quoi e.e. Toujours est-il qu'une fois la photo prise, la demoiselle sortit une phrase qu'elle crut quand même assez menaçante mais qui, en fait, amusa carrément son cothurne. Qui sortit donc cette phrase qui arracha un sourire presque moqueur à la jeune femme qui, même si elle ne le dit pas, pensa qu'il ne serait pas capable de faire cela si jamais elle le lui envoya. Haha. Mais c'était à tenter, elle nota même sur son portable d'imprimer la photo en question et, le jour où elle reviendrait chez lui, elle penserait à regarder dans toutes les pièces de la maison voir si la photo était bien accrochée. Et si ce n'était pas le cas, eh bien … Eh bien … Elle ne sait pas encore ce qu'elle ferait, elle improviserait sur le moment, mais une chose était sûre c'était que la vengeance d'une blonde était redoutable, toc ! Jusqu'au moment où vint la question existentielle qui se posa à la demoiselle: comment enlever le chocolat du visage des deux jeunes gens ? Taaaah ! Question totalement futile et stupide en plus de casser son propre moral. Oui, la jeune femme était donc retombée en enfance en badigeonnant de sucrerie Wookie, et qu'est ce qui est horrible pour un enfant ? Eh bien ranger. Et là, Hye Bin venait de se miner le moral toute seule en pensant à nettoyer les âneries qu'elle avait elle-même fait. Cela dit, elle ne pouvait se permettre de continuer à crader une cuisine – ou n'importe quelle pièce que ce soit – qui n'était pas sienne. Du coup, ben, voilà, c'est tout. Et, afin de ne pas le laisser tout faire tout seul, elle s'empara du torchon humidifié avant de revenir vers lui et de lui laver le visage. Non pas comme l'on fait au bébé en leur faisant manger au sens propre du terme la serviette et en frottant pas très délicatement leur visage; mais plutôt doucement, en prenant le soin extrême de ne « mouiller » jamais rien que les quelques traits de chocolat disposés un peu partout sur son visage en s'appliquant comme s'il était encore plus fragile qu'une poupée de porcelaine. Sauf que Ji Wook était certainement moins douillet que ma petite coréenne décolorée. Mais bon, soit, cela faisait partie du caractère de Hye Bin d'être délicate et de prendre soin des « choses » et en l'occurrence la « chose » actuelle était un jeune homme … Charmant. Oui, charmant. Et là, contre toute attente, il se trouva que le charmant jeune homme vint à … Oui, il venait bien de passer son doigt sur les traces chocolatées de sa nouvelle amie. Ce qui la fit s'arrêter un moment, restant là, à ne pas bouger, tandis que ses yeux remontaient vers les siens. Sans qu'elle ne puisse commencer quelque chose, le « duel » commença. À vrai dire, personne n'avait dit de « preeet, feeeeeu, goooooooooooooo !!!! » mais le coréen semblait presque prendre plaisir à manger la jeune femme. Nooon, tu ne me mangeras pas ma Bambi é.è . N'ayant pas eu le temps de réaliser ce qui était en train de se passer, elle finit dernière, évidemment. Ce que le coréen ne manqua pas de lui faire remarquer en lui tirant la langue et en fanfaronnant autour d'elle comme s'il avait gagné Mister Univers. Haha. Ce qui était sûr, c'était que le chocolat « aromatisé à la Hye Bin » serait une invention qui ferait fureur puisqu'il avait dévoré le tout en quelques secondes. C'était un détail qui n'avait pas échappé à la jeune femme, de même que le coup de faire la vaisselle. Boh, c'était pas la première ni la dernière fois qu'elle allait la faire. Chez elle, le lave-vaisselle était purement inexistant puisque – pour le moment – elle était seule. Et même lorsque sa future colocataire sera avec elle, elle doutait fortement d'en acheter un puisque cela ne prenait pas beaucoup de temps et qu'il y avait pire châtiment : défaire le lave vaisselle. Ohwi, comme ça on se dit que c'est trop cool les lave vaisselle parce que c'est pratique, hein ? Eh bah NON ! C'est une horreur sans nom que personne n'aurait du inventer, oui, croyez moi ! Quoi que, autant c'était pratique, autant c'était totalement foireux ! Enfin, pour celui qui devait se taper le lave-vaisselle à défaire, quoi. Sinon, c'est clair que c'était bien, ah ça oui ! … Enfin bon, toujours est-il que Hye Bin – son bras s'attelant encore à enlever le chocolat sur le visage du jeune homme tandis que sa seconde main était posée sur son épaule comme si cela pouvait l'empêcher de bouger – laissa retomber ses deux bras sur les épaules du jeune homme, plongeant son regard d'ébène dans celui du grand gagnant du jour. Faisant une moue disgracieuse ou boudant si vous préférez, la jeune femme lui lança:

    « C'est pas juste, j'avais moins de chocolat que toi !» Ouuh, la mauvaise perdante. «J'aime pas faire la vaisselle. » Elle avait pris un air contrarié, comme s'il s'agissait de la chose la plus horrible au monde – après le lave vaisselle bien entendu – « J'ai pas envie de la faire! » Mais c'est qu'elle faisait sa rebelle la petite. « Ji Wookie, je ne le ferais pas ! è.é » Hahahaha, c'est que ça la faisait rire, en plus. Elle se décolla de lui, sourit et termina; « Je plaisante, je la fais de suite~ Mais je t'interdis de me laisser toute seule! » Peur de la solitude ?

    Sauf qu'il en avait décidé autrement, se rappelant soudainement de la partie du corps meurtrie de la jeune femme; sa cheville. Ah ? Elle aurait presque oublié ce léger détail étant donné qu'elle ne l'avait pas posé à terre et qu'elle n'appuyait pas encore dessus. Le jeune Kang sourit alors d'une façon peu similaire aux fois précédentes. Ce qui n'était pas spécialement pour déplaire à la demoiselle qui se laissa faire lorsqu'il la força à s'assoir sur la chaise tandis qu'il s'accroupissait face à elle, s'emparant de sa cheville et la bougeant dans tous les sens. Délicatement, certes, mais nondidiou que cela faisait mal ! La coréenne agrippa ses mains sur la chaise et vit son visage déformé par la souffrance qu'elle ressentait actuellement. Gémissant que faiblement et tentant de faire le moins de bruit possible, elle laissa échapper un soupir de soulagement dès qu'il eut terminé de la trifouiller de la sorte. Uuuhhh, dieu merci, cela n'avait pas l'air grave. Elle aussi avait beau devoir danser à la JRM, elle était juste totalement quiche en matière de médecine. Fallait dire, les études scientifiques supérieures pour elle c'était du polonais. Langue dont elle n'avait jamais entendu parler, mais qu'elle ne connaissait pas, alors voilà. Hye Bin observa son visage tandis qu'il était était concentré dans le fait de soigner la demoiselle. Hm, c'est qu'il ferait presque un petit ami parfaitement attentionné et doux, non ? Si. Il était en train de la masser en bonus. Oh wow, c'était une certitude, il était drôlement gentil, quand même. Plusieurs se seraient contenté de lui donner un sac de glace et de la laisser se débrouiller toute seule … Visiblement, lui, non. & One point for Wookie. D'ailleurs, alors qu'elle avait un sourire assez niais et rêveur alors qu'elle le regardait s'atteler à la tâche, elle détourna vite les yeux vers les placards – comme s'ils étaient plus intéressants que son visage – afin de cacher la légère rougeur qui avait pris place sur ses joues tandis qu'il était de nouveau là, à s'inquiéter pour elle mais à la fois à la rassurer en lui disant que cela devrait passer. Oh, no worries, elle se sentait beaucoup mieux, là, crois moi ! Bégayant un léger merci, elle se leva et le fit se relever à la fois avant d'enlever toute trace de chocolat restante sur sa peau.

    « C'est que cette Saint Valentin n'aura pas été si nulle, pour une fois! »


    Lança-t-elle en plaisantant. Elle piqua de nouveau une part de gâteau et en redonna une à Wookie en souriant, à la différence que cette fois, elle la lui posa dans les mains. Geste qui ne servait strictement à rien si ce n'était lui refiler la dernière part (mais si) pour qu'elle aille tout laver dans l'évier avec, certainement, les couverts qu'il n'avait pas du faire le lendemain soir. Haha, comme si cela la dérangeait. Cherchant dans les tiroirs s'il avait des gants à plastique, elle eut une soudaine illumination. Se dirigeant derrière la porte de la cuisine, elle y trouva un tablier accroché, le prenant et se tournant vers Wookie elle lâcha un;

    «  Ah ha ! Je savais que tu étais du genre à mettre un tablier pour ne pas te salir! » Ou pas ? C'était du pur hasard, je précise« Enfin, je m'attendais à le voir rose et avec un lapin dessus. » Très drôle.

    Et, juste parce que cela l'amusait, elle s'approcha de lui et lui fit enfiler le tablier. Elle se mordait les lèvres pour ne pas rire et le vexer, mais il était vraiment trop cute.

    « Le temps que je fasse ta vaisselle, t'as intérêt de garder le tablier ou bien je te mets de la mousse du liquide vaisselle plein partout sur toi! »

    Et si, c'était une phrase française. Amusée, elle lui tourna le dos et rejoins l'évier, commençant à nettoyer ce qu'il y avait à laver – pas grand chose au passage – et jetant des petits coups d'œil à son compagnon pas très loin d'elle.

_________________
    Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin 11jc6zq
      Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Junghye12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 880
Né(e) le : 25/06/1989
Age : 29
Profession : But atteint, I'm an IDOL ♥
Situation : Peut-être que Wookitch se casera un jour... Ou pas :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Vantard; Bavard; Blagueur; Joueur; Passionné; Avare; Casse-cou; Égoïste; Infidèle; Perfectionniste

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyDim 25 Avr 2010 - 21:58

    HYE BIN : « C'est pas juste, j'avais moins de chocolat que toi ! J'aime pas faire la vaisselle. J'ai pas envie de la faire! Ji Wookie, je ne le ferais pas ! è.é Je plaisante, je la fais de suite~ Mais je t'interdis de me laisser toute seule! »

    Bah voyons ! C’est qu’il l’avait prise au sérieux quand elle s’était mise à faire sa petite crise la petite. Et bon sang, il n’en revenait pas. Heureusement que ce n’était qu’une blague parce que les quelques quarts de secondes pendant lesquelles il y crut, il pensa réellement qu’il s’était peut-être trompé à son sujet. Soyons réalistes, il n’y a pas pire que les mauvais perdants, surtout lorsque ce ne sont que des jeux entre amis, ou des défis inutiles dans le genre de l’essuyage de chocolat. Ces gens là étaient franchement à bruler sur un bucher… Et quand il avait entendu ces mots sortir de la bouche de Hye Bin, il avait eu le mauvais réflexe de se souvenir de ses parties de basket avec un ancien ami qui ne supportait pas la défaite. Inutile de préciser donc que sa vision de la jeune fille avait donc été bien moins bonne durant ce court instant. Mais comme on le sait tous, c’était une blague alors du coup elle reste bien haut dans l’estime du danseur. Il le savait bien, elle était trop gentille et mignonne pour le décevoir comme ça, et surtout pour ça ! C’était plutôt lui qu’il devait blâmer dans l’histoire, il n’avait pas à la croire et puis c’est tout. Surtout que si elle commençait avec cet humour foireux c’était parce qu’il n’avait pas arrêté lui-même ? C’est bien ce qu’elle lui avait dit, ne ? Et ben, PAN dans tes dents monsieur Kang Ji Wook. Mais ce n’était pas encore le moment de faire la vaisselle pour elle, plus important encore que laisser ce bel appartement tout propre, il devait s’occuper de sa cheville. Il s’étonna lui-même de prendre autant soin de sa tâche, allant même jusqu’à rendre la guérison un peu plus agréable. Même si le massage lui permettait à la base à mieux appliquer le produit présent dans le pansement, Wookie ne pouvait pas nier qu’il en profitait un peu pour charmer son ancienne camarade d’infortune. De toutes les petites amies qu’il avait pu avoir, aucune n’avait dit non à ses massages. Il n’avait pas pris de cours, non, il avait simplement eu la malchance de se blesser souvent pendant ses cours de danse, l’obligeant donc à prendre soin de ses muscles grâce à divers massages. Bon, en même temps ce qu’il lui faisait là ça n’avait vraiment rien à avoir avec un bon massage avec de l’huile spéciale mais c’était toujours ça. Et à voir la couleur pourpre qui s’était installée sur les joues de Hye Bin, elle appréciait son travail. Décidément, elle était encore plus jolie lorsqu’elle rougissait, pareille à une poupée.. Et parce qu’il lui arrivait d’être souvent bien trop étourdi, il se rendit compte qu’il lui restait encore du chocolat sur le visage quand elle vint gentiment finir de lui nettoyer. Si ils n’étaient pas mignons là tous les deux, et vas-y que je prends soin de toi et que je te souris. Pas étonnant que le type au stand de carabine les ai pris pour un couple.

    HYE BIN : « C'est que cette Saint Valentin n'aura pas été si nulle, pour une fois! »
    JI WOOK : « Je suis bien d’accord, je vais peut-être revoir mon avis sur cette fête, et ça grâce à toi ! Je suis content d’être tombé sur toi dans le labyrinthe, je dois avouer »

    Et voilà comment on se débrouille pour glisser un compliment sans sortir du contexte, tout en restant super simple et naturel. Tout souriant, il posa sa main sur le haut de la tête de Hye Bin et lui ébouriffa très gentiment les cheveux en signe d’affection. Et c’est sans s’y attendre qu’il se retrouva quelques secondes plus tard avec une autre part de gâteau dans les mains. Il n’avait plus le droit de le recevoir directement dans la bouche alors ? Dommage, c’était plutôt amusant… Peut-être qu’elle avait été réellement gêné lorsqu’il lui avait légèrement mordillé le doigt… e_e Bah, tant pis. Il pouvait aussi bien manger tout seul, et bien heureusement d’ailleurs. De toute façon, il s’aperçut bien rapidement qu’elle ne lui avait pas donné dans l’unique but de le nourrir mais surtout pour remplir sa tâche qu’était la vaisselle. Ji Wook avait eu dans l’idée qu’elle la fasse un peu plus tard, peu de temps avant de partir, mais soit, si elle désirait s’en débarrasser maintenant il n’y avait aucun problème. Tandis qu’il porta un bout de sa douceur entre ses lèvres, Blondie le fit sursauter lorsqu’elle sembla prise par une soudaine illumination. La bouche à demie ouverte, la main toujours en l’air avec le bout de gâteau prêt à être mis dans la bouche, Wookie la regarda sortir un tablier du derrière de sa porte. Elle lui en apprenait une bonne tiens, il ne s’était jamais rendu compte de la présence de ce tablier ici… Il ne lui appartenait même pas à vrai dire, il était à sa mère. Lorsqu’elle avait envie de lui rendre visite, elle avait pris la fâcheuse de lui préparer à manger pour une semaine et ce, dans ce tablier. Et lui qui avait toujours cru qu’elle le cachait quelque part dans son manteau. Le mystère était donc résolu. Cependant, Hye Bin semblait elle convaincue qu’il lui appartenait. Pourquoi pas, hein ?

    HYE BIN : « Ah ha ! Je savais que tu étais du genre à mettre un tablier pour ne pas te salir! »
    JI WOOK : « En fait, pour tout te dire… »
    HYE BIN : « Enfin, je m'attendais à le voir rose et avec un lapin dessus. »

    Tant pis, elle ne saurait pas que le tablier n’était pas à lui, y avait pire dans la vie. Oh et puis il n’y avait rien de honteux pour un garçon de porter ça en faisant la cuisine, au moins comme ça impossible de se faire attaquer par la sauce tomate ou je ne sais quoi d’autre… Le seul truc c’est que la situation pouvait être honteuse si effectivement, le tablier avait été rose avec un petit lapin tout mignon tout plein dessus. Là, d’accord, ça aurait été grave. En moins de deux, il se retrouva habillé avec, esquivant sa part de gâteau de justesse en la mettant rapidement dans sa bouche, puis il écouta bien sagement les ordres que Hye Bin lui donna. Garder le tablier, pas bouger, oui chef ! Étant bien sûr quelqu’un de très poli et obéissant – si si je vous jure -, Ji Wook n’essaya pas de s’en débarrasser et se regarda même dans le miroir pour s’admirer en parfaite petite ménagère. Wouah, il était bonne à marier là hein ! Curieux de voir l’efficacité de travail de blondie, il s’avança à nouveau vers elle et baissa la tête dans l’évier.

    JI WOOK : « Et bah, je crois bien que je vais te garder éternellement avec moi e_e »

    Elle était mignonne, elle savait faire la vaisselle, elle avait de l’humour alors pourquoi pas lui sauter dessus, là maintenant ? Tout simplement parce que bon sang de bonsoir il avait dit qu’il ne ferait rien à cette jolie blonde èé Aujourd’hui en tout cas… Pour éviter donc de virer dans des paroles niaises à cause de ce qu’il avait pu dire à l’instant, il pensa à jouer son rôle de nouvelle femme de maison en allant faire du thé. Jusque là l’intention était vraiment très bonne, surtout qu’il faut l’avouer, manger du chocolat ça donne soif et le Coca Cola ce n’est pas le meilleur moyen de s’hydrater. Son petit tablier sur lui, le sourire colgate aux lèvres, Wookie se dirigea vers un des placards en ne manquant pas de se dandiner, accentuant les mouvements de ses fesses. Ça ne voulait pas dire que toutes les femmes de maison roulaient du cul en préparant à manger bien évidement hein, c’était juste qu’il était tout le temps obligé de faire le clown. Et le voir se bouger comme ça bah, c’était drôle. Et histoire de bien rentrer dans la peau de son personnage, il se mit à chantonner une chanson joyeuse tout en sortant le thé de sa boite. Il n’avait plus qu’à remplir sa machine d’eau et à mettre à chauffer et c’était bon. Sauf que problème, il était si peu concentré qu’une fois le récipient rempli – près de Hye Bin donc puisque devant l’évier -, Ji Wook fit un faux mouvement et… renversa la moitié sur le tee-shirt de sa nouvelle amie. Oh bah zut alors o_o

    JI WOOK : « Aaaaah pardon ! » cria-t-il en posant le reste sur le comptoir.

    Par réflexe il attrapa la serviette la plus proche pour tamponner la tâche d’eau mais il se rendit compte au même moment de sa position sur le corps de Hye Bin. Il était au summum de la maladresse pour le coup !

    JI WOOK : « T’aurais peut-être dû garder le tablier pour toi en fait e_e »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahm Hye Bin

BLONDIEMODO♪


Nahm Hye Bin

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 1465
Né(e) le : 18/03/1989
Age : 30
Profession : T r a i n e e ♥
Situation : Leave me alone~
Humeur : Han ...


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Niaise ;; naïve ;; gentille ;; tactile ;; souriante ;; facilement déprimée ;; émotive ;; boudeuse ;; passionée ;; vivante ;; serviable. Elle-même ♥. A votre service ;)

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyVen 7 Mai 2010 - 19:49

    Content d'être tombé sur elle dans le labyrinthe ? Ahah, il ne pensait pas si bien dire. Enfin. Et dire qu'à la base ils s'étaient retrouvés embarqué là-dedans contre leur gré et en pestant contre ce maudit homme-nutella-gay. Non. Cette chose. Et puis finalement voilà que quelques heures après, une même certaine blonde incrustait totalement dans l'appartement du second. Bah voyons. Bah bien sûr. Logique, j'ai envie de dire. C'est ce que tout le monde fait la première fois que l'on se rencontre, hein ? Bah Hye Bin oui e.e. Quand elle s'entend bien avec les gens bien entendu, sinon soit elle fait semblant de recevoir un appel super important de la part de ses parents disant que l'un est à l'hôpital – n'imaginez même pas le nombre de double fractures qu'est sensé avoir son père – ou alors elle s'en va en douce genre tu me vois pas, tu m'as pas vu, tu me verras plus. Enfin, il fallait avouer que la technique de la fuite avait été abandonnée dès la première seconde. Dur de semer un psychopathe en étant menotté à lui, nan ? Mais bon, de toutes façons le sujet est clos on a dit qu'il n'était pas psychopathe èé. Cela dis, à cette réplique, elle ne répondit rien, se contentant simplement de sourire et veillant à pas trop rougir au cas où. On sait jamais, mh. C'est donc avec entrain qu'elle se dirigea vers l'évier avant d'aller trouver le fameux petit tablier, haha. Elle aurait vraiment ri si jamais il y avait un petit lapin rose dessus. En plus il était très propre et soigné et si faut même qu'il était de mèche avec le nutella-gay because … Ils seraient du même bord ? o.o Ahah non, non. Hye Bin écarquilla de grands yeux tout ronds à cette découverte mais nooon, je t'assure, il n'est pas gay. Contente de sa trouvaille, elle voulut rire un peu et voir comment il portait le tablier. Eh bien, ma foi, si je puis dire, il le portait très bien ! Peut-être même mieux que ma petite blondinette. Alors il était vraiment … o.o Non j'ai dis èé. Retournant à sa tâche première qu'était la vaisselle – plus vite on la fait, plus vite on en est débarrassé (oupas) – elle s'attela à son travail comme s'il s'agissait d'une question de vie ou de mort. Tellement concentrée qu'elle sursauta à peine dès qu'il vint lui glisser la petite remarque suivante. La garder éternellement ? Huuuuuhhh, elle n'était pas femme de ménage èé. Elle était plutôt du genre à avoir une femme de ménage plutôt. Ou disons qu'elle en avait une avant qu'elle ne décide de s'installer dans les quartiers modeste. Pourquoi modeste et pas riche ? Parce que. Voilà. Toc. Bref, à cette réplique, elle ne put empêcher un léger rire s'échapper de ses lèvres et … Une petite rougeur avec mais ssshht, elle a baissé la tête pour pas qu'il le remarque … Voulant regarder ce qu'il pouvait bien faire après, elle le vit … Dandiner o.o ? à croire qu'il faisait tout pour qu'elle croit qu'il soit … Nanmaisssht. Il l'est pas j'ai dis. Le voilà qu'il préparait du thé. Que c'était mignon de sa part. °° Sûre qu'il avait regardé dans le test voir si Hyebina préférait le thé au café ? è.é

    Oh bah oui. Saperlipopette alors ! Quel malencontreux hasard, il n'a absolument pas fais exprès et ses mains ont accidentellement glissé afin de renverser la moitié du contenu de la théière sur le tee-shirt de Hye Bin et – ô hasard – sur le haut et pas le ventre. Ahlàlà, c'est vrai que, là, comme ça, on pourrait vachement croire que c'est le fruit du hasard, hein ? Eh bah ouais, Hye Bin maudissait d'un seul coup l'eau, la théière et la chaleur de ce foutu liquide qui lui brûlait sévèrement la peau. Voilà, voilà, après si elle a la peau cramée, elle pourra jamais poser pour des magazines de … Sport o.o …? Oui, enfin, adieu les tee-shirt, bikinis, machins et surtout adieu les idols. Et non, non, non, non et non. Elle refusait, niait en bloc et y'avait absolument aucuns moyens qu'elle foire sa carrière parce que de petites mains avaient malencontreusement glissé et offert un spectacle plutôt ravissant – oui oui, avoue le, voyons – à la paire d'yeux qui aurait dû être cachée par ces même mains. Sauf que non; le coréen avait eu le réflexe commun de prendre une serviette et de vouloir éponger. Ahah. Ahah … Ah... Ah... Ah ! Deux petites secondes de réaction le temps que la décolorée fasse le rapport entre la serviette qu'il tenait et son propre tee-shirt, deux secondes supplémentaires comprenant le fait qu'elle releva soudainement les yeux vers le visage de son hôte et qu'elle croisa son regard; et les dix secondes restantes furent pour la montée en puissance du rouge sur ses joues au point même que ses yeux virèrent également de la même couleur. Larmoyant. Pas au point d'en pleurer, mais disons qu'elle n'en était pas loin. Et en une fraction de seconde elle se retourna en s'accroupissant et en lâchant un petit cri aiguë qui ne put percer les oreilles de son cothurne puisqu'elle avait rabattu ses mains sur son visage. Masquer la gêne. Masquer la peur, ou encore se masquer elle-même. Oui, elle avait honte alors qu'elle n'avait techniquement rien fait. C'était que les mains avaient fais une fausse manipulation, rien de plus, rien de moins. Mais il n'empêche que. Voilà, fallait pas chercher, mais si Ji Wook était au summum de la maladresse, elle, était au summum de la gêne et de l'envie de se cacher. Encore, elle aurait fermé sa veste, elle aurait pu l'ouvrir et la virer quelque part par là. Mais non. C'était encore pire. C'était horrible. Son tee-shirt ! Remercions le ciel, il n'était pas blanc. Mais gris. On s'en fout, c'est presque pareil ! Et même si Ji Wook était certainement dans l'incapacité de dire la couleur des sous-vêtements de la demoiselle, eh bien il n'en restait pas moins qu'il lui collait la peau à mort, genre méga trop hyper super beaucoup et que … Ben c'était pas possible de continuer à vivre ainsi ! … Elle exagérait ? Mais non. Disons qu'elle était autant sérieuse que le fait que les mains du coréen avait décidé de leur propre chef de faire tomber une théière brûlante sur une pauvre, innocente et chaste jeune fille qui n'avait absolument rien demandé à la vie. Aaaahhh, pourquoi est-ce que le mauvais sort est contre elle en ce moment ? Non, aujourd'hui. Ouais. Aujourd'hui, avec lui, il lui était arrivé beaucoup plus de choses gênantes que jamais. Ou disons, à partir de son éveil dans l'hopital. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, ces deux là se complétaient parfaitement également niveau santé. Une qui perd la mémoire, un qui a besoin de … Enfin bref, certainement que si le jeune coréen avouait son problème de santé à la demoiselle qu'elle allait se pointer tous les matins et tous les soirs voir s'il n'avait pas trop forcé et s'assurer de son bon état de santé. Euh, ben oui, en gros c'est un peu ça. Manquerait plus que le costume de soubrette et c'était un peu ça, mh … Pour revenir au sujet, accroupie, les mains pour cacher la rougeur de ses joues et ses genoux contre sa poitrine pour recouvrir son buste; elle se sentait bien seule tout à coup. Que dire ? Quoi faire ? To be or not to be ? That is the question. De toutes façons, elle ne pouvait absolument pas rester ainsi.


    « Je … Je-je-je-je crois que-que-que … Je vais de-de-de-devoir y a... a … Aller! »

    Elle a fait une phraaaaaase ! \O/. Bon, pas très valorisante, je vous accorde, elle espérait qu'il avait compris parce qu'elle se voyait mal parler une seconde fois … Enfin, elle n'allait pas pouvoir parler une seconde fois, c'était ça le problème e.e. Elle se releva, toujours dos à lui, fermant sa veste. C'était peu agréable d'avoir un tee-shirt mouillé collé à sa peau comme ça, là, parce que bon, elle boycottait les soirées tee-shirt mouillés … Non. Elle boycottait les soirées tout court d'ailleurs; mais à vrai dire, c'était pas comme si elle avait le choix. C'était pas comme si Ji Wook était un travesti à ses heures perdues et avait des fringues féminines. Et s'il comptait lui donner des vêtements féminin ben ça indiquait que y'avait déjà une femelle à la maison et vous connaissez l'histoire de bye-bye Hye Bin ?! … Bah voilà. Les parents de la demoiselle n'habitaient pas bien loin, elle pouvait parfaitement aller faire genre « Coucou papa mamaaaan » alors qu'en fait elle irait piquer un tee-shirt en douce mais ssshhht, c'est un secret. Quand au fait de rester avec la veste fermée jusqu'au nez toute une journée c'était … J'hésite entre drôle, ridicule ou bien totalement con. Enfin, c'était pas une option envisageable. Si elle aurait été dans la capacité, elle aurait dis qu'entre lui et son tee-shirt déchiré et elle mouillé ils se … Complétaient bien une fois de plus ? Ou ils avaient la poisse, au choix. Bwarf, ça dépend pour qui après tout. C'est que ça dérangerait pas tellement le coréen qu'elle ouvre sa veste. Pas plus que si lui l'ouvrait. Nonmais. Rabattant ses cheveux sur le côté afin de les passer devant – comme si cela allait l'aider à cacher le liquide – elle se posta face à Ji Wook. Les yeux redevenus blancs ( ou presque mais pour la rassurer, disons qu'ils étaient normaux ) mais ses joues toujours aussi cramoisies et ce étant pour lui déplaire le plus au monde. Ahwi. Elle n'aimait pas spécialement rougir ou pleurer devant les autres mais bon, vu son caractère, elle pouvait rarement le cacher. Bah, peu importe. On s'en fout après tout. Essayant un minimum de reprendre ses esprits même si son regard était à présent incapable de croiser celui du jeune homme qui lui faisait face. Préférant regarder vers ses pieds et laissant ses yeux se poser un peu sur tous les meubles de la pièce tant qu'elle ne regardait pas le danseur ( Ou que dis-je, l'idol superstar même. ). Difficilement, elle articula;

    « Je … Crois que je ne vais pas rester éternellement finalement, haha … » Noooon, tu crois ? « Eh bien … Euh … Merci vraiment pour tout et euuh … » Bon aller, tu vas les lâcher tes deux mots ? « … Au revoir … ? »

    Fou c'que c'était dur d'enchainer ces deux mots, bizarrement …

_________________
    Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin 11jc6zq
      Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Junghye12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 880
Né(e) le : 25/06/1989
Age : 29
Profession : But atteint, I'm an IDOL ♥
Situation : Peut-être que Wookitch se casera un jour... Ou pas :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Vantard; Bavard; Blagueur; Joueur; Passionné; Avare; Casse-cou; Égoïste; Infidèle; Perfectionniste

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyJeu 13 Mai 2010 - 18:26

    Et bien non, aucune tricherie n’avait été faite au sujet du thé, c’est ça qui prouvait la classe de Wookie chou. Enfin, ou pas. En fait, s’il avait choisi de préparer cette boisson c’était surtout parce qu’il n’avait que du coca cola et de l’eau au frais et que son stock de café était à sec. Un pur hasard donc. De plus le thé collait beaucoup plus à l’image de femme au foyer que le café qui faisait déjà plus penser aux hommes. Et là on relit la phrase et on se rend compte que, dit comme ça, le danseur passe en effet pour un gay de service. Mais ce qu’il ne fallait pas oublier c’est qu’il était simplement dans son rôle, mais oui rien de plus. Lui et un homme ? Au secours jamais ! En fin de compte c’était de la faute de Blondie s’il le se trémoussait comme ça – sans témoin bien heureusement -. Depuis qu’elle lui avait fait enfiler ce tablier il ne se sentait plus… Il songea alors qu’en tant qu’idol, entre deux CD, il pouvait peut-être se permettre de se lancer dans une carrière d’acteur. Il s’y voyait déjà, en premier plan sur l’affiche du cinéma ou la jaquette d’un coffret de drama. Mais bon, là n’était pas la question. Ce n’était pas son rôle de ménagère au super tablier qui allait lui donner un billet pour la gloire dans le monde du cinéma.

    Et en plus de ne lui donner aucun mérite, il venait de signer son arrêt de mort. Ou presque puisqu’il y avait peu de chances que Hye Bin ai l’envie de s’emparer d’un des gros couteaux présents autour d’elle pour si peu. Si peu ? Pas sûr, la maladresse de Ji Wook prit une tournure plus dramatique qu’il n’aurait pu le penser. Gêné d’avoir eu ce réflexe – humain, on ne peut pas lui en vouloir -, il jeta la serviette sur le meuble de la cuisine et rangea ses mains dans son dos. Il commençait à connaitre la jeune fille et il était persuadé qu’un tel acte allait la mettre mal à l’aise. Et il eu raison de le penser. Un peu surpris de sa réaction excessive tout de même, il eut un léger sursaut lorsqu’elle lâcha un petit cri et se baissa à terre. A cet instant même, il se sentait aussi honteux qu’elle. Non pas parce qu’il se rappela de l’épisode du tee-shirt arraché, mais plutôt parce qu’il s’en voulait d’être la cause de tant de mal. Il eut soudain l’envie de l’aider à se relever et de lui dire que ce n’était pas si grave que ça en avait l’air mais quelque chose lui disait que ce n’était pas la meilleure chose à faire. Il du donc se résoudre à rester planter là, l’observant le regard désolé. N’ayant aucune idée du temps qu’il lui faudrait pour s’en remettre, il décida de nettoyer l’eau qui avait coulé par terre après avoir récupéré la serviette violemment balancée quelques secondes plus tôt. Et tandis qu’il essuyait, une image lui vint en tête. Lorsqu’il avait tenté de sécher son tee-shirt, durant ce très court instant où ses yeux avaient pu se poser sur le haut de Hye Bin, Wookie avait pu apercevoir les formes de cette dernière. Et maintenant, cette image de son tee-shirt gris collé à sa poitrine ne quittait plus son esprit. Il se secoua énergiquement la tête pour chasser l’image mais rien, c’était tellement plaisant que ça ne risquait pas de partir de si tôt. Et si il venait à la voir à chaque rencontre avec elle ? Mieux valait ne rien lui dire, aucune remarque du genre ‘ce soutien-gorge te vas parfaitement bien’ s’il ne voulait pas qu’elle fasse un arrêt cardiaque devant lui. Tiens d’ailleurs, il se demanda si elle aussi était désormais hantée par la vue de son torse ? Ah, qui sait.

    HYE BIN : « Je … Je-je-je-je crois que-que-que … Je vais de-de-de-devoir y a... a … Aller! »

    Hein ? Non, mais non. Il ne voulait pas qu’elle parte, pas si tôt, et encore moins pour une erreur pareille. Il se releva en même temps qu’elle et continua de la regarder, serviette complètement trempée en main et qui commençait déjà à goutter sur le sol qu’il venait d’essuyer. Il réfléchit à un moyen de la faire rester mais il ne trouva pas grand-chose. Elle avait l’air si mal à l’aise qu’à ses yeux rien ne pourrait la convaincre de rester plus longtemps à ses côtés. Mais il ne voulait vraiment pas alors il fallait vraiment trouver quelque chose à dire.

    HYE BIN : « Je … Crois que je ne vais pas rester éternellement finalement, haha … Eh bien … Euh … Merci vraiment pour tout et euuh … Au revoir … ? »

    Et voilà, elle allait s’en aller et lui se retrouverait seul dans sa cuisine comme un pauvre idiot.

    JI WOOK : « Attends ! J’ai une idée ! »

    Pour lui éviter de partir, il se planta devant elle et une fois qu’elle le regarda, il prit sa main et l’embarqua dans le couloir. Il marchait plutôt vite, histoire de ne pas perdre plus de temps et de soulager Hye Bin le plus vite possible. Quelques secondes plus tard, ils se retrouvèrent dans sa chambre où il s’arrêta brusquement.

    JI WOOK : « Prends un de mes tee-shirt dans l’armoire, c’est pas très grave si ils sont un peu trop grands pour toi. Au moins tu seras au sec et puis… tu pourras rester. Tiens, tu n’auras qu’à faire sécher ton haut sur le balcon »

    Sur ces mots, Ji Wook pointa le balcon en question sur lequel il était possible d’accéder grâce à une immense baie vitrée. Afin d’être totalement certain de ne lui laisser aucun choix et donc aucune échappatoire, l’idole lui lança un petite sourire et referma la porte derrière elle. Maintenant elle n’avait plus d’autre solution que de faire ça. Elle n’allait tout de même pas refuser son offre et l’abandonner quand même… Inquiet, il resta stationné devant la porte encore quelques instants et quand il entendit du mouvement à l’intérieur il se permit de retourner dans la cuisine. Il allait peut-être pouvoir faire le thé qui était prévu, non ? Quand la préparation fut enfin terminée, il posa les deux tasses, le lait et le sucre sur un plateau et se dirigea vers la pièce où Hye Bin devait être. Il l’espérait du moins. Le plateau en équilibre sur une main, il toqua à la porte.

    JI WOOK : « Je peux entrer ? »

    Il fallait juste qu’elle ne mette pas trop de temps si tout le monde voulait éviter une nouvelle catastrophe avec ce plateau e_e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahm Hye Bin

BLONDIEMODO♪


Nahm Hye Bin

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 1465
Né(e) le : 18/03/1989
Age : 30
Profession : T r a i n e e ♥
Situation : Leave me alone~
Humeur : Han ...


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Niaise ;; naïve ;; gentille ;; tactile ;; souriante ;; facilement déprimée ;; émotive ;; boudeuse ;; passionée ;; vivante ;; serviable. Elle-même ♥. A votre service ;)

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptySam 15 Mai 2010 - 21:47

    « Attends ! J’ai une idée ! »

    Eh ? Le voilà qui se plantait devant elle, bien décidé à ne pas la laisser partir ainsi comme une voleuse. Les mains encore contre sa veste, les yeux tournés vers le sol depuis une bonne dizaine de minutes, la belle se décida enfin à lever de nouveau le regard vers lui, pas très rassurée. Toujours autant paniquée. S'il avait à dire quelque chose, qu'il le dise vite, elle estimait qu'elle s'était assez donnée en spectacle en l'espace d'une seule demi journée … Vraiment, pauvre fille, il lui arrivait tous les malheurs en ce moment … Er, elle exagérait un peu, là, certes. Elle remarquait à peine que le pauvre se démenait pour la laisser rester ici, chez lui. Une fille normalement constituée aurait peut-être prit peur, ou elle se serait carrément enlevé le haut devant lui en disant que c'était pas très gênant … e.e Mais non, Hye Bin n'en pouvait plus là. Au summum de la gêne et n'ayant aucuns buissons à proximité pour se cacher derrière et ne pas avoir à paraître trop ridicule … Comme si elle n'était pas assez gêné ainsi, le voilà qui prenait sa main et qui l'entrainait quelque part ! Ehh ?! Il allait carrément l'éjecter hors de chez lui ?! Nooon … Ben non, vraiment. C'était pire ! Dans sa chambre … dans sa chambre … Dans … sa … CHAMBRE ?! Elle qui était si innocente et dont les idées perverses n'affluaient pas beaucoup dans sa pauvre petite cervelle, il se trouva que là, cela vint d'un coup ! Il semblait presser et elle songeait à retirer son tee-shirt. Pour le remplacer par un autre, bien entendu, mais le fait qu'elle se dirige vers la chambre du jeune homme qui lui tenait fermement la main, elle eut un doute. Sur le coup. Évidement, c'est Hye Bin, n'oublions pas, elle peut pas tout faire à la fois. Seulement, il avait dis qu'il avait eu une idée. Et l'idée n'était certainement pas ça! réfléchit deux secondes Hye Bin, voyons. Et puis, jusqu'à présent, il avait été doux et gentil comme un agneau, comment pouvait-elle penser l'espace d'une seconde que, en fait, il était une bête déchainée qui allait la violer sans scrupules ? è.é. Non, Binnie, tu débloques.
    Se laissant donc trainer par Wookie – n'ayant pas trop le choix et pas tellement la volonté de le repousser non plus – elle parvint donc jusqu'à la chambre de celui-ci. Spacieuse, oui, très. Avec un grand lit double et … Un balcon. o.o. À peine eut elle le temps de recouvrir sa respiration qu'il s'arrêta brusquement, et si elle n'avait pas quitté du regard la pièce, elle se le serait mangé en pleine face. Heureusement, cela n'était pas arrivé. Sinon bonjour la nouvelle gêne, quoi ! Mais non, tout allait bien, elle s'était arrêtée à temps. Lâchant donc la main de la demoiselle, il lui expliqua qu'il avait des tee-shirt dans son armoires et qu'elle pouvait s'en servir. En ce qui concernait le fait qu'elle pouvait laisser sécher son haut sur le balcon, ce fut la seule partie de la phrase qu'elle n'eut pas entendu, restant bloquée sur le petit et discret « et puis… tu pourras rester. ». Rho. Elle n'en revenait franchement pas qu'un type comme lui ai pu « accroché » avec un boulet pareil qu'elle ! C'était vraiment sympa de sa part. L'éclat d'une seconde, elle eut des petites étoiles dans les yeux, enfin quelqu'un qui ne la rejetait pas en la traitant de trainée e.e. Le pire, c'était qu'elle ne comprenait strictement pas ces insultes puisqu'elle ne se souvenait pas de son propre passé, ahlala, triste histoire tout cela. M'enfin bref, là n'est pas le sujet. Si elle aurait pu, elle lui aurait fait un méga câlin digne d'un bisounours en disant qu'il était vraiment troooop sympa. Mais non, voyons, elle était déjà assez gênée et … Mouillée. e.e . Bref, ce qui la fit sortir de ses pensées … Stupides, fut le petit doigt qui pointait donc le balcon. Et là, son cerveau fit enfin le rapport entre le tee-shirt et le balcon. Roger ! Étendre le tee-shirt sur le balcon, changer de tee-shirt, ce sera tout ? Je vous donne l'addition ? Ben oui, ce sera tout puisque le petit sortit donc de la chambre, non sans lui avoir adressé un sourire de plus.

    La demoiselle resta un instant inerte. Sur place, à regarder la diverse décoration de sa chambre. Encore un endroit niquel, bien rangé, clean et tout et tout. Et puis, il fallait bien avouer qu'il avait une vue imprenable sur Séoul, le coco. Elle l'enviait un peu. Son appartement à elle ne donnait pas une vue pareille, si ce n'était l'immonde voisin exhibitionniste de l'immeuble voisin. e.e c'était ça d'habiter au quartier modeste ! … Mais elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle même, c'était son propre choix, elle n'allait pas s'en plaindre. Son regard détaillant chaque recoin de la pièce finit donc par se poser sur l'armoire géante qui était près du lit. Ohmygod. Elle était vraiment énorme. ô.o pire qu'une fille, presque ! … et, non, je ne reviendrais pas sur le fait de sa fausse probabilité d'homosexualité, parce que je suis trop gentille. ♥️ Bref.
    Dézippant petit à petit sa veste, elle s'approcha donc de l'armoire qu'elle ouvrit avec ses deux mains comme dans les films où l'on s'imagine que, derrière, y'a un palais méga trop génial ou alors un monde parallèle avec des lions qui parlent itout. Sauf que non. Y'avait bel et bien QUE des habits. Et tant mieux, pas envie que ma Hyehye aille se paumer quelque part par là e.e. Enfin bon, clairement qu'il n'avait que des habits d'homme, et heureusement d'ailleurs. Quoi qu'elle allait mettre, elle allait nager dedans. C'était pas compliqué à deviner. Déjà parce qu'il était un homme et elle une fille, et ensuite parce que leurs deux corps l'un à côté de l'autre n'étaient tout bonnement pas pareil. Il était déjà plus grand et, forcément, plus musclé … Alors, Hye Bin, allons gaiement nager la brasse dans ses fringues ! Cherchant avec ses mains délicates un tee-shirt peu importait – il était déjà gentil de lui prêter des habits, elle n'allait pas faire la difficile ! – la couleur ou la forme, elle veillait à la fois de ne pas mettre trop de bazard. Vous savez, c'était qu'il était très soigneux et qu'elle l'avait remarqué, bien sûr. Qui pourrait passer à côté de cela, en ayant vu son appartement ? Ou même lui tout court. Il aimait bien prendre soin de lui, et cela se voyait. Après tout, ce n'était pas un mal. Tant mieux, même. Se trouvait là un tee-shirt simplement noir à … Manches courtes. e.e Eh. Elle n'aimait pas spécialement montrer ses bras, comme ça, puis de toutes façons elle n'allait pas jouer la fille qui aime montrer sa peau juste après s'être fait renverser du thé dessus. Nan, nan, nan et triple nan. Heureusement pour elle – parce que dans son malheur, c'est une veinarde de la vie – il y avait une chemise juste à côté. Alors, allons-y pour la chemise ! Elle abusait ? Mais nan, il lui avait dis « si ILS sont trop grands » alors elle l'écoute. Et, oui, elle est amnésique au point d'avoir oublié qu'il avait dis « prend UN de mes tee-shirt ». On oublie ce qu'on veut dans la vie, eh bien, elle … C'est son cas, na. Ainsi donc, elle enfila un tee-shirt et la chemise qui avait avec juste pour se faire plaisir toute seule. Elle avait limite envie d'essayer les pantalons pour ressembler au bonhomme michelin. Hein ? Quoi ? Oui, non, sa gêne avait complètement disparue, là elle s'éclatait trop à essayer des fringues, vous savez, il en faut peu pour être heureux comme l'on dit. Bah voilà. C'était le cas de Hye Bin. Il lui en fallait peu pour être heureuse. Vous pouvez lui donner un bâton, elle va s'amuser avec un peu, hein. '-'
    Jusqu'au moment où elle fut interrompue par la voix de Wookie qui résonna dans le couloir, lui demandant s'il pouvait entrer. Bah, bien sûr, pourquoi ne pourrait-il pas rentrer chez lui ?! … Parce qu'une demoiselle est sensée être se changer, peut-être. Sauf que, voilà, la voix du jeune coréen la fit revenir à la réalité. Wowowo, elle était vraiment dans SES fringues, là. o.o … Le rouge lui monta aux joues de nouveau, okay hyebina, ne jouons pas les perverses à sentir son parfum, d'accord ? e.e Et pourtant, c'était pas l'envie qui lui manquait. Rangeant soigneusement sa veste sur une chaise et se dirigeant vers la porte afin de lui ouvrir pour lui dire que oui, il pouvait rentrer dans sa propre chambre. Lorsqu'elle appuya sur la poignet et qu'elle l'ouvrit, elle afficha un timide sourire, ses joues légèrement rosies. Elle se recula pour le laisser entrer et, ne trouvant rien de mieux à faire, elle étendit ses bras devant elle, lui montrant que les manches étaient trop longues. Doucement, elle lança;


    « Je me savais petite, mais làààà … »

    Suivit d'une petite grimace toute mignonne et d'un sourire. Laissant retomber ses mains, elle annonça, gênée, en baissant légèrement le regard.

    « Désolée de te piquer tes propres habits … »

    Et sans attendre de réponse particulière, elle tourna le dos et attrapa son tee-shirt humide afin d'aller l'étendre sur le balcon non sans profiter du vent dans ses cheveux et d'inspirer un bon coup. Elle remonta ses manches et entra de nouveau dans la chambre, baissant le regard, elle se rendit compte que … Ah, la tête en l'air e.e. Elle n'avait même pas encore boutonné la chemise en question, ce qu'elle s'attela à faire en se mordillant les lèvres avant d'aller s'assoir sur le bord du lit et, en balayant la pièce du regard, souriante, elle lança de nouveau;

    « J'aime vraiment … Ton appartement. ♥️. Il est trop bien »

    Le regard vers le haut, les jambes se balançant légèrement dans le vide, elle se rendit bien vite compte qu'il fallait qu'elle arrête, là. e.e … Posant de nouveau son regard sur Wookie, elle comprit que maintenant qu'il avait refait du thé et qu'il en avait même apporté pour elle. Ohw. Trop mignon. Se levant d'un bond, elle le rejoint en regardant ces deux mêmes tasses qui trônait sur le plateau lui même posé sur le bureau (?). Et du … Lait o.ô? Se sentant d'humeur blagueuse – ou surtout pour essayer de se détendre un peu elle-même. e.e – elle plaisanta;

    « Ne me renverse pas le lait dessus, hein. »

    Petit silence et elle jugea qu'il devait déjà culpabiliser – mais si – par rapport à cela alors elle se tourna vers lui et plaqua ses deux mains de part et d'autre de son visage en plongeant son regard dans le sien.

    « J'plaisante. o.o Au pire je peux dévaliser toute ton armoire! »

    Petite sourire inquiet et elle retira ses mains de ses joues. Non de … Elle allait vraiment trop loin. e.e

_________________
    Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin 11jc6zq
      Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Junghye12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 880
Né(e) le : 25/06/1989
Age : 29
Profession : But atteint, I'm an IDOL ♥
Situation : Peut-être que Wookitch se casera un jour... Ou pas :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Vantard; Bavard; Blagueur; Joueur; Passionné; Avare; Casse-cou; Égoïste; Infidèle; Perfectionniste

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptySam 22 Mai 2010 - 13:09

    En y repensant, Wookie trouvait la situation actuelle bien étrange. A vrai dire, ce n’était pas de savoir qu’une fille qu’il venait de rencontrer était en train de se changer dans sa chambre qui le perturbait, non pour être franc ce n’était pas réellement la première fois que cela arrivait, mais c’était surtout le fait qu’il ne pouvait pas être lui-même dans la chambre. Toutes les demoiselles qui avaient fait un tour par la case ‘chambre de Ji Wook’ n’avait plus rien à lui cacher pour se permettre de réclamer un tant soit peu d’intimité, et le pire c’est que cette fois-ci, il avait pris lui-même l’initiative de quitter la chambre pour laisser Hye Bin seule. A croire que le coco faisait de grands efforts ! Il n’empêche, que pendant qu’il s’attelait à la préparation super minutieuse de son thé – ou pas hein -, il ne pouvait pas s’empêcher de s’imaginer ce qu’il aurait pu voir si Blondie avait été comme les autres. Le souvenir de son tee-shirt mouillé moulant sa poitrine lui revint à l’esprit, le laissant deviner quel genre de sous-vêtements elle pouvait porter. Il n’avait pas eu le temps de voir quelque détail que ce soit, il devrait donc se contenter de faire preuve d’imagination pour le coup. L’idée qu’elle puisse porter quelque chose de super sexy du genre dentelle, bas et tout le tralala ne lui resta pas bien longtemps en tête, elle ne semblait pas être le genre de fille portant cela. Bien trop mignonne pour ça. Il pensa alors à un ensemble aussi mignon qu’elle, plutôt coloré avec un petit nœud au milieu. Oui, cette hypothèse paraissait déjà beaucoup plus probable que la première. Mais là il devait vraiment arrêter de l’imaginer lui sourire en petite tenue parce que l’eau chaude qu’il versait sur le thé était sur le point de déborder. Hop hop hop, on revient sur terre et avale ses pensées déplacées ! Remarquant qu’il avait tout de même réussi à mettre encore de l’eau partout autour du plateau, il rouspéta à voix haute et s’empara pour la énième fois de la serviette. Il ne fallait pas s’étonner quand il disait que le café était bien meilleur que le thé, au moins s’il voulait en boire c’était beaucoup plus simple. Et vas-y que je te fou la capsule dans la machine et pouf, voilà un bon grand café tout chaud. Enfin, de toute façon le thé était désormais prêt alors pas de quoi se prendre la tête. Et puis c’est bon le thé aussi, nan ? Bah oui, surtout quand il est préparé avec amour par Super Wookie quoi.

    Deux petits coups sur la porte, plateau en équilibre sur la main droite, le danseur attendait patiemment un signe de vie de Hye Bin. Avec la chance qu’il avait aujourd’hui, elle n’allait pas avoir fini de se changer et il allait poiroter devant la propre porte de sa chambre et… ah ! Elle venait d’ouvrir la porte. Enfin, ouvrir était un grand mot puisqu’il n’aperçut d’abord qu’un bout de sa petite tête dépassant de l’ouverture. Et comme par hasard, elle avait les joues toutes roses. On reste concentré et on ne lâche surtout pas le plateau e_e Elle tira finalement la porte complètement et un immense sourire amusé s’afficha sur son visage lorsqu’il découvrit la nouvelle tenue de la jeune fille. C’est qu’elle s’était fait plaisir en plus, elle n’avait pas pris un tee-shirt mais un tee-shirt et une chemise. Soit, si ça pouvait lui faire plaisir. Ji Wook s’en contrefichait, elle pouvait même repartir avec et les lui rendre deux mois plus tard si elle le voulait, des affaires ce n’était vraiment pas ce qui lui manquait. En tout cas, elle avait tout à fait raison de préciser que sa petite taille ne faisait qu’être accentué dans ses vêtements. Et là, en voyant les centimètres de manches en trop qui pendaient au bout de ses bras, Wookie se sentit très grand.

    JI WOOK : « T’en fais pas, ça m’amuse plus qu’autre chose de te voir dedans »

    Le temps qu’elle s’en aille étendre son tee-shirt sur le balcon, Ji Wook en profita pour se libérer les bras et poser le plateau sur le bureau. Toujours en parfait homme de maison, il versa le thé dans chacune des deux tasses et reposa la théière à côté. A ses yeux le lait était totalement inutile mais il avait appris durant un voyage à l’étranger que certaines personnes préféraient casser l’amertume de la boisson chaude avec la douceur d’un bon lait. Ne connaissant pas les habitudes de Blondie, il avait préféré lui en proposer plutôt que se dire qu’elle pouvait se forcer à en boire sans lui réclamer quoi que ce soit d’autre. Ça devait bien être son genre tiens, tellement timide qu’elle serait capable de manger n’importe quoi sans se plaindre et ce même si le gout lui déplaisait. Ou peut-être que non, peut-être qu’elle n’était pas si timide qu’elle ne le laissait paraitre en fin de compte. Décidément, apprendre à mieux la connaître le réjouissait au plus haut point.

    HYE BIN : « J'aime vraiment … Ton appartement. ♥️. Il est trop bien »
    JI WOOK : « Vraiment ? Ça me fait plaisir, j’ai eu le coup de foudre quand je l’ai visité. »

    C’était le moins qu’on puisse dire. A peine avait-il mis un pied dedans qu’il avait ressenti ce petit truc qui lui avait fait comprendre qu’il devait habiter ici et pas ailleurs. Cet appartement était fait pour lui, et même si un jour il venait à le quitter il était hors de question de le vendre à quelqu’un d’autre. Il resterait éternellement à lui, non mais ! Il ne manquerait plus qu’on vienne vivre ici pour transformer son petit paradis moderne en porcherie géante… Bwarf. Le bond de Hye Bin l’empêcha de s’imaginer plus longuement l’état dans lequel il pourrait trouver son appartement, puis un sourire aux lèvres, il l’écouta faire une nouvelle blague vaseuse. C’était certain maintenant, il avait réussi à la contaminer. La pauvre.

    JI WOOK : « Je vais faire attention, promis ! »
    HYE BIN : « J'plaisante. o.o Au pire je peux dévaliser toute ton armoire! »
    JI WOOK : « Tu te plais tant que ça en homme ? Manquerait plus qu’un jean porté trop bas, une de mes casquettes et tu pourrais passer pour une petite délinquante… »

    Trouvant son idée amusante, il se glissa rapidement vers son armoire et en sortit une casquette assortie à la chemise. Revenu aux côtés de la jeune fille, il lui posa sur la tête et émit un petit rire. Ouais, une délinquante gentille alors.

    JI WOOK : « Ouais, nan hein. T’es plus jolie en fille »

    Histoire qu’elle se découvre en fausse racaille, il l’amena devant le grand miroir et resta derrière elle à guetter sa réaction. Les mains posées sur le haut de ses bras, son sourire ne le quittait pas. Ah mais, le thé ! S’ils continuaient à se regarder pendant des heures il allait finir par refroidir et tout ce cirque aurait été inutile. Il se sépara donc d’elle et alla s’installer sur son lit, prenant sa tasse au passage. Ce qu’il ne savait pas cependant c’était que le thé refroidissait beaucoup moins rapidement que le café…

    JI WOOK : « Aaah ! Je me suis brûlé la langue ! »

    Réflexe idiot, il reposa sa tasse sur le bureau et laissa pendre sa langue à l’extérieur de sa bouche en espérant que l’air ambiant pourrait atténuer la chaleur. Et c’est là qu’il croisa le regard de Hye Bin, et qu’il se rendit compte au passage qu’ils avaient l’air de deux abrutis finis. Un qui tire la langue comme un chien et une qui joue les mecs avec des vêtements trois fois trop grands. Et bien, heureusement que le ridicule ne tuait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahm Hye Bin

BLONDIEMODO♪


Nahm Hye Bin

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 1465
Né(e) le : 18/03/1989
Age : 30
Profession : T r a i n e e ♥
Situation : Leave me alone~
Humeur : Han ...


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Niaise ;; naïve ;; gentille ;; tactile ;; souriante ;; facilement déprimée ;; émotive ;; boudeuse ;; passionée ;; vivante ;; serviable. Elle-même ♥. A votre service ;)

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptySam 29 Mai 2010 - 22:35

    « T’en fais pas, ça m’amuse plus qu’autre chose de te voir dedans »

    Ah. Eh bien ils étaient deux à s'amuser comme des petits fou, au moins. C'était toujours cela de gagné. Tant qu'elle n'était pas boulet, Hye Bin se fichait bien de ce qu'elle pouvait faire ressentir aux autres. Enfin … Je veux dire, tant que la personne en face d'elle n'avait aucune lassitude ou animosité à son égard, elle se sentait bien. Un vrai petit poisson dans l'eau, quoi. Oui. Poisson. Parlons en tiens. En train de nager complètement dans les habits de Ji Wook qui ne cessaient de retomber lorsqu'elle les remontait, Barbie ne pouvait s'empêcher de trouver cela à la fois très drôle et à la fois très très gênant. Si certaines filles adoraient se trimballer dans des pantalons tombant jusqu'aux genoux et des tee-shirt tellement larges qu'elles pouvaient y entrer à quatre dedans, ce n'était absolument pas le genre de notre petite blondinette favorite. Étant assez à la pointe de la mode sans pour autant avoir le dernier sac sortit il y a quelques minutes de cela … Elle n'est pas superficielle mais elle a son propre style, s'il plait tant mieux, si ce n'est pas le cas tant pis ! Après une conversation plutôt anodine sur l'appartement dans lequel vivait le jeune homme, revoilà qu'ils se remettaient à parler habits un peu trop grand. Grâce à sa super réplique, Miss Univers s'était trahie toute seule à lancer indirectement de nouveau le sujet sur sa petite taille. Sauf que, voilà, alors que le jeune coréen avait parlé de casquette et de jean porté trop bas, voilà la petite qui commençait à s'imaginer en pseudo racaille. Pas très crédible si vous voulez mon avis. La seule chose qu'elle pourrait dégager est la mignonité – mais si – d'un poussin perdu entre des coquilles d'œuf encore intactes … Pas grand chose en somme. Mais elle ne se plaisait pas forcément en homme, mh. De toutes évidences, elle n'allait pas pouvoir jouer les Go Mi Nyu à faire semblant de prendre la place de son frère (déjà parce qu'elle n'a pas de frères) et ensuite parce qu'elle avait un visage beaucoup trop fin. Ensuite, voyons, Nahm Hye Bin ? L'innocent petit bout de femme incapable de se défendre toute seule ? Lâchée au milieu de types qui passent la moitié de leur temps dans des bars ? Ahah. Cette idée la fit sourire. Très peu pour elle, oui, très très peu pour elle. Elle était beaucoup trop jeune pour subir un choc mental – si – d'une telle envergure. La pureté lâchée dans un monde de brute sauvage qui ne comprennent rien à rien et qui ont le cerveau mal placé. Très peu. Tellement peu qu'elle ne préférait même pas y penser. Peu importe, elle était certaine que Wookiki n'était pas comme cela è.é … ah. Si seulement elle savait. Sauf qu'on va la laisser croire encore un peu qu'il est aussi chaste et innocent qu'elle. Bref. À peine eut-il finit sa phrase et eut-elle le temps de sourire légèrement que monsieur s'en alla soudainement. Hein, hein ? Elle lui faisait peur à ce point ? Barbie effrayait tant que cela les gens juste parce qu'elle était trop petite, hein? Hein hein hein hein ?! … Non mais non. Ses yeux chocolatés grand ouverts en train de scruter Ji Wook qui revenait vers elle, ne virent bientôt plus rien.

    « Qui a éteins la lumière? »

    Une petite phrase du jeune homme indiquant qu'elle était plus jolie en fille et mademoiselle se rendit compte qu'en fait la casquette était tombée sur ses yeux. Sa petite main, ou disons plutôt le bout de tissu recouvrant sa main, relevant doucement la visière de sa casquette et là ! … Elle se sentit vraiment gênée. Il fallait que la moitié de ses habits actuels appartiennent à lui, et qu'en plus il lui balance un compliment assez discrètement et subtilement mais qui, néanmoins, attira l'attention de Hye Bin plus qu'elle ne l'aurait voulu. Changeant complètement de sujet, elle laissa retomber la casquette sur le côté de manière à que ce qu'un œil uniquement soit couvert par la casquette et, fronçant les sourcils et pinçant la bouche, elle lança son index vers Wookie en s'exclamant;

    « Mais je suis plus dangereuse que tu ne peux le croire ! »

    … Ou pas. Mais surtout ou pas. Se rendant compte de ce qu'elle avait dis. Elle se tut en faisant une moue disgracieuse avant qu'il ne l'emmène jusqu'au miroir qui trônait dans sa chambre. L'embarquant donc et la postant pile devant ce grand objet, les mains posées sur ses bras et la rougeur ne quittant pas spécialement les joues de Hye Bin jusque là, l'atténuant tout au plus. Sauf que là, comme ça, à se trouver devant un bout de glace avec Wookie juste derrière elle et à paraître si petite et à être entourée par ses bras, elle eut un long moment d'absence. Voilà. Il souriait et elle, elle était là comme une pauvre idiote à se regarder dans le miroir sans pour autant se regarder vraiment. L'habitude. Elle n'avait vraiment pas l'habitude que quelqu'un réagisse comme cela avec elle. Ou que quelqu'un l'approche tout court, en fait. Surtout quand il s'agissait d'un garçon. Les seuls à être vraiment entrés dans l'entourage de Hye Bin – et encore en mettant un certain temps – étaient Yong Sun & Joong Shi. Deux garçons. Mon dieu, magnifique ! Et lui, là, il arrivait comme ça, il se permettait de lui faire des avances foireuses – lesquelles elle aurait certainement fui s'ils n'avaient pas été attachés – et en plus de lui parler comme s'ils avaient élevés des cochons ensemble … Ah. C'était bien la première fois alors, oui, elle n'avait pas l'habitude et cela lui faisait bizarre. Non pas que cela la dérangeait réellement. Simplement que ses réactions étaient beaucoup trop exagérées et stupides. Déjà qu'elles n'étaient ordinairement pas bien maligne … De toutes façons, vu la façon naturelle avec laquelle il agissait, c'est qu'il devait faire pareil avec tout le monde, alors faisons semblant de ne pas être trop traumatisée par cela. Et encore. Traumatisée est certainement un bien grand mot pour ce que c'était … Bref.
    Voilà maintenant la future star qui s'en allait elle ne savait trop où. Un coup d'œil rapide et elle se rappela également qu'il y avait un certain thé qui les attendait tous les deux sur le bureau. Tournant ses yeux de nouveau vers le miroir, elle se regarda une dernière fois en petite racaille. Mais c'est qu'elle s'aimait bien comme cela, en fait. Il suffisait juste de ne pas avoir l'impression de rentrer à deux dans les vêtements, mais elle s'y plaisait vraiment. On y pensera plus tard. Un nouveau style à adopter, oui, un nouveau style à adopter … Étant tirée de ses songes inutiles par la voix de Ji Wook, elle tourna subitement la tête vers lui. Ah ! Voilà ! Enfin il faisait quelque chose d'aussi bête qu'elle. Un petit sourire qui aurait pu se transformer en rire s'il n'avait pas semblé si sérieux et Hye Bin regarda le jeune danseur en train de laisser pendre sa langue comme les … Chiens. Ahah. Ça c'est de la destinée niveau surnom.

    Remontant de nouveau ses manches plus par réflexe qui nécessité, la coréenne s'avança vers lui, légèrement souriante.


    « Ta mère ne t'a jamais appris à souffler avant de boire du thé ? » Petite moue et elle continua; « Remarque, la mienne m'a appris à ne pas suivre les inconnus et pourtant …. » Changeons de sujet ôo; « Tu veux que je souffle sur ta langue ou tu vas t'en sortir tout seul? ».

    Elle était beaucoup trop confiante et, étrangement, c'était vraiment bizarre. Sauf la dernière question en fait. On dirait pas, mais elle était sérieuse. ôo. Se rendant soudainement compte que sa question avait été quelque peu stupide, elle fit une nouvelle moue et attrapa la main de Ji Wook avant de l'emmener jusqu'au balcon. Toute joyeuse, elle lança;

    « Lààà ! L'air est frais, ça devrait aller mieux. »

    Très drôle. Souriante, elle voulut se reculer sauf qu'elle trébucha sur quelque chose qui la fit basculer en arrière. Se rattrapant de justesse sur la rambarde du balcon, Hye Bin s'en sortit plutôt bien. Elle, oui. Mais un léger demi tour et elle se rendit compte que son tee-shirt avait glissé de la rambarde contre laquelle elle l'avait posé et était gentiment en train de parachuter jusqu'en bas. Écarquillant de grands yeux, elle ne trouva rien d'autre à dire que …


    « Ahhh !! »

_________________
    Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin 11jc6zq
      Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Junghye12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 880
Né(e) le : 25/06/1989
Age : 29
Profession : But atteint, I'm an IDOL ♥
Situation : Peut-être que Wookitch se casera un jour... Ou pas :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Vantard; Bavard; Blagueur; Joueur; Passionné; Avare; Casse-cou; Égoïste; Infidèle; Perfectionniste

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyLun 5 Juil 2010 - 17:21

    HYE BIN : « Mais je suis plus dangereuse que tu ne peux le croire ! »

    Oui hein, ou pas, on était d’accord. N’empêche que Wookie ne put s’empêcher de prendre sa phrase au sérieux. Elle n’était certainement pas la fille d’un dangereux mafieux, maitrisant à la perfection les arts martiaux grâce à son Big Daddy mais elle avait peut-être vraiment quelque chose de… mauvais. Les personnes entièrement bonnes, ça n’existaient pas, le coréen refusait d’y croire. Et rien ne pouvait lui confirmer qu’un être démoniaque et malin ne se cachait pas derrière ce petit sourire angélique. Il la toisa du regard avec beaucoup d’attention, essayant de l’imaginer lâcher un rire diabolique avec ses jolies boucles blondes, mais nan. Ça ne marchait pas. Il avait beau tenter, il n’arrivait pas à voir une once de méchanceté chez elle. Mais il ne devait pas se permettre d’avoir entièrement confiance non plus, il ne fallait pas non plus oublier qu’ils se connaissaient depuis quelques heures à peine. Et oui, même si elle portait en ce moment ses vêtements, dans sa chambre, en sa compagnie, il ne savait rien d’elle, si ce n’était qu’elle aimait le nutella et qu’elle rougissait à la moindre remarque déplacée. Cela commençait à faire un moment qu’il n’avait rien dit de douteux d’ailleurs, il fallait y remédier. Voilà ce qu’était le mauvais côté du jeune homme, Wookie ou le sadique qui fait rougir les demoiselles innocentes. Bouh, ça fait trembler comme titre de film d’horreur, nan ? Nan.

    Vraiment, cette Blondie était trop forte. Il n’avait même pas eu besoin d’ouvrir la bouche que ses joues avaient retrouvé leur couleur écarlate, c’était tout simplement hilarant. Était-ce de sentir ses mains sur ses épaules qui la déstabilisait ? Ou peut-être se sentait-elle inférieure et frêle à ses côtés ? Il y avait de quoi c’est vrai, mais c’était toujours mieux que le contraire. Imaginez un instant que Hye Bin soit plus musclée que Ji Wook, ça serait vraiment étrange, et même laid. Tout le monde sait que les hommes aiment les filles de petite taille, plutôt fébrile, cela leur permet de se sentir utile, de renforcer leur instinct protecteur. Instinct qui ne l’avait pas quitté depuis qu’il s’était retrouvé enchainé à cette jeune fille. Il n’y avait pas que l’envie de la protéger qui ne le laissait pas tranquille, mais bon, la deuxième chose était trop peu catholique pour y penser. Même dans des vêtements trente mille fois trop amples, elle trouvait le moyen d’être sexy et mignonne. Non vraiment, ça n’allait pas le faire du tout cette histoire de se contenir hein. Mais si mais si. Oh, tiens ! Ça devait être ça son pouvoir maléfique, elle était un petit être envoyé du diable pour le mettre à l’épreuve. Il le voyait bien l’ingrat sur son trône enflammé, à regarder Wookie se contenir devant un être si attirant et… Le thé ! Il devait boire son thé et arrêter à tout prix de délirer. A croire qu’il ne faisait que cela depuis qu’il s’était levé ce matin. Il devait penser à appeler sa dernière conquête une fois Hye Bin partie, afin de mettre les choses au clair quant aux ingrédients de son fameux gâteau de Saint Valentin. Et s’il s’avérait être vraiment empoisonné, la pauvre Blondie avait été elle aussi victime, haha. Non, ce n’était pas drôle en fait, manquerait plus qu’elle devienne folle à cause de lui tiens. Et puis voilà, il recommençait à trop penser, à un tel point qu’il ne faisait plus attention à ce qu’il l’entourait, ni à la température de sa tasse de thé d’ailleurs. Et bah oui, le thé ça brûle, bravo Wookie, tu es un grand garçon maintenant ! Prochaine leçon de vie, il ne faut pas mettre sa main dans le four si on ne veut pas se retrouver avec des cloques partout.

    HYE BIN : « Ta mère ne t'a jamais appris à souffler avant de boire du thé ? »

    Hey, oh ! C’est qu’il se faisait engueuler, gentiment c’est vrai mais quand même, en plus ee Il lança une moue pleine de douleur à Hye Bin, à la limite de l’appel au secours puis elle continua avec une nouvelle remarque. Elle n’avait pas complètement tort, depuis quand les filles se laissent entrainer si facilement comme ça ? Il lui aurait volontiers donné une leçon à ce sujet, parce qu’il n’était peut-être pas psychopathe pervers, mais c’était quelque chose qui pouvait très bien arriver. Enfin, là il n’avait pas le cœur à ça, c’est que sa langue le brûlait toujours au coco.

    HYE BIN : « Tu veux que je souffle sur ta langue ou tu vas t'en sortir tout seul? »

    Okay, alors, soit le poison commençait à détruire ses neurones, soit elle était vraiment trop niaise. Le coréen la fixa alors, en attente d’une réponse, et se rendit compte avec effroi qu’elle était encore plus innocente qu’il ne l’aurait jamais cru. Franchement, elle était réellement prête à lui souffler sur la langue, l’air de rien ? C’était plutôt paradoxal quand on savait qu’elle rougissait dès qu’il posait ses mains sur elle. Haha. Il l’adorait de plus en plus cette Blondie, un vrai personnage. Mais il ne réagit pas, ce n’était pas le moment de l’embêter, il était pour une fois plus préoccupé par son bien être. Il avait mal non d’un chien ! Et Dieu merci, Hye Bin l’aida, enfin, oui ce n’était pas trop tôt. Il devait d’ailleurs prendre note de ne jamais mettre sa vie en danger en sa compagnie, il aurait peu de chances de survivre vu le temps qu’il lui fallait pour trouver une solution… ee Il profita cependant de l’air frais et se détendit entièrement quand la douleur s’estompa. Ce n’était pas bête de l’avoir sortit, beaucoup moins que de boire du thé encore brulant en tout cas. Content d’avoir retrouvé sa langue adorée en pleine forme, ou presque puisqu’elle semblait ne plus sentir grand-chose pour le moment, il s’apprêta à remercier Blondie quand elle fit une nouvelle bourde. En fait venir sur le balcon avec miss catastrophe ce n’était pas une si bonne idée. Il eut à peine le temps de la voir trébucher, qu’elle lâcha un ah désespéré qui laissa Wookie perplexe. Elle venait de manquer de tomber d’un immeuble et tout ce qu’elle trouvait à dire c’était ‘ah’ ? Et pour son tee-shirt qui plus est. Elle voulait vraiment le tuer, et lui qui la voyait passer par-dessus la rambarde, je vous jure.

    JI WOOK : « Ça va pas noon ? Tu m’as fais super peur, ne t’approche plus de cette rambarde tu veux ! »

    Et voilà que son fameux instinct protecteur le poussa vers elle, dégageant ses mains de la rambarde et l’écartant de celle-ci. Il la garda entre ses bras le temps de jeter un coup d’œil à son tee-shirt qui atterrissait sur la chaussée, tout en douceur. Avec un peu de chance il aurait le temps de descendre le… ah, bah non. Il n’irait pas à aller le chercher, la voiture qui venait de rouler dessus lui avait fait comprendre que ça ne serait pas très utile. Et la deuxième aussi d’ailleurs. Haeum. Il se retourna vers la jeune fille et la lâcha quand il remarqua, un peu gêné, qu’il l’avait gardé collée contre lui en cas de nouvelle chute.

    JI WOOK : « Bon ben, j’espère que tu ne tenais pas à ce haut parce qu’il doit être dans un sale état maintenant… Ah c’est malin, je m’en veux maintenant ! Si je t’avais pas renversé le thé dessus il ne se serait jamais retrouvé là et… Tu sais quoi ? Je t’emmènerais faire les boutiques quand tu voudras et ma carte bancaire sera à ton service ! »

    C’est beau l’argent, hein. Un sourire colgate blancheur capable de convaincre n’importe qui, et Wookie entra dans sa chambre. Il attendit que Blondie vienne le rejoindre sur son lit et s’empara à nouveau de sa tasse qui semblait refroidie depuis. Il la leva alors devant lui, un immense sourire sincère affiché sur le visage.

    JI WOOK : « A notre super rencontre ! »

    Oui bon, ce n’était pas génial de trinquer avec du thé mais il n’avait que ça sous la main et il se voyait mal proposer un verre d’alcool à la Hye Bin maintenant. L’intention était bien le principal de toutes façons hein.

    JI WOOK : « En espérant que tu ne regrette pas trop d’avoir suivi un inconnu… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahm Hye Bin

BLONDIEMODO♪


Nahm Hye Bin

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 1465
Né(e) le : 18/03/1989
Age : 30
Profession : T r a i n e e ♥
Situation : Leave me alone~
Humeur : Han ...


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Niaise ;; naïve ;; gentille ;; tactile ;; souriante ;; facilement déprimée ;; émotive ;; boudeuse ;; passionée ;; vivante ;; serviable. Elle-même ♥. A votre service ;)

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyMer 14 Juil 2010 - 16:11

    Ce n'était pas la peine de lui parler, tu sais, actuellement Hye Bin n'était plus sur un balcon dans les quartiers riches de Séoul, non, actuellement elle était sur planète gêne. Non, ce n'était pas le nom d'une émission foireuse, c'était la terre natale de blondie, ce qui pouvait, entre autres, expliquer la rougeur de ses joues à longueur de temps – enfin non, dire qu'elle rougissait tous les jours était un pur mensonge, mais au vu de la journée qu'elle passait on pourrait réellement croire qu'elle passait sa vie avec les joues couleur écrevisse – et donc, dans cette planète, on y faisait rien de spécial. On cueillait des fleurs, on jouait à un-deux-trois soleil et on sautait à la corde-à-sauter. Oui, tout ce petit monde là innocent et totalement enfantin, c'était celui de Hye Bin. Elle vivait constamment dans son petit monde et descendait parfois sur Terre histoire de dire deux-trois conneries et repartait vite-fait là-haut, dans la planète où les filles sont avec les filles, les garçons avec les garçons et où il n'y a absolument aucun contact autre que visuel … Oui, ce que j'essaie d'expliquer, là, c'est que miss Hye Bin avait perdu totalement le sens de la réalité à cause d'une foutue rambarde et d'un tee-shirt … Tee-shirt qui avait simplement servi à ce qu'elle ne se trimballe pas sans haut dans tout Séoul parce que, franchement, elle avait bel et bien pris le premier qui lui était tombé sous la main et GOSH tant mieux. L'amnésique n'avait pas pu voir son bout de tissu se faire écraser par une succession incroyable de voiture ( genre tout le monde prenait la voiture un dimanche, tah ! ) mais d'après les klaxons, elle se doutait bien qu'il avait gêné quelques conducteurs. Et tout d'un coup … Plus rien. La belle s'était sentie presque violemment poussée loin de ce foutu balcon pour se retrouver directement dans les bras de son super copain qui avait eu une certaine pulsion protectrice à son égard. Durant ce laps de temps elle ferma les yeux comme si quelqu'un s'apprêtait à la frapper et pria fort un dieu inexistant qu'il n'y avait pas eu de carambolage par sa faute. Si elle avait pensé une seule seconde que ELLE aurait pu se retrouver à la place du tee-shirt gris … ? Absolument pas. C'était à la fois un défaut comme une qualité, se faire discrète et toujours se passer dernier je veux dire. Oui, elle estimait le tee-shirt plus important qu'elle, ce n'est pas une blague e__e. Y'a des gens bizarre sur terre, Hye Bin en fait partie. Enfin … Si l'on exclu le fait qu'elle vit sur planète gêne. Une extra-terrestre, voilà ce qu'elle est, une extra-terrestre. Mais la plus jolie des martiennes, alors.

    N'écoutant qu'à moitié ce que lui disait mister Kang, elle se rendit subitement compte qu'il l'avait lâchée et qu'elle pouvait donc ouvrir de nouveau les yeux. Oh, ouais, mh mh, elle se contenta simplement de hocher la tête de bas en haut dans le but d'acquiescer à ses paroles. Après, elle espérait simplement qu'il n'allait pas se la jouer maîtresse d'école et lui dire « répète moi c'que j't'ai dis HEIN? » oui, oui, elle était traumatisée. Pauvre fille. La seule chose qu'elle avait retenu – malgré elle les gens, malgré elle x.x – c'était qu'il voulait lui en racheter un grâce à une meeerveilleuse invention qu'était la carte bleue. Un peu encore déboussolée, non pas par la perte de son tee-shirt, – rip à toi bout de tissu – mais parce que ni une ni deux il avait eu envie de la protéger et que y'avait pas une foule de personne qui avait eu envie de faire ça à l'égard de Blondie un jour. Je veux dire, à part la pointer du doigt sans lui expliquer le pourquoi de leur mépris, personne n'avait jamais vraiment montré un temps soit peu d'affection envers elle. Ses deux amis proches exclus, bien entendu. Enfin, là n'était pas la question et pas le temps de retourner sur planète Hye Bin, monsieur venait de la quitter et était reparti sur son lit. Ah. Un lit. Elle en avait bien besoin actuellement, vous croyez qu'il lui en voudrait si elle s'assoupissait un petit instant ? Trop d'émotions, trop d'actions, la pauvre petite n'en tenait plus. Mais non, après il allait croire qu'il était ennuyeux, haha ! Fallait dire que la petite était sacrément douée pour en foutre un coup dans l'orgueil masculin, même si elle faisait cela involontairement. Ah, monde cruel, tu as donné un pouvoir bien trop grand pour une blondie e.e. Bravant l'interdit de Wookie, elle se pencha une dernière fois par dessus la rambarde – sans la toucher cependant – afin de voir les … restes de ce qui avait eu le privilège d'être son haut, haha, ou pas.

    Se décidant finalement à rejoindre son super héros – psht, mais si è.é – elle s'empara de sa tasse de thé, légèrement froide. On s'en fout, ça fait de l'ice tea et c'est aussi bon, n'est-ce pas. & vint s'assoir près de lui, répondant à son sourire par un autre sourire beaucoup plus timide mais tout autant sincère, avant de … trinquer, avec une tasse de thé, oui, pourquoi pas. Il faut innover dans la vie, point è.é. Et alors que Hye Bin s'apprêta à porter la tasse à ses lèvres, il lâcha une phrase qui la paralysa sur place; à savoir si elle n'avait pas regretté d'avoir suivi un inconnu. Ah. Maudite elle et surtout maudite sa langue pendue ! La coréenne avait conscience qu'elle n'était pas capable de s'arrêter de parler, mais là, elle avait juste envie de creuser un trou dans le sol et de s'y cacher pour le restant de ses jours … Ou de la journée du moins. Sûre que le voisin du dessous ne serait pas contre une visite d'une blondie descendue du ciel ! Mais l'heure n'était pas à se cacher, mais à s'excuser … Pourquoi ? Elle était persuadée d'avoir blessé le jeune homme; et c'était bien la dernière chose dont elle avait eu envie. Miss Nahm toujours en mode shock, fixant le mur droit devant elle et sa main portant toujours la tasse au bord de ses lèvres, elle cherchait quoi dire pour s'excuser. Non, en fait elle ne cherchait pas de quoi s'excuser, elle se demandait si elle s'enfuyait à toute vitesse maintenant ou si elle allait attendre encore un peu. Inspirant un grand coup, elle se décida à opter pour la troisième option; posant la tasse de thé sur sa coupelle et la posant à ses pieds pour ne pas la renverser – elle était tellement douée – elle se tourna vers Wookie, le regarda plein de malice.

    « Mh. Tu t'appelles Kang Ji Wook, je sais que tu as un bel appartement, que tu travestis en femme dès que tu dois préparer du thé; que tu as l'air d'aimer le coca autant que je l'apprécie, que tu m'as offert une super peluche et que tu n'as jamais essayé de … une main attaché mais que cela ne te déplairait pas, visiblement, je sais aussi que tu as une petite amie fictive qui me ferait carrément flipper et que tu prêtes tes habits à des filles en détresse juste pour ne pas qu'elles quittent ton appartement et que tu … Portes très bien le tablier. »

    Elle tordit sa petite bouche en regardant le ciel d'un air amusé avant de reporter son attention sur lui en souriant;

    « T'es pas si inconnu que ça, tu vois ? »

    Même si son envie oppressante de finir en mode lapin et d'aller creuser des trous était toujours là, elle ne put s'empêcher de plonger son regard dans le sien, un sourire d'imbécile heureuse décidément accroché sur son visage. Puis ne tenant plus elle décrocha son regard du sien et se laissa tomber en arrière, allongée sur le lit, et ferma les yeux;

    « Faut que je sache une autre chose … »

    Elle entrouvrit un œil, puis l'autre, avant de se redresser sur les coudes, un sourire malicieux sur les lèvres avant qu'elle ne déboutonne sa chemise et qu'elle ne retire sa casquette;

    « Tu … m'en voudrais beaucoup si je te disais que je suis crevée après tous ces évènements … ? »

    Ou en traduction: j'peux squatter ton lit, please ?
    Non parce que, elle n'était pas habituée à marcher longtemps enchaînée à un type qui avait une légère tendance pour l'exhibitionnisme. Oh ! Tiens, en pensant à cela elle attrapa de nouveau la chemise et se redressa assise à côté de Ji Wook, attrapa sa tasse de thé ainsi que la sienne – qu'elle avait préalablement posée par terre – elle en but quelques gorgées avant de décider qu'il était bon, mais qu'elle n'avait pas envie de lui dire, haha ! Elle posa les deux tasses sur le bureau et revint à ses côtés, lui enlevant son tablier en lui disant que, de toutes façons, il n'allait plus lui servir à grand chose et, comme si elle était subitement devenue maman poule, lui abaissa la fermeture éclair de sa veste avant de lui passer la chemise. Ce qu'elle faisait ?

    « J'avais presque oublié que ton tee-shirt était en lambeaux, même s'il a l'air de s'en sortir mieux que le mien, alors enfile moi cette chemise tu veux è.é ? »

    Ou reste torse-nu, c'est pas trop grave. Non, je blague e__e. Et sur ce, miss blondie se coucha de nouveau sur le lit, fermant les yeux.

_________________
    Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin 11jc6zq
      Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Junghye12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 880
Né(e) le : 25/06/1989
Age : 29
Profession : But atteint, I'm an IDOL ♥
Situation : Peut-être que Wookitch se casera un jour... Ou pas :D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: Vantard; Bavard; Blagueur; Joueur; Passionné; Avare; Casse-cou; Égoïste; Infidèle; Perfectionniste

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin EmptyVen 16 Juil 2010 - 17:30

    Assis là sur le bord de son lit, sa tasse en l’air à attendre une réponse – positive de préférence -, Ji Wook se sentit, comment dire, bête. La question qu’il venait de poser était en train de macérer dans son esprit alors qu’il n’avait pas eu l’intention de la prendre pour lui. Il est vrai que Hye Bin avait suivi un inconnu, mais il n’avait pas vraiment fait mieux et au niveau de la sécurité il avait été plus inconscient qu’elle. Il avait toujours vécu dans cette situation, entourés de personnes aux visages flous et aux noms déjà oubliés. Cet appartement en avait vu défiler des gens qu’il ne connaissait pas, et cela ne concernait pas uniquement ses copines rencontrées en soirée. C’était bien un gros problème chez lui, cette affreuse manie qu’il avait de parler à n’importe qui, n’importe où et n’importe quand. Il lui suffisait de peu pour se sentir à l’aise et apprécier les gens, mais c’était justement trop peu. Il avait eu pour le moment de la chance en ne tombant que sur des gens sympathiques qui ne lui avaient encore jamais causé de mal, mais cela finirait bien par arriver un jour. Il suffirait qu’il expose un peu trop son argent, qu’il tombe sur un débile fini n’arrivant pas à payer ses fins de mois et voilà qu’il pouvait se lever le lendemain matin avec la moitié de ses bibelots en moins, ainsi qu’un invité surprise de volatilisé sans laisser de trace. Mon Dieu, quelle idée de penser à ça maintenant. Un frisson le parcouru tandis qu’il essaya de ranger toutes ces mauvaises hypothèses dans un coin de son cerveau. La question s’appliquait uniquement à Blondie à cet instant précis, ce n’était pas à lui de répondre. Et contrairement à elle, s’il tombait malencontreusement sur un fou, il avait plus de chances de sortir. Il n’y avait rien de discriminatoire là dedans, il fallait simplement être honnête et avouer qu’entre la jeune fille et l’idole il n’y avait aucun doute quant à celui qui semblait le plus apte à se défendre. La jolie et fragile petite blonde face au grand et musclé danseur, franchement ? Allons allons. Hye Bin pouvait se permettre d’être sans défense chez lui, Wookie n’avait en aucun cas envie d’être un inconnu psychopathe avec elle. Plus que beaucoup de personnes étant passé ici, il espérait qu’elle se sente bien chez lui. Et la réponse qu’il attendait patiemment allait lui confirmer qu’elle espérait de même.

    HYE BIN : « Mh. Tu t'appelles Kang Ji Wook, je sais que tu as un bel appartement, que tu travestis en femme dès que tu dois préparer du thé; que tu as l'air d'aimer le coca autant que je l'apprécie, que tu m'as offert une super peluche et que tu n'as jamais essayé de … une main attaché mais que cela ne te déplairait pas, visiblement, je sais aussi que tu as une petite amie fictive qui me ferait carrément flipper et que tu prêtes tes habits à des filles en détresse juste pour ne pas qu'elles quittent ton appartement et que tu … Portes très bien le tablier. »

    Ce n’était pas un oui ou un non gêné comme il s’y était attendu mais il n’y avait pas à dire, cette réponse, il l’adorait. En une journée elle avait réussi à retenir des informations intéressantes à son sujet. Est-ce qu’elle était du genre à avoir une mémoire imbattable ? Si c’était bien le cas il devait faire attention à ne pas faire ou dire de grosses conneries, ça serait plutôt bête qu’elle reste bloqué sur un acte négatif à son sujet. Bon, déjà qu’elle n’avait pas oublié qu’il voulait tenter un petit jeu amoureux avec des menottes, il ne fallait pas trop aggraver son cas. C’était vraiment amusant qu’elle s’en soit rappeler, il avait lui-même déjà oublier avoir parlé d’une telle chose. Elle l’avait peut-être retenu parce que l’information lui plaisait et qu’elle comptait l’aider un jour à faire cette petite expérience ? Non, quelle idée. N’oublions pas qu’il s’agit là de Blondie et que si elle n’a pas oublié ce détail c’est simplement parce qu’il l’a traumatisé. Haha. Il fit abstraction de la partie concernant son soit disant plaisir à se travestir en femme et acquiesça avec un sourire de crétin. Elle avait quand même dit que les choses plus tordues à son sujet concernant leur journée passée ensemble. Pourquoi n’avait elle pas dit qu’il était un excellent masseur prêt à aider son prochain ? Hein, pourquoi ? èé Bah, tant pis. Le principal c’est qu’elle avait l’air de ne rien regretter et puis elle avait fait exprès de ne dire que ça pour l’embêter, pas vrai ? Beh oui ça ne pouvait être que ça… ee

    JI WOOK : « En effet… »

    Quelque chose de surprenant suivi, Hye Bin, la toute timide Hye Bin plongea son regard dans celui de Wookie. La dernière fois qu’elle avait osé le regarder ainsi droit dans les yeux c’était à la suite de sa compensation en pots de nutella, autant dire qu’elle n’était pas dans un état normal. Mais là, elle était parfaitement naturelle, et sa gêne restait malgré tout perceptible. Tout simplement adorable. Elle détourna d’ailleurs bien vite ses yeux, ce qui provoqua un léger rictus amusé chez le danseur. Le temps de reporter son attention sur elle, qu’il l’aperçut étalée sur son lit, les yeux fermés. He ?

    HYE BIN : « Faut que je sache une autre chose … Tu … m'en voudrais beaucoup si je te disais que je suis crevée après tous ces évènements … ? »

    Pourquoi diable parlait-elle de cette façon ? Toutes ces petits silences lui donnaient un côté mystérieux terriblement sexy, et cette pose n’arrangeait pas les choses. Et ne parlons pas de ce petit sourire qu’elle faisait, tout en… déboutonnant sa chemise ! Mais, elle voulait vraiment qu’il fasse une attaque. Un strip tease maintenant, pourquoi un tel retournement de situation ? Haha, non pauvre Wookie faut pas trouver rêver non plus. Comme si Blondie s’apprêtait à lui faire un show alors qu’elle venait en plus de lui dire être fatiguée. Il n’avait d’ailleurs pas répondu, trop préoccupé par ce qu’étaient en train de ses jolies petites mains. Ses yeux continuèrent de la suivre avec attention quand elle se redressa à ses côtés, retirant tout ce qui se trouvait entre elle et Ji Wook, à savoir les tasses de thé. Alors comme ça elle ne voulait pas d’obstacles entre eux, haha ? Mais non, j’ai dit que ce n’était pas possible. Enfin là quand même, le doute était présent. Son tablier n’allait plus lui être utile, vraiment ? Pourquoi, que comptait-elle faire ? Hein hein ? Du calme, ne pas s’exciter pour un rien. Okay, là il pouvait crier n’est ce pas ? Il avait le droit quand même ? Non parce que la super jolie demoiselle était en train de lui ouvrir sa veste, sur son lit et qu’elle avait toujours son petit sourire sur les lèvres. C’était plutôt compréhensible de se poser des questions quant à ses intentions dans un tel cas. Sauf qu’au plus grand malheur de Wookie, il eu une réponse bien vite, quand Hye Bin ouvrit à nouveau la bouche.

    HYE BIN : « J'avais presque oublié que ton tee-shirt était en lambeaux, même s'il a l'air de s'en sortir mieux que le mien, alors enfile moi cette chemise tu veux è.é ? »
    JI WOOK : « Oui maman… ee »

    Sa phrase avait été à peine audible, c’était le seul moyen qu’il avait trouvé pour se faire redescendre sur Terre. Après tout, quel mec était assez fou pour être toujours excité comme une puce après avoir vu son interlocutrice comme une deuxième mère ? Aucun il me semble. Et c’était bien comme ça qu’il voyait Blondie à ce moment même. Tout comme il avait agit en grand frère sur protecteur en la sauvant du balcon, elle venait de jouer les mamans poule en voulant son bien être. Bon, c’était mignon quand même. Il s’exécuta donc et retira sa veste, ainsi que son tee-shirt complètement mort avant d’enfiler la chemise qu’elle venait de lui donner. Lorsqu’il la referma sur lui, une vague de parfum arriva jusqu’à ses narines. Elle ne l’avait porté que très peu de temps et son odeur s’était déjà imprégné sur le tissus. Les parfums féminins étaient décidément très impressionnants… Lui dire qu’elle sentait bon lui ferait sûrement plaisir, mais apparemment elle n’était plus à avec lui. A nouveau étalée, les yeux fermés, Ji Wook se permit de l’observer l’espace de quelques instants dans un silence total.

    JI WOOK : « Je vais peut-être me reposer un peu aussi alors »

    C’est pas que Blondie prenait de la place sur son lit, mais presque. Non pas qu’elle était large, c’était surtout qu’elle se trouvait en plein milieu du dit meuble. Comme un idiot, Ji Wook s’était installé sur le bord du lit pour boire sa tasse, en même temps il n’aurait pas pu imaginer qu’elle veuille faire une petite sieste hein. Ne voulant pas la déranger et la bouger - elle dormait peut-être déjà - il s’allongea du mieux qu’il pouvait à ses côté et ferma les yeux. Sans qu’il ne s’y attende vraiment, le sommeil l’envahit bien rapidement.



    Pris dans un affreux cauchemar où le gâteau empoisonné avait eu raison de Hye Bin, l’idole se réveilla en sursaut. N’étant pas réellement sortit de son rêve, et à la vue de Blondie allongée, il prit panique et se mit à la secouer dans tous les sens.

    JI WOOK : « AH MON DIEU ! Me dis pas que t’es vraiment morte, aah ! Réveille toooooi »

    Par automatisme, genre Wookie a eu son brevet de sauvetage et tout, il approcha son visage à quelques centimètres à peine de celui de Hye Bin. Bouche à bouche ? Il serait bien obligé si elle ne se réveillait pas ee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Vide
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin   Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Après l'effort, le réconfort ! || Hye Bin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JRM Entertainment :: ;; Topics Libres (ouvert) :: Topics libres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit