AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥

Partagez | 
 

 Snapshot {feat. Kang JunHo}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 62
Né(e) le : 13/01/1990
Age : 29
Profession : Mannequin & Etudiante en droit
Situation : Libre mais compte bien ne pas le rester è.é
Humeur : Mélancolique


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: peste ♦ calculatrice ♦ manipulatrice ♦ rancunière ♦ indépendante ♦ insensible extérieurement ♦ émotive interieurement ♦ mélancolique ♦ spontanée ♦ attentionnée

Snapshot {feat. Kang JunHo} Vide
MessageSujet: Snapshot {feat. Kang JunHo}   Snapshot {feat. Kang JunHo} EmptySam 15 Mai 2010 - 22:35

    Tenue

    Séoul, un samedi après-midi.
    La nouvelle saison enfin arrivée, les flocons de neige qui laissent place aux doux rayons lumineux filtrant à travers les cieux. L' idéal pour mettre ses vieux pulls au placard, sortir entre amis, se balader en amoureux ou tout simplement profiter du soleil en marchant entre les rues. Un temps idéal donc, qui mettrait n'importe qui de bonne humeur.

    N'importe qui sauf Hyesu.
    La jeune coréenne n'était pas vraiment dans un état d'esprit positif, ce qui s'expliquait par sa situation quelque peu compliquée: l'enfilage de chaussures! Non, elle n'était pas en train de dépenser son argent dans une boutique de grande marque. Non, elle n'essayait pas de passer son pied dans une pointure trop petite. Et non, elle n'avait pas envie de porter plainte contre une vendeuse incompétente. Su était en fait assise sur la banquette arrière d'une voiture, menée par son grand copain Minho et avait tout le mal du monde à chausser une paire de talons de six centimètres. Bien évidemment, le lieu n'était pas propice à l' habillage, surtout au vu de la conduite tout sauf prudente de celui qui tenait le volant. Seulement voilà, la jeune brunette n'avait pas vraiment le choix.
    Depuis neuf heures, elle enchainait les séances photos et devait toujours se déplacer d'un bout à l'autre de la ville pour poser devant les flashs. Pressée par le temps, elle n'avait d'autre option que de se changer dans l' automobile, entre deux feux rouges.
    La politique de l'agence pour laquelle elle travaillait était stricte sur ce point: la tenue et la présentation de leurs protégées. Hors de question de se rendre à une séance photo en ayant les fringues de la séance précédente, ni même de garder le maquillage que l'on avait dû porter une demi-heure plus tôt. Chaque mannequin avait l'obligation de se présenter pimpante comme un cœur et fraiche comme la rosée du matin. Comme si l'étudiante en droit qu'elle était n'avait pas dû souffrir trois quarts d' heures entre les mains d'une coiffeuse ayant un trop plein d'inspiration, ni qu'elle avait eu des crampes à force d'étirer les lèvres ni que des ampoules menaçaient d'apparaitre sous ses pieds. Qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il neige, qu'elle soit d'humeur flemmarde, en colère ou joyeuse, HyeSu devait toujours se présenter impeccable sur son lieu de travail. C'était la règle.

    "Saleté de vie!" maugréa-t-elle, en manquant de se cogner à une des portières du véhicule.

    Minho venait d'enchainer deux virages, ce qui avait successivement propulsé la jeune coréenne des deux cotés de la banquette arrière. Elle se retint de le traiter de tous les noms et se concentra à nouveau sur sa paire de talons noires.
    Pile au moment où elle réussit à enfiler la seconde chaussure, son alter-ego masculin gara le "quatre roues" sur le bord du trottoir. Su attrapa ses affaires et descendit du véhicule sans même adresser un merci à son vieux copain. Elle grimpa à tout vitesse la dizaine de marches située à l'entrée de l'immeuble et alla directement vers les ascenseurs. Lorsque les portes coulissantes s'ouvrirent, elle se glissa à l' intérieur et fouilla dans son sac jaune. Pourquoi jaune? Parce qu'il avait tout simplement la forme du célèbre poussin aux gros pieds oranges, tiré de la série animée, les "Looney Tunes". Drôle de sac oui mais pour certaines raisons personnelles, elle y tenait et n'éprouvait aucune honte à se balader avec, accessoire "fashion" ou pas. Elle en sortit une lingette, s' essuya rapidement le front avec puis passa un coup de fard crème couleur pèche sur ses joues. Une touche de gloss vint parfaire son maquillage à effet naturel.
    Lorsque l'élévateur s'ouvrit sur le cinquième étage, miss Dolly marcha d'un pas décontracté et rien sur son visage ou dans son allure ne laissait deviner l'état dans lequel elle avait été, cinq minutes plus tôt. Dix petites secondes dans l'ascenseur avait suffit à retoucher son visage de poupée. Perfect doll un jour, perfect doll toujours!

    Comme elle le faisait toujours, la jolie mannequin se présenta à l'accueil en citant le nom de son agence. La secrétaire passa un doigt sur sa langue avant de tourner les pages d'une énorme agenda. Elle lui confirma son rendez-vous, prit une feuille de couleur imprimée du logo de la boite et le lui tendit en lui indiquant le numéro de la salle de studio. La jeune femme de vingt ans la remercia d'une courbette puis s'y rendit.
    En chemin, elle consulta sa montre. Elle avait huit minutes de retard mais c'était la politique de la maison: un mannequin ne doit pas arriver ni trop tôt ni trop en retard à une séance. En résumé, il faut savoir se faire désirer mais pas trop, il faut être appliquée mais pas plus que les autres membres du staff.
    HyeSu arriva à la bonne salle, d'où une chanson pop se faisait entendre, pour accompagner la séance photo toujours en cours. A vrai dire, ce n'était pas la seule chose que l'on percevait à l' intérieur de la dite-salle. La jeune coréenne remarqua rapidement les regards des autres représentantes de la gente féminine, présentes. Certaines gloussaient, d'autres changeaient de position toutes les cinq minutes pour essayer de se mettre en valeur. Il n'était pas compliqué de savoir le pourquoi du comment de cette agitation plus ou moins discrète: un beau mâle devait se balader quelque part, entre les quatre murs de la grande pièce…

    La jeune brunette suivit les regards de la moitié des mannequins qui devaient à peine être plus âgées qu'elle et découvrit un certain jeune homme. Une silhouette fine et une grande taille qui, à coup sur, devait avoisiner le mètre quatre-vingt. Un peau couleur caramel et des cheveux ni trop courts, ni trop longs décolorés de la même couleur que les siens. Curieusement, Su connaissait ce visage mais ne se souvenait plus du nom ni de la fonction exacte de ce nouvel inconnu.

    Qui était-il déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 14/04/2010
Nombre de messages : 155
Né(e) le : 09/12/1991
Age : 27
Profession : artiste à la JRM Entertainment; membre des SHINee;
Situation : célibataire.. et ce depuis ma naissance ! èwé mais chut;
Humeur : silencieuse; oui motus è.é


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: discret ;; mature ;; charismatique ;; généreux ( sur intérêt ) ;; manipulateur ;; sérieux au travail ;; bien éduqué ( il sait se tenir et bien parler ) ;; plutôt silencieux ;; sensible;

Snapshot {feat. Kang JunHo} Vide
MessageSujet: Re: Snapshot {feat. Kang JunHo}   Snapshot {feat. Kang JunHo} EmptyDim 16 Mai 2010 - 18:01

Tenue de Jun Ho..

Séoul et ses merveilles, un magnifique samedi après-midi.. L'hiver froid et ses couleurs tristes ont laissés place au printemps doux avec ses couleurs plus estivales. Contrairement à la météo française, il faut avouer que les coréens ont de la chance en ce moment. Le soleil ose enfin se montrer après plusieurs mois périlleux et les nuages laissent découvrir la couleur du ciel; la nature est encore plus présente et ses couleurs toujours plus paisibles et appellent à la bonne humeur. Avouons que les sourires illuminent plus les visages en cette saison contrairement à l'hiver où l'on ne distingue que les yeux des passants emmitouflés dans leurs écharpes et autres bonnets. N'oublions pas non plus que le printemps est la saison des amours et que de plus en plus de couples se forment et se baladent en amoureux sur les plus jolies places de la capitale coréenne, main dans la main et sourires aux lèvres..

Voilà bien un bonheur que l'on estime universelle et pourtant.. à bientôt dix-neuf ans, Kang Jun Ho n'a encore jamais eu de relation amoureuse de toute sa vie. Certains anciens diraient qu'il a encore le temps, que la trentaine n'est pas encore passée et qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter seulement.. bon nombre d'autres personnes s'inquiètent pour le jeune coréen qui n'y fait pas pour autant attention. Des hommes de son entourage s'amuse même à lui présenter des filles auxquelles il fait tout juste attention. Non, ce n'est pas un asocial ! Simplement que lors de ces présentations, ses camarades trouvaient toujours la bonne idée de les faire se dérouler dans des lieux plutôt fréquentés, pleins de bruits et occupés par des imbéciles ne tenant même plus debout tant ils avaient bu.. le bonheur. Pour le chanteur qui préfère le calme et la tranquillité, voilà bien une mauvaise idée pour lui arranger un coup. D'autant plus que – en bon perfectionniste sérieux et travailleur – Monsieur ne voit plus que par son travail d'idole et les filles lui passent par dessus la tête.. jusqu'à ce que, peut-être, il rencontre un jour celle qui lui correspond ? C'est une question encore sans réponse, mais laissons le temps au temps de faire les choses bien. D'ailleurs, ce n'est pas la vie amoureuse de votre rappeur préféré qui nous intéresse ici.

Aux environs de treize heures, l'idole regardait par la fenêtre du véhicule conduit par un des chauffeurs de l'agence aux côtés d'un garde du corps. L'agence avait en effet insisté pour qu'il soit suivi et protégé durant toute l'après-midi.. Les vitres de la voiture noir étaient elles aussi teintées et Jun Ho portait en plus des lunettes de soleil, comme à son habitude lorsqu'il fait beau ou lorsqu'il sort; histoire de camouflage. Toujours est-il que même après plusieurs heures, le coréen ne comprenait toujours pas l'envie que l'agence avait eu de le faire suivre par un garde du corps.. il n'est pas accompagné du reste du groupe et est donc moins remarquable, et puis il se rend à un simple photoshoot pour une agence de mannequinat. C'est pas en traversant la rue qui rendait à l'entrée de la fameuse agence qu'il risquait de se faire entourer par une horde de fans hystériques et hurlant à pleine voix. Mais on ne discute pas les ordres du grand JRM et on fait avec. C'est pas comme si ces gros molosses étaient désagréables après-tout : ils ne parlent pas et se contentent seulement de suivre ou de faire office de bouclier en cas d'émeute. Rien qui ne peut réellement déranger le chanteur qui n'aurait pas supporté un moulin à parole. Enfin, il admirait ce paysage qu'il connaissait par cœur – à force de vivre à Séoul, on s'habitue – tout en écoutant son ipod. Impoli de sa part ? Bien sûr que non, aucun des deux autres hommes n'ouvraient la bouche et il était seul à l'arrière. Les seules fois où il écoutait la conversation, c'est lorsque les SHINee au complet son dans le véhicule et ils disent tout et n'importe quoi comme des enfants; c'est amusant et il rigole bien avec ses amis.

Bref, ne nous écartons pas à nouveau du sujet : après quelques minutes de route à travers la capitale, voilà que les trois coréens arrivent enfin à la fameuse agence où se déroulerait le photoshoot. Jun Ho n'attendit pas qu'on vienne lui ouvrir la porte, il sortit du véhicule en regardant machinalement le sommet de l'immeuble en question. Il comportait peut-être une dizaine d'étages et ne constituait en rien le bâtiment le plus impressionnant de la Corée du sud, mais c'est déjà pas mal. Suivis de près par le molosse coréen qui servait de garde du corps, le rappeur se dirigea vers l'entrée de l'agence sans regarder ailleurs que face à lui, mains dans les poches. Il prit le premier ascenseur qui se montra à lui et indiqua le cinquième étage puisqu'il serait photographié à cet étage ci. Il retira tout de même ses lunettes avant de se servir de son téléphone portable comme d'un miroir afin de remettre en place ses cheveux rebelles, pour une fois. Il eut tout juste le temps de remettre l'appareil dans l'une des poche de son pantalon qu'une espèce de petite sonnerie indiqua que les deux hommes étaient arrivés à destination. Premier réflexe : l'accueil. Le chanteur s'accouda au comptoir en attendant que la secrétaire ait terminé son coup de fil. Lorsqu'elle fut enfin disponible, le coréen n'eut pas le temps de se présenter que la demoiselle – ou madame – lui confirma son rendez-vous avant de lui indiquer la salle où il devait se rendre, avec un sourire. Lui rendant poliment son sourire mais avec une expression surprise tout de même, Jun Ho se dirigea vers la dite salle, frappa puis entra, toujours suivi par le molosse de noir vêtu. Ils s'inclinèrent en coup de vent en guise de bonjour puis le chanteur fut immédiatement assailli par un nombre indéfinissable de maquilleuses qui se pressaient sur lui pour arranger son maquillage avant de commencer le photoshoot..

Heureusement qu'il avait l'habitude bien que cet empressement soit inhabituel, surtout qu'il n'était pas en retard. Le photographe vint vers lui qui se trouvait désormais assis sur un tabouret en se faisant chouchouter par plusieurs maquilleuses. On le mit à l'aise – ce qui n'était pas vraiment nécessaire – et lui expliqua ce qu'ils voulaient en particulier pour ces photos. Junnie écoutait sérieusement les directives du monsieur en essayant de ne pas se laisser déconcentrer par plusieurs meutes de demoiselles gloussant en le regardant. Certaines se conduisaient comme les fans qu'il lui était arrivé de rencontrer, d'autres se recoiffaient ou regardaient si leur maquillage était présentable. Si seulement elles savaient que leur tentatives de paraître bien devant le chanteur sont perdus d'avance. Enfin, lorsqu'il pu se lever de son siège, il ne perdit pas de temps pour se mettre en place : il avait appris qu'un autre modèle le succédait dans peu de temps et que l'heure tourne. Il prit donc des pauses comme à son habitude : tantôt mignonnes, tantôt mauvais garçon, sexy.. Notre cher rappeur a le don d'entrer facilement dans n'importe quel rôle, et cela lui va bien. Il ne faisait plus attention aux filles qui se pressaient autour de lui, gloussant et autres petites choses dont seules les filles ont le secret. Ce n'est pas que cela le gêné de plaire aux filles mais.. en plein boulot, c'est dérangeant. Mais bon, il n'allait pas se mettre à hurler sur ces pauvres demoiselles !

Lorsqu'enfin le photoshoot pris fin, il se faufila entre les employées de l'agence afin de se diriger vers une bouteille d'eau qui l'attendait gentiment sur un siège près de l'entrée. Il s'en saisi et en bu presque la moitié d'un seul coup : c'est que ça donne soif de prendre la pause au milieu de tant de monde avec des lumières qui vous chauffent les neurones. C'est alors qu'il se rendait compte qu'une demoiselle se trouvait non loin de lui, devant l'entrée. La jeune fille en question était plutôt grande – peut-être que cela était dpu à ses talons bien hauts – son teint légèrement mate lui donnait des airs de femme fatale en plus de ses yeux foncés et sa chevelure possédait les même reflet que celle de notre rappeur national. Elle était jolie et Jun Ho ne douta pas un instant qu'il s'agissait du modèle suivant. Se rendant compte qu'il venait de faire un léger blocage sur le mannequin, il se tourna vers le photographe qui venait le remercier pour son travail tout en continuant de boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 62
Né(e) le : 13/01/1990
Age : 29
Profession : Mannequin & Etudiante en droit
Situation : Libre mais compte bien ne pas le rester è.é
Humeur : Mélancolique


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: peste ♦ calculatrice ♦ manipulatrice ♦ rancunière ♦ indépendante ♦ insensible extérieurement ♦ émotive interieurement ♦ mélancolique ♦ spontanée ♦ attentionnée

Snapshot {feat. Kang JunHo} Vide
MessageSujet: Re: Snapshot {feat. Kang JunHo}   Snapshot {feat. Kang JunHo} EmptyVen 21 Mai 2010 - 21:42

    La foule qui bat des mains et agite ses sticks lumineux en rythme sur la chanson jouée. Les étoiles qui brillent dans les pupilles de tous, signifiant le bonheur et l'émotion qu'ils éprouvent face au spectacle qui leur est donné, tant il leur plait. Les techniciens qui se transforment en magiciens des temps modernes, en illuminant la scène grâce à leurs projeteurs; en créant un rêve à l' aide de mécanismes et autres effets techniques dont eux seuls ont le secret. Le show pouvait continuer, l'artiste s'adonnait sans inquiétude à son art favori, le public le suivait jusqu’ au bout.

    Que…?

    Dis ainsi, on pourrait penser qu'il s'agissait du concert d'une quelconque idol… Et pourtant… il ne s'agissait que d'une séance photo.
    HyeSu cligna plusieurs fois des yeux, histoire de redescendre sur terre et de ne pas se laisser prendre par la drôle d'atmosphère qui régnait entre les murs. Elle observa d’un nouvel œil ce qui se passait.

    Un soixante mètre carré avec des mannequins dispersés un peu partout, autour du grand coréen à la peau mate. Pas de babioles colorées ou scintillantes pour accompagner un quelconque mouvement de foule. A moins que le brillant à lèvres et les paupières pailletées de certaines, en plus de leur gloussements et gémissements discrets ne soient considérés comme tel… A croire qu’elles n’avaient jamais vu en vrai un représentant du sexe masculin. Grotesque.
    Ou peut-être qu'il avait quelque chose de spécial... Quoi donc? Les assistants qui ajustaient l’éclairage pour mettre en avant son profil? La triple couche de fond de teint posée par les maquilleuses qui assurait un camouflage parfait, combien même il serait en pleine crise acnéique? Ou le clic de l’outil principal de travail du photographe qui se faisait entendre à chaque seconde? Ridicule.

    La jeune femme de vingt ans fit mine de fouiller dans son sac, comme pour se détourner elle-même de la scène qui se déroulait devant elle et à laquelle elle refusait de participer. Cependant un "Qu'il est beau!", suivit d'un "Oui, comme ça, parfait" la fit à nouveau lever les yeux. Elle retint un soupir. Non mais regardez-le celui-là, l'asperge jaune! A sourire et "dé-sourire" à tout va, à gesticuler dans tout les sens et à recevoir des "parfait", tout les vingt secondes. Du grand n' importe quoi! Mannequin ou autre, l'inconnu (pour HyeSu, du moins) devait être très en vue, en ce moment, pour que tous s'extasient sur sa personne et lui lèchent les pieds.

    Exagéré? Pas si sur, puisqu' une fois sa tache achevée, le jeune homme se dirigea vers une chaise qui lui était spécialement réservée. Il prit une bouteille posée tout prêt, renversa la tête en arrière et se mit à en boire activement le contenu. A croire qu' il faisait la promotion d'une boisson énergétique... En voilà un qui savait comment attirer l'attention! Un m'as-tu-vu en puissance! La jeune brunette savait de quoi elle parlait, elle était passé pro à ce genre de jeu.
    Elle se passa une main dans les cheveux, tout en se disant à elle-même qu'elle n'était absolument pas impressionné par lui et qu'elle n'avait pas l' intention de l'être de toutes façons... Sans le vouloir, ses pupilles se posèrent sur celui auquel elle pensa à l' instant et rencontrèrent tardivement… ses pupilles à lui!

    Hein?


    La seconde qui suivit, il détourna le regard, comme si de rien n'était.

    Hein, hein, hein?


    Après une petite courbette, le grand asiatique échangea quelques phrases avec le photographe, accompagnées d' un sourire purement commercial. Ce qui fit arquer un sourcil à la jeune mannequin, qui ne l'avait pas lâché des yeux, elle!

    Heiiiin?

    C' était quoi ça? Il l'avait snobé? IL avait osé la snobé ELLE? Pour qui se prenait-il celui-là?! La colère était montée instantanément en HyeSu mais plutôt mourir que la laisser déformer son visage. Aussi, lorsque le responsable de la séance l'appela, elle garda une expression neutre et le rejoignit sans se faire prier. Et là jolie brune faillit pousser un cri lorsqu'elle rencontra la coiffeuse. C'était l' affreuse bonne femme de la matinée, qui avait pris ses cheveux pour un terrain de jeu et les avait tiré dans tout les sens!
    Avouons-le, la chevelure de la jeune étudiante était on ne peut plus longue, excessivement longue même pour certains mais elle s'était toujours refusée à les couper. Fourches, pointes rebelles et autres problèmes capillaires ne l'avait jamais fait changé d'avis à ce sujet. Ce qui faisait que les coiffures farfelues, en cascade ou autre, les coiffeurs s'y adonnaient à cœur joie avec elle. Et vu la mine ravie qu' affichait la femme d'une trentaine d'années face à elle, la mannequin d'expérience qu'elle était déchiffra sans mal le contenu de ses pensées: elle allait pouvoir pleinement s'adonner son art. Elle inspira un bon coup et se résolut à subir le châtiment du peigne à dents, assise devant un grand miroir, entourée de petites ampoules, avec une coiffeuse en guise de bourreau.

    Après vingt bonnes minutes de laque, de coup de brosse, de sèche-cheveux et fer en tout genre, HyeSu se retrouva avec des cheveux façons "pétard". Plus frisés et bouclés, il n' y avait pas! A croire qu'un baril d'explosif lui avait explosé à la tête. Ou en plein cheveux, au choix. Heureusement qu'on l'avait habillé avant de la coiffer: un pantalon couleur fraise avec un haut blanc à paillettes grises, plus une casquette sombre; qui n'allait absolument pas avec le reste mais au point où elle en était... Même la plus luxueuse des robes ne pourrait cacher le carnage capillaire dont elle se sentait victime.

    La mannequin de petite taille se présenta finalement devant l' objectif. La première chose qui attira son œil ne fut pas les directives de son supérieur mais plutôt la présence du "toujours-inconnu". Il était passé juste avant elle, il devrait en avoir terminé, ici, pour aujourd'hui. Pourtant, il était toujours là. Toujours dans la même tenue, toujours dans la même chaise et toujours avec son regard de snobinard qui se posait ci et là, sans vraiment voir. De quoi agacer encore plus la coréenne. Comme si elle n'avait pas déjà assez de raison d' hurler, là, maintenant!

    "Ok, on commence. Kang HyeSu, essaie de mettre en valeur, un maximum, ton top"

    Objectif: sportive. HyeSu ne prit pas dix ans à réfléchir. La "célébrité du jour" qui l'avait snobé se disait surement qu'elle n'était qu' une mannequin parmi d'autres. Elle allait lui montrer de quoi elle était capable.
    Se fichant éperdument de déchirer ou non le vêtement de grande marque, elle plaça ses doigts aux extrémités du haut et le fit doucement remonter, mettant à nu son nombril. Elle se cambra légèrement sur le coté et continua son petit manège. Être sportive n'était pas incompatible avec le fait d'être sexy! Et il faut croire que le photographe pensait comme elle, puisqu'il appela la styliste. Celle-ci vint nouer un bout de t-shirt dans le dos du modèle puis repartie d'où elle venait.

    "On reprend" s'exclama l'artiste de l'image.

    Il répéta le thème de la séance ainsi que ses directives. HyeSu le suivit et imita cette fois-ci les bras d'un boxeur qui enchainait les coups à grande vitesse. A la différence qu'elle ne frappait personne. Du moins, c'est l'impression qu'elle donnait.
    Car si quelqu'un s'était placé à coté d'elle, peut-être aurait-il perçu que ses doigts, serrés contre ses paumes, se dirigeaient une fois sur deux du coté est … du coté du précédent mannequin… A croire que c'était lui qu'elle avait choisi pour un adversaire et combattait à grands coups de poings.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 14/04/2010
Nombre de messages : 155
Né(e) le : 09/12/1991
Age : 27
Profession : artiste à la JRM Entertainment; membre des SHINee;
Situation : célibataire.. et ce depuis ma naissance ! èwé mais chut;
Humeur : silencieuse; oui motus è.é


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: discret ;; mature ;; charismatique ;; généreux ( sur intérêt ) ;; manipulateur ;; sérieux au travail ;; bien éduqué ( il sait se tenir et bien parler ) ;; plutôt silencieux ;; sensible;

Snapshot {feat. Kang JunHo} Vide
MessageSujet: Re: Snapshot {feat. Kang JunHo}   Snapshot {feat. Kang JunHo} EmptyDim 6 Juin 2010 - 17:57

    L'ambiance était étrangement semblable à celle qui domine une salle de concert lors de spectacles qu'avaient donnés les SHINee dans le passé. Le personnel réuni autour du chanteur qui s'adonnait à son travail sans hésitation ni aucune gêne. Toutes les conditions étaient réunis pour rappeler l'ambiance si particulière qu'offre un véritable concert : on pouvait entendre les chansons du groupe défiler les une après les autres, le personnel faisant office de fan – composé de demoiselles en grande partie – les yeux brillants et l'air tout excité et ému, les techniciens jouant avec la lumière pour donner une mine des plus charmante à l'objet de toutes les convoitises.

    Jun Ho était totalement habitué à ce genre de comportements lors des concerts.. mais pas durant un photoshoot. Généralement, tout le groupe était présent et puis, les photographes et tout le reste du personnel était si habitué de les voir que plus aucune surprise ou émotion ne se faisait voir. Dans un sens, c'est normal. Après tout, c'est un travail comme un autre excepté que l'on est connu de pas mal de monde grâce une notoriété plus ou moins forte. En revanche, ça serait dommage de perdre la magie des concerts.. ces instants où l'on ne fait qu'un avec le public qui n'est là que pour vous acclamer et chanter avec vous.

    Une multitude de mannequins se dispersaient dans la pièce, s'arrangeant au mieux pour paraître des plus jolie devant lui, de quoi ravir plus d'un homme n'est-ce pas ? A vrai dire, notre rappeur n'y prêtait plus vraiment attention. Sans vouloir passer pour un jeune pourri gâté jusqu'à la moelle, on peut tout de même affirmer qu'il avait pris l'habitude de cette attention particulière que lui portaient bon nombre de femmes. Ça ne sert à rien de se voiler la face, il vit dans ce monde depuis plusieurs années déjà et même s'il essaye de rester humble et modeste, il faut dire les choses comme elles sont. Mais c'est sûrement dans cette atmosphère que se trouve le charme du métier. C'est vrai, que serait donc le plaisir à être chanteur et danseur s'il n'y avait pas cette complicité avec un public en extase ? Certes, vivre de sa passion est déjà un énorme point positif mais.. ce lien qui uni l'artiste à ses fans est quelque chose d'unique que rien ne peut remplacer ni égaler. Au départ, le coréen désirait simplement vivre de la musique ne connaissant pas toutes les facettes du métier. Aujourd'hui, il ne vit que pour chanter, danser et faire plaisir à ses fans. D'accord, il est sûrement le membre du groupe collectionnant littéralement le plus d'anti fans mais, on ne peut pas être aimé de tout le monde de la même façon que l'on ne peut pas aimer tout le monde.

    C'est vrai qu'il n'était pas mannequin professionnel mais, depuis le temps qu'il posait pour des magasines ou autres, il savait comment se comporter et ne laissait au hasard aucune des directives du photographe. C'est ça d'être travailleur et perfectionniste. Et puis, il prenait très au sérieux son travail d'idole sous toutes ses coutures. Il n'accepterait pas de négliger un seul aspect de ce métier pour lequel il a travaillé si dur jusqu'à aujourd'hui. Certains diront qu'être idole c'est l'un des métier les plus simples pour lesquels on est payé le plus sans aucun mérite mais.. ceux qui connaisse réellement le métier, ceux qui l'exerce durant des années savent que ces personnes là sont simplement jalouses. Car oui, il n'y aucune raison de parler ainsi. Les célébrités ont, pour la plupart, un certain mérite : celui de travailler dur, très dur tous les jours pour rendre les gens heureux.

    Une fois le photoshoot terminé, le chanteur s'était dirigé vers une chaine qui lui était réservée afin de boire un coup dans sa petite bouteille qu'il emportait partout avec lui. Il n'y prêtait pas plus d'attention que ça mais, pour des gens comme nous, voir des personnes aussi retournées par la simple présence d'un grand et beau jeune homme qui n'était même pas un professionnel de la photographie.. c'est assez étrange ou plutôt « exagéré ». Enfin, nous vivons dans un monde où ce genre de comportements devient presque normal donc ce n'est pas si étonnant après tout. Mais le jeune Jun Ho est une personne totalement normale et il le sait. Peut-être est-ce pour cette raison qu'il reste modeste malgré son immense notoriété ? Qui sait. Après s'être désaltéré, le mannequin qui était devant l'entrée de la pièce attira son attention et le rappeur ne pu en défaire son regard durant quelques secondes avant de se reprendre : le photographe venait le remercier pour ces photos. Il le remercia également et les deux hommes discutèrent – sourires aux lèvres – pendant quelques minutes.

    Leur discussion pris fin lorsque le responsable appela le mannequin suivant : la demoiselle que le chanteur avait remarqué. Elle était donc mannequin.. c'est bien ce qu'il lui semblait, elle était plutôt jolie et bien habillée. Ce fut donc son tour d'être pomponnée par les maquilleuses et coiffeuses de la séance et Jun Ho regarda le « spectacle », sourire aux lèvres et les bras croisés. Ce n'était pas un sourire moqueur, loin de là ! En vérité, il savait que c'est une horreur de passer entre les mains de ces bonnes femmes qui font mumusent avec votre apparence. Ce qui fit le plus sourire notre grand brun ténébreux, c'est l'expression que la demoiselle affichait alors que sa coiffeuse mettait sa belle chevelure sans dessus-dessous. Durant tout le passage du mannequin à la préparation, le coréen compatis intérieurement avec cette dernière qui avait réellement droit à tout ce que peuvent faire ces « artistes » que sont les coiffeuses et maquilleuses. Elles semblaient toutes prendre plaisir à choyer la demoiselle qui elle ne semblait pas des plus ravie. L'affreuse coiffeuse était sans doute la plus heureuse, avec la chevelure que possédait le mannequin, comment cela aurait-il pu en être autrement ? Toujours est-il qu'après une vingtaine de minutes entre les mains de toutes ces femmes, le résultat était tout simplement superbe. On lui avait donné un air plutôt sauvage qui lui allait à merveille et ses cheveux partaient dans tous les sens. Le mot « explosion » qualifie bien l'allure du mannequin ! Attention, ce n'est pas péjoratif au contraire.

    La séance photos commença alors. Le thème était le sport apparemment et la demoiselle avait pour objectif de ressembler à une véritable sportive. Tout en suivant les directives du photographe, elle posait de façon très professionnelle et on voyait qu'elle était une professionnelle dans le métier. Jun Ho observa le photoshoot tout en prenant place sur la chaise qui se trouvait juste derrière lui, bouteille à la main.

    Nous passerons outre le fait que la plupart des jeunes femmes sur le plateau ne cessaient de se retourner vers le chanteur qui ne les remarquait même pas. Être cruel penserez-vous.. et bien non ! Comme nous l'avons déjà précisé, notre cher rappeur n'est pas l'homme le plus intéressé de la Terre par les filles. Non, il n'est pas homosexuel non plus. Seulement, pour lui c'est : travail et famille, rien de plus. Très peu de personne compte réellement à ses yeux en dehors de sa famille et ces personnes peuvent s'estimer heureuses même si la plupart connaissent Jun Ho de longue date. Oui, le coréen est une personne qui ne s'attache pas vraiment vite aux gens et c'est une qualité sur un certain point : cela évite les déceptions douloureuses. Tout ça pour dire qu'il était occupé à regarder le mannequin se faire photographier. Cela cachait-il quelque chose ? Pas vraiment en fait. D'autant plus qu'il remarqua tout à coup de la demoiselle présentait ses poings dans la direction du chanteur comme s'il était sa cible. Il afficha alors une mine perplexe tandis que le photographe se tournait vers lui un instant en jonglant du regard entre le mannequin et le chanteur. Jun Ho se trouva encore plus surpris et ne trouva rien d'autre à faire que de boire un coup pour avoir l'air moins bête.

    « Jun Ho.. Viens par ici je te pris. »

    Le chanteur failli avaler de travers et dévisagea le maitre de la séance qui souriait étrangement. D'un air hésitant, il se décida tout de même à déposer sa bouteille et se leva pour rejoindre l'homme qui l'avait interpellé. Mais que lui voulait-il avec cet air narquois ? Jun Ho tenta de masquer au mieux son état d'esprit actuel d'autant plus que les deux hommes étaient dévisagés de tous.. Normal, ils venaient d'interrompre la séance ! Lorsqu'il fut aux côtés du photographe, mains dans les poches, le rappeur le regarda d'un air sûr de lui.

    « Oui .. ? »
    « Je viens d'avoir une excellente idée ! Mes dames, je vous pris, occupez-vous de transformer Monsieur à nouveau. »

    Hein ? Qu'est-ce qu'il avait donc derrière la tête ? Le coréen n'eut pas le temps de protester qu'une horde de femmes se rua sur lui l'entrainant dans le coin « maquillage, coiffure et habillage » de la pièce. C'est alors qu'elles lui donnèrent un air sportif, les cheveux dans tous les sens et un semblant de transpiration comme après un grand effort avant de lui demander de revêtir une tenue de sport ( ici ). Après cela, qui n'aurait pas compris qu'on allait finalement lui demander de poser aux côtés de la demoiselle mannequin ? Personne probablement.

    « Et bien voilà, j'aimerais que vous posiez tous les deux, ensemble. Je pense que c'est une excellente idée ! Autant profiter que l'on ait Jun Ho sous la main et ne boude pas Hye Su, ça te fera un coup de pub et tout le monde sera gagnant. »

    Notre rappeur national dévisagea le photographe avec des yeux ronds avant littéralement poussé vers la jeune fille. Grand bonheur, il réussi à s'arrêter avant de heurter la coréenne mais.. il était soudainement trop proche d'elle. Mine de rien, il fit un demi pas en arrière, mains dans les poches, et attendit les directives de Monsieur le Grand..

    | Désolé pour le temps de réponse.. je bosse trop en ce moment. Vivement les vacances qu'on puisse avancer bien comme il faut n.n |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2009
Nombre de messages : 62
Né(e) le : 13/01/1990
Age : 29
Profession : Mannequin & Etudiante en droit
Situation : Libre mais compte bien ne pas le rester è.é
Humeur : Mélancolique


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r: peste ♦ calculatrice ♦ manipulatrice ♦ rancunière ♦ indépendante ♦ insensible extérieurement ♦ émotive interieurement ♦ mélancolique ♦ spontanée ♦ attentionnée

Snapshot {feat. Kang JunHo} Vide
MessageSujet: Re: Snapshot {feat. Kang JunHo}   Snapshot {feat. Kang JunHo} EmptyJeu 29 Juil 2010 - 17:35

    On ne hurle pas Su, on ne hurle pas! Mords-toi la langue s'il le faut mais ne hurle pas!

    Un petit retour en arrière s'impose pour expliquer le pourquoi du comment de cette pensée…

    HyeSu brillait de milles feux devant l' objectif de la caméra. Elle faisait son show, jouait les "fierce girls" et le tout sans l'aide de personne. Qui plus est, elle pouvait se défouler à sa manière en frappant à distance l' objet de sa colère. Ô joie ô bonheur, voilà ce qu'elle avait limite envie d'exprimer! Elle faisait même des sourires sincères à la caméra. Après tout, quoi de mieux que se pavaner devant toutes ces bouilles féminines, envieuses de son tour de taille ultra fin, qu'elle ne cessait d'afficher devant tout le monde?

    Sans mentir, la jeune coréenne n' exagérait pas. Elle possédait un tour de taille de cinquante-et-un centimètres. Oui, cinquante-et-un, vous avez bien lu! Et bien qu'étant consciente de posséder une taille ultra fine, elle n'avait jamais réellement pensé à se mesurer elle-même.
    Seulement voilà, lors d'une vieille séance où le mannequin prévu avait fait faux bond à toute l'équipe, il avait bien fallu lui trouver une remplaçante. Deux challengeuses, dont elle, avaient voulu relever le défi et la victoire lui avait souri: cinquante-et-un centimètres contre soixante-cinq, niveau tour de taille. Si au niveau de la taille en hauteur, l'étudiante en droit était perdante de cinq centimètres, au niveau de la "taille en largeur", elle était gagnante de quatorze bons centimètres. Elle était même encore plus mince que le mannequin initial! De quoi ravir l'habilleuse! La petite brunette avait alors sourit de toutes ses dents et était allée poser comme une reine tandis que "sa rivale d'une minute" avait limite été traitée de ronde par son manager. Que voulez-vous, le monde du mannequinat est impitoyable…

    Là où certaines collectionnaient les comprimés et autres astuces, plus ou moins saines, pour garder la ligne, HyeSu elle, disposait du meilleur atout pour arriver à la même chose, sans se forcer: elle était ectomorphe. Plus simplement dit, elle possédait un métabolisme rapide.
    Alors oui, plus petite, elle faisait peur à la moitié de ses nounous, en étant une espèce de squelette ambulant qui les faisait trembler de tout leurs membres, de peur que ses parents viennent accuser ces bonnes dames de sous-alimenter leur enfant. Mais non, elle n'avait jamais eu à craindre de prendre du poids, pas même la fois où elle s'était enfilée quatre menus XXL au McDo, pour fêter ses retrouvailles avec sa grande copine HaNa, après la fin du lycée. D'ailleurs, HaNa avait hurlé le lendemain en montant sur son pèse-personne: deux kilos en plus pour elle! Eh oui, pour une fille, ça fait mal…

    Bref! Au fil des années, en passant par l'adolescence, la fille des Kang avait grandi. Elle était aujourd'hui de taille moyenne (un mètre soixante-quatre) était très mince et était loin de faire du bonnet C. Ceci dit sa silhouette s'était joliment sculptée. Et avec son petit visage ovale, ses grands yeux en amande et sa chevelure abondante et soyeuse, qui pourrait lui résister? Personne! La carrière de mannequin était faite pour elle! Et là, elle le montrait une fois de plus en jouant les sportives.
    Un énième coup de poing sur la droite à la manière d'une boxeuse. Les deux mains ensuite, posées sur les hanches, la poitrine mise en avant avec le menton levé pour jouer les gagnantes. Une petite rotation sur le coté, avec le regard un peu plus plissé pour renforcer le coté "tigresse" que lui donnait sa tignasse. Comme quoi sa coiffure façon pétard pouvait finalement lui donner des allures de lionne.

    Cependant, alors que la féline sportive s'apprêtait à faire une énième pose, un drame qu'elle n'avait point anticipé arriva:

    "JunHo.. Viens par ici je te prie."

    HyeSu dévisagea le photographe, exactement de la même façon que le dénommé "JunHo" l'avait fait. Pardon, plait-il? Pourquoi l'appeler lui? Pourquoi arrêter sa séance à elle, pour l'appeler lui? Pourquoi lui infliger le pire affront qu'un mannequin puisse avoir, à cause de lui?!
    Car oui, il était vrai que poser en binôme ou trio, voir plus, dés le début d'une séance n'avait rien de si extraordinaire dans le monde du mannequinat. Cependant, se voir "acoquiner" de quelqu'un "en cours de route", alors que la séance devait vous appartenir... Cela revenait à vous dire "tu ne suffis pas, il faut quelque chose de plus". Et le "quelque chose de plus", était apparemment le grand dindon chevelu qui faisait glousser toutes les filles présentes. Il s'avança vers l'homme qui l'avait appelé, suivit de près par la douzaine de paires d'yeux féminins qui peuplaient la salle.

    "Oui..? demanda-t-il.
    _ Je viens d'avoir une excellente idée ! Mesdames, je vous prie, occupez-vous de transformer monsieur à nouveau. "

    Su en eut les yeux exorbités! De quoi?! Il allait vraiment lui infliger ça!!
    Contrairement à son - de toutes évidences - futur partenaire, qui avait l'air d'être un poisson hors de l'eau, avec la bouche entrouverte; elle, avait parfaitement deviné le pourquoi du comment de cette drôle de requête… Elle allait y avoir droit… L'affront… La pire idée de la journée qu'on pouvait sortir à la jeune mannequin… La faire poser aux cotés du snobinard! Si la situation avait été inverse, c'est à dire que c'était elle qu'on aurait ajouté à lui, elle ne se serait pas faite priée, aussi hautain puisse-t-il paraitre. Au contraire, elle n'aurait pas perdu la face puisque c'est lui qu'on aurait jugé inférieur et pas à la hauteur. Mais là, celle qu'on avait jugé ainsi… c'était elle… elle… elle!

    On ne hurle pas Su! On ne hurle pas, ni n'enfonce tes phalanges dans tes paumes pour ne pas ruiner ta manucure à 45000 wons!

    Se ressaisir, il fallait qu'elle se ressaisisse! Qu'elle réfléchisse vite pour trouver un argument pour se défendre, n' importe quoi! Non, quand même pas n' importe quoi, il fallait qu'elle soit un minimum crédible. Mais il lui fallait quelque chose! Tout comme ses pensées se multipliaient, le mouvement de ses yeux s'accélérait, bien que le reste de son corps demeurait immobile. Elle devait donner le change quand même, ne pas laisser deviner ce qu'elle pensait! Ses yeux étaient heureusement cachés par sa casquette et, à moins d'être à moins de deux mètres d'elle, il était impossible de percevoir la panique dans laquelle elle était tombée.
    Vite vite, il fallait qu'elle trouve un argument solide! Pour quel magazine posait-telle aujourd'hui, déjà? Vite, vite, une idée! Ses yeux remuèrent encore et, hélas, découvrirent qu'il était déjà trop tard, lorsqu'ils s'arrêtèrent sur un élément sur sa gauche, sur une personne, sur… JunHo. JunHo qui était désormais habillé d'une tenue de sport, avec des couleurs s'accordant à celles que portait HyeSu.

    Les gloussements féminins reprirent, les chuchotements peu discrets avec. Et la fatalité…

    " Eh bien voilà, j'aimerai que vous posiez tous les deux, ensemble. Je pense que c'est une excellente idée ! Autant profiter que l'on ait JunHo sous la main…"

    … était d'une cruelle fatalité!

    "… et ne boude pas HyeSu, ça te fera un coup de pub et tout le monde sera gagnant."

    ON NE HURLE PAAAAAS!! ET ON SERT LES DEEEEENTS!!

    La mannequin aux longs cheveux bruns serra les dents comme jamais et étira les lèvres tant bien que mal, malgré des yeux un peu trop grands ouverts pour exprimer une joie sincère.
    Okay, ce n'était pas la mine la plus glamour qu'elle pouvait prendre, mais ce n'était pas la pire non plus! Si elle s'écoutait, elle serait devenue un dragon cracheur de feu ou la cousine inconnue de King Kong qui hurlerait et taperait du torse. Ou plutôt taperait sur son torse à lui! Celui que l'on propulsa sans douceur vers elle. Heureusement, il ne l'a heurta point. Ceci dit, elle n'avait guère eu besoin d'avoir confirmation pour se rendre compte que, pour le coup, ils se retrouvèrent extrêmement proches l'un de l'autre. Au point qu'elle vu son propre visage se refléter dans les prunelles du jeune homme. Des prunelles d'un noir éclatant, dont l' iris, légèrement contractée, était délicieusement chocolatée…

    Que..?

    Elle, s'écarta vivement. De même que lui, fit un pas un arrière. Ainsi, c'était clair, aucun des deux n'était vraiment enthousiaste à l'idée de poser ensemble. La sportive du jour voulu tenter de se faire entendre, auprès de son supérieur mais ce dernier la devança, en demandant encore:

    " Mesdames, il faudrait légèrement modifier la coiffure de HyeSu…"

    Aussitôt dit, aussitôt fait. Deux bonnes femmes se précipitèrent sur la jeune fille, qui n'aurait pas été contre le fait de prendre ses jambes à son cou, si celui-ci et sa tête n'avaient pas été saisis par la coiffeuse et son assistante. La seconde lui ôta sa casquette et l'aspergea de laque, tandis que la première s'activait à lui faire une raie et une queue de cheval de coté, toujours bien crêpée et frisée. En cinq minutes chrono, elles terminèrent leur travail et regagnèrent leurs places.

    " Bien, reprit le responsable de la séance. Maintenant les enfants, montrez-moi que vous pouvez avoir de l'alchimie ensemble et aidez-moi à faire de bonnes photos!"

    Alchimie? Lorsqu'on ressentait colère, agacement, déshonneur et envie d' hurler, pouvait-on réellement émettre une quelconque alchimie? Quand on s'appelle Kang HyeSu et qu'on était d'un orgueil sans bornes, oh que oui! Elle n'était pas l'une de ces filles, ici présentes, qui adoreraient être à sa place pour pouvoir "alchimiser" dans la joie et dans l'amour avec le fameux JunHo. HyeSu avait une réputation à défendre, elle! Pas question de se laisser dominer par lui ni de lui laisser lui voler la vedette! Aussi, elle continua de jouer la carte de l'attaquante.
    Elle envoya pour de bon ses poings vers le visage de son partenaire, qui, cette fois-ci, réagit bien plus vite qu'un quart d'heure plus tôt et arrêta instantanément les poings de la demoiselle.

    "Bien! approuva le photographe. Continuez comme ça!"

    Pas besoin de le lui dire deux fois!

    Sourire commercial aux lèvres, la jeune brunette continua d' enchainer les coups.
    Un premier, un deuxième et un troisième, tous arrêtés par la grande asperge à la peau mate. Lui aussi affichait un sourire plus blanc que blanc et une mine joyeuse, malgré les attaques de sa partenaire. Comme quoi, il jouait le jeu et savait être professionnel, plutôt qu'être un simple pantin sans cervelle, malgré ses airs hautains.
    Su changea de tactique et leva simplement le doigt en l'air, comme si elle indiquait à son homologue masculin, un point invisible derrière lui. Telle une petite fille désireuse de faire une farce à son camarade de jeu. Et quelle farce! Lorsqu'il se tourna de moitié vers la direction qu'elle lui avait indiqué, elle serra ses doigts contre ses paumes et lui envoya son second bras au niveau du ventre. Lorsqu'il repéra son coup, il tenta une pirouette pour l'éviter mais à la place, perdit l'équilibre. JunHo bascula donc en arrière et se retrouva les coudes contre terre.

    Yeah!

    Toujours souriante et innocente en apparence, HyeSu leva le poing en l'air, en signe de victoire, tout en posant le second sur sa hanche. Un petit clin d'œil à l'objectif et clic! La scène fut prise en photo.
    Et quelle scène!

    JunHo au sol, HyeSu debout, 1-0 pour elle. Le match ne faisait que commencer!


    | Désolée d'avoir mis plus d'un mois à répondre ><. Promis, je serai plus rapide à l'avenir è.é! |

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Snapshot {feat. Kang JunHo} Vide
MessageSujet: Re: Snapshot {feat. Kang JunHo}   Snapshot {feat. Kang JunHo} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Snapshot {feat. Kang JunHo}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JRM Entertainment :: ;; Topics Libres (ouvert) :: Topics libres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit