AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥

Partagez | 
 

 Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won] Vide
MessageSujet: Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won]   Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won] EmptyJeu 1 Avr 2010 - 22:11

    Le soleil venait pointer le bout de son nez, venant réveiller le quartier endormi. Les couleurs pastel se dessinaient doucement à l’horizon, venant accueillir l’astre doré. Les maisons et les terrains qui jusqu’ici n’avaient été que dans des teintes monochrome, prenaient maintenant de jolies teintes plus vives. Une douce brise venait se glisser dans les branches d’arbres, les faisant danser avec elle l’espace d’un moment. La nature se réveillait, quelques personnes commençaient à s’activer, se préparant à aller travailler, mais d’autres, profitaient de ce samedi matin pour paresser un peu. Soo Young faisait parti de ceux qui dormaient encore, normal puisqu’elle n’avait réussi à s’endormir qu’aux petites heures du matin, peu avant que le soleil ne se lève. Quelques-unes de ses amies étaient venues passer la soirée avec elle, elles avaient fait une petite soirée entre filles. Ça avait été amusant et relaxant, elles avaient même réussies à faire que la coréenne promette de sortir avec elles, le lendemain !

    Elles avaient passées la nuit à papoter à propos des garçons qu’elles voyaient à l’école, enfin, Soo Young ne disait pas grand-chose à ce sujet. Elle se contentait de sourire timidement ou de hocher la tête, ne se sentant pas très à l’aise quand il était question de drague ou de relations amoureuses. Elles avaient fini par changer de sujet, voyant qu’elles n’arrivaient pas à rendre plus confortable la jeune femme avec ce sujet. Plusieurs photos rigolotes avaient été prises, les filles s’étant fait des masques de beauté et autres du genre. Donc, vous pouvez deviner le genre de photo que ça a fait. Des jeunes femmes, plutôt jolies habituellement, ayant le visage vert, la frange qui tombe habituellement sur leur front étant rattaché en une petite couette sur le dessus de leur tête, qui font des signes en V avec leurs doigts et sourit gaiement. Et ça, c’est sans parler des photos prises à leur insu où elles sont en train de parler ou manger quelques choses. Oui, la soirée avait été belle.

    Pour une fois, personne ne posait de question sur son passé, en fait, on ne parlait pas du tout de ce sujet. Ne revenant même pas sur le scandale médiatique que ça avait fait encore quelques mois auparavant. Elles avaient profités de l’absence des parents de Soo Young, et donc, du fait que la maison leur appartenait pour la nuit pour faire du bruit jusqu’à pas d’heures. Dansant et chantant les chansons de leurs groupes préférés, enfin, ceux de ses amies surtout, car Soo Young n’en connaît pas beaucoup. Elle n’écoute que rarement la radio ou la télévision, étant habituée à écouter la même musique que ses amies ou ses parents, sans nécessairement demander le nom du groupe ou faire de recherches approfondies sur celui-ci. Habituellement, elle connaît les titres des chansons, sans plus.

    Elles s’étaient nourries de pizza et de boissons gazeuses, en fait, Jessica avait disparu quelques minutes… Personne ne s’était inquiété, puisqu’elles l’espionnaient toutes, cachées derrière le grand rideau opaque du salon. Elles n’étaient pas vraiment subtiles, se chamaillant pour avoir une meilleure place pour voir le spectacle, faisant ainsi bouger le rideau. Mais le livreur de pizza, qui était aussi un de leur camarade de classe ne sembla pas le remarquer, étant trop occupé à discuter avec la jolie Jessica. Soo Young ne comprenait pas pourquoi elle faisait ça, mais trouvait la situation amusante quand même. La coréenne enviait parfois ses amies de ne pas avoir peur et d’ainsi aller parler avec un peu tout le monde et elles s’en doutaient toutes très bien. C’est pourquoi, elles essayaient de la faire sortir de la maison quelques fois pour autre chose qu’aller à l’école. La coréenne se considérait très chanceuse de les avoir comme amies, sachant que la plupart des gens finissent par laisser tomber, n’aimant pas le fait qu’elle ne soit pas douce et facile d’approche. Après tout, Soo Young parle peu et n’est pas du genre à aller vers les autres, ayant plutôt peur des gens même.

    Le téléphone de la maison se mit à sonner, tirant des doux bras de Morphée la jeune femme. Au début, elle croyait que c’était dans son rêve, mais elle se rendit bien vite compte que non. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle avait la tête en bas, ses jambes étaient sur son amie, une partie de son corps était sur le lit, mais pas entièrement. Sa camisole blanche ne couvrait plus son ventre, retombant mollement sur sa maigre poitrine. Elle tenta tant bien que mal de sortir du lit sans réveiller les autres, chose ardue si on pense au fait qu’elle était en partie couchée sur l’une d’elle. Soo réussit tout de même à s’extirper de là, ensuite, elle fit face au champ de mines. Les mines étant trois demoiselles qui dormaient dans des sacs à couchage, mais qui prenaient chacune de la place pour deux, dormant presque en faisant l’étoile, mais aussi les sacs de chips et les autres trucs qui leur avaient servit au cours de la soirée. La coréenne se demandait comment de si minces filles pouvaient prendre autant de place !

    Elle faillit tomber sur l’une d’elle, se rattrapant de justesse, elle marcha sur les cheveux d’une autre sans le faire exprès et réussit finalement à sortir de la pièce sans mourir. Maintenant, il fallait trouver ce téléphone… Encore endormie, les yeux mi-clos, un étrange maquillage, que ses amies lui avaient fait la veille, coulé et les cheveux dans les airs, elle chercha le petit appareil. Elle passa une main sur son visage, étirant quelques lignes de maquillage au passage. Elle avait l’air d’un zombie, heureusement que tout le monde dormait encore ! Au moment où elle posa finalement sa main sur le téléphone, qui va savoir pourquoi, était dans le frigidaire, à côté de la télécommande de la télévision, ce dernier cessa de sonner. Soo grommela des trucs incompréhensibles, légèrement fâchée de s’être levée pour rien, puis alla dans le salon, le téléphone toujours dans la main. Retourner se coucher dans sa chambre était une idée un peu dangereuse, elle ne voulait pas réveiller tout le monde, alors, elle se coucha sur le divan.

    À peine avait-elle réussie à se rendormir que l’engin de malheur se remit à crier, direct dans son oreille car elle avait trouvé le sommeil sur lui. Le réveil fut, pour le moins, brutal, faisant sursauter la coréenne. Les yeux grands ouverts, elle regarda partout autour d’elle pour finalement poser son regard sur lui. Ses yeux lancèrent des éclairs à la petite machine qui continua de sonner. C’est donc en soupirant qu’elle décrocha. C’était sa mère qui demandait si tout allait bien et tenait à lui dire qu’elle et son père allongeaient leur vacance d’une semaine. La coréenne tenta de se recoucher, mais c’était impossible, elle était définitivement réveillée. Chose qui était peut-être difficile à croire en voyant sa tête qui trahissait le fait qu’elle venait de se réveiller, quelques lignes du téléphone et du divan étant empreint sur son visage. Elle s’étira longuement, puis finit par se lever. La coréenne mit le téléphone sur sa base et traîna les pieds jusqu’à la salle de bains.

    Le miroir lui offrit un reflet peu charmant, mais elle n’en fit pas un cas. Soo Young referma doucement la porte derrière elle et commença à se dévêtir. Elle se glissa ensuite sous une douche bien chaude, prenant tout son temps pour se réveiller complètement. Une des choses qu’elle fit en premier fut de bien se laver le visage, effaçant ses couleurs mal assorties et ses traces de eye liner coulé. Elle passa une bonne demi-heure sous la douche, profitant de la chaleur de l’eau pour tranquillement revenir parmi les vivants et quitter le monde des zombies. Elle sortit ensuite et se sécha rapidement, puis enfila son peignoir noir. Lorsqu’elle retourna à sa chambre, elle fut étonnée de voir que ses amies étaient toutes réveillées. Elles étaient même habillées et étaient en train de se maquiller ou de se coiffer.

    -« Allez ! Prépare-toi ! On sort =D » Lui dit joyeusement l’une d’elles, en venant lui prendre la main pour la tirer vers sa commode.

    Soo Young avait espéré que cette promesse ne soit qu’un mauvais rêve, mais comme elle l’avait promis, elle y irait. Au début, elle prit les premières fringues qui lui tombaient sous la main, mais ses amies l’empêchèrent de mettre n’importe quoi et lui choisirent plutôt un chandail à motif léopard et des leggings noirs. Elles prirent même le soin de la maquiller, légèrement, et de la coiffer. Deux choses que la coréenne négligeait habituellement. Comme son chandail était plutôt grand, il cachait la maigreur extrême de son corps, les pantalons, eux, soulignant ses jambes effilées. Grâce au maquillage, elles lui avaient donné un peu de couleur, chose qui faisait changement de son teint blême. La coréenne trouvait étrange de se voir ainsi, n’étant pas du genre à prendre le temps de vraiment choisir ses vêtements, alors d’être ainsi ! Un aperçu ? Les filles la tirèrent à l’extérieur, disant qu’elles allaient aider au ménage plus tard. Elles allèrent déjeuner dans un petit café non loin, puis décidèrent du planning de la journée. Si Soo Young avait su ce qui l’attendait, elle n’aurait sûrement pas promis de participer. Comme elle ne sort que très rarement, ses amies profitaient au maximum de la situation.

    Premier arrêt, mais non le moindre, le karaoké ! Elles savaient toutes que Soo Young chante bien et qu’elle aime le faire. Alors, ce lieu était tout à fait à visiter en ce jour si spécial. Dès qu’elles eurent terminé de manger, elles s’y rendirent donc sans faire de détour. L’endroit semblait des plus joyeux, il y avait longtemps que la coréenne n’avait pas vu un décor du genre et cela lui arracha un sourire. Elle n’osa pas chanter au début, étant un peu gênée, elle préféra regarder ses amies le faire et se risqua même à aller danser un peu avec elles. Puis, Jessica prit le micro et invita Soo Young à la rejoindre, elle n’avait plus vraiment le choix. Les joues légèrement roses, elle alla rejoindre son amie et commença à chanter avec elle. Au début, elle était gênée, mais elle finit par se sentir plus confortable. Après tout, il n’y avait qu’elle et ses amies, non ? Soo se laissa un peu aller, embarquant dans le jeu de ses amies et dansa un peu en chantant. Elle chantait plutôt bien, voire même très bien. C’était une des choses dont elle pouvait être fière, une des rares choses qu’elle aimait chez elle, sa voix.
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 28/01/2010
Nombre de messages : 163
Né(e) le : 21/08/1992
Age : 27
Profession : Lycéen. Okay c''est pas une profession e.e Je fais ce que vous voulez du moment qu'on me paie *VLAM*
Situation : Très libre, dirons-nous :D
Humeur : MWHAHA. Humeur diabolique 8D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r:

Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won] Vide
MessageSujet: Re: Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won]   Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won] EmptySam 3 Avr 2010 - 0:37

    Ce matin, je me suis réveillé dans mon lit dans ma chambre ! Oui, applaudissements je vous pire. J’aurais bien passé la nuit ailleurs (vous devinerez où~) Mais j’ai eu un petit gros accrochage avec mes parents durant la soirée, et je me sentais… vraiment trop mal pour me déplacer. La crise, je la sentais venir depuis quelques jours déjà, du moins j’avais un très mauvais pressentiment mais je n’avais de loin pas imaginé une chose pareille. J’aurai vraiment tout vu et tout entendu… « Mais Tae Won, t’es complètement inconscient ? » « Tu batifoles de fleur en fleur depuis des années, et du jour au lendemain tu te fiances ? » « Y’a un truc qui va pas chez toi. » « Enlèves-moi ça tout de suite. » Cette dernière phrase-exemple de ce qu’on m’a envoyé en pleine gueule, elle m’a tué. Il aurait été capable de me couper le doigt pour que j’ôte mon anneau, mais il était hors de question que je le fasse. Je crois que pour la première fois, ils auraient voulu me retourner une gifle tant ils voyaient les choses de façon dramatique. Naturellement, j’ai refusé, si ça ne leur convient pas, il n’auront qu’à me foutre à la porte, je trouverai bien un moyen pour me débrouiller… du moins je l’espère. D’accord, j’avoue que je n’avais absolument pas imaginé leur réaction de la sorte, je pensais quand même que plutôt que d’être furieux, ils seraient juste un peu anxieux et contents pour moi… je m’étais vraiment fait des idées. On en est pas encore à la demande en mariage, heureusement en un sens, car là, mes pères auraient pu me déshériter ou même, me tuer. JE comprends vraiment pas… ouaaaaais, j’suis peut-être un peu jeune, mais je suis vraiment amoureux, moi é.è Ils sont ouvert d’esprit, donc je croyais qu’en remarquant mon anneau il auraient juste de la surprise au fond des yeux, puis des sourires… je dois pas me rendre compte de ce qui se passe dans leur tête, j’ai du mal à me mettre à leur place pour y réfléchir.
    Donc, j’ai dormi à la maison, dans ma chambre nickel chrome en espérant qu’au petit matin, ils auraient changé d’opinion. Les yeux entrouverts, je passais une main sur mon visage. Je devais avoir une tronche à faire peur, vu que j’avais surtout cogité durant le nuit, et les nuits presque blanches ne m’ont jamais réussi. Pas super à l’aise, je me levais difficilement, une sérieuse envie de vomir au bord des lèvres. J’avais peur, depuis ma chambre, parce que je les entendais parler dans la cuisine, et leur ton de voix semblait franchement agacé. Peut-être n’étaient-ils pas en train de discuter de moi, la chance était infime, et je me risquais, après avoir enfilé un t-shirt à aller les rejoindre en triturant nerveusement un bracelet à mon poignet. À mon entrée, conversation stoppée net et silence pesant durant quelques secondes. Ah, je remarquais un changement d’attitude… d’un côté, il y avait toujours cet air buté, ces bras brisés cette mine sévère… alors que de l’autre, à mon arrivée, avait, eu un petit sourire qui se voulait rassurant et coupable, d’avoir crié hier soir sûrement, ainsi qu’un regard attendrit mais quand même un peu désespéré. Je ne crois pas qu’il se soit rangé de mon côté, ce serait vraiment trop beau, mais peut-être essaie-t-il de d’avoir un autre point de vue sur les choses. Malgré tout, c’était trop dur pour moi d’être détendu, lorsque j’avais voulu dire bonjour je n’étais parvenu qu’à sortir un timide son, ma bouche formant le mot sans parvenir à le dire correctement. C’est pas encore gagné…
    L’un me fit un signe de tête, celui qui était clairement et fermement contre mes fiançailles avant de prendre sa veste sur une caise et de se diriger en direction de la porte pour partir.

    « On en rediscutera ce soir, Tae Won, j’y vais maintenant. »

    C’était dit tellement froidement qu’à peine avait-il quitta la pièce, je m’écroulait littéralement sur la chase l plus proche, au bord des larmes. On ne fait rien de mal, cette réaction, st n’importe quoi… du moins c’est comme ça que je le vois. Ils devraient plutôt être contents pour mi, non ? Ils savaient à quel point je l’aimais, mon Wannie, avant qu’il ne me quitte, maintenant qu’il m’est revenu, ils ne peuvent pas me l’arracher, n’est-ce pas ?
    J’étais vraiment, vraiment mal, et j’étais surtout mort d’in l’idée qu’il se passe quelque chose de regrettable…. Je ne suis pas majeur, si ils le veulent ils sont en droit de me forcer à… à rien, non, parce que quoi qu’il arrive, je n’écouterai pas. Il faudra me couper la main à la tronçonneuse pour que je me sépare de mon anneau, et encore, je trouverai un moyen pour le garder quand même. C’est mon trésor avant tout le reste qui me l’a offert…
    Mon père toujours présent soupirais avant de s’en aller à son tour, me laissant seul, le menton posé contre mes avant-bras, les yeux rivés sur mon portable. Je ne savais pas si je devais lui téléphoner ou non pour lui raconter ce qui se passait chez moi. Le temps de la réflexion fut trop long, en à peine quelques minutes, je retombais lourdement de sommeil, l’appareil toujours en main.

    Vers l’heure du déjeuner, j’étais réveillé bien brutalement par la sonnerie cinflante de mon téléphone, texto entrant. Un juron m’échappant, je fus surpris de voir que la personne qui me contactait n’était autre que Jessica une fille que je connais… je ne sais plus comment, mais avec laquelle je m’entends bien. Ça faisait un moment que je ne l’avais plus vue, Dieu sait ce qu’elle me voulait. En fait, c’était mal venu de ma part d’afficher une telle mine ennuyée, car elle ne cherchait en fait pas à me faire perdre mon temps en quelconque kikou-lol stupide. Je me disais, aussi, que ce n’était pas tant son genre que d’importuner les gens de la sorte. Non, son texto était tout ce qu’il y a de plus sympa, elle me parlait d’une amie à elle, grande habituée de l’hibernation entre les quatre murs de sa chambre, qui aurait bien eu besoin de ma présence pour la décontracter. C’est vrai que j’ai ce don de mettre les gens à l’aise, même les plus coincés, de part mon énergie débordante et par ma sociabilité hors du commun. Ça me fait plaisir de les aider à s’amuser un peu plus qu’en regardant simplement les gens sans oser bouger de leur place. Le ridicule ne tue pas, ça peut même faire revivre les cœurs brisés qui n’espèrent plus grand-chose de la part des autres. Nan mais ça va pas de penser comme ça, moi je veux aider nanmého ! Serviable, je ne sais pas trop si je le suis en général, mais en tout cas ça me fait beaucoup de peine de voir les autres tout seuls dans leur coin avec une mine tristounette flanquée sur le visage. On est en vie, il faut en profiter.
    Remonté à bloc par ce simple message qui m’invitait à venir montrer le bout de mon nez à un karaoké que je connaissais assez bien, je me levais d’un bond, filais me doucher, m’habiller d’un jean et d’un t-shirt, simple quoi, puis me préparais à sortir. Je n’avais aucune idée d’où pouvait bien se trouver mon père, mais je m’en fichais pas mal, les règlements de compte se dérouleront ce soir, qu’on foute un peu la paix d’ici là.

    Et là, j’ouvrais, théâtral, la porte de leur pièce à chant avec un grand geste en souriant. Tout le monde s’arrêta net sur place, les yeux écarquillés, puis il y eut quelques rires. Vous voyez, rien qu’en arrivant j’arrive à faire rire… si je ne suis pas trop fort hein. Par contre, là, je remarquais que j’étais entouré de filles, ça ne m’embêtais pas du tout mais ça faisait juste un peu… tache, quoi ! J’suis à l’aise avec les nanas, ça ne devrait pas trop poser de problèmes sérieux, en plus je les connais toutes. Toutes… sauf la rouquine. Sûrement elle, l’ours qui hiberne et qui est sortit de sa tanière. Elle n’avait effectivement pas trop l’air dans son élément, et je détournais bien vite mon regard du sien pour ne pas trop la gêner avant d’entrer et de refermer la porte derrière moi en les saluant. Il y eu quelques « kyaaah » discrets, à croire qu’elles ne m’avaient jamais vu de leur vie, mais je n’y fis pas attention, me contentant de me la jouer à l’européenne, ou à l’américaine, comme vous préférez, pour venir leur faire la bise à chacune. Je remerciais Jessica d’avoir pensé à moi pour partager un bon moment avec elles, puis venais également déposer un baiser furtif sur la joue de l’ours. Enfin, on va l’appeler petit renard, premièrement à cause de sa couleur de cheveux, mais aussi car l’ours, ce n’est quand même pas très valorisant pour une jeune femme. Ça ne m’étonnais pas vraiment qu’elle soit resté raide comme un i à mon passage, mais bon, on va vite arranger ça, n’est-ce pas ? Je me fais confiance sur ce point.
    Entamant une conversation légère avec une autre demoiselle, je posais mes fesses sur le canapé, juste à côté du petit renard en croisant les jambes pour me mettre à l’aise. J’ai la conversation avec autrui assez facile, je l’avoue, c’est pas parce qu’on ne se connaît pas qu’il faut rester interdit à un point inimaginable, elle n’en sera que plus embarrassée. Ce n’est pas mon but de provoquer ça chez elle. Mais je ne parlais pas tout de suite, faisant mine de regarder les filles qui s’étaient remises à chanter comme des cinglées en souriant. C’est presque des moi féminines, ça, aussi bourrées d’énergie que moi ! Contrairement à la fille, dont j’ignorais encore le nom, assise à mes côté. Bon, ben on va tenter une approche.

    « T’es la seule que je ne connais pas, ici. Alors, c’est quoi ton nom ? »

    Je lui affichais un big smile dont j’ai le secret et retournais un clin d’œil à Jessica qui nous regardait depuis l’autre bout de la table. Je ne la draguais pas, n’allez pas vous méprendre, mais j’usais sur elle d’un charme pour qu’elle n’ait pas envie de s’enfuir à toutes jambes, pour qu’elle se dise plutôt « Oh voilà un mec pas trop méchant » plutôt que « Oscours j’ai peeeeur >.< ». C’est fini, je ne drague plus comme ça, sur un coup de tête, je suis juste exagérément charmant, c’est pas un crime, si ? Attendez, on peut pas dire que je suis entreprenant, j’suis subtil et sympa, on peut pas faire plus doux comme approche pour décoincer une jeune fille…

    [Donc ! Désolée d‘avoir emprunté Jessica pour qu‘elle connaisse Tae >.< Et… mission redonnage de sourire en marche *O*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous



Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won] Vide
MessageSujet: Re: Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won]   Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won] EmptyVen 16 Avr 2010 - 0:02

L’atmosphère était à la fête, les filles étaient heureuses d’avoir réussi à faire sortir Soo Young de chez elle. Chose qui n’arrivait que trop rarement, selon elle, mais la coréenne n’était pas de leur avis. Sortir si peu de chez elle ne lui posait pas vraiment de problème, c’était sûrement le contraire. Certes, ce n’est pas en restant encabané qu’elle peut profiter du soleil ou bien de tout ce qu’elle a manqué durant ses années, mais elle a trop peur. Peur de quoi ? De le croiser, qu’il revienne la chercher, la ramène encore loin de ses proches… et même si ce n’est pas lui, elle a peur que quelqu’un d’autre ne le fasse. Tout ça, c’est sans parler du fait qu’elle ne supporte plus vraiment le soleil, s’étant habitué à vivre dans une salle obscure simplement éclairée par une faible lumière artificielle. Maintenant, elle a des coups de soleil à un rien et c’est plutôt désagréable. Tous les éléments étaient contre le fait qu’elle pointe son nez à l’extérieur lors de rares occasions, sinon pour aller à l’école. Elle allait parfois chez ses amies, mais très rarement en des lieux publics comme elle le faisait aujourd’hui.

Alors, pour faire plaisir à tout le monde, mais surtout à la rouquine, elles avaient optés pour le karaoké en premier lieu. Soo avait réussi à se détendre une fois qu’elles se fussent enfermées dans la pièce. Deux de ses amies s’étaient emparé du micro alors que tout le monde n’était pas encore assis. C’était drôle de les voir, riant et faussant par moment parce qu’elle ne se concentrait pas sur la chanson mais plutôt sur le ridicule qu’elle pouvait donner en spectacle. Soo se leva lorsqu’elles eurent terminé la chanson et alla au micro à son tour avec Jessica. Elle fut un peu gênée au début, mais se laissa bien vite aller, jouant le jeu avec les autres. Après tout, Young était entourée de personnes à qui elle faisait confiance et qu’elle chérissait énormément, pourquoi se gêner ? C’est rassuré par cette pensée, qu’elle se lâcha complètement. Il faut dire que la chanson qu’elle chantait, Oh my friend de Big Bang, aidait à lui faire penser ce genre de chose. La coréenne appréciait particulièrement cette chanson, mais elle n’arrivait pas à savoir si c’était les paroles ou la mélodie qu’elle préférait.

Elle passa le micro à quelqu’un d’autre, une fois la chanson terminée, retournant plutôt s’asseoir avec les autres. Quelqu’un était allé chercher des boissons pour tout le monde, alors, elle prit le verre qu’on lui donna. Les regards et les rires s’échangeaient presque plus que les mots, c’était vraiment bien. La coréenne dansait par moment, allant rejoindre les autres et faisant pas mal n’importe quoi qui ressemblait à une danse. En fait, elle le faisait exprès, sachant bien qu’on ne fait pas ça en public habituellement, mais, juste entre elles, c’était différent. La rouquine venait juste de retourner s’asseoir quand la porte s’ouvrit. Au début, elle cru que ce n’était qu’un inconnu qui s’était trompé de salle. En fait, elle l’espérait. Mais non, ses amies semblaient le connaître et apparemment, il était là pour rester. Sa présence refroidie et de beaucoup la jeune femme, qui malgré ses efforts avait toujours beaucoup de difficulté avec la gente masculine. Le sourire que les jeunes femmes avaient réussi à lui arracher s’effaça rapidement, elle baissa les yeux, venant fixer son verre qui tout d’un coup lui paru tellement intéressant !

Ses doigts se refermèrent rapidement sur le verre en question, venant le remonter pour en prendre une gorgée. Elle faillit s’étouffer lorsqu’il vint déposer un baiser sur sa joue, ses doigts se crispant sur son verre, alors que ses joues prenaient une teinte rose. Elle n’osa pas lever le regard pour le regarder, le craignant tout en étant gênée à la fois. Soo Young sursauta légèrement lorsqu’il vint s’asseoir à côté d’elle. Elle se déplaça de quelques centimètres, ajoutant un peu de distance entre eux, en fait le plus de distance que le divan lui permettait. L’idée de changer de place lui parut intéressante, mais il n’y en avait plus de libre. Son regard se posa alors sur la porte, mais elle se refusa à l’idée de partir, cela décevrait beaucoup trop ses amies qui se faisaient une joie de la sortir. Elle se mordit légèrement la lèvre inférieure et recommença à fixer sa boisson. C’était du coca ou du pepsi ? Là était la question si existentielle qu’elle se posait pour oublier de quel genre était son voisin.

Elle sursauta une fois de plus lorsqu’elle entendit ce dernier parler. Au début, elle espérait qu’il parle à quelqu’un d’autre, quoique cela lui semble être trop beau. Justement, le destin en avait choisi autrement. La rouquine tourna la tête, avec une lenteur extrême vers l’inconnu, prenant autant de temps pour remonter son regard jusqu’à son visage. En fait, elle hésita un peu, lançant des regards furtifs à son amie Jessica qui, elle semblait apprécier le jeune homme en question. Si ses amies le connaissaient et, apparemment, l’aimaient bien… Peut-être devrait-elle faire des efforts et lui donner une chance. Cependant, c’était très difficile pour elle.

-« Park… Soo Young… et vous ? » Finit-elle par marmonner à voix basse, étant extrêmement gênée.

Étant naturellement très timide, la coréenne ne supporta que très peu de temps son regard, baissant les yeux, les joues légèrement roses encore. Elle baissa la tête, se cachant derrière un rideau de cheveux. Non, elle n’agissait pas vraiment comme une fille qui rougit parce qu’on la drague, mais plutôt comme une personne indécise. Ne sachant pas trop si elle devait avoir peur ou être contente, tout ce qu’elle savait était qu’elle n’était pas habituée à discuter avec des inconnus, que ce soit des amis de ses connaissances ou non, elle évitait presque tout contact avec les autres. Alors… Elle ne savait pas trop comment elle devait agir avec eux, ni ce qu’elle devait dire en temps normal.
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 28/01/2010
Nombre de messages : 163
Né(e) le : 21/08/1992
Age : 27
Profession : Lycéen. Okay c''est pas une profession e.e Je fais ce que vous voulez du moment qu'on me paie *VLAM*
Situation : Très libre, dirons-nous :D
Humeur : MWHAHA. Humeur diabolique 8D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r:

Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won] Vide
MessageSujet: Re: Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won]   Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won] EmptyMer 5 Mai 2010 - 19:58

    Il n‘était pas dur de voir à travers ce visage empourpré que cette jeune demoiselle n‘était vraiment pas du genre à sortir tout le temps avec ses amies. Elle me semblait trop mal à l‘aise pour être une grosse fêtarde. À peine m‘étais-je installé qu‘elle se décalait déjà d‘une fesse, mettant encore de la distance entre nous. Vu comme ça, c‘était pas très encourageant pour moi, qu‘elle cherche déjà à me fuir à mon arrivée. J‘avais presque envie de lui dire que je n‘allais ni la mordre ni lui sauter dessus, mais je me ravisais. C‘était peut-être pas quelque chose à sortir face à une grande timide. Elle risquait de croire que je me foutais totalement d‘elle, ce qui n‘était absolument pas le cas. Loin de moi l‘idée de passer pour un salaud de service, je n‘en ai rien… du moins pas jusqu‘à preuve du contraire. Il paraît que je suis adorable, même :3 J‘ai encore du mal à voir en quoi mais bon…
    En pinçant les lèvres, je l‘écoutais me donner son nom. Park Soo Young ? C‘est joli, ça. Ça me disait vaguement quelque chose, mais je préférais ne pas m‘y arrêter. En Corée c‘est un peu comme si on avait tous le même nom, y‘en a pas des masses et en plus ils se ressemblent tous. Je pourrais l‘appeler Youngie c‘est trooooop mignon *.* Et si elle me surnomme tonton Wonnie je suis comblé jusqu‘à la fin de mes jours. Me faire appeler comme ça par une fille aussi mignonne ça va me donner l‘impression d‘être papa c‘est merveilleux ! Owi Wannie fais moi un bébé >.< (rêvons, rêvons, ça fait du bien). Non mais bref, j‘étais parti de pied ferme pour me faire de cette jolie rouquine, une amie. Ou en tout cas, je voulais faire mon possible pour qu‘elle ne se transforme pas, contre toute attente, en une personne à éviter. Ce serait trop bête, non ?
    J‘échangeais un regard avec Jessica, qui me souriait étrangement de toutes ses dents tout en nous observant. Un instant, je me demandais si elle ne s‘était pas mise en tête de m‘arranger le coup avec Soo Young, et restais interdit quelques secondes en fixant son sourire amusé. Je fronçais légèrement les sourcils, un peu perplexe soudainement. Ce ne serait pas la première fois qu‘elle essaie de me caser avec une de ses amies et j‘avoue qu‘en général je me laissais toujours prendre au jeu… et je vais dire la chose la plus minable qu‘un abrutit de mon espèce a pu dire en frôlant le sol de ce karaoké, mais en général je me contentais de profiter de leurs fesses pour m‘enfuir au petit matin tel un voleur. Jessica a le don de me ramener les plus beeeelles filles de toute la ville, mais par contre, pas les plus futées. Or, sortir avec une nouille, soit moi au féminin, ça ne m‘attire pas trop, je dois bien l‘avouer. Deux abrutis en couple ça commencerait à faire un peu beaucoup, non ? Alors tant qu‘à faire je me laisse diriger vers une rencontre approfondie sans pour autant donner à ces jeunes et jolies demoiselles ce qu‘elles attendraient plutôt de moi. C‘est déjà une forme de gentillesse, ce que je fais, non ? Qui viendrait s‘en plaindre, je suis pas un mauvais coup à ce que je sache. Bref, la perspective qu‘on essaie encore de me caser ne m‘enchantais pas vraiment, ce n‘était pas contre Soo Young, non non, pour moi c‘était quand elle voulait où elle voulait (on ne perd pas les bonnes habitudes si vite hein), mais il valait mieux pour moi que je reste un peu tranquille. J‘en connais un qui risquerait de considérer le simple fait de me retrouver entouré de filles toutes plus belles les unes que les autres comme de la tromperie. C‘est pour dire que je n‘aimerais pas m‘attirer d‘ennuis, et au moins une fois dans ma vie, respecter mes principes.

    Ah, mon nom l‘intéressait. Bien.

    « Jeon Tae Won. Appelle-moi Tae. Si si ça me fait plaisir. »

    Je lui offrais un de mes si spéciaux big smile en lui adressant à mon tour, un clin d‘œil amusé. Allez ça y est, on va tous se mettre aux clins d‘oeils, louches ou non, et on va jouer à la mouche tsé-tsé. Non ? Oh bon d‘accord, ma gueule alors. C‘était pourtant une bonne idée pour faire fondre la glace, vous croyiez pas ? Quoi, vraiment, non ? Okay je me tais alors.
    Bondissant soudainement sur mes pieds, je m‘étirais en bâillant, avant de me rassoire. J‘avais pas envie de chanter, pas du tout même. Je chante pas particulièrement bien, mon truc à moi c‘est plutôt la danse, je dois dire, par contre faut pas trop compter sur mes capacités vocales. C‘est pas non plus que je suis une casserole, mais j‘évite de m‘afficher en public avec un micro à la main au risque de sortir à l’imprévu une fausse note accablante. Ce serait horrible, non ? Ou pas, on pourrait prendre ça pour une des catastrophes que je sors si souvent sans le vouloir.

    « Tae Won-ssi va bien depuis la dernière fois qu‘on s‘est vu ? » me demanda une demoiselle dont j’avais totalement oublié le prénom.

    J‘hochais la tête positivement.

    « Très bien, très bien. C‘est gentil à Jessica d‘avoir pensé à moi pour aujourd‘hui, j‘avais envie de me changer les idées. »

    Puis, reportant mon attention sur la rouquine, je gonflais les joues.

    « J‘ai l‘impression que je fais peur à votre Youngie. é.è »

    Désolée c‘est supra-nul, mais j‘savais pas trop quoi mettre d‘autre et je voulais absolument te répondre ce soir >.< J‘me rattraperai promis T.T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won] Vide
MessageSujet: Re: Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won]   Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit karaoké ? [PV Jeon Tae Won]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JRM Entertainment :: ;; archives } :: topics termines&abandonnes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit